Aller au contenu

Le choix d'une canne


Carroco
 Share

Publications recommandés

J'ai pensé faire ce post car je crois que ça pourrais éclaircir plusieurs membres lorsque vient le temps de choisir une canne.

Je tiens à mentionner que cet article provient de La Grande Encyclopédie de la Pêche.

Le choix d'une canne

Construction
Action
Puissance
Sensibilité

Le pêcheur doit effectuer son choix de canne parmi un vaste éventail de cannes, plusieurs étant destinées à des usages spécifiques. Avant d'arrêter son choix, il est important que l'acquéreur connaisse les diverses qualités de bases des différents modèles.

L'action fait référence à l'endroit où la canne commence à courber sous l'effort. Cette donnée est déterminée par le degré de fuselage du corps de la canne. La puissance ou la résistance de la canne représente l'énergie nécessaire pour la faire courber. Elle dépend de l'épaisseur des parois de la canne. Plusieurs pêcheurs et même certains manufacturiers de cannes confondent les termes action et puissance. Rappelez-vous que lorsqu'un vendeur vous parle d'un modèle à action légère, moyenne ou rigide, il se réfère souvent à la puissance plutôt qu'à l'action.

La sensibilité d'une canne représente son habilité à transmettre les vibrations du fil au niveau du scion et ce jusqu'à la poignée. Elle est déterminée par le matériau constituant la canne, ainsi que son action. Une canne à action rapide est généralement plus sensible qu'une canne à action lente et ce, pour un même matériau.

Les matériaux entrant dans la fabrication des cannes diffèrent sous plusieurs aspects. La fibre de verre s'avère durable, économique, et est adaptée aux besoins de la plupart des situations de pêche. Le graphite est plus résistant et plus sensible, mais également plus dispendieux que la fibre de verre. Le boron est légèrement plus résistant et sensible que le graphite, par contre encore plus dispendieux que ce dernier, (de nos jour il y aussi le carbone reconnu pour sa sensibilité). Le bambou refendu nécessite plus de soins et ne possède pas la puissance des matériaux de l'ère spatiale. Il est principalement utilisé pour la fabrication artisanale de cannes à moucher.

La longueur ne devrait pas constituer en soi, un critère prioritaire au moment de choisir une canne. Cependant, elle devient importante dans certaines situations. Une canne courte est idéale pour lancer dans un espace restreint, alors qu'une longue s'avère essentielle pour les lancers à grandes distances. La tendance actuelle se porte plutôt vers les cannes plus courtes et plus minces, qui sont aussi puissantes que les cannes d'antan, très longues et à plus grand diamètre.

L'action est démontrée en soulevant des poids égaux à l'aide de différentes cannes. Une canne à action rapide se courbe près du scion. Une canne à action moyenne commence à courber environ au milieu de sa longueur. Une canne à action lente se courbe sur toute sa longueur.

La Puissance ou résistance de la canne est démontrée en soulevant des poids de 2 lbs avec une canne de type ultra- léger et une canne ultra-robuste de type lancer lourd. La canne à lancer léger se courbe sur elle même sous l'effort, alors que la canne à lancer lourd se recourbe beaucoup moins.

On peut tester la Sensibilité d'une canne en frappant légèrement son scion du bout du doigt. Avec une canne sensible , les vibrations peuvent être facilement ressenties jusque dans la poignée; elle permet de bien sentir le fond et de détecter la moindre touche.

Une canne à action rapide est adéquate pour pêcher avec un leurre de surface ou à la dandinette, pour ferrer solidement un poisson, ou encore pour tout autre usage nécessitant un scion qui répond bien.

Une canne à action lente est souvent utilisée avec un downrigger. Au moment où le poisson saisit le leurre et où le déclencheur libère la ligne, la canne profondément courbée se redresse, récupérant du même coup l'excédent du fil.

Il est plus facile de combattre un poisson avec une canne à action lente. Le surplus de souplesse agit comme un amortisseur, maintenant toujours le fil tendu alors que le poisson s'agite en tout sens.

Les cannes ultra-légères se courbent sous un poids minime, ce qui permet de les utiliser pour propulser de tout petit leurres. Elles rendent également le combat avec un petit poisson plus excitant.

Les cannes ultra-robustes servent à lancer de gros leurres. Elle ont également la puissance requise pour bien ancrer les hameçons dans les mâchoires osseuses d'un maskinongé.

En présence d'obstacles comme des souches de bois submergées ou des herbiers, il est nécessaire d'utiliser une canne assez puissante pour freiner la course d'un poisson et ainsi l'empêcher de s'y réfugier.

Les embouts plus particulièrement ceux faits de métal, réduisent la sensibilité de la canne. Les embouts de graphite et de fibre de verre sont préférables; une canne faite d'une seule pièce est encore ce qu'il y a de mieux.

Les anneaux-guides ajoutent du poids à la canne, réduisant sa sensibilité. Les anneaux-guides à pied simple sont légers et conservent plus efficacement la sensibilité que les anneaux conventionnels à pieds doubles.

En espérant avoir éclairer certains membres de QC pour le choix d'une canne.

Cet article provient de La Grande Encyclopédie de la Pêche 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×
×
  • Créer...