Aller au contenu

Classement

Contenu populaire

Showing content with the highest reputation since 2021-09-20 tous le site

  1. Dernier séjour au camp pour cette année, cette fois, c'est un voyage combiné pêche/chasse.... Départ jeudi matin avec une couple d'heure de pêche en fin de journée, il fait beau, chaud et le lac est calme comme rarement on l'a vu cette année... Seul un petit brochet fut capturé par moi... Vendredi matin, toujours aussi beau.... Ce fut à mon père de prendre un petit brochet en fin de journée, aucun doré s'est laissé tenté... Samedi matin, c'est le début de la chasse à l'orignal à la carabine....à 7 heure 15 minute, mon cousin voit arriver une belle femelle, à 7h25 la chasse est fini...Pas drôle la chasse, fait presque un ans qu'on attend ce moment et en 30 minutes c'est déjà fini...encore une année à attendre pour une prochaine chasse à l'orignal...Une chance qu'on va au chevreuil au début novembre... Comme on peut voir, elle est morte tout près du lac, ils ont pu venir avec le radeau juste à côté...Je vous épargne les photos d'usage d'orignal en quartiers... On a pu essayer notre cabane avec climatiseur pour refroidir la viande. Le climatiseur a été trafique avec une lumière sur le thermostat pour qu'elle puisse refroidir plus bas que 17 degré, ça bien fonctionner, mais elle devait fonctionner pas plus qu'une heure à la fois, car le climatiseur gelait, donc il ne refroidissait plus. L'année prochaine, on va installer un thermostat pour contrôler la température dans la cabane pour ne pas que le climatiseur gèle. La température de la cabane descendait à 0 degré avant que le climatiseur gèle, donc si on peut faire en sorte que la température reste autour de 5 degré, sa va être parfait. Durant la nuit, le climatiseur était éteint et au matin quand on la repartait la température dans la cabane était à 10 degré et la température extérieur était à 15. Mardi matin s'était l'heure de quitter, comme on fermait le camp et qu'on avait du ''stock'' pour être là jusqu'à dimanche, l'orignal a été mis dans le bateau de mon cousin et j'ai pris tout le stock dans mon bateau et voici ce dont il avait l'air...
    15 points
  2. Samedi, 5h30: le cadran sonne! Ouch, nous avons sacrément mal dormi et nous sommes couchés trop tard (et un peu trop festifs) pour une heure de lever si hâtive. Alors qu'on déjeune rapidement pour assister au lever du soleil sur le lac, je demande: "c'est quoi ce bruit... est-ce qu'il pleut?", et il me répond "non non, je n'entend rien". Deux minutes plus tard: le déluge!! La madame n'était pas contente de s'être levée si tôt pour poireauter 30 minutes dans le chalet pour que la pluie arrête. Bon ce n'était quand même pas plus mal, ça nous a donné le temps de refaire nos bas de ligne et de ranger les coffres dans lesquels j'avais mis un sacré bordel la veille. 6:30 nous sommes les premiers sur le lac, il ne pleut plus, l'air est tiède. On est vraiment bien. Mon amoureux ferre une belle arc-en-ciel combative sur le premier lancer. Et moi, voulant ramener mon leurre rapidement pour l'aider avec la puise, j'emmêle ma ligne et je me gâche mes 15 premières minutes de pêche grrrrr! Pour que finalement sa truite se décroche en sautant hors de l'eau. Après avoir capturé 2 mouchetées au quai, nous décollons pour tenter la traîne à nouveau. Nos montages, cuillère + ver sur un hameçon slow death, ne convainquent personne pendant une bonne heure à se naviguer. On s'arrête et on décide de changer de stratégie: on attache des poissons nageurs à nos lignes. Un beau rapala flotteur immitation truite pour mon homme et un yozuri truite fluo, calant, pour moi! Après quelques minutes, mon chum s'écrie: FISH! Une grosse arc-en-ciel d'au moins 2,5lb qui saute partout. C'est la première fois qu'on prend un poisson comme ça... et on fait toutes les erreurs. Kevin la ramène trop vite à la surface, je suis malhabile à souhait avec la puise. Résultat: j'embarque le leurre dans la puise et la truite se décroche. Oh que le monsieur sacrait! On continue au poisson-nageur jusqu'à notre retour au quai vers 11h pour dîner et ramasser le beau père qui allait nous accompagner pour la pêche de l'après-midi. Et ça a été payant: on a déjà 2 belles arc-en-ciel dans la glacière en plus des deux mouchetées. En arrivant au quai, j'ai toujours mon yozuri sur ma ligne, il y a des l'activité à la surface de l'eau. Je lance et je ramène doucement, alternant les pauses et les saccades, et je vois une énorme truite qui suit mon leurre. Je retiens mon souffle, je continue d'animer ma petite merveille fluo et BAM! Elle attaque, je ferre et le combat commence: elle nage vers la première fosse, puis sous le bateau. Mon coeur bat fort. Il y a une bonne dizaine de personnes sur le quai qui m'observent; j'ai tellement peur de la perdre! Kevin est à côté de moi et me coach calmement: "Laisse la se fatiguer, ça va bien, ne la ramène pas trop à la surface, garde-la dans l'eau jusqu'à ce que je la puise". Et c'est exactement ce qu'on a fait! Victoire!! Une belle arc-en-ciel de 3,4lb.
    15 points
  3. J'ai fait une sortie today. Debout à 5h00, j'avais quelques heures de route à faire pour me rendre à un nouveau lac. Ça fait quelques mois que je recherche des lacs et celui-ci avait particulièrement attiré mon attention. J'arrive au lac, enlève la toile de transport, commence à mettre mes cannes, coffres, je regarde ma base de sonar... oh lalala... j'ai oublié mes 2 sonars... @hhhhhhhhhssssti... là, j'suis pas content... pas de carte navionics, aucune idée quelle profondeur... moipascontentdutout... Je met à l'eau, démarre le moteur, regarde les alentours et je l'éteint. On commence ça drette là. Je prend ma canne avec un beau bucktail jig que j'ai monté la veille. Deux lancés, paf! Ça tire fort! Une belle grosse en partant! Je la mets dans le vivier pour une photo. Ça commence bien! Je la mets dans le vivier pour prendre une bonne photo. Un autre lancé, ça cogne vraiment fort. Je la passe à l'épuisette et je regarde le bétail! Une pesée et OUI! Ma 5lbs!!! Je continue de pêcher à l'aveugle, lol! No problémo. Les palettes sont féroce. Les top producteurs furent le hair jig, le tube et drop shot. Juste pris 2 fishs au Ned et rien au swimbait. Le weekend dernier, ce fut au swimbait à 99%. (rien de gros, juste des 2-3 lbs, même pas pris de photos). Mon objectif d'une achigan à petite bouche de 5lbs fut comblé! Quel début d'automne du tonnère cette année. L'année dernière, j'avais pêcher jusqu'a ce que les glaces prennent sur le lac et je n'avais pas passé la barre du 4lbs. J'avais pêché qu'un lac exclusivement. Demain une autre sortie, pas certain encore où... ça me tente de retourner à ce lac, mais j'en ai encore 2-3 a essayer.
    14 points
  4. Du 8 au 12 septembre, c’était un autre séjour au Chevreuil Blanc. Capitaine Sylvie et moi, nous étions au chalet 22 sur le lac Croche à la conquête des arc-en-ciel. Durant notre séjour, on voyait bien que plusieurs avaient de la difficulté mais pas nous après avoir trouvé les bons endroits, les bons leurres et la bonne profondeur. Comme d’habitude, j’avais plusieurs montages à essayer et plusieurs chapelets de différentes grosseurs, formes et couleurs. Au Provision, j'avais terminé avec 3 Williams attachées ensemble. Ça crée un bon mouvement parce qu'elles oscillent à l'inverse L’une de l'autre. J’ai donc commencé avec ce montage et Sylvie a mis un chapelet. L'eau était à 68 F alors on s'est dit que 1 once de plomb serait correct. On a mis des bas de ligne de 36-40 pouces avec hameçon Slow death et la moitié d'un gros ver. Nous arrivons vers 14h00 pour l’enregistrement final. 15 minutes plus tard, nous sommes au chalet. Je prépare le stock de pêche et la chaloupe et Sylvie s’occupe de la maisonnée. Il y a eu de la pluie et le temps était encore incertain avec pas mal de vent. Vers 16h00, nous débutons notre périple en se dirigeant vers la baie des chalets 18 et 19 et vers les gros nuages pour être prêt à revenir s’ils s’approchent plus près de nous. Sylvie a la chance de prendre les 2 premières truites pendant que je n’ai aucune touche. Comme on voit les gros nuages noirs qui s’approchent et qu’on entend quelques tonnerres au loin, on revient vers le chalet. Les nuages s’approchent plus vite que notre vitesse de pêche, nous décidons d’arrêter la pêche et de rentrer au plus vite. On a juste le temps de se rendre et de tout débarquer que la pluie intense commence. La pluie va durer une bonne heure pour s’arrêter vers 18h00. Sylvie préfère attendre au lendemain alors j’y vais pour une petite heure mais je ne prends rien. Le lendemain matin, on part quand même tard vers 8h30. On refait le même trajet mais ça ne donne rien. Mais il fait beau et le paysage est magnifique. On essaie différents chapelets chacun de notre côté pour trouver la combinaison gagnante. Après plusieurs changements, Sylvie commence à avoir du succès avec un chapelet Bolo bronze avec 3 points noirs sur le centre Orange et 1.5 onces de plomb. Je l'ai imité et moi aussi ça a commencé. On prend chacun 2 truites dont une de 2 lbs. Par malchance, on a accroché le haut fond près de la première grosse roche au fond de la baie. C'est un haut fond rocailleux et notre fil tressé a frotté et tous les deux nous avons perdu notre montage au complet. Nous sommes au fond du lac et il est l’heure de retourner au chalet pour le lunch. Nous prenons donc nos cannes à moucher pour le retour en longeant les falaises mais la truite est boudeuse.. À notre retour sur le lac, Sylvie met un autre chapelet Bolo de la même forme mais de couleur argent avec un centre argent holographique. Je fais quelques tentatives avec d’autres montages mais elle a tellement de succès que je n’ai d’autre choix que d’en mettre un similaire. Je mets aussi un Bolo argent mais avec le centre orange et 3 points noirs. Le même centre orange que le bronze qu'on venait de perdre qui me donne du succès aussi. Avec les chapelets, on s'est permis d'augmenter à 2 onces et même 2.5 onces de plomb pour essayer plus profond. C'était encore mieux. Par contre, dans la baie du fond, j'ai aussi pêché avec mon downrigger avec une cuillère allongée 3 couleurs et mon bas de ligne Slow death. C'est là-dessus que j'ai pris ma 4 lbs à 40 pieds de profond dans 50 pieds d'eau. Elle a décroché le downrigger et a fait un super bond mais j'ai réussi à la contenir. J'en ai pris aussi à 45 pieds de profond. L’après-midi et la soirée nous ont rapporté un total de 15 truites. Le lendemain matin était réservé à la mouchetée sur le lac Missionnaire. Sur ce lac, il ne faut pas pêcher trop près des berges sinon nous prenons des achigans. Les mouchetées se pêchent en suspension à 25-30 de profond dans environ 100 pieds d’eau. Un bel avant-midi avec un total de 16 mouchetées de format respectable entre 11 et 16 pouces. De retour sur le lac Croche en après-midi, nous avons décidé de poursuivre avec les mêmes chapelets puisqu’ils sont très performants. Nous ferons quand même quelques autres tentatives à la mouche. On a eu quelques touches mais il ne l'attaquait pas assez pour ferrer. Nous terminons cet après-midi et soirée avec un total de 17 arc-en-ciel. Le lendemain matin, il fait aussi beau que la veille alors nous prenons encore quelques photos. Pour le montage, il est évident qu’il faut continuer avec les 2 mêmes chapelets. Chacun notre tour, nous faisons tout de même quelques autres petites tentatives à la mouche mais à chaque fois, c’est celui avec le chapelet qui prend les truites. Dans la baie, le downrigger est encore très productif à 40 pieds et me rapporte plusieurs truites dont une de 2.3 lbs. Sylvie augmente donc son poids à 3 onces de plomb pour descendre encore un peu plus et prend tour à tour 3 arc-en-ciel de 2.20 lbs, 2.25 lbs et 2.55 lbs. Vers 17h00, les gros nuages reviennent mais on se sauve de la pluie. À la toute fin, en revenant au chalet, Sylvie terminera sa pêche avec une autre 2.5 lbs. Cette dernière journée complète fut incroyable avec un total de 23 truites. En gros, la baie du chalet 18 et 19 a été assez tranquille mais on n'a fait que passer à 2 reprises. Le L devant l'île jusqu'après la petite rivière a été bon quand nous avons pêché plus profond. Après le passage derrière l’île, nous avons pêché toute la rive droite et c'était bon aussi. Nous avons largement travaillé toute la baie du fond à partir des premières grosses roches jusqu'au fond en la faisant de long en large et en croisé et c’est ce qui a été le plus payant. Nous n’avons rien pris du côté des falaises. Un séjour avec une pêche spectaculaire de 61 arc-en-ciel et 16 mouchetées. Le lendemain matin, c’est un départ sous un soleil radieux. On retrouvera le lac Croche l’année prochaine aux même dates.
    14 points
  5. Quel week-end de pêche merveilleux! Je vais vous raconter Mon amoureux et moi sommes arrivons à la Pourvoirie St-Zénon vers 16h00 vendredi. C'était notre deuxième séjour en pourvoirie à vie et notre première tentative de capture de truites arc-en-ciel. J'étais super excitée de commencer à pêcher et en même temps un peu grognonne, n'arrivant pas à laisser derrière moi quelques soucis survenus dans la semaine. On dépose rapidement le stock au chalet et on installe notre équipement dans la chaloupe. Il y a beaucoup de monde au quai, des pêcheurs un peu partout sur le quai et plusieurs chaloupes tout près. En regardant dans l'eau, on voit les truites se balader et on décide de tenter notre chance à cet endroit nous aussi. Rapidement, mon amoureux capture une belle petite arc-en-ciel et moi une mouchetée avec des bob-it. On décide d'aller se balader sur le lac pour troller... aie, on en arrache. Nous sommes devenus de bons pêcheurs à gué dans la dernière année, mais nous n'avons aucune expérience de navigation! On zig-zag comme des innocents, on emmêle nos lignes, on fait même des tours sur nous-mêmes en tentant de régler nos soucis de ligne/leurres sans arrêter le bateau. Hahaha! Vers la fin de la journée, mon chum commence à avoir plus de contrôle sur l'embarcation et ça va mieux. Par contre, on n'a aucun succès de pêche en trollant ce soir-là. On revient au quai et Kevin sort trois autres belles arc-en-ciel au bob-it. C'est parfait, on aura assez de poisson pour nourrir ses parents qui venaient nous retrouver en soirée avec leur VR! J'ai passé la soirée à chuchoter à mon chum: "wow, tu as pris 4 arcs-en-ciel... incroyable!" et à me demander pourquoi ces beauté me boudaient. Je ne savais pas encore que j'avais capturé ce qui allait s'avérer une rareté pour le week-end: une mouchetée!
    14 points
  6. C'était encore une trop belle soirée pour ne pas être au fleuve, surtout après ma fainéantise de samedi. Pas d'excuses ce soir, alors j'embarque sur le bicycle au plus vite après le souper. Pas de vent, une belle soirée. Et la lune des moissons, ou presque. Côté poissons, probablement ma sortie la plus occupée de la saison. Un achigan en arrivant, ensuite un "petit" doré de 40cm. C'est loin du gros de 51cm de vendredi. Un autre doré à 43cm, suivi d'une palette au lancer suivant. 3 lancers plus tard, la même palette qui revient. Elle avait un bobo dans la bouche alors facile à reconnaître. Il y aura 2 achigans ratés par la suite. Là on parle après 21h. J'ose pas imaginer ces achigans en plein jour. Ils étaient très vigoureux. Le frein zignait à chaque fois. Les 2 premiers achigans n'ont pas sauté hors de l'eau. Voici les dorés. Je sais comment faire des filets moi aussi. Les arêtes sont enlevées mais j'ai replacé les morceaux pour la photo. Un peu avant mon départ, je vois des yeux se rapprocher de moi. Comme 6" entre les yeux. Aie! C'est de plus en plus près. J'allume la frontale au max. C'est un castor! Ramasse les bébelles et on rentre. Au retour via l'île-des-soeurs, je croise un vieux messieur en vélo (plus vieux que moi) qui m'interpelle. Il est perdu. Pour ceux qui font du vélo sur l'IDS, toutes les pistes cyclables tournent en rond. Je me perdais à chaque fois que j'y allais dans les premiers temps. Alors le messieur arrivait du pont Champlain et se dirigeait encore vers le pont Champlain. Il voulait rejoindre la piste cyclable du canal Lachine. Suis-moi! J'ai eu l'impression qu'il avait des problèmes cognitifs. Il a dit qu'il allait être ok à partir du canal. Je l'espère. Au moins, j'ai fait ma bonne action. Pas de pêche avant jeudi ou vendredi.
    14 points
  7. Bonjour , Voila mon premier récit sur ce site , il y as un début a tout . C'était notre voyage annuel a la Pourvoirie Chevreuil Blanc pour une cinquième année d'affilé moi et mes 5 autres comparses avons toujours bien hâte a ce moment de l'année qui nous apporte bien des rires et de la bonne humeur . Vendredi le 1 er octobre est arrivé , les préparatifs et la liste sont bien complété il manque rien et si il manque de quoi on vivras avec . Je quitte vers 8:30 pour aller rejoindre un ami chez lui et a notre tour nous quittons pour aller chercher un autre chez lui a St-Canut . Deux autres comparses sont déjà arrivé et nous attendent , en moins de deux tout est embarqué et direction Restaurant a Montebello pour aller diner et un sixième comparse viendras nous rejoindre au restaurant . Bla ! Bla ! Bla ! ...ca jase , ca mange et voilas ont part pour la pourvoirie . Rendu sur les lieus de la Pourvoirie il y a foule qui attend a la barrière car elle ouvre seulement a 14:00 heure . On as hâte en ta... ! Les enregistrements fini GO ! au chalet on débarque le tout et s'installe car il risque de faire noir au retour de la pêche . Bon ! Bon ! Bon ! ..je monte ma ligne comment ...Hummmmm ! Ok , comme l'an passé et ce printemps quand je suis venu avec la douce , une grosse Toronto Wabler martelé deux couleur or et argent et avançons de 40 pouces pour pêcher le plus creux possible . Apres une heure de pêche aucune touche , rien ,nothing , nada ... la truite veut rien savoir . On arrive au fond du lac dans la baie de gauche et on voit les truites sauter a qui nieux-mieux ici et la . Cliss c'est encore plus choquant ...GRRRRR ! . Ok le Germinator change de leurre , j'installe le Bolo que j'appelle cloune parcerque il as trois couleur . C'est pas trop long j'ai une touche et je la manque , au moin ca fait bouger la truite . A la prochaine touche la truite embarque dans la chaloupe et on commence déjas a la voir dans notre assiette pour le souper du samedi soir . Et c'est parti , une deuxième , troisième et je me rend a cinq . La noirceur commence a s'installé , go on s'en vas souper , 5 truites pour moi , 0 le partner ...il bouille . Ma première soirée on pèche au pif , même pas de sonar , trop pressé . Le samedi matin c'est le déluge , pas grave c'était prévu on as du linge en masse et on part a la pêche .... Ouff ! qu'il mouille ca pas d'allure mais on reste sur l'eau quand même , j'attend que le manteau Mustang soit trempé a l'os avant de partir au chalet , le partner est bien équipé et tout vas bien . Premier fois depuis que je vais a cette pourvoirie et rentre bredouille au chalet après une sortie . On ce reprendras en après midi . La pluie cesse et nous voila tous repartis pour la pêche , chose que je fait au chalet avant de partir , j'installe un plomb Keell 5/8 devant mon chapelet . Cette idée venait de Monsieur Mirage qui est un expert et sa capitaine sur les plans d'eau du Chevreuil Blanc et qui pêche très creux et qui a très du succès ... Merci Mirage pour les conseils . Une idée me passe par la tête , j'avais un petit pot d'œuf de truites qui trainait dans mon coffre depuis un certain temps , tiens , tiens , je place un œuf rouge sur la pointe de mon hameçon après le ver , on verras bien . POW ! .... en descendant mon Bolo a la bonne profondeur j'ai presque une morsure instantané , Ce montage vers et Oeuf vas me donner 8 truites pendant que mon partner en as 4 ...il fait noir on rentre arranger ca et bouffer de la truite . Le dimanche venu je m'étais gardé une truite a garder pour mon quota en espérant en attraper une belle , mon partner en avait une couple a attraper lui aussi car on en avait manger plusieurs la veille et certains avaient eu pas ou peut de succès le samedi . Je change pas de montage ca vas bien . Je réussi a capturer la dernière qui me manquais et comble de malheur ..c'est ma plus grosse 3.08 livres , par ce fait la plus grosse de tous a datte . Mon dimanche matin me doneras 3 truites . La plus grosse qui est pas vraiment grosse , on as déjà vue mieux mais bon , farci au four ce seras délicieux . Le partner Le reste du dimanche après-midi seras une après midi de détente sur l'eau , il y en as qui leur manque quelques truites et on pécheras pour eux . Moi j'essai ma moucheuse avec un plomb keell devant l'avançon juste pour voir . Les truites viennent tirer sur les plumes pas plus , pas capable d'en prendre une a la mouche apres 6-7 touches je remet mon Bolo pour rentrer au chalet et ca me donne 2 autres truites qui serviront d'entré pour notre 5 a 7 . Deux autres anis du groupe avec quelques prises . Les inséparables Ca vas etre délicieux Voila ce qui fut notre pêche a L'arc-en-ciel d'automne a la pourvoirie Chevreuil Blanc un total d'une cinquantaine de truites fut prisent. Nous avions un petit concours pour la plus grosse et comme ma truite de 3.08 livres as pas été battu c'est moi qui remporta le trophée . Voila le groupe avec le gagnant ...lol Je vous ferai bien remarquer que ce trophée était pour la plus grosse ... s'cusez la ! Merci de m'avoir lue .
    13 points
  8. Bonsoir la gang! Alors, ça pêche en fin de semaine? La température est magnifique, je m'attendais à un paquet de photos de poissons sur fond de ciel bleu et d'arbres multicolores en revenant chez moi ce soir! J'étais en formation en ligne une bonne partie de la fin de semaine alors je suis allée me réfugier dans la maison vide de ma demie-soeur partie en vacances. Nous avons fait du gardiennage de chat et en avons profiter pour faire une petite sortie de pêche au parc de la Yam. C'était vraiment rough! Le niveau de l'eau avait baissé d'un bon 6-7 pieds dans le réservoir depuis ma dernière visite en juillet... Quand même deux dorés pour moi dont un keeper vigoureux de 51 cm pêché devant 3-4 familles de touristes qui semblaient venir d'Europe de l'Est. Pas facile de trouver un moyen de nous cacher pour achever la pauvre bête à l'abri du regard des enfants...
    13 points
  9. Sortie hier sur le lac St-Pierre avec Méchant Malade André et Gerry, un de ses amis. Pour toutes sortes de raisons hors de notre contrôle ça faisait quelques fois qu'on remettait ça mais cette fois c'était la bonne. Rendez-vous à Sorel pour la mise à l'eau de son bateau. Le départ s'est fait à l'aveuglette dans un épais brouillard. Ça nous a pris une trentaine de minutes pour nous rendre au premier spot tellement la visibilité était nulle. Il n'y avait aucun vent et l'eau était mirroir. Le premier spot nous a donné quelques poissons mais un seul keeper. On a visité plusieurs autres spots sans beaucoup de résultats, un ou deux poissons par spot pour un total de 5 keepers entre 38 et 47 cm pour la journée. Il était très difficile de pêcher avec toutes l'herbe flottantes qu'il y avait. Le chenal était plein de jiggeurs de dorés noirs mais nous on cherchait le jaune. Pour une rare fois j'ai été négligeant sur la prise de photos. Demandez pas pourquoi, peut-être que les conversations étaient trop intéressantes. Voici quand même une photo (gracieuseté de MMAndré) de trois des cinq keepers tous juste avant qu'il ne les passe au bistouri. Les deux autres ont sans doute subi le même sort chez Gerry. Bref, même si ce ne fût pas la pêche du siècle la journée fut splendide après le levé de la brume. Soleil mur à mur, plus une journée d'été que d'automne, presque pas de vent et, la cerise sur le sundae, en excellente compagnie. Ça juste passé trop vite. En passant, Gerry pêchait avec un canne de sa confection. Elle était superbe, beaucoup de talent ce Gerry. Ah oui, aussi, dans le bateau à André ce qui est plaisant, quand le poisson mord pas on peut regarder la TV. Y'en a 4 dans le bateau. Merci André pour cette très belle sortie.
    13 points
  10. Un petit recit de notre sortie de dimanche Dimanche y'annoncait beau et j'etais TRES impatient d'aller essayer mon nouveau kit!! Je decolle du quai a 6h45 avec un epais brouillard! Je voyais pratiquement rien a l'avant!! Pas de jokes, j'etais a environ 50' de la berge!! Mon GPS a ete utile, dans la riviere pour me rendre au lac il y a un chenaille precis a suivre car de chaque coté c'est bourré de souche qui ne demande qu'a detruire ton helice!! Sur le lac c'etait pas mal moins pire, j'ai pu y'aller full fuel! Mon plan etait de me rendre a l'autre extremité du lac et faire les spots en revenant vers chez moi, j'avais prevue un petit 7 a midi/13h. Arrive au premier spot un fosse de 30', commence a sonder, y'a du fish mais pas en grosse quantité, descend quand meme ma ligne en drop shot, plusieurs bites impossible a ferrer.. ca commencais bien Decide de changer spot mais entre temps @ggoupil me call et me dit qu'il veut venir me rejoindre, descend a plage le ramasser et on decide d'aller voir notre spot de debut de saison dans l'autre riviere. Tant qu'a passer par la, on met notre ligne a l'eau et fait une passe de traine jusqu'au spot. Sa ete payant, une pas pire petite bouche, 3-4 brochet maillé, tout ca avant d'Arriver au spot! Malheureusement arriver au spot c'etait mort, rien sur le sonar, pas de bite, pas de fish. On redescend full fuel pour un autre passe de traine dans un weed line sur le lac qui est habituellement est payant... rien la non plus.. bon.. On constate que la traine ne sera pas une solution payante aujourd'hui et moi j'ai toujours l'envie de tester mon kit neuf!! On choisit alors d'aller sonder une passe qu'on fait habituellement a la traine pour voir si on taguerais pas du fish a ''drop shotter''.. commence a sonder la passe, 5 minutes apres on tombe sur un MEGA banc de fish!! Pas des farces, 10' d'epais de poisssons!! On met sa sur le mode ancre et on descend notre ligne, pas le temps d'arriver au fond, sort une perchzilla qu'on remet a l'eau, redescend la ligne meme scenario encore!! Apres 6-7 on comprend qu'on a frappé le banc de king perch! GG decide d'en garder quelques une. Fish apres fish pendant pres de 3h, sortie un mix d'environ 50-60 fish (si c'est pas plus) de perch et white perch. De 12h30 a 16h on a bougé d'a peine 100' pour suivre le banc et sa n'arretait jamais! Mais rendu 16h fallait vraiment je quitte, j'avais quand meme prevue revenir vers midi/13h Bref on a ete raisonnable et rapporter une chaine d'une quinzaine de poisson.. En tout cas, sa devait faire 10 ans je m'etais pas tappé une sortie au pan fish et j'ai bien aimé ca! Le trailer hook installé plus tard a vraiment ete un game changer malgré les tonne de touches manqué ca faite une bonne difference! J'ai deja hate a la prochaine sortie!! God Bless America.. pis le DROP SHOT!
    13 points
  11. Moi j'ai pas pêché le weekend dernier mais j'ai apprécié les belles couleurs automnales à lac Beauport chez ma belle soeur.. Par contre, j'y suis allé aujourd'hui près de chez moi sur ma Mille-Îles. Temps grizounet, très légère bruine par moments sur deux heures de pêche en début pm. Je pensais cibler l'achigan sur un spot qui a payé pas mal les dernières semaines. Au popper j'ai pris ce premier doré tout petit mais quand même assez vaillant. Il est vite retourné à l'eau. J'étais quand même surpris qu'un petit doré morde au popper. J'ai persisté une dizaine de minutes sans résultat. J'étais sur une brisure de courant juste avant un rapide, en bordure d'une baie. Je tente quelques lancers avec une tête plombée et un curly tail orange et brun. Deux petits dorés ont aimé cette présentation. Plus rien après un 10 minutes. Je décide d'y aller pour un nouveau leurre de surface acheté le mois passé. Une souris Live Target. Je pensais toujours à l'achigan mais surprise c'est un très beau doré de 54cm qui a sauté dessus. En fait j'ai eu une première attaque qui a raté, le leurre a sauté en l'air dans le bouillon. J'ai relancé au même endroit, même résultat, une attaque sans ferrage. Je croyais toujours à un bel achigan. Au troisième lancer la bête est bien accrochée et livre un bon combat. Je pensait à une petite bouche mais il n'y avait pas de saut même si je tenais ma canne haute pour éviter les accrochages dans ce millieu encombré. Je ramène mon plus gros doré de cette année, pas monstrueux mais quand même 54 cm. Plutôt surpris de l'avoir capturé avec une souris, mais ça fait partie de son menu. La souris qui l'a déjoué: Tellement agréable les attaques en surface, assez rares au doré. Une belle sortie malgré la température maussade.
    12 points
  12. M'a t'esspliquer moé. Le noir se tient dans le chenal entre 30' et 40'. Y'é plus facile à pogner que le jaune qui lui habite moins creux mais qui se déplace beaucoup plusse. Autre facteur, étant donné que le noir qui se tient dans le chenal est plus facile à pogner, tôt le matin les bateaux s'y rendent, même les voyage guidés de Gladu. Cossé qui arrive avec un pêcheur moins expérimenté? Y voit plein de bateau dans le chenal fake il y va lui avèque. Le problème avec le noir, il est généralement infesté de parasite (vers). Certains prétendent que bien cuit il n'y a pas de problème mais perso je trouve ça dégueux. La réalité: le jaune à cette période de l'année, comme plusieurs autres espèces est en transition. Le spot qui était bon hier ne l'est pas nécessairement aujourd'hui. Il faut chercher un peu. Parfois on tombe dessus, parfois on tombe 10' à côté....ou 2' plus ou moins profond. C'est la différence entre une pêche miraculeuse et une ordinaire. Le fun est d'être sur l'eau et chercher la mine d'or. Si on trouve pas on recommencera la prochaine fois.
    12 points
  13. Merci! [Suite] Le lendemain, tel que promis, on décolle à 6h30 avec mon père et l'autre grand oncle. Mon grand-oncle a les même brimballes que l'autre et n'a absolument rien pris. Ayant récupérer mes 2 bonnes cannes, je lui prête donc la mienne et j'essai la canne à ma blonde que je monte exactement pareil à mon autre. Fish on! après 3 minutes à l'eau! C'est parti! La technique/leurre fonctionne aussi bien en cette belle journée! Pis c'est au tour de mon grand-oncle, puis de mon père. Mais encore une fois, il y a beaucoup de petits. Mais vers 8h30, nous en avons 5 dans le vivier et nous décidons d'aller déjeuner et aller chercher les autres. On croise un bateau de notre groupe en revenant. On déjeune et vers 9h30 on est prêt à retourner à l'eau. Tous les autres sont déjà partis. Rendu au quai, quel n'est pas ma surprise de voir l'ensemble du groupe m'attendre et me demander de monter leurs cannes... Donc voulant qu'il ait aussi du succès, je leur montre, mais il me reste que 3 hameçons drop-shot et il y 9 cannes à monter, donc on essaie de s'en faire en dépliant les autres. Je leur montre à faire les nœuds et comment travailler le montage. Distribue quelques leurres souples Vers 10h30, on décolle et on se rend aux spots. C'est la même routine, on trouve un banc, on mets le moteur électrique. On jig et dès que ça mord plus on change. Ce qui est une technique qui fonctionne à merveille... pour mon équipage. Là, je commence à me sentir cheap d'en prendre plein quand à 6' de nous, il n'en sorte pas 1... Vers 13h, on retourne diner avec 9 dans le vivier tandis que les autres en ont pas ou 1... À partir de ce moment, l'expédition a perdue certains pêcheurs.. Mon cousin me dit qu'il a identifié une zone où son sonar n'arrêtait pas de sonner. "C'est cordé ben raide" Parfait, on se dirige là-bas, et effectivement il semble y avoir du stock, mais c'est dès qu'on tombe plus creux que 30' et c'est sur 700' de long. Soit que c'est le plus gros band jamais vu ou c'est de la cochonnerie qui flotte à cette profondeur. J'opte pour la deuxième option, mais je tests quand même. Après 20 minutes, je dis:-on part il y a rien ici. -Ca sonne! -Ben pas mal certain que c'est pas du poisson... Donc je pars, je localise un haut fond avec du poisson, j'arrête, on se mets à l'eau. 30 secondes plus tard, Fish on! Fish on! 2 qui iront dans le vivier! La femme du propriétaire fait un tour de bateau et s'enligne dans la zone peu profonde. HIII, elle trim son moteur de justesse. Fiou, mais 3 minutes plus tard, elle le redescend, mais trop rapidement et on voit le moteur faire 3/4 sauts, OUCH! Le grand-oncle est très content de sa journée, on revient avec 13, donc 5 à lui. Je n'ai pas de photos de cette journée, donc vous êtes pris pour me croire sur parole... Le mercredi, dernière journée, mon père m'a réservé et, comme l'organisateur, mon oncle, son moteur ne fonctionne plus bien et que sa pêche est médiocre, il fait un peu la baboune, donc je décide de l'invité. -Mon oncle, t'embarques? - Je suis supposé faire une journée père-fils... Son fils lui dit: -Si tu veux y all... -Ok j'embarque! Donc on part à trois. Mon oncle amène ces cannes mais ne les utilisera pas. On est les deuxième arrivé aux spots, je fais le même patern et je m'ancre. Les autres nous disent que ça mord aujourd'hui, ils en ont pris déjà 2 depuis 30minutes. On se mets les trois à l'eau. J'ai un peu de pression qui monte... Après 2minutes, mon oncle: -Fish on! On le puise! je vois le bout de ma canne bougée, je la prends et ferre : Fish on! On le puise, puis c'est mon père : Fish on! 3 keepers en 1minute. La récolte des trois jours de mon oncle en 1 minute... Puis après, c'est mon oncle qui les enchaine! Le sourire lui est revenu vite en maudit! Pis maudit, il a fallu que je lui fasse des menaces pour qu'il se calme un peu... Il est pas supposé en prendre plus que moi! Vers l'heure du midi, l'autre bateau quitte avec leur 2 poissons... Il semble s'enligner dans la même trail que d'habitude, quand on le voit au loin s'arrêter, monter son moteur principale et descendre son kicker... Il a accroché et brisé son pied de 150hp... OUCH! Peu après, je retourne moi aussi et essaie de voir où il a accroché, puis paf, j'accroche aussi! Une chance que je roulais à 4km/h... Ca graffigner l'hélice. En après-midi, nous sommes 2 bateaux à retourner. Et pour nous c'est aussi bon, on enchaine les prises. Vers 17h15, on se dit qu'on cherche un dernier spot pour conclure le voyage jusqu'à 17h30. À 17h30, n'ayant rien trouvé, mon père dit: - Bon on part! En disant cela, je vois un banc dans le sonar - Mettez vos lignes à l'eau. Ce fut la frénésie, en 10 minutes, nous en sortons 15 pour finir notre journée avec une récolte de 19 dorés! Donc 8 pour mon oncle qui en avait 0 avant cette journée. C'est ce qui conclu mes 10 jours de pêche de rêve dans le nord. 10 jours de pêche en canicule, 10 jours où j'ai pris au minimum 25 dorés par jour. 2 initiations réussites avec de très beaux dorés. WOW! Déjà hâte à l'année prochaine! PS: J'ai donné tous les dorés et qui ont été gardé en portefeuille que j'ai pris aux autres pêcheurs. Disons que le plus petit de mon premier séjour équivalait au plus gros du deuxième. Au moins, il revienne pas bredouille... J'ai déjà des réservations l'année prochaine... Pour expliquer mon succès, certains pensaient que c'était le sonar, d'autres que c'était la technique... Certe la technique était pour quelque chose, mon sonar n'a rien d'extra, HDI mais je suis convaincu que la qualité (sensibilité) de mes cannes (fenwick Elitech walleye et okuma deadeye custom) en sont pour quelque chose. Car après tous, ils étaient tous monter comme moi, ils avaient les mêmes spots que moi... Après, qu'on me dise :"Le poisson ne la voit pas la canne..." Ouin... Ma théorie: quand tu paies ± 1000$ chaque année pour aller prendre du doré pendant 4 jours, les outils sont ton investissement. Bref. Ce qui a été bon pour moi: Zman streakz 3,5'' watermelon. (WOW, 1 seul zman m'a duré les 10 jours! sans que je le change) Flicking shad/minnow pour les gros en 9cm.
    12 points
  14. Et oui, une sortie tranquille mais vraiment agréable Deux beaux dorés capturés par mon chum, un jaune et un... bleu! Il était très pâle avec des reflets bleutés. Et un keeper de 50 cm capturé par @SegmentationFault Aucun poisson sorti de l'eau pour moi... non c'est faux, j'ai snaggé un gobby à la jig hahaha! Pro snaggeuse cette semaine. Oui oui, il est retourné à l'eau, même si je mourrais d'envie de le garde La loua, c'est la loua! On rentre quand même avec deux beaux soupers pour deux! Et moi je continue d'améliorer mes skills de filetage. Ce soir, ils sont presque parfaits. J'ai même prélevé les joues
    12 points
  15. Une sortie pas loin de chez-moi avec mon ami Gerry. Ça a commencé lentement mais en pm on a trouvé des achigans qui étaient en feu et un peu plus tard de beaux dorés se sont présentés. Le meilleur s'en vient.
    12 points
  16. Belle journée sur un lac d’eau ultra claire aujourd’hui avec @neo. Les prises les plus surprenantes n’ont pas été la douzaine d’achigans mais l’immense banc de crapets de roche agressifs qui nous ont fourni un moment de joie enfantine de sortir un poisson après l’autre, à volonté. Les autres prises surprenantes ont été sur ma canne: 2 beaux spécimens de taille impressionnante: un de près de 6’ d’un poids inconnu, mais l’autre j’ai pu le mesurer précisément a 6’ et 170lbs. Pas d’exagération ici, promis! Premier spot le matin, j’essaie de couper l’herbe sous les pieds de neo en lançant un whopper plopper avant que le maître de la technique décide d’en attacher un et de tout prendre les poissons du lac. Le soleil est bas, on ne connaît pas le spot alors je lance un peu partout et mon cerveau décide de changer de cible alors que ma motion de lancer est déjà amorcé. La motion s’arrête d’un coup et mon bas de ligne de 15lbs coupe sur le coup alors que j’imagine le pire en me retournant pour finalement voir mon leurre bien planté dans le hoodie de neo, oufff ce n’est que du tissus synthétique et non du tissus humain. L’autre “beau” spécimen, je l’ai pris lors d’un triplé dans la chaloupe: je ferre un bel achigan en surface sur le bord d’un quai et en le swignant dans le bateau neo ferre son frère ou son cousin pour un doublé. C’est alors que mon achigan donne un vicieux coup de tête qui propulse le trépied libre vers mon pouce et s’y ancre assez profondément pour un bon “Ouille”, voilà du coup 3 poissons pris en même temps par 2 pêcheurs. Finalement rien de grave l’hameçon semble avoir buté un peu contre l’ongle de mon pouce ce qui a freiné la pénétration, j’ai pu le sortir directement dans devoir le faire ressortir et couper.
    12 points
  17. Retour aujourd'hui sur la Mille-Îles où les achigans étaient disparus hier. D'ailleurs j'avais oublié de mettre une photo de ma bredouille. La voilà: Vous connaissez l'histoire du poisson invisible que seul les gens très intelligents peuvent voir? Quelques uns m'ont déjà félicité pour cette belle prise. Un peu moins de vent aujourd'hui, ils étaient là mais un peu plus discret que la semaine passée. Mon plus gros a été pris au premier lancer. Pas mon plus long à date mais presque et certainement le plus lourd. La bedaine bien pleine il s'est vaillamment défendu. Lui aussi a sauté sur le leurre presqu'au contact de l'eau. Deux autres plus petits mais quand même appréciables ont goûté à mon pouce et la pluie a mis un terme à la session.
    12 points
  18. Une fois notre pêche terminée à Kévin et moi, nous avons vidé le chalet puis sommes revenus sur le quai pour encourager mon beau-père lors de sa dernière heure de pêche. Je lui ai prêté ma canne et on s'est mis à lui installer nos meilleurs leurres un après l'autre. On voyait une bonne cinquantaine de truites, dont d'énormes mouchetées, postées près du quai en plein soleil de midi. Pas un souffle de vent sur l'eau, on les voyait certainement aussi bien qu'elle nous voyait... sans parler de notre ombre au fond de l'eau. Elles ignoraient la plupart de nos offrandes jusqu'à ce que j'installe un petit rapala d'un pouce et demi, imitation truite. Enfin, elles s'activent et une arc-en-ciel mord! Mon beau père ramène, la puise est loin, je panique et j'attrape son fil... quelle niaiserie!! La truite se décroche! J'étais tellement mal, me serait tirée à l'eau! Finalement, quelques secondes plus tard, une autre truite mord et ne se décroche pas! Enfin une prise pour notre capitaine!! Ce sera la seule et on lui donnera une de nos truites pour compenser mon erreur et le remercier d'avoir été à la barre pour la majorité des pêches qu'on a faites ensemble. Nous avons fini la journée avec une petite balade à l'observatoire de la pourvoirie. Il était fermé à cause de la COVID mais la vue était tout de même magnifique!
    12 points
  19. Dimanche matin, dernière opportunité de pêche. Après nous être goinfrés d'arcs en ciel la veille, nous pouvons pêcher une seule arc-en-ciel Kevin et moi avant d'atteindre notre quota. Nous avons encore de la place pour 12 mouchetées, alors le plan de match est clair: on cherche les mouchetées! Entretemps, nous avons appris qu'il y a eu une ensemencement d'arc-en-ciel de 1,5lbs le vendredi, 2h avant notre arrivée. C'est ce qui explique qu'il y en ait autant autour du quai et que les mouchetées soient si capricieuses. À 6h, nous sommes dans la chaloupe. Les tuques, chapeau et coton ouatés sont de mise parce qu'il fait un gros 6 degrés. Une petite brume matinale recouvre le lac, c'est magnifique. Je suis détendue, ma fin de semaine de pêche est faite Par contre, je suis déçue pour mon beau-père qui a fait bredouille la veille et nous espérons tous bien fort que la journée soit meilleure pour lui. On commence par quelques lancers près du quai et on y prend une mouchetée, mais on ne s'attarde pas trop car nous ne sommes pas seuls et on manque de place. On part à la traîne sur le lac et je prête mon yozuri magique à mon beau-père... mais rien! Ni pour lui, ni pour nous, pendant deux bonnes heures. Au moins, le ciel est bleu et on rigole bien! Éventuellement, mon beau-père repasse à la cuillère, je remets mon yozuri sur ma ligne et PAF! Une attaque fulgurante, en profondeur, je ramène ma ligne, je sens des coups... puis je sens une étrange résistance. WTF!? Mon beau-père se rend compte que ma ligne est enroulée autour de la sonde du sonar. "Mais là, est-ce qu'il y a une truite ou je suis juste emmêlée? J'ai sentis des coups!!" Et oui, il y avait une truite au bout et elle y était encore... une ÉNORME truite, plus grosse que ma 3lbs. Mon beau-père réussi à déprendre ma ligne, il l'a en main, tendue avec la truite qui tire et... il lâche la ligne alors qu'elle n'est pas tendue entre sa main et ma canne. Ça donne juste assez de leste pour que mon magnifique poisson se décroche sous mes yeux! Ah que la madame était pas contente, c'était mon tour de sacrer devant plusieurs pêcheurs qui riaient et compatissaient en même temps. On rentre ensuite vers le quai parce notre journée de pêche tire à sa fin. Et bien sûr, juste au bord du quai, le yozuri frappe encore! Une belle petite arc-en-ciel pour boucler notre quota!
    12 points
  20. Comme je l'ai déjà raconté dans le sujet des préparatifs de la saison 2021-2022, je me suis finalement décidé d'acheter du matériel pour fabriquer moi-même ma (mes) future(s) canne(s) de glace. J'ai reçu le matériel cette semaine et je suis VRAIMENT content du matériel! Surtout les brins car c'est DE LOIN (TRÈS TRÈS TRÈS LOIN!) la composante la plus importe sur la glace. Sur la glace, on ne lance pas et il n'y a pas de grosses charges sur le matériel (on pêche avec du fil 4lbs!!), donc la poignée et les guides ne sont pas aussi critique qu'en eau libre. Bon, ça ne veut pas dire que je vais installer de la cochonnerie (c'est bien mal me connaître), mais ça veut dire que tu n'as pas besoin de faire 100 000 recherches avant de trouver des composantes "qui feront bien la job". Bon, revenons aux fameux brins! Le nerf de la guerre. Je savais exactement ce que je voulais comme action: pointe HYPER sensible (digne d'un spring-bobber) qui transite rapidement (XX-Fast!!) à un "backbone" solide. Sur le marché, il y a très peu de cannes qui ont cette action. Les fans de cette action le savent, on s'arrache les Tickle Stick, les Snitch et la mince poignée d'autres X-Fast. Mais ces cannes ne sont pas parfaites (à mes yeux): pas assez longue, trop d'anneaux pour rien, anneaux trop petits. C'est ici que le "custom" arrive... et livre la marchandise! Brin de 36". Yes! Action parfaite (selon mes goûts). Yes! Et enfin des anneaux qui ne se bloqueront pas au premier cristaux de glace!! Il me reste maintenant le plus difficile: monter tout ça à la hauteur de mes exigences (oui, je suis du type pointilleux et exigent). Hier soir j'ai commencé à ajuster la longueur de ma Power Noodle (34" au lieu de 36" pour celle-ci), d'y placer judicieusement les anneaux (ne pas en mettre 120 comme les cies font pour "faire comme sur une canne à pêche normale"). Il faut en mettre seulement le nombre qu'on a besoin, pas une de plus. "Less is best" comme ils disent. Et d'agrandir le trou de la poignée pour y recevoir le brin. À suivre...
    11 points
  21. Bon aujourd’hui il fesait vraiment beau soleil et sans vent … pour des raisons technique hors de notre controle mon boss à du me donné conger aujourd’hui . Donc j’en ai profité pour aller pêcher .. probablement la derrnière de la saison . Je n’attrape jamais rien en général au dela de la mi-septembre mais j’a quand même tenter le coup . Je suis arriver à mon premier spot vers 2h30 … ça à mordu après 3 minute je l’ai échapper pret du bateau .. ça semblai etre un doré correct sans plus . Ensuite quelque touche qui décrochais vite ( ça resemblais à du brochet ) en changean de spots , je trollais avec un jig style paddle tail entre deux spots . J’ai finalement attraper un petit doré avec mon jig paddle tail . Molo sur le poissons mais c’était une sorti bien agréable quand même . -vive la pêche -
    11 points
  22. Je suis retourné m'essayer au doré à quelques repirses dernièrement, sans succès, même pas de petits. J'ai par contre attrapé de beaux achigans à petite bouche lors de ces sorties. J'y suis allé hier soir de 17h à 19h30, décidé à la dernière minute, et ai quand même attrapé 3 dorés, pas de keepers malheureusement. Ils étaient assez petits que je ne pris même pas la peine de les mesurer. J'ai aussi trouvé un leurre sur le cap de roche qui constitue la berge, poisson nageur à bille 6" Matzuo couleur or et rayé genre perchaude, il a l'air tout neuf! Ça compense un peu pour le Rapala et ThinFin que j'ai perdus la dernière fois. N'ayant attrapé qu'un petit doré à la dandinette, ce nouveau leurre m'aida à en attraper deux autres. J'ai aussi feré et combattu un gros brochet dans le noir, lequel se décrochat après 2 minutes. Il avait le leurre 'broadside' dans la gueule, je suis chanceux qu'il n'ait pas coupé ma ligne de mono 6lb. Ce dernier faisait au moins 24" et semblait particulièrement costaud pour la longueur.
    11 points
  23. Je le savais que le beau s'en venais J'en ai trop perdu lors des dernières sorties.... Après 2 attaques de ratées,je lui ai dis: Reviens mordre toé une autre fois, juste une autre fois..... Après les 2 attaques,je lui ai laissé un petit 5 minutes et j'ai sorti le trailer hook.....Paf! Drette dessus 2 autres keepers et 1 trop petit l'ont accompagnés.Une ben belle soirée! Le niveau a monté et continu de monté. Encore loin du niveau normal mais bon,ca aide. Avec les algues qui se détachent, y a de plus en plus de lousse entre elles et la surface. Quand y aura moins d'algue,mon rapala favori a ce temps-ci entrera en action Ca fini bien la semaine.
    11 points
  24. Ohhhh les beaux filets de doré!! Je suis pas mal fière, ce sont mes plus beaux et je n'en avais pas préparé depuis un moment! Ok ok, avant de se rendre à ma planche à découper, ils étaient dans le fleuve et... ce n'est pas moi qui les ai pris! C'est mon indéfectible partenaire de pêche @SegmentationFaultqui a attrapé ces deux magnifiques dorés. Comme il lui restait pas mal de poisson de ses dernières sorties et qu'il est généreux, il me les a donnés video-1632791309.mp4 De mon côté, une pêche multi-espèces: deux achigans, deux crapets de roche et une grosse perchaude. Tout sauf ce que je voulais prendre! J'ai aussi eu un décroché que je suspecte avoir été un doré. C'était une bien belle sortie de pêche, la température était super agréable et le poisson au rendez-vous!
    11 points
  25. Ah pis tiens.Aussi ben de mettre ca ici.Une petite vite ce matin.Pas des tonnes mais tous au leurre de surface.Avec le courant,y a presque rien qui flotte.Un peu de zigzag pour les éviter mais pas si tant pire. La palette de ce matin J,ai eu du fun avec ca dans le courant! Pour moi c'est une nouvelle.je l,ai jamais vu......C'est peut-être celle que j,ai manqué dernièrement.Au même endroit ou je l'ai vu.J'ai fais une première passe en arrivant.Il étais tôt.Peut-être trop......3-4 attaques mais tous ratées.J'ai été voir aux autres spots et quand je suis revenu 1 heure ou 2 après,y ont tous mordus .5 de pris.A gué,ca fais mon bonheur.Pas la frénésie comme les années passée par-contre.
    11 points
  26. J'ai raté une belle journée en bateau aujourd'hui mais je me suis repris en après-midi avec le kayak,a Verdun.Pas de vent,ciel bleu et Galarneau qui brillait de tout ses feux!! L'après-midi a très mal commencé.Après une demie heure a voguer avec le moteur pour me rendre au spot....Sti,le cell!! Je me dis d'la marde avec ca,je prendrais pas de photos et thats it.Ouin mais tout d'un coup que.....Faque je suis revenu a la descente.Je me lève du kayak et.....Tab,j'étais assis dessus J'avais que l,après-midi donc,je me rend direct au spot et pêcher dessus tout l'après-midi.Une douzaine d'achigans et rien de petits.La palette de la journée a été de 3,9 livres.Pesé.Ainsi que 2 dorés au tube,encore une fois.Les achigans ont tous étés pris a la surface 2-3 de décrochés mais pas grave.Apres avoir ramené vite les 2 premières, je me suis amusé avec le reste. Une saprée de bel après-midi! 15 minutes après avoir sorti de l,eau,je suis a maison.Parle moi de ca!
    11 points
  27. Je suis sorti pour la première fois sur le fleuve à Mtl, secteur Longueuil, samedi et je ne peux pas te dire à quoi ils ressemblent, rien n'a mordu. Pas une seule touche. On a sorti du gazon en masse par exemple [Suite] Le lendemain, on se dirige à ± 15km de la pourvoirie, pour essayer de nouveaux spots. Arrivé sur place, je trouve un plateau à ± 23-25' situé à côté d'une "drop" à 35-40'. C'est packer sur le sonar. Je dis à ma blonde, mets toi à l'eau, le temps que je descends le moteur électrique, Poisson! Ça part bien! Un beau 18". Bon enfin on semble avoir trouvé du plus gros! Je le décroche, ma blonde se remet à l'eau. Je pars le vivier, met le poisson dedans, Poisson! Batard, je suis même pas encore à l'eau! Un autre beau qui ira rejoindre son ami dans le vivier. Je me mets à l'eau avec le jigging rap couleur firetiger, et là c'est un festival. J'en sors 5-6 de suite, ma blonde 2 autres. Bon, on établit la règle qu'on remets à l'eau en bas de 17". Après 1h30, ça se calme beaucoup du coté de ma blonde, mais pas du mien. On bouge un peu pour trouver d'autres spots, et ça n'arrête tout simplement pas. On est en anchor mode et un autre équipage fait du marcheur de fond près de nous, à chaque fois qu'il passe à ma hauteur, j'en sors 1 pour que lui 10 secondes plus tard en sorte un autre. Toute une avant-midi avec plus de 30 prises facilement! On est revenu diner avec 9 keepers. Nous explorons donc un peu les environs de la pourvoirie en soirée, mais ce sont principalement des gluants qui retourneront à l'eau, mais avons trouvé 2-3 spots intéressants. Le lendemain, nous retournons exactement au même spot. Mais c'est le festival du 12-15". J'en sors toujours au jigging, un après l'autre. Mais à la jig, c'est devenu très tranquille pour ma blonde. Donc on commence à troller pour essayer de trouver d'autres spots. En trollant, j'en sors un de 16,5" qui retournera à l'eau. Finalement, je trouve 2-3 spots où je prends 2 autres 18". Mais je perds mon jigging rap, probablement un autre brochet. Je décide de mettre le dernier sur la canne à ma blonde et de me monter un dropshot avec une jig à la place d'un plomb. On repart, je décide de seulement jigger en commençant, donc je ne mets pas de leurre au dropshot. Je descends ma ligne. Fish on! Ha ben, il a mordu sur mon hameçon sans rien! Ma blonde a pris une photo, mais elle n'est pas concluante. Bon je me mets un leurre z-man de 3,25" me disant que la technique doit être bonne. Effectivement, mon choix semble gagnant. On trouvait un banc, mets la ligne à l'eau fish on! La technique est plus productive que le jigging rap, mais de peu. On a beaucoup de plaisir et on prend du poisson, mais du petit (10-15") et ce dans 15, 20, 25 ou 30'. Ils sont parti où les plus gros? Sur ce, nous sommes rendu jeudi matin et il reste 2 jours à pêcher pour prendre 7 poissons. Toujours pas de "trophée"... Mon PB est de 52cm. L'eau du lac est rendu à 76 degrés... [À suivre]
    11 points
  28. Petite sortie à oublier aujourd’hui au lac à @neo. Les couleurs étaient belles dans les montagnes, mais j’ai l’impression que les bass étaient partie en randonnée en forêt parce qu’ils étaient absents sous l’eau. On a sauvé la bredouille avec un banc de perchaudes agressives et un mini achigan dans le lot.
    10 points
  29. Laissez faire la nestea pêche sur glace,l'halloween est même pas arrivé encore!Le niveau de l'eau avais passablement monté ces derniers temps et s'en venais adéquat.Il est revenu a son niveau d'un mois passé.C'est a dire très bas. Une belle soirée de pêche.J'ai vu une vingtaine de paires de yeux mais que du petits. Que 3 attaques mais du beaux. 1 gros de décroché a 1 pied du bord,1 keeper et le dieu du fleuve m'a offert celui-ci pour me récompenser.A y voir la grosseur de la face,il aurait pu être pas mal plus gras .Il était un peu maigrichon....
    10 points
  30. Selon ma balance le doré pesait 6,5lbs. Mais pour les cannes ça ressemble exactement à cela! Il y a 4 anneaux, ça plie jusqu'au moulinet et ça craque, le fils est torsadé et il faut tirer dessus pour le faire sortir du moulinet! Pour le 28", il est retourné à l'eau! [Suite] Au retour du diner, je suis un peu fendant et je taquine le groupe. On repart là où on avait arrêté et on cherche un spot. Toujours à la traine on traverse un passe obligatoire, 10' à 1' d'eau sur 30' puis ca redescends. Rendu de l'autre côté après 45min, je repère un banc dans 25' d'eau. Je prêtes la canne avec le jigging rap à mon oncle et je descends le dropshot. Puis 15 secondes plus tard, Fish on. Mais c'est petit, 29-30cm. Puis mon oncle en prend un! Puis j'en prends 3 autres quand mon cousin arrive et viens essayer le spot que je viens de trouver. Le temps qu'il s'ancre j'en prend un autre qui ira dans le vivier. Je dis à mon cousin, je te laisse le spot je vais essayer d'en trouver un autre. on se met à troller, je fais 150' et j'en trouve un autre. On ramène nos lignes mets nos lignes de jigs. Puis fish on! on en prend 3 dans ce trou quand mon autre oncle dans sa chaloupe vient nous rejoindre, il met son ancre, j'en prend un. Bon je te laisse ce spot je vais aller m'en trouver un autre... Je dis à mon oncle dans le bateau, c'est ça des vautours, ça te vole toujours tes spots... Il me dit: je pense avoir trouver mon capitaine pour la semaine. - On verra comment la semaine se passe avec les autres capitaines. Donc on essai de suivre le tracé sur la carte avec aucun point de repère. Puis on passe à 20' à 2' dans l'espace de 2 secondes. Sibole! Trim le moteur, pourtant on est pas loin de sa fameuse trail. Puis on repart, et ça se reproduit à 3-4 reprises. Voyons, il manque des X sur sa carte ça a aucun bon sens! Une chance que je me fais ma trail pour savoir où passer, parce que c'est dangereux. On se rend donc où le pourvoyeur nous a dit d'aller. Il y a 2' d'eau! Donc on se promène un peu pour se rendre compte que sa ligne est pas bonne et que c'est plus au sud. On se promène et je marque 3 spots intéressants où l'on pêche. On fait comme à l'habitude on trouve un trou on descend nos lignes, on en prend et on change de spot quand rien n'a mordu pendant 10-15minutes ou qu'un du groupe vienne trop proche. J'étais au moteur électrique et avec le vent je ne faisais pas 100% du sur-place, pour la sécurité je changeais de spot. Mon coéquipier et moi prenons beaucoup de petits, mais on en prend! Tranquillement pas vite, on a a 5 dans le vivier. Mon père était resté au chalet faire un roupillon et nous sommes retournés le chercher vers 16h30 pour la pêche du soir. On retourne aux spots et vers 19h, le banc se déplace et j'ai de la misère à le suivre, donc je propose de faire d'autres prospections et de troller. Ce qu'on s'exécute, après 2 minutes on passe de 20' à 12' à 8' je dis à tous, ça se peut qu'on accroche. Dès que je dis ça mon oncle dit, je suis pris. On est rendu dans 2' d'eau, maudit lac de marde! Je trim le moteur. On se fait dériver, je me dépêche de rentrer ma ligne, ce que mon père ne fera pas assez rapidement, je vais descendre le moteur électrique pour avoir du contrôle et je l'active. Le bateau fait un 180deg, et mon père se prend dans le moteur trimmer. Batard. Je me tourne vers mon oncle, son moulinet ne chante pas. Bizarre. Il me tend sa canne afin que je puisse me diriger pour le déprendre. Je fais un tour de moulinet quand je sens un coup de tête. - Tu n'es pas pris, il a un poisson au bout! - Ramène le toi. - Non c'est ton poisson, tu le ramènes. Donc proche du moteur électrique pour éviter les roches et me sortir de cette place dangereuse, pendant que mon oncle ramène son poisson et mon père déprend sa canne. Mon oncle fige un peu, et ne suit pas sa ligne. Donc il est du côté tribord et sa ligne, et son poisson s'enligne vers le babord. Me rendant compte de cela j'arrête le moteur afin de ne pas couper la ligne. Je me dis, il est à la surface, c'est surement un brochet et l'ombre que j'ai vu quand il est passé. Donc en dérivant le poisson repasse du coté babord, il se retourne et je vois son reflet doré. - C'EST UN DORÉ!! Je prends la puise, je le sécurise et on se met encore à crier. Ce coup là, on est seulement 2 bateaux qui sont toujours sur l'eau. Je leur dis, là avant de faire quoi que ce soit on dé**** de ce spot, pendant que le moteur électrique semblait tapper dans une roche... Là on sort, en zizangant avec le doré dans le filet et en criant. L'autre bateau pense qu'on a un brochet et nous croit pas lorsqu'on leur dit qu'on a un autre beau gros doré. En se dirigeant, dans l'excitation je me demande pourquoi il ne gardait pas le fond. Crime il avait 2' d'eau. Normal... Donc rendu proche de l'autre bateau je viens pour sortir le doré du filet et encore une fois je suis pas foutu de savoir comment le prendre, car ma main ne fait pas le tour de son corps, je le remets donc à mon oncle... Un beau de 69cm et de 7lbs, elle était plus dodue que la mienne du matin. C'est sur cette prise qu'on décide de retourner au chalet, arranger nos prises et aller taquiner les autres qui ne savent pas. La face de nos oncles/cousins quand l'initié leur a montrer sa "dernière prise"! Si je ne lui ai pas donné le gout de pêcher, je ne sais pas quoi le fera... Dans sa première journée, il a puisé le record du groupe et a battu lui-même l'ancien record du groupe et on a ramené 4 fois plus de keepers que le reste du groupe... Quelle journée pour mon équipage! [À suivre]
    10 points
  31. Exact en autre dans les zones 16,17 et 22. [Suite] Donc, nous avons mis le bateau à l'eau à notre arrivé et avons attendu au lendemain. Changement de groupe est égale à changement d'habitude. Au lieu de partir vers 7h, nous partons vers 9h à chaque jour. Les lacs de cette pourvoirie ont la réputation d'être difficile à naviguer. Nous recevons donc une carte avec les lieux à prospecter et certains X, pour les dangers de navigation et un tracé à suivre pour une navigation sécuritaire. N'ayant pu trouver de carte bathymétrique, je pars avec cette information. Comme énoncé, j'ai la responsabilité d'initié mon oncle. Il arrive avec les cannes à moucheté de ma tante qui doivent avoir 40 ans. Laisse faire ces cannes, je vais t'en prêter. Comme à mon habitude sur un lac que je n'ai jamais été, je commence toujours par me faire un chemin sécuritaire en trollant. Étant donné qu'il n'y ait pas d'électricité pour recharger les batteries, l'utilisation du moteur électrique se fera avec modération. Donc c'est ce que j'explique à mon oncle, qu'on va commencer par troller pour se trouver des spots et des niveaux d'eaux intéressants. Donc, je lui mets un flicker minnow et je me mets mon flicking shad. On commence donc à troller à 150' du quai et on se dirige par le chemin indiqué par la carte. On arrive dans un passage directement face au quai, le sonar passe de 18' à 10' à 4' à 3'. Je trim le moteur, avise mon oncle que ca risque qu'on se prenne dans le fond. Puis ca redescends, 3' à 20'. Ça cogne dans les roches, puis mon leurre arrête de travailler, ma canne s'arque. Maudit je suis pris dans le fond ou j'ai pogné une grosse branche. Les 5 autres chaloupes arpentent déjà le secteur de l'autre côté de cette dite passe. Quand je sens un coup de tête. Fish on! Je dis à mon oncle de ramener et que je dois avoir un brochet. Je lui explique un peu comment se servir d'un filet, il ne s'en ai jamais servie. Le moulinet se fait aller! Maudit que c'est plaisant! Le groupe se rapproche et y vont de leur prognostique... Ce qu'ils ne savent pas, c'est que j'ai du 50lbs tressé dans le moulinet et assez de tension dans ce dernier. Plus que je le ramène, plus ça garde le fond. Arrivé au bateau la ligne est directement dans le fond. Je le remonte, c'est gros! Il se retourne pour aller dans les profondeurs et j'aperçois une reflet doré. -"Beau petit brochet" dit un capitaine du bateau à proximité. -"Humm, je pense que je vais battre mon record, prépare le net! -tant que cela? - Oui!!". Je le ramène et mon oncle réussit à le mettre dans le filet! Son premier doré à vie dans le filet... Ce qui ne savait pas c'est qu'il est devenu ainsi celui qui a puiser le plus gros doré à vie de tout le groupe... Là je capotes, je crie, je saute de joie. Bien attendu ça attire l'attention. Les autres s'approchent pour venir voir. Là j'étais content de ne pas avoir écouter mon père et d'avoir amener le filet de préservation... Donc c'est parti pour décrocher le doré. Évidemment, il va retourner à l'eau, donc je fais mon possible pour la laisser dans le filet dans l'eau. Préparer le stock, pour la mesurer, la peser et prendre les photos pour réduire au minimum le temps hors de l'eau... Donc après 12minutes de pêche c'est un doré de 71cm et de ± 6,5lbs qui est venu dans le bateau! Le record du groupe était de 69cm... Elle est retournée dans les profondeurs en plein santé! On continue donc de prospecter, quand soudain on entend du tonnerre au loin, on a profite pour revenir diner. À date, un seul poisson de pris pour le groupe. Après diner on va se diriger vers un autre secteur... La journée s'annonce plutôt bonne! [À suivre]
    10 points
  32. Samedi nous semblaient la meilleur journée pour une autre sortie de pêche. Nous nous donnons rendez-vous a l'embarcation pour 9.00hrs a cause de la chasse au canard qui débutais ce Vendredi. Après les préparatifs d'usage nous pouvons enfin nous diriger vers le trous #3. Pas de temps a perdre a cause du nombre de pêcheur sur le lac. Enfin nous pouvons débuté. Dès le début la pêche s'annonce très bonne. Quand on mets sa ligne a l'eau et que ça mord ben...... Voici le résultat. Les doré se suivent les eux après les autres. Après deux heures de pêche nous avons capturer plus de doré que bien d'autres pêcheur sur le lac. Il ya même les achigans, les barbottes, et les perchaudes qui s'invitent. Vers 11.30hrs les embarcations qui se promenaient semble se diriger vers nous, alors il est temps de quitté. Ici mon amis semble vouloir imité certain pêcheurs, mais n'a pas le bras assez long. Pour faire plaisir a un autre amis. Nous avons même la chance de faire de la sélection. Tout les autres endroits visité nous donnerons de bon résultats. Nous allons quitté vers 14.30hrs et nous félicitées de cette pêche exceptionnel avec une barbotte dans le vivier.
    10 points
  33. J'arrive, j'arrive. Je pêche en soirée, moi, donc le récit vient plus tard. Trop belle journée en effet, je n'ai pas pu résister à la tentation de sortir. J'ai décidé de pêcher du côté de la voie maritime, dans le creux d'eau. J'arrive au spot vers 19h. C'est tranquille. J'avais une impression de mordillements, mais je n'étais pas sûr entre un petit téteux, le fond ou les algues. J'allume ma frontale et je vois plusieurs paires de petits yeux brillants. Mon impression était bonne. À peine quelques minutes plus tard, j'en vois deux arriver en même temps pour sauter sur mon leurre. Hop, un jaune de 41cm. Il fut suivi d'un petit d'environ 30cm et un autre de 39cm. Le tout s'est joué en 15 minutes. J'aurais pu revenir à 19h30 car après ça le wakeboat est arrivé. Les gros spots, la musique, la grosse vague. Ça me tentait de me mettre une jig de 2 onces, 3-4 trépieds, et essayer d'en assommer un dans le front. Ça m'aurait pris de l'aide de @alexeiv1 Mon leurre du jour: une vieille jig avec un poisson souple tout déglingué (made in China!) avec un poids conique par-dessus. Le doré aurait mordu sur n'importe quoi ce soir. Dommage que le wakeboat ait tout gâché. Le 3ième doré fut un peu spécial. Il y avait des paquets d'algues qui dérivaient à la surface. Il était caché sous les algues et il suivait. Je lui voyais les yeux avec la frontale. Il s'en venait tranquillement vers moi. Ça ne m'a pas pris de temps à le faire sortir de sa cachette. Pas d'achigan ce soir. Demain? On verra. J'ai trouvé un truc pour enlever les petites arêtes. Regardez la vidéo vers 12m50s. Il sépare la queue en deux et tire sur les deux morceaux de chair pour diviser le filet le long de la ligne des petites arêtes. J'ai essayé ça ce soir et ça marche bien. Contrairement à la vidéo, j'enlève les côtes avant de retirer la peau. C'est plus facile et moins de perte.
    10 points
  34. Une excellente journée pour moi Une coupe de poissons comme ca avec deux petits yeux ... photo en selfie ... .... ... et une autre coupe comme ci ... avec deux gros yeux toujours en selfie ... je ne m'améliore pas
    10 points
  35. Pêche aux poissons de fond pour les 70e à mon père. C'était sa première, vraiment une belle journée . On a fait nos quotas et on a réussi à avoir du sébaste, turbot, morue ogac et morue franche.
    10 points
  36. Encore une sortie ce soir. À mon départ, une odeur du diable me rappelle que j'avais mis le pied dans l'eau à ma dernière sortie et que j'avais oublié d'enlever la semelle pour faire sécher mon soulier. Mets l'autre paire. Le doré n'était pas au rendez-vous pour moi ce soir. J'ai visité bien des spots et rien. Rien, rien, même pas des petits yeux. À mon retour, je décide de m'arrêter à un endroit où je n'avais jamais pêché avant et où je n'avais jamais vu personne pêcher là non plus. Je dois être passé au moins 50 fois devant cet endroit cet été. J'arrive au bord. Il y a un héron qui pêche. Il est tellement concentré sur sa pêche qu'il m'ignore. Je suis à au plus 15' de lui. Il fixe l'eau et il plonge. Je commence à voir des yeux partout. Au moins une dizaine de dorés, la plupart des petits. Puis ça mord vers 22h. Je le rentre et il y en avait 3 qui s'en venaient avec ma ligne. Un bien pris et deux suiveux. Lequel est sur ma ligne? Un 41cm. Ça fait mon affaire. Le héron reste imperturbable quand je sors le poisson. J'ai continué jusqu'à 23h sans rien prendre de plus, mais bien des suiveux. Avant de quitter, je reste pris pas loin du bord dans 1' d'eau. J'arrive pas à me déprendre. Ça va faire. Je m'en vais chercher mon leurre. J'enlève mes souliers, mes bas, les semelles et je remets mes souliers. Hop! À l'eau jusqu'aux genoux et je récupère mon leurre. À ma surprise, l'eau était chaude et agréable. On est le 15 octobre. Demain, j'ai deux paires de souliers à laver. Faut pas que j'oublie. Ma destination est connue pour ma prochaine sortie.
    9 points
  37. Dans mon coin il commence a y en avoir pas mal de loutre , il y en as des petite et des plus grosse , je ne sais pas si c'est 2 espèce différente . Il y a 2 ans a l'ouverture de la chasse au canard , il y en a une qui est venue chercher un branchu mort dans ma mare , le temps que je prenne le canot et poursuivre la chenapante , elle a abandonné mon canard plus loin mais lui avait coupé le cou. L'an passé par un matin brumeux d'automne je croyait avoir la berlue , quand j'ai vu une longue créatute qui avancait doucement dans la brume et qui avait comme 3 bosse sa ressemblait a un serpent de mers . Tabaslasck on se pose des questions . Ben c'était 3 loutres qui faisait un petit train accroché les unes contre les autres. C'est beau a voir en tabarnouche!
    9 points
  38. Après le néant,ce fut une sortie productive hier.9 de pris.Le doré était en feu! 6 légales et 3 trop petits.Aucun over mais c'est pas grave. J'ai rajouter un trailer en partant et j'ai bien fais.Sur les 9,6 ont étés pris dessus. L'humidité était très présente. Un castor a traversé le chemin a 10 pieds devant moi en tirant sa branche. Avec Mr ou Madame la loutre comme spectacle de cloture,ce fut une très belle sortie.
    9 points
  39. Ben ok d'abord notre histoire est très courte et, très longue en même temps. Côté cours, j'ai du me rendre en clinique d'urgence Lundi et, par la suite a L'hôpital pour livré les échantillons. De la j'ai rencontré le journaliste avec le caméraman pour donné mon opinion sur la décision de Dubé.(j'ai répondu que je n'étais pas d'accord avec la vaccination obligatoire) Maintenant rendu a la maison maman voulais que j'annule la sortie de pêche. Ce que je n'ai pas fait. Côté pêche maintenant; Voici les excuses; Journée trop belle, trop chaude, trop d'herbiers flottant, température de l'eau encore a 62 F en surface. Impossible de faire des lancer au dessus des herbiers. Pour les captures maintenant; Seulement 20 dorés de capturés; 7 jaunes,2 noirs,1 brochet,1 achigan,1 laquaiche. Les autres sont retourné a l'eau car trop petit. Les meilleurs ont tous réussi a se décrocher ou a brisé les fils que je fabrique présentement. Quand même une belle journée côté vent et température. En espérant que la température de L'eau les réveils avant la fin de la saison du LSP.
    9 points
  40. Une petite sortie pour le plaisir today. J'avais invité mon partner de pêche au doré et son frère. Ils devaient rentrer tôt donc il fallait que je trouve un lac où qu'on aurait de l'action en masse. J'ai choisi un lac où qu'il y a de l'achigan à petite bouche en grand nombre et qu'il y a quand même des bonnes chances de prendre des 3lbs ++, j'en ai déjà pris dans le passé. Il y a aussi un peu de GB. On arrive au levé du soleil, ou plutôt, dans la pluie battante... Météomidzia dans le champ totalement, ils annoncaient < 1mm ce matin lol! Il a plu presque sans arrêt jusqu'a 11h00. J'avais quelques waypoints déjà sur ce lac. Direct en partant, plusieurs captures de suite, ça mord très bien. On a trouvé le pattern ça pas pris de temps. On a fait une bonne douzaines de doublés et même quelques triplés! Pas de palettes ce matin, rien au dessus de 3lbs, mais tellement du plaisir. Mes chums ont eu du fun, c'était ça le but aujourd'hui. Je vais surement retourner à ce lac cet hiver pour les essayer sur la glace. Prochain lac, ce sera un lac pour d'la grosse.
    9 points
  41. Auj. encore difficile mais magnifique journée pour être sur l'eau. Qqu dorés et un musky qui devait faire aux alentours de 36-38po. Demain: lac St-Pierre
    9 points
  42. À -40 degrés..... Un de mes amis de Mtl en a une et, il venait faire un tour ici, et pensait se rendre. On était soit au printemps, soit en automne... Bref c'était pas chaud et, pluie tout le long... Donc il a dû utiliser la chaufferette ET les essuie-glace... ET... Il ne s'est pas rendu. Mais là j'ai lu tantôt que le CAA offre les mêmes services pour les autos électriques. Si tu manques de jus, ils viennent te porter un 5 gallons de courant... ='-'= Éric
    9 points
  43. Poissons pas mal moins actif, beaucoup de vent aussi mais une belle journée sur l'eau en bonne cie. Un exemple de petite bouche capturée auj. par mon ami Gerry. Seulement 2 dorés ont voulu se suicider.
    9 points
  44. Après ma soirée de petits vendredi, je décide cette fois d'essayer d'autres endroits dans le but de trouver des gros jaunes. Je me suis dis, comme ça mordait hier, je vais profiter de l'occasion pour explorer d'autres endroits. Ce fut du foin, encore du foin et rien que tu foin. Aussi, le vent du nord n'était pas du bon côté. Toutefois, j'ai réussi à m'en sortir avec un crapet, 2 keepers (41cm et 46cm) ainsi qu'un trop petit. Tous ont été pris entre 22h et 22h45. J'ai dû veiller tard encore ce soir. Rien d'autre n'a mordu. Trois anecdotes. Au début de la soirée, je me suis fait surprendre par un poisson. J'étais sur une petite roche quand tout à coup un poisson saute à 4' en avant de moi. Je suppose qu'il suivait mon leurre. Le gros splash. Quelque chose d'un bon 40cm mais pas un doré (j'aurais vu les yeux). J'ai fait le saut. Bon, j'ai fait plus que le saut. J'ai vraiment eu peur. Glisse de ma roche et un pied dans l'eau jusqu'à la cheville. @$$%@$%#$^. La deuxième histoire: avant de partir, je me prépare un montage avec un hameçon remorque, comme le rapala me l'a souvent conseillé. Mon crapet mord et avale les deux hameçons. Décroche le crapet, enfin. Je me lave les mains, à 4 pattes sur ma roche avec ma canne entre les jambes. J'avais un bout de ligne qui pendait dans l'eau. Ce fut suffisant pour prendre mon doré de 46cm. Il était là juste au bord caché dans le foin. Un peu plus et il partait avec ma canne. Troisième histoire: je me fais une sandwich avant de partir... et je l'oublie sur la table de cuisine avec ma barre tendre. 40km de bicycle sur un estomac vide. Pour mon montage avec l'hameçon remorque, j'ai mis un zman sur une tête de jig. Le zman a une fente sous le ventre. J'ai donc passé un fil dans le ventre du zman et je l'ai fait ressortir par la tête en utilisant une aiguille à coudre. J'ai attaché le fil à la jig. À l'autre bout du fil, j'ai attaché le deuxième hameçon que j'ai piqué dans la queue du zman. Le deuxième fil ne parrait pas du tout. C'est comme une zman avec 2 hameçons. Ce fut très efficace et j'ai dû sortir les pinces. Je ne conseillerais pas ça pour du C&R. Au repos maintenant pour être en forme pour demain.
    9 points
  45. Y en reste Rien de trop petits mais rien de gros non plus mais 8 de pris.Tous du même gabarit ou a peu près et toujours plaisant dans le courant.Tous au tube. A la fin de ma sortie,je me dis ''ouin ben,un programme double aujourd'hui je cré ben'' Aucun vent,une belle journée! Arrive le soir.Je regarde le gros arbre qui me sers de girouette.Y bouge pas! J'arrive au spot.....Oh ta! Il vente,y a des moutons et y a de la cochonnerie partout mais ca mord! J'ai raté les 3 gros de la sortie.3 grosses attaques ratées. Je n'ai gardé que 2 légals pour le voisin et après 1h30 a me faire skier avec ce vent n-o désagréable,je lève les pattes.J'ai peut-être passé a côté de LA soirée mais bon,quand t'as pas de fun ......Vraiment décu de ma soirée même si ca mordais très bien.La pluie et le froid me dérange pas mais le vent,le clisse de vent...Vraiment désagréable quand il veut! La saison du kayak est finie.Il est partie se coucher pour l'hiverQuand ca va ben,ca va ben!
    9 points
  46. Inspiré par mon petit doré de la page 91, j'ai pour la première fois cette saison mis de côté ma moucheuse et dépoussiéré mon lancer léger, ayant le goût de manger un bon filet de doré. Ça sonne pas mal confiant, mais je sais plus ou moins ce que je fais rendu ici! Ce matin même, la pluie menaçant, je me dirige vers une section de la St-François où j'ai déjà attrapé des dorés il y a plusieurs années de ça. J'ai commencé par voir quelques 'suiveux' qui refusaient de mordre, de belle taille en plus, certainement des 'keepers'. J'ai réussi à attrapper deux dorés en fin de compte, le plus grand manquant à peine 2cm pour pouvoir le conserver, donc pas de doré pour le souper aujourd'hui. J'ai tout de même attrapé mon plus gros achigan de la saison, peut-être 16" ou un peu plus. Il ne combatit pas si vigoureusement, tant bien que je pensais avoir mon keeper au bout de la ligne. Une grosse ouitouche se laissa aussi leurrer. La plus grande partie de ma sortie se fit sous une bonne pluie, je ne pris donc aucune photo et tout détrempé, je retournai à la maison bredouille, mais avec espoir de pouvoir y retourner et attraper un ou deux keepers. Mes deux petites prises m'ont au moins mis en confiance que je ne suis pas totalement dans le champs côté technique et approche!
    9 points
  47. [Suite] Donc, on est déjà rendu au vendredi, dernière journée pour ma blonde. On décide de partir de bonne heure, car elle veut faire une sieste en PM comme elle a décidé de décoller le samedi matin à 5h45. On repart dans nos spots et on continue avec la méthode habituelle, soit moi au drop-shot et elle au jigging rap. Je vois en partant qu'elle veut finir son livre. Donc on pêche 1h et c'est tranquille pour elle, quelques petits mais elle arrête de pêcher. Bon, il en reste 5 à prendre quand même. Quand soudain, fish on! Crime ça m'a l'air pesant! Je ramène et puis je fais le premier doublé! Tout Seul! Le plus gros a pris mon jig et le plus petit le dropshot! Bon, un de moins pour le quota. Je recommence, on change un peu de spot. J'en prends 5-6, rien de gros, on change de spot, j'en prends 5-6 rien de gros. On change de spot et j'en prends un autre qui répond à nos critères. Il est 9h, je décide donc de faire de la prospection pour l'année prochaine. Je mets donc mon flicking shad de 3" argent et noir pour faire cette prospection. On part, j'arrêtes au spot que je vois au moins 5-6 échos dans mon sonar et que quand je retrouve les échos je mets à descendre mon jig et dropshot. À chaque fois, c'est presque instantané, il y en a un qui prend le dropshot. Après je reste jusqu'à ce que j'en sorte 5 ou qu'il y ait 5 minutes d'attente. Je suis là pour prospecter après tout... Vers 11h, ma blonde me dit j'ai presque fini mon livre, faudrait retourner au chalet chercher mon autre, j'ai trouvé 5-6 spots prometteurs avec dorés confirmés... La veille, un des autres pêcheurs m'a dit qu'il en avait pris deux beaux près de la passe au U-turn en face d'une table à pique-nique. Donc, je commences à me diriger vers là. Mon leurre descend à ±14'. Donc on trolle tranquillement pas vite. Dans du 25-30'. Vers 12h15 on approche de la passe et on tombe dans du 8-12'. Là je commence à sentir le fond. Ma blonde me dit: là j'ai faim, j'ai fini mon livre. -Juste au bout de la pointe. La sensation de ma nouvelle canne est assez bizarre et le fun, j'ai l'impression d'entendre ce que mon leurre frappe. Comme si je frappais la bavette du leurre à côté de mon oreille. Ha une roche, ha du sable, ha du bois. Bon je me dis que je vais me prendre dans le fond. Et comme de défaite, je me sens prendre dans le fond. - Je me déprend et on part. Bizarre, mon moulinet ne chante pas vite. je mets mon pouce pour la bobine pour voir l'effet sur ma canne, elle ne se tend pas plus. Prépare le filet, je dois avoir un brochet... Je commence à ramener et c'est pesant. Ca donne des coups de tête, mais ca ne veut pas monter à la surface. Après l'avoir rapprocher, le fils est complètement à la vertical. - Prépare toi, ça doit être un gros doré, c'est ici que ta pratique de filet de la semaine entre en ligne de compte. Effectivement, en l'amenant vers la surface on l'aperçoit, il refait un sprint vers les profondeurs. Je finis par le ramener et ma blonde pogne le leurre dans le filet et le poisson se déprend... Dans le filet! Tu m'auras juste battu 12h! Un beau doré de 59cm de 2,5lbs! Après, nous sommes retourner à la pêche en fin PM, une petite heure où nous avons pris 1 doré qui entrait dans nos specs et découvert 4 autres spots potentiels pour l'année prochaine. Bien content de la tournure de la première semaine. Du poisson en masse, du beau temps, j'ai fait aimer la pêche à ma blonde, j'ai battu mon PB! Mes attentes pour les 10 jours ont été comblés en 6! Que demander de plus? Le lendemain, mon père viendra me chercher avec le bateau pour aller à l'autre pourvoirie à ± 3h plus au Nord, mais dans la zone 29 où la limite est de 32 à 47cm. Ayant déjà pêcher pas mal, je me propose pour initier mon oncle à la pêche au doré, une première pour lui afin que les autres puisses prendre du poisson… [A suivre]
    9 points
  48. Sarcastique ou pas? Je vais le prendre pour un compliment, merci. Fait plaisir. Je suis pourtant sur le forum pratiquement à tous les jours, mais je n'écris pas assez. Je n'ai pas assez de temps pour lire tout ce que vous produisez et en plus en écrire. C'était 5-6 par spot en 10-15 minutes. [Suite] Pour le jeudi, c'est encore caniculaire, il fait plus de 30, il y a moins de vent. Bref, première fois de ma vie que je suis à chibougamau dans ces temps là et que je suis en gogoune et en bermuda depuis 5 jours! Donc on repart dans une zone que j'avais remarqué la veille, soit un espèce d'entonnoir sous-marins. C'est à dire, que ça fait un U où les bords sont à 4' et au creux du U il y a 25'. On se mets à l'eau, Fish on! Sur le drop shot. Un beau keeper selon nos critères! Good. On continue et ma blonde en prend un au jigging. Un autre keeper. On a surement pris les deux gros du coin, car après le festival du 12-15" est recommencé. J'en sors 1 après l'autre. Ma blonde aussi. On décide de changer de spots dans les environ. Quand la pourvoirie au complet arrive. Good, on les avise des spots où ça a marché pour nous, on est généreux comme ça. Ils pêchent pratiquement tous au marcheur de fond ce que nous n'avons pas fait. Donc on retourne au spot de la roche. On commence à prendre du petit. Quand ma blonde me dit, en faisant son snap, je crois que je suis pris au fond. Puis on attend le doux chant du moulinet. Ayant une nouvelle canne avec une action différente que la mienne, bref je ne la connais pas encore assez pour identifié ce qu'il y a au bout de la ligne (si c'est gros ou pas). - D'après moi tu as un brochet. -Ca tire dont ben fort. Je remarque que la ligne est direct au fond. -Finalement c'est peut-être un beau doré, tient la tension sur le jigging rap et assure toi de l'avoir bien ferrer! Elle s'exécute pour un deuxième et un troisième ferrage. Mieux vaut trop que pas assez... Bref après un beau combat, c'est un beau. Je le puisse il se décroche. La madame est contente. On est content, c'est le plus gros de la semaine. Mais est-ce son trophée? On le mesure 52,9cm. Pas un trophée, mais un très beau. La madame est fière et me dit: "J'ai battu ton record, ma pêche est finie!". Maudit. Elle a raison, l'élève a dépassé le maitre... (Oui oui, elle l'a au bout de ces bras et le tien avec du papier brun... On choisit ces combats, au moins elle l'a pris pour la photo) Elle était sérieuse quand elle a dit qu'elle avait fini de pêcher. Elle a commencé à lire son livre, je la comprend, la petite brise qu'on avait dans les premiers jours est parti et il fait chaud en maudit sur l'eau. Il en reste 5 à prendre pour notre dernière journée de ce premier voyage... [à suivre]
    9 points
  49. L'après-midi sera beaucoup moins productif, au grand malheur de mon beau-père. Pourtant on avait maintenant son sonar dans le bateau et on pouvait repérer les poissons et leur profondeur, mais on n'arrivait pas à comprendre comment savoir à quelle profondeur nos cuillères se rendaient donc ça ne nous aidait pas vraiment. D'ailleurs, vous faites comment? On a parcouru le lac de long en large en pêchant à la traîne, deux autres truites pour moi et une pour mon chum! Une à la traîne sur mon yozuri et une sur mon montage cuillère + slow death! J'étais assez contente, mes premières captures à la traîne! Mon chum a d'ailleurs perdu une autre énorme truite cet après-midi là: une attaque sur notre beau rapala immitation truite, ça tire fort, le moulinet chante, sa canne est pliée puis... clac, plus aucune tension. Kevin sacre, ne comprends pas ce qui s'est passé. Il rentre sa ligne et on constate que son bas de ligne est sectionné et qu'il n'y a plus de leurre au bout Bye bye rapala!
    9 points
  50. T'en fais pas avec les tentatives de selfie... Quand le poisson ne cadre pas... Ça prouve qu'il est GROS !!!!! J'ai essayé UNE fois dans ma vie de faire un selfie avec une prise... Jamais recommencé!!! Éric
    8 points
×
×
  • Créer...