Aller au contenu

J-B

Membre
  • Compteur de contenus

    410
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    8

J-B last won the day on April 17

J-B had the most liked content!

Réputation sur la communauté

383 Excellent

À propos de J-B

  • Rang
    Super Membre Pro Pêche QC

Contact Methods

  • Website URL
    www.godendart.com

Profile Information

  • Sexe
    Homme
  • Région du Québec
    01 Bas-Saint-Laurent
  • Ville
    Rivière-du-Loup
  • Intérêts
    Chasse, Pêche et Plein Air

Visiteurs récents du profil

564 visualisations du profil
  1. Salut Gabriel, tu m'avais demandé de partager une photo du sabiki. Pas évident de le tenir droit sans plomb, mais voici à quoi un des hameçons ressemblent. La bille de tête de mouche garde l'hameçon bien en place. C'est un hameçon taille 10 sur du mono de 40 lbs test.
  2. Intéressant. Je vais essayer ça. Autre question: tu t'y prenais comment pour prendre la truite de mer? S'en est une autre sur ma liste de ''faut que je figure comment ça fonctionne...''
  3. C'est une bien triste nouvelle, mais ça soulève aussi plusieurs questions. Pour ma part, j'aimerais comprendre pourquoi elle était la en premier lieu...
  4. Mais pour vrai gang, ma question à la toute fin en est une sérieuse. Connaissez-vous des meilleures façons que le sabiki rig et la ligne morte pour prendre de la plie?
  5. J'ai vu le podcast avec Joe Rogan. As-tu eu le temps de regarder les livres qu'il a écrit? Ça vaut vraiment la peine si t'es un lecteur.
  6. C'est drôle, mais j'essayais d'expliquer à ma copine sur le chemin du retour (après la crevaison) que c'était une des meilleures journées que j'ai eu depuis un long moment. En fait, une de mes personnalités publiques (Steve Rinella de Meat Eater) explique un moment donné que selon lui il y a deux sortes de plaisir. Le plaisir facile et instantané, comme une crème glacée ou une montagne russe, est super sur le moment, mais c'est rare qu'on en reparle par la suite. L'autre sorte de plaisir c'est quand c'est difficile sur le moment même, mais on s'en souvient longtemps après et ça fait une fichu bonne histoire. @Gabriel Touchette Je vais absolument prendre une photo du sabiki rig et le poster ici. Je vais faire ça quand j'aurai un téléphone fonctionnel !
  7. Chapitre 1 - La chute C'était dimanche matin, 5:40. J'embarquais dans la voiture, thermos de café à la main, canne à moucher dans le coffre avec les cuisardes et tout l'attirail. Je me met en route pour les terres publiques qui frôlent la frontière avec les états unis. L'autre jour, en roulant comme ça avec ma copine pour le plaisir de rouler, on était tombé sur une petite rivière. Je m'étais arrêté quelques minutes pour observer et elle était parfaite. J'avais passé la semaine à rêver à de belles truites... Arrivé sur les lieux, je m'empresse d'enfiler mes cuisardes. Il s'agit de bottes en neoprène, celles que j'utilise pour chasser le canard, mais ça fera l'affaire. Ensuite, j'assemble ma canne, une numéro 5/6 de marque générique et j'y installe une pheasant tail nymph. Puis, je prend mes premiers pas dans l'eau. Il est 6:30 - 6:45. Originaire de l'Outaouais, c'est la première fois que je m'aventure dans une rivière comme celle la. J'en ai toujours rêver. Lorsque je pêchait à la mouche jadis, c'était en lac ou dans la rivière des outaouais. Je découvre rapidement que cette petite rivière est plus profonde que j'avais originalement imaginé. En fait, j'ai de l'eau à la taille. Les roches dans le fond de l'eau sont énormes, et j'ai de la difficulté à avancer. Je glisse, reglisse et je trébuche à l'occasion, mais je réussis tout de même à garder pied. Je m'arrête une seconde pour prendre une photo avec mon téléphone, puis je continue à avancer. J'avais mit le pied à l'eau à côté d'un pont. Il me fallait passer en dessous pour me rendre ou je voulais aller. Pas évident d'avancer mais j'y parviens tant bien que mal et, enfin, je mouille ma mouche. Nous sommes à environs 30m de mon point d'embarquement. Je lance et relance. Rien. C'est normal, après tout. Je n'ai aucune expérience dans ce genre de pêche. J'apprend. Niveau lessons apprises: 1 - Peu importe ou je veux envoyer ma mouche, je dois regarder en arrière. Il y a systématiquement un arbre pour attraper mon ''back cast''. C'est normal après tout, je suis dans une forêt. 2 - Quand je veux me repositioner pour déprendre ma mouche de l'arbre en question, je dois faire attention à mon équilibre. 3 - L'eau est froide en $#?!*%$@. Aussi, note importante, la prochaine fois, je laisserai mon porte feuille, mon téléphone, mes cigarettes, mon briquet et mes clefs d'auto sur la berge. C'est donc l'air piteux que je remontais sur la berge, les bottes bien pleines d'eau. Je retournais à la voiture. J'avais encore les cheveux sec, mais c'est vraiment tout. Mes clefs fonctionnaient encore. Je comprenais pourquoi je ne pouvais pas changer la batterie de ma manette. Le coffre ouvert, je sortait tant bien que mal de mes bottes en néoprene alors qu'un monsieur en pickup arrêtait pour me demander comment ça avait été la pêche. J'ouvrais mon paquet de cigarettes en lui répondant, ça m'aide à réfléchir une cigarette, sauf qu'elles étaient complêtement trempées. Je poussait un soupir de découragement, je pacte mon stock et je me remet en route pour la maison. Chapitre 2 - la truite Il parait qu'il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué. Je poussais donc un soupir de soulagement quand je mettais les pieds dans mon appartement. Ma blonde, à qui j'avais promis une paire de truites, dormait encore. Je me changeais dans le plus grand silence et ramassais ma canne à lancer léger. J'avais un plan B. Typiquement, le dimanche matin, je vais au club de chasse et pêche local pour aller tirer quelques rondes de pigeons d'argile. Le club en question a un petit lac dans lequel des truites sont ensemmancées annuellement. Je m'y rend donc et stationne mon véhicule pour utiliser une technique que je connais bien et qui porte à peu près toujour fruits: une cueillère et un verre de terre. Mon honneur n'est pas sauvé, j'ai prit mes deux truites dans un lac artificiel ensemmancé, mais au moins ma copine ne connais pas la différence. J'espère qu'avec ce petit brin d'honnêteté, vous me croirez quand je dis que j'en ai échappé une belle en ta. Elle devait faire 14 pouces! Parole de pêcheur. Je rapportais deux truites d'une dizaine de pouces chacune chez moi. Chapitre 3 - La plie La marée étant bonne en fin d'après midi, ma copine et moi avions convenu d'aller pêcher dans le fleuve. J'espérais y prendre de l'éperlan et j'avais passé du temps à perfectionner mon sabiki rig maison. J'étais donc fébrile. En plus, ma copine me faisait remarquer qu'elle ne m'avait jamais vu prendre du poisson de ses yeux, alors peut-être que je n'étais pas un bon pêcheur du tout. C'était doublement piquant comme blague considérant mon subterfuge du matin. Nous nous rendions donc à la pointe aux orignaux près de Rivière Ouelle, deux heures avant la marée haute. Nous prenions une grande marche sur le bord de l'eau, puis, de retour à notre VUS, elle me déclarait qu'elle devait aller à la salle de bain. Je prenais mon matériel de pêche et j'allais m'installer au bout du quai, elle prenait le véhicule et partait à la recherche d'une salle de bain. Mon sabiki rig maison fonctionnait à merveille. Il m'aura fallu près d'un ans pour réussir à faire tenir les hameçons en angle presque droit vers l'extérieur. Le secret réside dans une perle de montage de mouche typiquement utilisée pour fabriquer des têtes. La 5/32'' fonctionnera parfaitement pour un hameçon de taille 10. Je garnissais les hameçons de beaux, gros vers dodus et envoyait ça dans le fond de l'eau. Une tension sur le fil et je déposais ma canne pour profiter un peu du paysage. Soudainement, la canne bougeait. Je ferrais, ça mord! Je remonte rapidement pour voir si j'ai capturé un éperlan ou un poulamon et, à ma grande surprise, une plie de 5-6 pouces. Je n'avais jamais vu ça. Ça faisait 45 minutes que ma copine était partie. Évidemment, elle n'était pas la pour voir ma prise. J'observais le poisson avec curiosité, un peu frustré que mon téléphone soit dans un sac de riz à la maison, je me voyais dans l'impossibilité de prendre une photo. Comment m'y prendrais-je donc pour lui prouvé que j'avais attrapé quelque chose d'inhabituel. Mon dilemme dura environs 10 secondes et je décidais de libérer le poisson. Ce petit poisson de rien de méritait pas de crever pour mon égo. Évidemment, ma copine arriverait 5-10 minutes après que j'ai libérer ma prise. Nous passions donc la soirée à pêcher et à observer le paysage. C'est sublime, un couché de soleil sur le fleuve. Je prenais quelques poulamons pendant la soirée, ma copine pêcherait un peu aussi. Au courant de la soirée, elle me ferait part d'un drôle de bruit dans notre VUS. Je n'y prêtait aucune attention. Chapitre 4 - La crevaison Le soleil pratiquement couché, le temps refroidissait. Nous pactions le stock et marchions les quelques 50m qui nous séparaient de notre véhicule. Arrivé sur place, je pactais le coffre et embarquais. Je reculais d'un mêtre et un bruit étrange attirait mon attention. Ma copine me disait de vérifier le pneu arrièe passagé. Une crevaison. Pas chanceux le gars. Je vidais le coffre et, sous le plancher, le pneu de secour et le petit ''cric'' le plus instable du monde. Je me mettais au travail. Je hissais le VUS un peu, puis loussais les boulons d'un tour, puis montais le véhicule assez haut pour en extraire la roue. Je dévissais les boulons complètement et, évidemment, la roue était collée. Calvaire. Je ne voulais pas donner de coup de pieds dedans, de peur que le véhicule ne tombe de sur le cric. Mon téléphone était dans un sac de riz à la maison. Par chance, ma copine avait le siens. Nous appelions le service de dépannage de hyundai. Après tout, le vendeur m'avait parlé de leurs service pendant que nous avions acheté notre véhicule. La conversation se déroulait comme suit: Elle: Bonjour et bienvenue au service d'assistance routière de Hyundai, que pouvons nous faire aujourd'hui? Moi: J'ai une crevaison et la roue est collée sur le véhicule. J'aurais besoin d'une dépanneuse avec un cric plus solide que celui auquel j'ai accès Elle: D'accord, votre véhicule? Moi: Un Tucson 2018 Elle: Kilometrage? Moi: environs 70 000km Elle: plus ou moins que 70 000? Moi: Un peu plus. 70k et des poussières Elle: Je suis désolé monsieur, votre couverture expirait à 70 000km. Je vous recommanderais de contacter CAA. Si vous n'êtes pas membre, il pourrait y avoir des frais. rien de facile aujourd'hui. Un bon samaritain passait par la et me recommandais de prendre un bout de bois et donner un coup sur l'arrière de la roue avec le dos de ma hache (qui par hasard se trouvait dans le coffre) sur l'arrière de la roue. Je tentais le coup, prêt à bondir si le véhicule tombait (ça m'est déjà arrivé). Miracle! La roue se détachait. Je pouvais donc fixer le pneu de secour, repacter le coffre et me rendre chez moi. En roulant au ralentis. Une bonne heure de route. Ouf, quelle journée mais j'en ressort avec une question vraiment importante: Est-ce qu'il y a mieux qu'un sabiki rig pour prendre de la plie? J'aimerais en prendre d'autre!
  8. C’est bien dommage, mais c’est ce que je pensais. J’esperais secrètement me tromper
  9. Quand j’habitais en Outaouais, j’adorais pêcher la barbue dans la rivière des Outaouais à la ligne morte. Rendu dans le bas saint laurent je pêche majoritairement de l’éperlan et de la loche, avec l’occasionnel tentative pour la truite de mer et le bar rayé. La barbue me manque un peu. Savez-vous si on en trouve dans les plus petites rivières? Le genre de rivière à truite dans laquelle on a pied presque partout, et ou si je lance trop fort je prend les arbres de l’autre côté, vous voyez le genre?
  10. Merci! Il n’est pas assez gros
  11. Merci! C’est seulement si tu veux t’en défaire rapidement. Autrement, je passe les prendre la prochaine fois que je fais le voyage riviere du loup - Gatineau, mais je ne sais pas ce serait quand. Ils seraient livrés à Gatineau si on fait le shipping. Sinon, ce sera quand le canada réouvrira les bureaux, ça risque d’être long...
  12. Je pense que j’ai compris. Minute, j’vais essayer aussi: Cétacé enfin boulet de canon cuillère.
  13. Quand j’étais bénévole pour Canards Illimités, Cabela’s était un de nos gros commanditaires et j’avais toujours un excellent service dans leurs magasin d’Ottawa. Malheureusement pour eux, je suis déménagé à Rivière du Loup et je suis déçu de leur service dernièrement. Il y a le ecotone de St-Pascale par contre qui va probablement me vendre ma prochaine carabine
  14. Je continu d’espérer qu’ils vont sérieusement améliorer leurs site web... Depuis l’acquisition de Cabela’s par Bass Pro, je remarque une sérieuse diminution dans la qualité du service, ça augure pas super bien. Par contre, c’est une excellente nouvelle pour les indépendants
×
×
  • Créer...