• billets
    3
  • commentaires
    19
  • vues
    3 806

Comment initier un jeune à la pêche

buddy longway

1 363 vues

Le jour de l'initiation

Voir un enfant prendre son premier poisson vient toujours nous chercher. On aime voir leur sourire, répondre à leurs questions et écouter longuement les histoires qu'ils raconteront à leurs parents et familles. Malgré tout, on peut parfois avoir de la difficulté à leur partager notre passion. C'est donc par le biais de ce texte que je vais essayer de vous aiguiller vers le succès.

Premièrement,

il faut trouver la raison qui nous motive à initier notre jeune. Voulez-vous lui transmettre le goût de la nature, la passion de l'aventure, le calme de la nature ou encore le respect de la nature? Il y a plusieurs bonnes réponses. Pour éviter d'être déçu, il faut choisir un objectif réalisable. Si on tente de montrer que la pêche est un moyen de relaxer dans la nature et que nous choisissons un lac envahie de plaisanciers durant le jour, nos chances de réussite sont nul. Si on tente de montrer que le poisson donne de très gros combats et que nous choisissons la perchaude, encore là, on s'est trompé. Par conséquent, pour transmettre notre passion à un jeune, il faut lui transmettre l'aspect de la pêche que nous aimons.

Deuxièmement,

il ne faut pas trop mettre de pression. Par exemple, il ne faut pas se dire:«Il faut que tu prennes ton achigan» même si la prise d'un achigan à petite bouche peut être vraiment excitant. On ne doit pas les stresser ou les pousser, surtout les plus jeunes qui se sentiraient triste de ne pas avoir pris "x" poisson. Pour commencer l'initiation, on entend souvent dire qu'il est bien que ça morde. C'est vrai, mais ce n'est pas obligatoire puisque la pêche, ce n'est pas juste le fait de prendre des poissons. On peut très bien passer une journée très plaisante en prenant quelques poisson et en diversifiant les activités. Faire un repas sur la berge, jouer dans le sable, arrêter prendre une marche dans la forêt ou les laisser conduire le moteur peut vraiment les rendre maniaques à cette belles activité et les souvenirs qu'ils auront seront parfois meilleurs que les poissons. Essayer de prendre un poisson plus dur à leurrer est plus valorisant et les plus vieux pourraient plus apprécier. L'endroit choisi importe peu à mes yeux. Je ne crois pas que les piscicultures sont les seules endroits convenant aux enfants. On peut passer une magnifique journée sur un quai à sortir des barbottes. Petite note, l'hiver est un bon moment pour l'initiation puisque les initiés ont beaucoup de choses à faire, comme le déglaçage des trous, la vérifications des appâts, jouer avec les poissons dans le vivier :) ou pelleter de la neige.

En conclusion,

La pêche est une activité qui est praticable à tous les âges et il ne faut pas hésiter à apporter des nouveau pêcheurs avec nous. Ce qui déterminera en majeur partie notre succès sera la façon dont nous les initions. Il faut être prêts à tout et se dire que aujourd'hui, c'est LEUR journée.

Bonne pêche B)

le Jaseur-Pêcheur.


5 personnes aiment ça


7 Commentaires


Invité Jack28

Posté(e)

Une des choses les plus importantes dans le domaine de la pêche est qu'il y ait de la relève. C'est primordial d'initier ses enfants ou d'autres jeunes à ce loisir spécial et passionnant. Je remercie donc mon père qui m'a initié lorsque j'avais 5 ans. Il a semé une graine qui pousse encore des années plus tard.

3 personnes aiment ça

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Wow c'est vraiment bien dit, la pêche n'est pas juste une question de poisson ou bien de quota mais bien passer du temps avec la nature et la relaxation 

1 personne aime ça

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Je suis tout à fait d'accord avec toi. J'initie beaucoup de monde à la pêche. Sur les quais, sur la glace et en pleine nature. Récemment, j'ai "réussi" à piquer un grand gars. La joie qu'il avait quand il a pêché son premier doré et, plus tard, sa première lotte. Ben oui, nous au Québec on aime pas la lotte, mais ça n'enlève pas le plaisir de la ramener. 

Un des plus beaux souvenirs de mon enfance, ce fut quand j'ai pêché un brochet dans la rivière St-François. Il a sauté sur ma vieille cuillière "DareDevil", rouge et blanche. L'attaque fut si soudaine que le coeur m'en débattait comme si j'étais au milieu d'un film d'action. Quand je l'ai sorti, j'étais TELLEMENT fier. Ça ne s'oublie pas. 

Bon texte !

2 personnes aiment ça

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire
Le 2017-01-25 à 09:36, Joel-Gh a dit :

Je suis tout à fait d'accord avec toi. J'initie beaucoup de monde à la pêche. Sur les quais, sur la glace et en pleine nature. Récemment, j'ai "réussi" à piquer un grand gars. La joie qu'il avait quand il a pêché son premier doré et, plus tard, sa première lotte. Ben oui, nous au Québec on aime pas la lotte, mais ça n'enlève pas le plaisir de la ramener. 

Un des plus beaux souvenirs de mon enfance, ce fut quand j'ai pêché un brochet dans la rivière St-François. Il a sauté sur ma vieille cuillière "DareDevil", rouge et blanche. L'attaque fut si soudaine que le coeur m'en débattait comme si j'étais au milieu d'un film d'action. Quand je l'ai sorti, j'étais TELLEMENT fier. Ça ne s'oublie pas. 

Bon texte !

Nous ? 

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Tous les pêcheurs rencontrés sur le fleuve la remettent à l'eau. Chez nous on l'aimait beaucoup. 

Modifié par Joel-Gh

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant