Aller au contenu

Rameur

Membre
  • Compteur de contenus

    2 408
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    59

Rameur last won the day on February 23

Rameur had the most liked content!

Réputation sur la communauté

4 724 Excellent

1 abonné

À propos de Rameur

  • Rang
    Maître Pro Pêcheur
  • Date de naissance 1916-02-27

Profile Information

  • Sexe
    Homme
  • Région du Québec
    08 Abitibi-Témiscamingue
  • Ville
    Val-d'Or
  • Intérêts
    Pêche, nature, etc etc etc

Visiteurs récents du profil

2 061 visualisations du profil
  1. Un vieux texte que j'aime réactiver dans mes souvenirs: Le petit gars. Son visage s’illuminait quand il descendait la côte du lac. Transporté par le vif désir d’aller sur l’eau, ses pieds touchaient à peine le sol. Un coup d’écope et il pousse la « barge ». C'est lourd. C’est le nom qu’il donnait à cette chaloupe faite à la maison par les grands frères. Deux planches de 12 pouces de large par une douzaine de pieds de long et les bouts qui remontent. Voilà, ce sont les côtés. Pour le fond, tout simplement des planches bouvetées enduites de goudron. Il y avait des rames à tolets la-dessus. Elle portait bien son vrai nom de TORTUE peint sur le côté droit. Le petit bonhomme d’une dizaine d’années passait d’heureux moments dans cette merveilleuse création humaine. Son premier spot était tout de suite à la sortie de la trouée qui lui permettait de se rendre sur le lac. Des arbustes pleins de carouges à épaulettes entouraient tout ce lac au fond de terre noire Sous le chant des oiseaux, il choisissait une de ses trois "trôles", une cuillère rouge et blanche, une cuillère tournante avec queue en poil d’ours et une cuillère tournante argent sur une tige garnie de quelques morceaux de plastiques oranges. Une canne verte en métal et un moulinet lancer lourd plein de corde noire et il était en voiture. Les perruques n’étaient pas rares et grâce à elles, notre petit gars développait sa patience et sa dextérité. La deuxième zone d’attraction était la baie à Dehaies. De cette partie nord du lac on pouvait voir les vaches du cultivateur qui broutaient paisiblement dans un des prés clôturés. Des zones de nénuphars parsemaient cette baie. C’était la section creuse du lac. Il y avait environ 10 pieds d’eau dans quelques trous. Tout le périmètre était composé de terre et de mousse sur lequel poussaient des arbustes, des aulnes et des herbages. Tout ça flottait sur une bonne distance,. Un lancer collé sur le bord pouvait débusquer un brocheton à l’affût ou encore un monstre de vingt livres. Le printemps, c’était une immense frayère à brochet. L’eau pénétrait loin à l’intérieur et les brochets frayaient parmi les herbages et les arbustes. Son coin favori était sans contredit « La Passe ». Vraiment une passe qui se tortillait jusqu’au grand lac Sisco. Pas de vague et de vent dans cette passe, quelle belle place c’était. Une place où il pouvait reprendre son souffle et reposer ses bras après avoir traverser tout le lac. Il se donnait des défis de lancers de précision. Un beau lancer près de ce nénuphar ou encore effleurer les branches d’un arbuste près du bord. Il ramenait du brochet, quelques dorés et de la perchaude. Il n’en ramenait pas toujours, mais était toujours heureux sur l’eau. Ici, il n’était pas gêné de porter ses bottes réparées aux fils de laine. Il lui arrivait de passer ce trait d’union qui le menait au grand lac et de pêcher ce grand plan d’eau. Un soir, sans vent, au beau soleil, alors qu’il pêchait à la ligne morte, avec une belle grosse boule rouge et blanche, un gros brochet fit surface et goba la boule. Que faire? La boule est disparue sous l’eau dans la gueule du monstre. Le cœur bat fort et résonne dans ses oreilles. Il tire doucement. Il a peur que la boule ne ressorte de la gueule. Ça tire fort. Le jeune résiste. Ce qui devait arriver arriva. La boule refit surface et il ne resta qu’un sillon à la surface de l’eau. Le gros était parti. Le jeune, tout seul, se mit à rire. « Quelle aventure, les amis ne me croiront jamais » Il en a vécu des centaines d’aventures ce petit bonhomme. Un demi siècle plus tard, il lui reste encore ce sentiment de paix qu’il vivait à 10 ans. Le son des carouges, des étourneaux et des corneilles habitent encore ses souvenirs. Oui, quand j’entends ces sons familiers, je replonge dans mon enfance. Il me semble qu’un demi siècle c’est trop court.
  2. Lors du dernier tournoi de pêche, ici, des gens de l'Association Chasse-Pêche ont préparé des prises données par les pêcheurs pour les remettre à un organisme qui s'occupe d'itinérance et autres.
  3. J'ai pêché pas mal avec ceux là ... entr'autres
  4. Tu vas être gâté " à plein" Tes chevreux vont devoir nager la dedans.
  5. J'aimerais vous partager une petite expérience à ne pas faire avec un mini booster. J'en avais un qui pour le recharger on se devait de le connecter sur un port USB d'ordinateur ou "autres". Je trouvais que je ne pouvais atteindre un voltage suffisant. Sans doute à cause de l'âge du booster. Je l'ai démonté et connecté un chargeur directement sur les pôles de la batterie interne (bypasser les régulateur ou autres bidules d'adaptation interne) Le chargeur utilisé en est un "intelligent". Je me disais que ça ne devrait donc pas surcharger. Après une quinzaine de minutes, la batterie du booster à gonflée et une bonne boucane en est ressortie. J'ai déménagé le bidule sur une surface en ciment, éloignée de matière inflammable. Ho que j'ai eu une idée heureuse de faire ça. Après 3 ou 4 minutes, le bidule à explosé avec une flamme d'un diamètre de 3 ou 4 pieds. J'ai fait aérer la boucane.. toxique... et remercier ma bonne étoile d'avoir eu l'idée de placer rapidement cette petite bombe en milieu plus sécuritaire.
  6. Ouais, c'était vraiment mauvais comme pêche. Même si c'est pas la frénésie d'une pisciculture sur ce lac, la pêche est habituellement pas mal mieux. Même si les prises sont habituellement assez petites. La dernière fois que j'y ai été, j'avais fait des prises respectables et le frérot avait même pris un brochet de grande taille. C'est certain qu'on est pas en milieux sauvage non pêché. Tu es tombé dans un trou noir dans le calendrier. J'ai aussi connu une pêche comme ça ailleurs dans un autre trou noir du calendrier. "Shit appens"
  7. Le terrain de jeu est immense au "Lac-Rapide". Moi aussi j'irais installer la "Roulotte à cet endroit" pour passer l'été. De plus tu n'es pas "très loin" de d'autres endroits pour aller mettre ton bateau à l'eau si la bougeotte te prend. Quant au Granet, je suis un peu surpris que tu dises que le lac manque de profondeur (en général). Pour les structures intéressantes, je trouve qu'il y en a beaucoup. C'est certain qu'on les trouve moins intéressantes quant ça mord pas. En général, le doré est petit, mais on peut y ramasser de beaux sujets aussi. Il arrive aussi que ça morde pas "pantoute" comme j'ai déjà connu sur le plan d'eau du Lac-Rapide. Les habitués de la place faisaient aussi chou-blanc pendant ces quelques jours. Comme on dit en chinois... "Shit appens"
  8. Salut, Tu peux choisir dans le lien ci-dessous l'actuateur qu'il te faut selon la longueur de déplacement voulu. Comme ça, il y a arrêt automatique en fin de course. Ensuite, ça te prend une switch DBDT à 3 positions (On-Off-On) pour choisir d'allonger ou diminuer la course du "bras". Cette switch inverse le courant sur la sortie de façon à faire tourner le moteur dans un sens ou dans l'autre et ainsi faire monter ou descendre le bras . https://www.amazon.ca/s?k=Actionneur+linéaire+électrique%2C+DC+12+V&i=industrial&__mk_fr_CA=ÅMÅŽÕÑ&ref=nb_sb_noss https://www.amazon.ca/s?k=switch+dbdt&__mk_fr_CA=ÅMÅŽÕÑ&ref=nb_sb_noss_2
  9. Rameur

    thé mastique

    "essence essentiel" c'est du 94 ultra en octane?
  10. Rameur

    Mes nouveaux "callants"

    Poids que j'utiliserai en avant de mes harnais au Réservoir Decelles ou autres endroits encombrés pour remplacer mes marcheurs de fonds. J'aurai aussi des harnais munis d'hameçons anti-herbe. Je devrais ainsi pêcher là où il y a des populations de dorés bien à l'abri au travers des arbres noyés. Avec le moule à plomb sur broche de marcheur de fond j'ai coulé des poids sur des avançons métalliques. Ce sera donc facile à installer avec ses terminaisons avec agrafe et émerillon. Ouep, le fun des travaux d'hiver pour réveiller le petit hamster de pêche dans la tête.
  11. Bonne fête le passionné.
  12. Rameur

    "Hobby"

    Je regarde les prévisions de Météo-menteur. 10cm pour samedi... mais sur un autre site c'est 1-3cm. Je me suis surpris à être déçu pour si peu de neige. . Heille, ça doit être le fun de souffler ça avec le petit Tonka ? J'ai ajouté un autre bidule sur mon jouet. Un écran qui me donne le voltage de la batterie (enfin la batterie pour le moteur et en changeant la position des fils, le voltage des batteries arrières) J'ai aussi l'heure, la température dans la cabine et la température extérieure. Produit de Alibabounne et j'ai attendu 5-6 semaines. Quand même le fun un hobby pour l'hiver.
  13. Aliexpress en a plusieurs modèles. Pour le prix final que nous donnera un leurre non peint, il faut compter les peintures, l'appareil pour peindre, l'anneau en avant, les hameçons. Si c'est pour le plaisir, ça va, si c'est pour économiser, c'est bon de faire les calculs en rapport avec ce qu'on peut commander comme produit fini. Bien sûr, c'est toujours un feeling spécial de prendre un poisson avec un leurre qu'on a "fait".
  14. Ici, aujourd'hui, passages nuageux, soleil et -16c. Je regarde la tivi pour savoir si le purgatoire est dans le bas de la province. J'ai regardé les informations qu'il y a sur le site du MTQ et les routes semblent (en pm) pas pire pas pire, sauf à l'est de Québec. j'espère que ceux qui sont encore privés d'électricité sont équipés pour ne pas trop en souffrir.
×
×
  • Créer...