Aller au contenu

Gabriel Touchette

Administrators
  • Compteur de contenus

    5 399
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    66

Gabriel Touchette last won the day on September 19

Gabriel Touchette had the most liked content!

Réputation sur la communauté

8 501 Excellent

4 abonnés

À propos de Gabriel Touchette

  • Rang
    Administrator
  • Date de naissance June 25

Contact Methods

  • Website URL
    http://www.mightymarketing.ca

Profile Information

  • Sexe
    Homme
  • Région du Québec
    05 Estrie
  • Ville
    North Hatley
  • Intérêts
    La pêche, Pêche Qc et lire les histoires de pêche... Sur Pêche QC!

Visiteurs récents du profil

7 982 visualisations du profil
  1. En effet c'était assez troublant. J'ai piqué un énorme spécimen. Surement un 30 lb + . J'ai pas eu la chance de le garder longtemps sur la ligne. Ils sont très sur à lander
  2. Vraiment cool! MErci du partage
  3. Salut tout le monde ! Je prends quelques minutes pour vous partager le récit de notre premier trip de pêche au Chinook dans les tributaires ontarien. Au printemps dernier, j’ai été pêché la steelhead avec deux amis, Sam et David en Ontario. Nous avons trouvé un super AirBNB et malgré les conditions difficiles, nous avons eu droit à un trip de fou. Bref il n’en fallait pas moins pour que nous nous mettions au travail afin de remettre l’expérience, mais à l’automne cette fois-ci et en ciblant les rois de nos voisins du sud, les saumons Chinook (King Salmon). Ce qu’il faut savoir : La pêche au Chinook est particulière. Contrairement à la truite Steelhead, le chinook entame son ardu périple dans les tributaires sachant pertinemment que ce sera un billet avec un aller simple sans possibilités de retour dans le lac. En effet, ces grands saumons meurent suite à l’épuisement extrême que représente la fraie pour cette espèce. Les combats extrêmes entre les mâles, et les efforts des femelles afin de dégager des zones de nidification appropriée auront raison de nos imposants colosses. D’entrée de jeux, on comprend que la pêche sera différente. Alors que dans la plupart des cas nous pêchons les poissons en leur offrant des offrandes destinées à baisser leur garde et profiter de leur appétit, comment pêchons-nous ce grand poisson qui cesse graduellement de se nourrir alors qu’il progresse vers l’atteinte de son objectif ultime : la fraie. La réponse est qu’il faut profiter de son agressivité et de sa courte patience. Qui dit foule, dit échauffement et bagarre. Il en va de même pour les saumons chinook. Si tu veux le faire mordre, il faut que tu l’achales… Nous pêchions au center pin et nous étions donc en mesure de leur faire passer nos œufs, jigs ou autres directement sous leur nez. Dans 90 % du temps, ils ignorent votre offrande… C’est dans les autres 10 % que a devient intéressant ! Une fois qu’ils sont bien tannés, ils attaquent violemment votre offrande pour sprinter en amont ou en aval de la rivière. Les départs sont impressionnants et excessivement violents. Une fois que le saumon a saisi votre présentation, il vous faudra « lander » votre prise… Plus facilement dit que fait croyez moi ! Bref de retour à nos moutons ! Nous savions que la mis septembre était une période assez sure au niveau de la montaison des chinooks alors nous avions donc booké notre AirBNB du 13 au 15. David a invité un de ces amis pêcheurs, Dany avec qui nous nous sommes tout de suite bien entendues. Donc on décolle de Sherbrooke le vendredi 13 (ouuuuuuu on est fou de même de braver le malheur !) en direction de port hope. La route va super bien et nous avons très hâte d’arriver ! Une fois rendu, on présente les lieux a Dany ( le spot est vraiment malade) et on ce prépare pour le lendemain tout en dégustant quelques bières afin de setter l’ambiance ! La première journée de pêche a été assez difficile. J’ai piqué 2 chinooks sans être capable d’en landé aucun. C’est sensiblement la même chose pour les autres sauf pour Sam qui nous fait l’honneur de lander le premier saumon du voyage. Un énorme chinook qui a donné un sacré combat. C’est à ce moment que j’ai réalisé à quel point ce sont de gros poisson. Il y en avait partout, mais d’en voir un comme ça d’abord dans le filet puis dans les bras de Sam ça la été assez impressionnant et motivateur ! Le soir venu, nous modifions notre stratégie et échangeons sur nos observations. Nous sommes prêts pour le second round ! Le dimanche matin, nous observons plusieurs bonnes choses. En premier, le niveau de l’eau a chuté ce qui rend les poissons accessibles pour nous. En suite, l’eau est significativement plus claire. Ce qui nous avantage aussi. Bref la journée commence rapidement avec David qui prend une première truite brune. Par la suite, Sam se fait casser par un chinook. J’opte pour m’éloigner un peu et pêcher une fosse plus petite et qui sert de transition entre deux sections de rapide et une fosse. Alors que je dirige frénétiquement mon offrande sans succès, un nouveau arrivé dans la fosse se précipite violemment sur ma présentation et la partie commence enfin ! Après plusieurs longues courses aussi bien en aval qu’en amont de la rivière, le poisson ce dirige enfin dans une zone peu profonde ou nous Sam sera en mesure de puiser le poisson après l’avoir presque perdu ! Moment de joie ! Mon premier @Kingpolaris oups king salmon de landé ! Le reste de la journée sera composé de plusieurs combats pour tous les membres de notre équipe sans que malheureusement aucun autre se termine à l’épuisette. J’ai d’ailleurs piqué un IMMENSE saumon qui après 4-5 sauts, c’est gracieusement décrocher pour me laisser la mine base sur la rive. Nous avons terminé la journée avec une bière de célébration afin de nous féliciter de ce beau voyage ! C’est à ce moment que quelque chose d’assez étrange se produise. Alors que nous étions pénards a ramassé notre équipement, un homme vient nous jasé a savoir comment était la pêche, etc. Il nous raconte qu’ils pêchent eux aussi le chinook, mais qu’ils préfèrent le faire aux lancées léger avec de gros rapala. Il met l’emphase sur le fait que les chinooks ne ce nourrissent plus et ils sont donc très difficiles a faire mordre et qu’avec un rapala, il est donc plus facile des les snager.... C’est une expérience assez étrange de parler avec quelqu’un qui t’explique explicitement qu’il braconne… Bref ces deux garçons âgés d’entre 9 et 14 ans, descendent à la rivière armée de leurs cannes et d’énormes Rapalas à faire trembler le plus méchant des maskinongés. Ça reste comme ça et on entend les jeunes courir après les chinooks dans la rivière lorsque le plus vieux des enfants revient avec un air étrange. Son père lui demande s’il a réussi à snagger un chinook et le jeune garçon lui répond alors que c’est plutôt les chinooks qui l’on snaggé ! C’est à ce moment qu’on aperçoit le trépied bien logé au verso de la main de l’enfant qui contre toute attente, ne semble pas en faire une grosse histoire ! Le père commence à gosser avec l’hameçon de gauche à droite. On l’informe qu’il devrait aller a l’hôpital, car il y a pas mal de nerfs et tendons la ou le kids c’est accroché. Il nous répond qu’il ne veut pas attendre entre 6 et 10 h à l’hôpital (non ce n’est pas qu’au Québec que c’est comme ça !) et sort un couteau à filet ! Les 4 gars on est devenu blanc ! Le père approche le couteau de la main du kid, l’agrippe.... et coupe… le fil de l’hameçon… Les 4 ont pensait que le père allait charcuté live le pauvre enfant. Bref ils ont packté leur gear et sont reparti.... Donc sauf pour la dernière anecdote, le voyage fut un succès avec beaucoup de plaisir et du bon monde ! La conclusion est que le printemps et l’automne prochain sont pas mal déjà booké ! Plus de photos à venir sous peu !
  4. Voilà pourquoi les forums ont toujours leur place! De l'information accessible et non monnayée par M. Zuckerberg Voici quelques pistes de solutions: Et pourquoi pas une thread pour montrer quelques photos
  5. Belle sorti Mr. King! Quand il y a des herbes comme cela, il faut caster pour le brochet. Merci pour les photos
  6. Belle pêche les boys! Toujours surprenant de constater à quel point les sébastes sont surprit de vous voir
  7. Tu vois que je chasse beaucoup le canard haha
  8. Je ne sais pas quel type de pêche tu fais mais voici selon moi le meilleur scénario: Investie dans un moteur électrique à la place avec ancre GPS (+- 2000$). Avec le 1000 restant, magasine un 9.9 - 15 forces usagé. Tu vas pouvoir te déplacer en masse et quand vient le temps de pêcher, tu lance l'ancre GPS. Même chose pour la peche au canard. Ancre GPS et tu sera en business. L'ancre GPS c'est la vie... Une fois que tu y goute, tu ne sais pas comment tu as fais pour pêcher avant...
  9. En fait, c’est la façon dont les stats sont cumulées. J’affiche au 30 minutes d’activités, l’autre site affichait au 24 h et ils sont rendu au 3 h je pense. Ça change beaucoup les chiffres lol (6 fois pour les users actifs...) Même chose pour les membres. Nous effaçons tous les comptes spam et suspects. Nous aurions 4-5-6 fois le nombre de membres si je gardais ces comptes dans nos stats… Il faut faire une distinction entre visiteur et membre. La très grande majorité de nos visiteurs de sont pas membre et ne s’inscrivent jamais. Ils consultent sans redonner à la communauté. Il suffit de faire un concours pour avoir une tonne d’utilisateurs en même temps. Cela dit, très peu participeront une fois leur inscription faite au concours… Bref, tout est relatif
  10. Vous avez fait de belle pêches! De mon coté encore pogné dans les réno... Week end prochain, petite sortie à la truite mouchetée avant la fermeture, et le week end suivant, chinook dans les tributaires en ontario! Je commence à avoir hate
×
×
  • Créer...