Aller au contenu

Le déversement permet de constater à quel point le Saint-Laurent est contaminé


Publications recommandés

Exclusif - La qualité de l'eau du fleuve Saint-Laurent à l'est de Montréal est en tout temps aussi mauvaise que lors du déversement majeur des égouts survenu en novembre dans la métropole, montre une étude obtenue en exclusivité par Radio-Canada.

 

« Ce qu'a vécu Montréal pendant quelques jours, les gens qui habitent les îles de Sorel, les pêcheurs qui mettent leurs mains dans l'eau sont exposés à des valeurs similaires, mais de façon constante, jour après jour, année après année, depuis que Montréal est une métropole. » — Gilbert Cabana, professeur du département des sciences de l'environnement, UQTR et membre du RIVE

 

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/environnement/2015/11/30/002-deversement-montreal-iles-sorel.shtml

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Réponses 25
  • Créé
  • Dernière réponse

Membres les plus actifs sur ce sujet

Membres les plus actifs sur ce sujet

Publications populaire

La Corolla de ma douce achetée en 2002 roule encore très bien et fait encore un bon 50 milles au gallon.   Mais, je ne peux mettre mon camper dessus. 

Exclusif - La qualité de l'eau du fleuve Saint-Laurent à l'est de Montréal est en tout temps aussi mauvaise que lors du déversement majeur des égouts survenu en novembre dans la métropole, montre une

Espérons que cela soit utiliser pour conscientiser la population sur les danger de la pollution plutot que pour diminuer l'importance du déversement... 

Je pense qu'on est tous conscients de la pollution, nous avons d,ailleurs pour surveiller et faire appliquer les lois un ministère de l'environnement ...qui eux, semblent moins conscients que nous le sommes !! Ils ont ces informations depuis longtemps, sans doute pour ces raisons que le déversement fut si vite  la ''seule '' solution étant donné l'état lamentable des eaux, alors un peu plus un peu moins ???  :blink:

 

Ils font quoi les dirigeants de ce ministère ?? Mis à part embêter les citoyens pour des peccadilles tandis qu'on déverse à pleins tuyaux à l'année !!

 

Moi je me questionne... :blink:

 

Holiday

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Nous payons pour tout la est ma seule constatation.

Taxe carbone,taxe et taxe sur l'essence,maintenant on additionne les lumières,pneus et j'en passe.

Alors maintenant je pense que nous manquons de politique clair pour encadré les compagnies

qui désire exploité au Québec(même l'eau)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et si, nous,on s'y mettais tous pour se plaindre des déversements ...

Montrer ça aux média

Ect..

Êtes vous pret

 

J'ai écrit à mon député pour li demander comment on pouvait en 2015 déverser la merde et les produits chimiques dans l'eau potable de la moitié de la population....j'attends la réponse !! J'ai amené ce sujet sur la table à plusieurs reprises .... ;)

 

Mais... je ne trouve pas que le sujet de la pollution lève beaucoup sur les sites de pêche, on semble résignés ...nous sommes plus inquiets sur les frais de mise à l'eau pour avoir accès aux égouts !!   :blink:

 

Personnellement je trouve inacceptable de telles situations (pollution ) en 2015, mêmes les pesticides sont en augmentation  !!!! Incroyable, nous ne comprendrons jamais... :(

 

Et on veut nous embarquer pour lutter contre les changements climatiques, encore une fois, taxe carbone, taxe de pollution, et tout un paquet de taxes ?? Pourquoi ne pas taxer les industries qui créent cette pollution avec des produits très dommageables ?? La solution est-elle toujours de fouiller dans nos poches ???  La réponse est : OUI !!! 

 

http://www.lactualite.com/actualites/quebec-canada/protection-de-lenvironnement-quebec-songe-a-imposer-de-nouvelles-taxes/

 

Holiday

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai écrit à mon député pour li demander comment on pouvait en 2015 déverser la merde et les produits chimiques dans l'eau potable de la moitié de la population....j'attends la réponse !! J'ai amené ce sujet sur la table à plusieurs reprises .... ;)

 

Mais... je ne trouve pas que le sujet de la pollution lève beaucoup sur les sites de pêche, on semble résignés ...nous sommes plus inquiets sur les frais de mise à l'eau pour avoir accès aux égouts !!   :blink:

 

Personnellement je trouve inacceptable de telles situations (pollution ) en 2015, mêmes les pesticides sont en augmentation  !!!! Incroyable, nous ne comprendrons jamais... :(

 

Et on veut nous embarquer pour lutter contre les changements climatiques, encore une fois, taxe carbone, taxe de pollution, et tout un paquet de taxes ?? Pourquoi ne pas taxer les industries qui créent cette pollution avec des produits très dommageables ?? La solution est-elle toujours de fouiller dans nos poches ???  La réponse est : OUI !!! 

 

http://www.lactualite.com/actualites/quebec-canada/protection-de-lenvironnement-quebec-songe-a-imposer-de-nouvelles-taxes/

 

Holiday

 

faudrait poursuivre couillard...., assez c'est assez d'être taxé.... :angry:  :angry:  :angry:

 

pour «protéger» l'environement mon ost.... d'cul....., la seule chose qui veule est un prétexte pour soutirer encore de l'argent, ils se cali...... éperdument de l'environnement  :angry:  :angry:  :angry:

 

 

QUÉBEC – Le gouvernement Couillard songe à imposer de nouvelles taxes pour forcer la main aux contribuables peu enclins à protéger l’environnement.

De gré ou de force, les Québécois devront donc contribuer à réduire les gaz à effet de serre, en vertu du noble principe d’«écofiscalité», qui pourrait avoir pour effet d’alourdir le fardeau fiscal des contribuables, en particulier celui des automobilistes.

Une taxe additionnelle sur l’essence, une surtaxe sur les grosses cylindrées, l’application du principe du pollueur-payeur, divers «incitatifs négatifs» destinés aux automobilistes, voilà autant d’«exemples» de mesures qui pourraient retenir l’attention du ministre des Finances, Carlos Leitao, en préparant son prochain budget.

M. Leitao se dit bien déterminé à utiliser la fiscalité comme levier pour améliorer le bilan environnemental du Québec.

Aucune décision n’est encore prise, a précisé le ministre Leitao, jeudi, en rendant publique, avec son collègue de l’Environnement, David Heurtel, la stratégie gouvernementale de développement durable 2015-2020.

Un groupe de travail sera créé dans les prochains mois pour définir les mesures fiscales à privilégier, éventuellement incluses dans le prochain budget Leitao, attendu le printemps prochain. L’exercice fait suite à la Commission Godbout de révision de la fiscalité québécoise.

«Il faut avoir les moyens qui vont accompagner, dans certains cas forcer, le changement de comportement. C’est inévitable», a soutenu le ministre des Finances, en conférence de presse.

«Il ne faut pas avoir peur des mots», a dit le ministre Leitao, en parlant d’éventuelles «éco-taxes». Car le développement durable, «ça n’arrive pas par le Saint-Esprit», a ajouté le ministre.

«Soyons pas naïfs: si on veut réduire les émissions de gaz à effet de serre, il faut changer nos comportements. Et pour changer nos comportements, il faut avoir les mesures qui vont contribuer à faire ça. Ça viendra pas tout seul», a-t-il soutenu.

Malgré cela, le ministre des Finances se défend bien de vouloir augmenter en douce le fardeau fiscal des contribuables, sous prétexte de protéger l’environnement.

«Ce n’est pas un exercice d’augmentation du fardeau fiscal des Québécois», a-t-il martelé, car «si on génère des revenus additionnels par des mesures d’écofiscalité, ces revenus-là seront recyclés dans l’économie».

Il a ajouté que l’écofiscalité incluait aussi dans son esprit des mesures incitatives, comme le rabais gouvernemental allant jusqu’à 8000 $ déjà offert par Québec pour l’achat d’une voiture électrique.

«C’est en sauvant la planète que nous allons créer l’économie du 21e siècle», a indiqué le ministre, se disant convaincu que toute stratégie de lutte aux changements climatiques devait être arrimée à une stratégie économique.

Le ministre de l’Environnement et du Développement durable, David Heurtel, a indiqué pour sa part qu’il fallait comparer le coût des mesures fiscales envisagées avec celui «de ne rien faire».

«Si on fait un exercice complet de cohérence sur cette question, a-t-il fait valoir, il faut, de l’autre côté, faire l’exercice des coûts des changements climatiques sur la santé, le coût sur nos infrastructures, les inondations, l’érosion côtière, tout ce que cela va coûter.»

Le coût actuel des changements climatiques est énorme au Québec, a ajouté le ministre Heurtel.

Dans le cadre de cette stratégie, Québec va également mener une campagne de sensibilisation aux changements climatiques et préparer une politique sur la qualité de l’air, prévue en 2016.

Modifié par mini pro 165
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Être vert ça coute cher. Le municipal va augmenter les taxes pour traiter les eaux usés et aider à financer ses autres projets verts. Le provincial va taxer tout ce qui bouge et qui n’est pas vert pour financer des projets qui n’existent pas encore. Le fédéral va investir 2 milliards dans les pays émergent pour les aider à quoi encore.  Ces argents ne servent qu’à dépolluer ce que les grosses entreprises génèrent en merdes. Nous ne réglons pas le problème nous ne faisons que le nettoyer. C’est la seule chose que nous pouvons faire, c’est un début. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.


×
×
  • Créer...