Aller au contenu

Éperlan arc-en-ciel


Publications recommandés

Éperlan arc-en-ciel

EperlanArc.jpg

Identification

Forme du corps : Corps allongé et comprimé latéralement.

Taille moyenne : 18 à 20 cm, jusqu’à 35 cm (populations naines < 10 cm).

Coloration : Corps argenté; dos vert pâle; flancs à reflets irisés. Éperlan cantonné en eau douce plus foncé (tête et dos presque noir) que les éperlans anadromes.

Traits externes caractéristiques : Tête effilée; grande bouche avec dents bien développées; nageoire dorsale au centre de la longueur du corps; nageoire adipeuse loin derrière la nageoire dorsale; nageoires pelviennes abdominales sous la nageoire dorsale; nageoire caudale fourchue.

Habitat

L’éperlan arc-en-ciel vit en bancs entre deux eaux dans les lacs, les estuaires ou les régions marines côtières. Il remonte petits cours d’eau et rivières aux eaux vives lors de la fraie. Il est sensible à la lumière et semble se trouver plus en profondeur le jour (> 25 m).

Alimentation

L’éperlan arc-en-ciel est un carnivore qui se nourrit d’une grande variété d’invertébrés (crustacés, insectes, vers) et petits poissons (chabots, éperlans, corégones, cyprins, perchaude, poulamon, etc.). L’hiver, il semble être plus piscivore.

Reproduction

Saison : Printemps, généralement mai, parfois avril ou juin.

Type de frayère : Préférentiellement rivières à fond de gravier et de cailloux, également embouchure des cours d’eau, hauts-fonds graveleux des lacs ou directement dans fleuve Saint-Laurent et rivière Saguenay.

Mode : L’éperlan arc-en-ciel quitte la mer, les estuaires ou les grands lacs au printemps peu après la débâcle et remonte les cours d’eau pour frayer dès l’âge de 2 ans. Généralement, la fraie a lieu la nuit et le pic de fraie dure environ une semaine. Aucun nid n’est construit. Deux ou plusieurs mâles se placent contre une femelle dans le courant et celle-ci libère, en fonction de sa taille, entre 8 000 et 69 000 oeufs adhésifs qui se fixent sur le fond de gravier. Les oeufs de 0,9 à 1,0 mm de diamètre éclosent après 2 à 3 semaines. Après l’éclosion, les jeunes dérivent avec le courant vers le lac ou l’estuaire. Des mortalités importantes peuvent survenir après la fraie parmi les reproducteurs.

 

  • Like 3
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 1 month later...

oui oui toutes les personnes que j'ai croisé mon dit nous dans le temps on en prenait  a québec au port  ....ben ils sont passés ou pas même un :unsure:  il en reste pas un ???? maintenant on dirait que la barbue l'a remplacé ??? 

 

On en prend l'automne au quai Irving...  Pas à la tonne cependant.

 

La population résidente d'éperlan a disparu du fleuve à peu près au même moment que le bar rayé, au début des années 60 je crois.

 

On en a mis la faute sur des déversements massifs de purin qui auraient eu lieu dans les principales frayères à éperlan ( Riv. Ouelle ).

 

Je crois qu'il a été réintroduit, comme le bar rayé...  Mais ce fut moins médiatisé.

 

Rechercher sur Google: ''éperlan rivière Ouelle''.... 

 

Éric

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On en prend l'automne au quai Irving...  Pas à la tonne cependant.

 

La population résidente d'éperlan a disparu du fleuve à peu près au même moment que le bar rayé, au début des années 60 je crois.

 

On en a mis la faute sur des déversements massifs de purin qui auraient eu lieu dans les principales frayères à éperlan ( Riv. Ouelle ).

 

Je crois qu'il a été réintroduit, comme le bar rayé...  Mais ce fut moins médiatisé.

 

Rechercher sur Google: ''éperlan rivière Ouelle''.... 

 

Éric

donc se pourrais peut être eux mes voleurs de vers  ^_^

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

donc se pourrais peut être eux mes voleurs de vers  ^_^

 

Je pencherais plus pour les perches blanches et les gobies, deux spécialistes du ''déshabillage'' d'hameçons!!!

 

Éric  :)

  • Like 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 4 weeks later...

de puis quelques années , il y a de plus en plus d éperlans qui se rendent jusqu a québec pour passer l hiver , il fait son apparition tard en octobre ..

 

une de ses meilleures frayere a été réaménagée .et  ils l ont re- ensemencé .du coté du ruisseau de l église a beaumont.. ;)

 

 

depuis 2 ans les soirs de novembre, il y a un spot dans le secteur de québec ou les pecheurs ont recommencés a en prendre en bonne quantité.. ;)

 

denis

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

le probleme va etre plus du coté de la petite quantité de quais accessibles.. :(

 

alors , en se rendant au quai de ste-anne de beaupré , aucun probleme d acces et l eperlan y est en grand nombre en novembre.  ;)

 

denis

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×
×
  • Créer...