Aller au contenu
mini pro 165

combien pensez vous que ca coute faire installer 4 pneus sur....

Publications recommandés

Profitable ambiguïté

Devriez-vous gonfler vos pneus seulement à l’azote ?

Un vendeur aura tendance à vanter les mérites de son produit au-delà de ses bénéfices réels. Son boniment pourra nous séduire, surtout s’il fait appel à des arguments allégués scientifiques ou à de nouvelles technologies. La prudence s’impose. Analyse d’un cas typique de publicité trompeuse.

Lors de notre récent passage au garage du coin, nous nous sommes interrogés sur le type de gaz qu’il est possible de mettre dans notre voiture… pas dans le réservoir à essence, mais bien dans les pneus. En effet, au moment de changer les roues, le garagiste nous a offert de remplir nos pneus à l’azote au lieu de l’air, moyennant, bien entendu, un léger supplément. En tant que pauvres jeunes chimistes, nous l’avons alors questionné sur les avantages de ce nouveau service payant. Malgré la longue liste de bienfaits allégués par le mécanicien, nous étions encore quelque peu sceptiques.

Tout d’abord, il est important de savoir que l’air sec est un mélange de gaz qui contient en moyenne un volume de 78 % d’azote, de 21 % d’oxygène et de 1 % d’autres gaz (comme l’argon, le dioxyde de carbone et la vapeur d’eau). Donc, lorsqu’on vous propose de remplir vos pneus à l’azote, on vous permet en fait d’obtenir un mélange de gaz constitué d’environ 95 % d’azote au lieu du 78 % ; en effet, les techniques de gonflage actuelles ne permettent pas d'obtenir plus de 95 % d'azote dans un pneu.

Pression constante

On dit aux consommateurs que l’oxygène est une molécule plus petite que l’azote et que, pour cette raison, elle s’échappe plus rapidement au travers des parois du pneu 1 . Cependant, le magazine Consumer Reports a évalué la différence de pression dans plusieurs types de pneus gonflés soit à l’air, soit à l’azote, après un entreposage à l’extérieur pendant une période d’une année 2 .Les résultats de cette étude ont démontré qu’un pneu gonflé à l’azote perdait bel et bien moins de pression qu’un pneu gonflé à l’air, toutefois cette réduction n’est que de 1,3/30 psi après un an. Comme nous changeons obligatoirement nos pneus deux fois par année à cause de l’hiver, cette différence est futile. Parallèlement, le marché du gonflage des pneus à l’azote fait souvent l’objet d’une campagne proenvironnement. Dans celle-ci, il est mis de l’avant qu’une pression constante à l'intérieur des pneus permettrait de diminuer la consommation de carburant et, de ce fait, de réduire les émanations toxiques. De plus, en possession de pneus bien gonflés, les clients profiteraient de meilleures tenue de route, capacité de freinage et prévention de l’usure, ce qui augmenterait la sécurité de leur véhicule. Par ailleurs, ceux qui sont munis d'un système de surveillance de la pression des pneus constateraient moins fréquemment d’alarmes de sous-gonflage.

En fait, ces bienfaits sont tous issus d’un pneu maintenu à une pression constante, peu importe si ce pneu est gonflé à l'azote ou à l'air. Dans le même ordre d’idées, lorsqu’il est annoncé que l'azote est un gaz pouvant servir à gonfler les pneus sans aucune répercussion négative pour l'environnement, il faut se rappeler que l’air n’est pas, lui non plus, nocif pour l’environnement.

Oxydation réduite

De façon plus détaillée, les vendeurs signalent que l'azote empêche l'oxydation, qui peut non seulement entraîner le décollage de la bande de roulement et la rupture de la ceinture, mais aussi corroder les jantes ou encore rouiller la tige de valve en cas d'humidité. Mais la véritable cause de ce problème est la présence d'humidité (que l'on retrouve sous forme de vapeur d'eau) dans l’air servant à gonfler les pneus et non pas seulement celle de l’oxygène. En vérité, cette corrosion, attribuable au faible pourcentage d’eau en présence d’oxygène, est rare et ne représente pas un véritable problème, d’autant plus que de nombreuses voitures sont munies de roues en alliage antirouille.

D’un autre côté, la présence d'humidité est la principale cause qui fait varier la pression de gonflage en fonction de la température. Lorsque l’eau dans le pneu chauffe ou refroidit, la pression de gonflage varie. C’est donc pour minimiser la présence variable de vapeur d’eau que certains professionnels de l'aviation ou de la Formule 1 ne courent pas de risque et gonflent les pneumatiques avec de l'azote presque pur. En conséquence, la Federal Aviation Administration exige que les pneus des aéronefs des lignes commerciales soient gonflés à l’azote pour réduire le risque de gel de la vapeur d'eau en haute altitude.

En ce qui concerne les pneus des bolides de course, contrairement aux pneus dont sont pourvues les automobiles ordinaires, ils ne sont pas faits pour durer, mais pour adhérer le plus possible à la piste. Ils sont donc beaucoup plus tendres, résistants et légers, et ils sont changés plusieurs fois par course. Bien qu’il fasse parfois très froid au Québec, les véhicules des particuliers sont soumis à des contraintes bien moindres, ce qui rend la différence entre l'air et l’azote moins notable.

Autres bénéfices allégués

Par ailleurs, il est mentionné que le gonflage d’un pneu à l'azote ralentirait considérablement le processus de vieillissement chimique de ses composants en caoutchouc, et diminuerait le risque d’avaries telles que les éclatements. Il semble plus raisonnable de concevoir qu’un pneumatique se dégonfle pour différentes raisons, qu'il soit gonflé à l'air ou à l'azote. Le mauvais contact entre la jante et le pneu, la défectuosité des valves, la porosité de départ du caoutchouc ainsi que les fissures sont les principaux éléments qui influent sur la pression du pneu. De toute façon, ces derniers seront remplacés avant d’être endommagés par les gaz qui se trouvent à l’intérieur.

Finalement, si les automobilistes optant pour un gonflement à l’azote enrichi doivent, en principe, rectifier le gonflage plus rarement, ils sont parfois bernés par un faux sentiment de sécurité s’ils ne vérifient pas régulièrement la pression dans leurs pneus. Que vos pneus soient gonflés à l'air ou à l'azote, il est essentiel d'en mesurer la pression au moins une fois par mois.

Conclusion

Les bénéfices de pneus gonflés à l’azote plutôt qu’à l’air se révèlent minimes pour une voiture de promenade. La plupart des avantages cités découlent d’une pression optimale des pneus, qu’on doit d’ailleurs, par mesure de sécurité, vérifier régulièrement dans un cas comme dans l’autre. Les raisons qui justifient l’usage de l’azote pour gonfler les pneus des avions et des bolides ne s’appliquent pas aux conditions routières normales. Jouer sur cette ambiguïté ne profite qu’aux vendeurs d’azote.

Les fabricants de pneus nous disent qu’ils conçoivent déjà des pneus performants pour un gonflage à l’air. Donc, nous ne nous sommes pas laissé dégonfler ! Au lieu de remplir nos pneus à l'azote, en payant de 5 $ à 8 $ de plus par pneu (multiplié par quatre pneus d'été et quatre pneus d'hiver, ça fait une somme rondelette), nous avons préféré utiliser les économies réalisées pour nous abonner au Québec sceptique.

https://www.sceptiques.qc.ca/assets/docs/Qs68p16.pdf

 

  • Like 2
  • Thanks 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 20 minutes, Gabriel Touchette a dit :

Donc en gros, remplissage à l'azote est ne sert à rien et les bénéfices ne sont statistiquement pas pertinent....

Tu semble avoir compris.:lol:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mmmm... L'article oublie un point important.

Il est vrai qu'il y a beaucoup d'azote dans l'air ambiant et que lorsque l'on passe au "100%" azote, il y a juste un peu plus d'azote, MAIS ce que monsieur le journaliste sceptique oublie c'est que dans la bouteille d'azote, il n'y a pas (ou très peu) de vapeur d'eau. Dans l'air ambiant il y en a PLEINS.

Où le pneu gonflé à l'azote se démarque du pneu gonflé à l'air ambiant, c'est quand le pneu change de température. La vapeur d'eau (humidité dans l'air de votre pneu) change beaucoup de volume en fonction de la température. Ma voiture est dans un garage chauffé en hiver (+10C environ) et j'ai un moniteur de pression dans la voiture. Je peux vous dire que j'ai vu une remarquable différence sur la constance de la pression de mes pneus lorsque j'ai passé du côté obscure de l'Azote... Quand j'étais gonflé "à l'air", si ma pression n'était pas optimale, la perte de 22-30C (passé de +10C à -15/20C) était assez pour faire allumer le témoin de pression...

Et quand ce même journaliste nous dit que de toute façon, on doit vérifier régulièrement la pression de nos pneus... Vous le faite souvent vous (je parle à ceux qui n'ont pas de moniteur de pression)?? Je doute que ça soit une habitude répandue...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tout d’abord, il est important de savoir que l’air sec est un mélange de gaz qui contient en moyenne un volume de 78 % d’azote, de 21 % d’oxygène et de 1 % d’autres gaz (comme l’argon, le dioxyde de carbone et la vapeur d’eau). Donc, lorsqu’on vous propose de remplir vos pneus à l’azote, on vous permet en fait d’obtenir un mélange de gaz constitué d’environ 95 % d’azote au lieu du 78 % ; en effet, les techniques de gonflage actuelles ne permettent pas d'obtenir plus de 95 % d'azote dans un pneu.

As-tu noté tes observations afin de tester et confirmer?

Je suis en grand croyant des placebots et je ne compte plus le nombre d'amis qui jure que leur voiture ont un meilleur MPG depuis qu'ils utilisent du super lol

J'ai aussi essayé l'azote et je n'ai pas remarqué de différence l'hivers (good or bad)... (voiture dehors en permanence par contre)

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J’ai essayé...parfa pour un gars qui touche pas ses tire de l’hiver..

si tu Check, normalement tu corrige genre une fois..big job lol

Si on me le donne ok, payerai pas pour ca

 

 

 

 

 

mais.......

 

 

 

 

de l’hélium ....mpg.......🤔

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon, voici MA situation et MES faits (en fait, je parle de la voiture de ma blonde pour être bien transparent):

La voiture est dans le garage l'hiver (+10C) et a des pneus "low profile" gonflés pas mal dur à 42psi.

Le manufacturier recommande 45 psi!! :blink: Je trouve ça vraiment trop dur, je gonfle donc à 42psi (pression recommandé par plusieurs proprio, même par le concessionnaire). Si la pression tombe sous 39 psi, le témoin de pression s'allume.

Fait: quand les pneus étaient gonflés "à l'air" à 42 psi, il arrivait régulièrement lors de journée froide que le témoin allumait. On pouvait voir au tableau de bord la pression diminuer à vue d'oeil. On a maintenant mis de l'azote. Ça bouge à peine. Même à -20C ça ne descend pas sous 40psi.

Donc j'en conclue que OUI ça fait une différence. Ça en a fait une pour nous.

Mais je ne dis pas que tout le monde profitera de cet avantage. On a une situation "un peu particulière"...

Modifié par neo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Peut etre pas rapport, mais sur mon truck, qui a les capteur de pression,  quand les pneus sont froids...le matin en été, versus quand il rechauffe en roulant, je peux avoir une différence de 20-25 kpa, 3.5 psi environ. Gonflé a l'azote. Une différence de 10% par rapport a la pression recommandé...

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a un rapport! Moi aussi ça fait ça quand on roule assez longtemps. Mais quotidiennement, on habite près du boulot donc on ne roule pas assez longtemps pour voir une telle différence (3psi).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×
×
  • Créer...