Aller au contenu

Un troc qui réjouit les deux


Hameçon
 Share

Publications recommandés

Dernièrement, un habile pêcheur, chasseur et piégeur me demandait quelques mouches.  De mon côté, j'ai reçu en échange de belles pattes de lièvres.  Martin Guillemette de Fosse 15 m'avait instruit sur le comment bien les traiter et conserver.  Un grand merci à Martin pour cette façon de faire que je vous présente suite à mon expérimentation.

IMG_3779.thumb.JPG.a52819dc7c77b2b249fdef229131ea9b.JPG

Plonger les pattes de lièvre dans une saumure (300 gr. de sel dilué dans deux litres d'eau) pendant au moins 24 heures en les couvrant et y ajoutant un poids afin qu'elles soient complètement immergées. 

IMG_3780.thumb.JPG.809d744f26079ccf74c0f286f5950ea0.JPG

Les retirer et bien les rincer à l'eau claire.

IMG_3781.thumb.JPG.6cb2ad054569a99c9217dcd0bbc690b3.JPG

Les éponger et les placer dans un déshydrateur à 140 F. pendant 24 heures.

IMG_3785.thumb.JPG.b3b8faceb5ba999e3e9b9bdd5e139174.JPG

Malgré un bon rinçage, certains cristaux de sel de la saumure vont se cristaliser.

IMG_3782.thumb.JPG.19f221a8bd74b105172b5c60a36c18ca.JPG

Avec un peigne à chat, brosser la patte afin d'extraire le sel.

IMG_3783.thumb.JPG.266abbefd5c7a366672412d54c530ca4.JPG

Voilà une belle patte de lièvre prête au montage ou à passer à la teinture si vous souhaiter pousser l'expérience plus loin.  Note:  La patte de lièvre est très prisée en Europe. Un matériel très intéressant pour le montage.  D'ailleurs, un site facebook lui est entièrement consacré.

 

  • Like 7
  • Thanks 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 19 minutes, Germminator58 a dit :

Je suis pas un monteur mais c'est toujours plaisant apprendre de nouvelles choses , le procédé pourrait s'appliquer pour une queue de raton laveur ?   

Je ne sais pas.  Chaque animal a ses particularités.  Dans certains cas, l'emploi du Borax est également suggéré pour traiter plumes et poils.

 

  • Like 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Salut Hameçon!

Merci de partager avec nous tes si précieuses connaissances! Ça nous sera bien utile, l'hiver prochain, lorsque nous «lèverons» nos collets à lièvres.

Il nous restera  expérimenter la teinture de ces pattes, puis à tenter l'expérience de traiter et de conserver les queues d'écureuils avec le même type de saumure. Peut-être que Martin Guillemette peut confirmer que c'est le même procédé?

Modifié par Mouche001
  • Like 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour !  Hameçon.

 

L’utilisation des pattes de lièvres est une bonne façon de recycler du matériel qui peut servir pour le montage de mouches.

Voici deux exemples pour l’utilisation de poils de pattes de lièvre pour faire des mouches pour la pêche de la truite :

 

L’Usual :

https://youtu.be/_1rtmQIwvp4

Voici un vidéo de la chaîne YouTube de Savage-Flies sur le montage de l’Usual. Cette mouche de type émergente qui à été crée par Fran Betters à la fin des années 40. Elle est montée à 100 % de section de poils de coussinets de pattes de lièvre. La particularité du poils de pattes de lièvre est que ce poils est hydrophobe et translucides quand il est immergé dans l’eau. 

 

L’Haystack :

https://youtu.be/Inaz-HOB6hs

Voici un vidéo de la chaîne YouTube de Down-By-The-River sur le montage de l’Haystack. Cette mouche est une autre création de Fran Betters du début des années 50. Bien que dans ce vidéo le montage du corps de cette mouche exige l’emploi de dubbing d’opossum, il est plus avantageux d’employer du poils de pattes de coussinets de lièvre pour faire le corps de cette mouche de type "émergente". Cette mouche imite une éphémère qui tente de s’extirper du film de l’eau.

Toute la mouche Usual est fabriquer à partir des poils qui se retrouvent sur les coussinets des pattes arrière d'un lièvre. Comme le lièvre court tout l'hiver sur la neige, par grand froid. Pour faciliter sa vie, Dame Nature lui a procurer des poils spéciaux, extrêmement imperméables sous ses coussinets de ses pattes postérieures pour qu’ils ne gèlent pas. 

Au Québec, pour se procurer soi-même les parties d’animaux sauvages comme les queues d’écureuils, les queues de perdrix, les plumes de dinde noire ou les pattes postérieures de lièvres, il faut obligatoirement passer des examens et obtenir un permis de trappage ou de chasse. Il est plus aisé de se procurer la plupart de ces pièces d’animaux qui sont disponible chez la plupart des bonnes boutiques de pêche à la mouche.

D’ailleurs, se ne sont pas que le poils des pattes qui sont utilisées pour fabriquer des mouches. Bien que le lapin ou le lièvre fournissent déjà de la viande, la fourrure peut être utilisées pour fabriquer des mitaines, des chapeaux, ou des décorations mais aussi pour le montage de mouches pour la pêche. Les lanières de peaux de lapin peuvent être utilisées pour monter des streamers à  achigans où à brochet. Les poils des coussinets des pattes arrières de lièvre sont utilisées pour la pêche à la truite. Elles servent aussi à faire des ailes, des queues de mouches tandis que le mélange des sous-poils avec le poils de garde de ces pattes font un excellent dubbing pour faire le corps de mouches pour créer des imitations d’éphémères.

Les mouches de Fran Betters (1931-2009) sont connu mondialement pour être efficaces la pêche à la truite. Les Ausable-Wulffs, Haystacks et Usuals, ce sont toutes des mouches qu'il a inventées spécifiquement pour pêcher la truite dans la rivière Ausable, un court d’eau particulièrement agitée, située dans la région des montagnes des Adirondack de l’état de New York. Ce sont des mouches très simplistes où à la limite "impressionnistes" et hétéroclites conçues pour supporter les rigueurs des eaux tumultueuses de la rivière Ausable. Des montages très atypiques par rapport aux autres mouches populaires traditionnelles que les pêcheurs apportent habituellement dans leurs boîtes à mouches; comme le sont les Cahills, les Hendricksons, les Quill-Gordons ou les Royal-Coachmens qui sont des mouches impeccablement réalisées, avec des ailes parfaites, un dubbing clairsemé incroyablement soigné, un hackle très court et bien raide, des hackles et des queues parfaitement en lignées.
 

Les mouches de Fran Betters, comme le sont les sont les Usuals ou les Haystacks, sont en quelques sortes l'antithèse de celles-ci, bien qu'elles aient toujours l'aspect modeste, Fran a adopté une approche de montage beaucoup plus "grossières", plus grichues par rapport aux mouches traditionnelles. Cette approche innovante a été très payante pour sa boutique du village de Wilmington et surtout très utiles pour les pêcheurs à la truite de la rivière Ausable.

http://www.flyanglersonline.com/features/oldflies/part439.php

 

🪶

  • Like 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Carpediem,

La Usual figure parmi mes préférées. Facile à monter, j'apprécie sa grande flottaison.  J'aime l'employer avec une soie intermédiaire; ce qui me fait dire: "Un lancer, deux approches".  Effectivement elle se présentera en sèche pendant que la soie commencera à caler.  En la ramenant, elle plongera et reviendra comme une émergente, changeant d'apparence, presque translucide.

Un faux lancer et elle flottera à nouveau.

  • Like 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 2022-04-30 à 11:36, Hameçon a dit :

 

IMG_3783.thumb.JPG.266abbefd5c7a366672412d54c530ca4.JPG

Voilà une belle patte de lièvre prête au montage ou à passer à la teinture si vous souhaiter pousser l'expérience plus loin.  Note:  La patte de lièvre est très prisée en Europe. Un matériel très intéressant pour le montage.  D'ailleurs, un site facebook lui est entièrement consacré.

 

Bonjour Alain,

personnellement je n'ai jamais utilisé les poils des pattes de lapin ou de lièvre pour le montage, mais il est vrai que de plus en plus de monteurs en France et en Europe montent leurs mouches avec. J'ai plus un faible pour l'oreille, le dos, et le masque de lièvre. Il est vrai que les artificielles montées avec les poils de lièvre sont toujours aussi efficaces, encore de nos jours. Pour traiter mes peaux j'utilise du sel d'alun très efficace, j'ai séché une peau de chevreuil entière en une semaine, dernièrement j'ai fait la peau d'un lièvre de 4,500 kg (9,920 livres).

Ps: Alain garde en une pour la mettre sur le rétroviseur de ta voiture, il parait que ça porte change, enfin en France c'est se qui ce dit.😉

  • Like 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×
×
  • Créer...