Aller au contenu

Voyages de pêche, à la mouche au bar rayé de la baie Des-Chaleurs du Sud de la Gaspésie.


Publications recommandés

Bonjour !

 

https://youtu.be/6qLc_Dgm78k

Voici un vidéo de la chaîne YouTube de Karlamouche sur un voyage de pêche au Bar-Fest de Carleton (2017). Alain François, Étienne Bélanger, Donovan et Donald Bourgoin nous amènent à la pêche, à Carleton-sur-Mer, et New-Richmond sur les grèves du sud-ouest de la Gaspésie et aux plages de Barachois situées au nord-est de la baie de Percé.

https://m.facebook.com/hookeqc/posts/840424992727971/?refsrc=http%3A%2F%2Fwww.google.ca%2F&_rdr

https://www.google.ca/amp/s/ici.radio-canada.ca/amp/1049133/bar-fest-carleton-sur-mer


🎣

 

Quête des gros bars rayés de la Gaspésie.

https://youtu.be/bEW-XCPvVWs

Voici un vidéo de la chaîne YouTube de Wildcats-Fly-Fishing sur un voyage de pêche de David Tremblay, Jérôme Charest et Élie Girard sont à la quête des gros bars rayés de la Gaspésie. Pêcher à la mouche, aux streamers, en waders où en embarcation près des plages du sud-ouest de la Gaspésie, aux sites situés entre les villages de New-Richmond et celui de Bonaventure, du côté québécois de la baie Des-Châleurs.

 

🎣

 

Between the Lines.

 

https://vimeo.com/lopfilms/betweenthelines

Voici un vidéo de la chaîne Vimeo sur la pêche du bar rayé à la mouche sur la côte Est américaine. Thomas Barzilay Freund, Michael Kamsky et Faulkner Wilson sont les personnes derrière le film «Between the Lines».

 Au fil des ans, ces trois amis d'enfance de la ville de New York ont pêcher ensemble et documenter leurs aventures sur vidéo. Bien qu’ils aient eu l’occasion d’explorer ensemble de nombreuses pourvoiries différentes, ils ressentent un lien profond pour la pêche du bar rayé, spécifiquement au détroit de Long-Island, qu’ils ont poursuivi, sans relâche au fil des ans. Ils sont tous actuellement des étudiants de première année aux collèges : Thomas à Bowdoin (Maine), Michael à Princeton (New Jerseys) et Faulkner à Wake-Forest (Caroline du Nord). Ils ont commencé à pêcher les «Stripers» ensemble au collège.

Pendant les derniers mois de leur dernière année à la Dalton School (Upper-Side East-River NY), les étudiants ont eu la chance de travailler sur un projet indépendant de leur choix. Cela semblait être l'occasion idéale de faire quelque chose sur un sujet qui leur tenait profondément à cœur. Les trois ont décidé de faire un film sur la pêche, à la mouche, et exclusivement au bar rayé. En mettant l'accent sur les pratiques éthiques de la remise à l'eau et non-pas sur une présentation de capture de poisson-gibier commerciale.

Ce vidéo «Between the Lines» parle de leurs quêtes de pêcher de très gros bars rayés, capturables à la mouche, dans les eaux saumâtres des sources de leurs rivières natales. L'ensemble du film a été tourné au printemps et à l'été 2016 dans les estuaires côtiers du Connecticut et le long des rives rocheuses du détroit de Long Island, New York.

 

🎣

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est plus plaisant d'y être, que de regarder des vidéos...  ;)

Mon fils avait bien apprécié son initiation au bar en pyjama!!!

Quoique, il en avait déjà capturé un ici à Québec, quelques années auparavant.  Mais là, c'était du vrai!!! 

Plus d'une centaine de bars à 3 pêcheurs, en moins de deux heures, c'était le ''feeding frenzy''!!!

Éric :)

 

DSC_0039.JPG

DSC_0043.JPG

IMG_5014.JPG

IMG_5022.JPG

IMG_5025.JPG

IMG_5028.JPG

IMG_5029.JPG

IMG_5019.JPG

  • Like 4
  • Thanks 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté (modifié)

Bonjour !

Oui, mais c’est encore plus plaisant de les capturés à la mouche.

Belles prises ! C’est du beau poisson ça. Et dire qu’il y en avait qui remontait à Montréal dans les années 50.

🎣

Modifié par Carpediem
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 2021-05-16 à 11:30, Carpediem a dit :

Bonjour !

Oui, mais c’est encore plus plaisant de les capturés à la mouche.

Belles prises ! C’est du beau poisson ça. Et dire qu’il y en avait qui remontait à Montréal dans les années 50.

🎣

On avait les deux ensembles mais, un fort vent de face s'est levé et, nous n'étions plus capable de rejoindre l'endroit où la meute se tenait.  Ceci dit, le plus gros ( 15 livres ) a été capturé à la mouche.

Nous devions faire une première session la veille avant la brunante ( le temps de marée est très important à l'endroit où l'on pêche ) mais, le temps de monter nos cannes, un orage de fou s'en venait sur nous, les éclairs et le tonnerre, et bon...  Sur une plage, disons qu'une canne à mouche de 10 pieds de long, les deux pieds dans l'eau, ça fait un beau paratonnerre!!!  Alors, on a capturé rapidement un bar ou deux chacun, puis on s'est dépêché de tout démonter et de se sauver.  le temps pour se rendre au camion ( 15 minutes ) a amplement laissé le temps à l'orage, de nous rattraper et de nous détremper, jusqu'aux moindre recoin!!!  On est parti juste à temps, même qu'on a été imprudent... J'ai su hier qu'un éclair pouvait frapper jusqu'à 25km de distance... 

Éric :)

p.s. Toi, as-tu quelques bonnes photos de tes pêches au bar rayé?  Vas-tu nous montrer ça? :)

p.p.s. Il s'en prend de nouveau, de plus en plus, de Québec à Montréal... ;)  Ici à Québec, on en est infesté... 

Modifié par LacAlbanel
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour ! Éric.

 

Non, je n’ai pas eu la chance d’aller pêcher le bar en Gaspésie. Et d’ailleurs, je n’ai jamais vue de bar rayé pêcher à Montréal. À chaque fois que l’ont ma fait voir un bar rayé disant être pêcher à Montréal, ce n’était qu’en fait du baret (perche-blanche, Morone americana). C’est un peu semblable, mais c’est pas pareil.

Je me pose souvent la question. Pourquoi est-il abondant dans la région de Québec et inexistant plus en amont en eau douce aux lac St-Pierre, St-Louis et Deux-Montagnes ?  C’est peut-être  que la souche choisie (Miramichi) du bar rayé n’est pas la même que celle originelle qui a disparu. Cette souche «nouvelle» qui a été ensemencé au fleuve St-Laurent semble préférées essentiellement les eaux saumâtres en plus d’être plus frileuses en eaux froides, plus en amont de l’ex centrale nucléaire Gentilly-2 ? 

Le programme d’ensemencement « Renaissance » du MFFP (ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs) durant la période 2002 à 2018 ont introduit 70,000 bars rayés dans les eaux de la région de Québec. Ils sont peut-être abondant aujourd’hui, dans la région de Québec, mais ont est très loin des pêchent commerciales des années 50 qui étaient de l’ordre de 20 à 50 tonnes par année. 

Il est à espérer, qu’avec le réchauffement climatique, ces beaux poissons pourront remonter plus loins et faire la joie des pêcheurs de la région de Montréal.

 

🎣

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il est reconnu que mêmes les bars de la Côte Est américaine, préfèrent l'eau chaude.  Tous les bars aiment l'eau chaude...

Les frayères qui ont été découvertes suite à la réintroduction sont toutes situées près de Québec, ou à Québec-même.  C'est possiblement une première raison, mais la principale, ça doit être qu'ils y trouvent un garde-manger bien garni, alors pourquoi s'éloigner?

Au fait, il y a 3 espèces de cette famille dans le Fleuve, Bar rayé, Perche blanche ( baret ) et bar blanc, les deux dernières étant considérées ''espèces envahissantes'', il n'y a pas de limite de prise.  En prime ils sont délicieux!!!

Bar rayé: Morone saxatilis ( Population réintroduite depuis 2002 ), j'ai capturé mon premier ( spécimen  d'environ 5lbs ) en 2009. 

Baret: Morone americana ( Tolère l'eau salée, serait arrivé au Fleuve par la Côte Est américaine ), c'est le plus petit des 3.  Ici, on en prend à volonté si on trouve leur milieu de vie.

Bar blanc: Morone chrysops ( serait arrivé au Fleuve via les Grands lacs, et les USA, peut atteindre jusqu'à 3kg, mais mesure généralement 25-35cm ).  Je n'en ai jamais capturé à ce jour. Facile à confondre avec le baret car, souvent du même format, mais a plusieurs rayures à son pyjama, et le baret n'en a qu'une.  Il semble être plus présent dans le haut du Fleuve.

Éric

Modifié par LacAlbanel
  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 2021-05-16 à 11:30, Carpediem a dit :

Bonjour !

Oui, mais c’est encore plus plaisant de les capturés à la mouche.

Belles prises ! C’est du beau poisson ça. Et dire qu’il y en avait qui remontait à Montréal dans les années 50.

🎣

En a tu déjà pris?

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×
×
  • Créer...