Aller au contenu

Publications recommandés

J'ai oubilié de dire que je porte un VFI en tout temps sur un bateau  ... été comme hiver

Et avec un VFI ... 250m a la brasse, presque pas de courant - ca ne doit pas etre si dur que ca, l'eau est p.e. a 9-10C le weekend passé.

  • Like 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Réponses 20
  • Créé
  • Dernière réponse

Membres les plus actifs sur ce sujet

Membres les plus actifs sur ce sujet

Publications populaire

Quand j'étais ado, j'ai "callé" sur un bras de presqu'île.  C'était une mince largeur de terre d'environ 10 pieds recouverte d'arbustes.  Mais l'eau avait montée et il y avait environ 4 pieds d'eau so

https://www.tvanouvelles.ca/2020/11/15/deux-pecheurs-portes-disparus-dans-les-laurentides?fbclid=IwAR0VGBOMpe7TyIh3MBNmfEcX_XHEOAqwC2GFLbaS2Tetq0zUaWaqV326TaM  Visiblement mal équipés, peut-être

Je pense qu'il faut se donner la chance d'essayer cette nage de quelques 800 pieds ou plus ou moins en portant un vfi. Notre linge et vfi garde la température du corps un peu plus longtemps que l

Je pense qu'il faut se donner la chance d'essayer cette nage de quelques 800 pieds ou plus ou moins en portant un vfi.

Notre linge et vfi garde la température du corps un peu plus longtemps que la peau directement dans l'eau.  Ça fait un léger isolant.  Une fois au bord, il faut agir vite pour récupérer de la chaleur.   Il doit y avoir une différence entre une personne plus grasse et une plutôt maigre dans la conservation de la chaleur.  Pour une fois que grassouillet est un avantage...   lol  

  • Like 1
  • Thanks 1
  • Haha 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 38 minutes, Bach a dit :

J'ai oubilié de dire que je porte un VFI en tout temps sur un bateau  ... été comme hiver

Et avec un VFI ... 250m a la brasse, presque pas de courant - ca ne doit pas etre si dur que ca, l'eau est p.e. a 9-10C le weekend passé.

Tu devra pensé a moi si la chaloupe se renverse.

2m et je coule.😏

  • Haha 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
à l’instant, Maitre St-Pierre a dit :

Tu devra pensé a moi si la chaloupe se renverse.

2m et je coule.😏

Tu flottes pas comme un ballon?

  • Like 1
  • Haha 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 41 minutes, Maitre St-Pierre a dit :

Tu devra pensé a moi si la chaloupe se renverse.

2m et je coule.😏

Avec moi, tu portes ton VFI ... et il y a toujours un rappel avant meme qu'on quitte le quai 😋

C'est tres important dans ton cas - car avec tous ces dorés du LSP qui n'attendent que leur revanche ... c'est sur une fois au fond, ils ne te laissseront jamais remonter a la surface

🤣🤣🤣

Modifié par Bach
  • Haha 4
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quand j'étais ado, j'ai "callé" sur un bras de presqu'île.  C'était une mince largeur de terre d'environ 10 pieds recouverte d'arbustes.  Mais l'eau avait montée et il y avait environ 4 pieds d'eau sous cette neige.  J'avoue avoir eu la frousse quand j'ai calé et je n'ai pas sautillé longtemps dans le fond. J'étais à plusieurs km de la maison et trempé dans ce froid d'au moins -20c.   Pas question pour moi de refaire tout le trajet ainsi trempé et grelottant.   J'ai donc fait un gros feu (j'avais des allumettes trempées dans de la cire et enveloppées dans un sac plastique).   Je me revois tout nu, enfin presque, dans le bois à me tourner près du feu comme une outarde que les Cris font cuire pendue près du feu en donnant de petits coups de baguette pour la faire tourner.    Je m'étais fais un tapis de branches de sapins.  J'ai fait sécher mon linge et mes bas. J'ai pu retourner chez moi en toute sécurité.  

Ça fait bien longtemps de ça et j'en ai encore une vision marquée dans un de mes tiroirs-mémoire.

Il y a quelques années, j'ai lu la mésaventure d'un amateur de pêche qui était passager dans un avion qui a crashée.  Lui et un autre était les survivants.  Le lac n'était pas gelé mais l'eau était très froide.   Il a réussi à nager jusqu'au bord mais son copain n'en sentait pas la force et s'est laissé coulé.  Il a marché sur le bord du lac jusqu'à un chalet, sans botte qu'il avait enlevées pour nager.   Il a dû se remettre à l'eau près du chalet pour traverser une rivière.   Au chalet, il n'a pas été capable de chauffer le poêle et ses couché enveloppé dans des couvertures.   Les secouristes l'ont retrouvé dans le lit encore vivant mais encore vivant, très faible et les pieds très amochés.  Dans son cas, c'est l'hypothermie qui aurait pu le tué, et ce n'était pas en hiver.

Une autre histoire dont j'ai parlée un peu dans le sujet des vfi est celle de mon copain qui a marché 4,6 km dans un grand froid l'hiver dernier après être passé au travers la glace.  (J'ai mesuré la distance avec Basecamp sur mon ordinateur).  Dans son cas, je pense que sa détermination et son "léger" surpoids l'ont gardé en vie.   ... et une bonne dose de chance pour avoir réussi à remonter sur la glace.

 

 

Modifié par Rameur
  • Like 6
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 31 minutes, x-rap a dit :

Tu flottes pas comme un ballon?

De la graisse ca flotte, du muscle et de bons os ... ca coule en moins de 2m.

donc a toi de déduire ... 

🤣

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Rameur a dit :

Quand j'étais ado, j'ai "callé" sur un bras de presqu'île.  C'était une mince largeur de terre d'environ 10 pieds recouverte d'arbustes.  Mais l'eau avait montée et il y avait environ 4 pieds d'eau sous cette neige.  J'avoue avoir eu la frousse quand j'ai calé et je n'ai pas sautillé longtemps dans le fond. J'étais à plusieurs km de la maison et trempé dans ce froid d'au moins -20c.   Pas question pour moi de refaire tout le trajet ainsi trempé et grelottant.   J'ai donc fait un gros feu (j'avais des allumettes trempées dans de la cire et enveloppées dans un sac plastique).   Je me revois tout nu, enfin presque, dans le bois à me tourner près du feu comme une outarde que les Cris font cuire pendue près du feu en donnant de petits coups de baguette pour la faire tourner.    Je m'étais fais un tapis de branches de sapins.  J'ai fait sécher mon linge et mes bas. J'ai pu retourner chez moi en toute sécurité.  

Ça fait bien longtemps de ça et j'en ai encore une vision marquée dans un de mes tiroirs-mémoire.

Il y a quelques années, j'ai lu la mésaventure d'un amateur de pêche qui était passager dans un avion qui a crashée.  Lui et un autre était les survivants.  Le lac n'était pas gelé mais l'eau était très froide.   Il a réussi à nager jusqu'au bord mais son copain n'en sentait pas la force et s'est laissé coulé.  Il a marché sur le bord du lac jusqu'à un chalet, sans botte qu'il avait enlevées pour nager.   Il a dû se remettre à l'eau près du chalet pour traverser une rivière.   Au chalet, il n'a pas été capable de chauffer le poêle et ses couché enveloppé dans des couvertures.   Les secouristes l'ont retrouvé dans le lit encore vivant mais encore vivant, très faible et les pieds très amochés.  Dans son cas, c'est l'hypothermie qui aurait pu le tué, et ce n'était pas en hiver.

Une autre histoire dont j'ai parlée un peu dans le sujet des vfi est celle de mon copain qui a marché 4,6 km dans un grand froid l'hiver dernier après être passé au travers la glace.  (J'ai mesuré la distance avec Basecamp sur mon ordinateur).  Dans son cas, je pense que sa détermination et son "léger" surpoids l'ont gardé en vie.   ... et une bonne dose de chance pour avoir réussi à remonter sur la glace.

 

 

J'allais en faire mention...

Le juge de Blois, de Québec il me semble.

Son aventure a même été portée au petit écran, dans un documentaire.

https://www.ledevoir.com/lire/78300/temoignage-un-recit-de-survie-quebecois 

C'est quasi surhumain ce qu'il a enduré.  Comme quoi l'instinct de survie, c'est fort!!!

Éric

  • Like 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ouep. c'est son histoire que j'avais lue. 

J'ai lu son récit et j'avoue qu'il y a certaines choses que j'aurais faites autrement, comme laisser ses bas  dans un arbre pour indiquer l'endroit où s'est enfoncée l'avion.     Il en a enduré pas mal pour marcher autant,  pieds nus dans le bois.   Quelqu'un qui est habitué d'être pieds nus a la couenne dure mais pas un porteur de souliers comme moi.  Tout jeune, j'aurais marché dans le bois pieds nus sans problème mais vraiment pas plus vieux.   Quand ils l'ont trouvé, il ne pouvait plus marcher tant ses pieds étaient meurtris.   Cela a aussi été assez terrible de se remettre à l'eau pour traverser l'eau tout juste arrivé près du camp. 

Modifié par Rameur
  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.


×
×
  • Créer...