Aller au contenu

un autre pêcheur à gué


Publications recommandés

Bonjour à tous,

Bon, pas grand chose qui se passe côté pêche ici ce soir à part des récits de chasse entrelacés de cours d'anatomie en vietnamien, alors j'ai toute la place pour me présenter. 🙂Alors oui, finalement, j'ai décidé de me laisser assimiler et de me joindre à vous. Ça fait un bout que j'observe et je connais assez bien la dynamique du groupe. Je ne suis pas un nouveau pêcheur mais un nouvel abonné ici.

Mon intro: J'ai recommencé à pêcher à Montréal à l'hiver 2018 quand le permis fut gratuit pour l'hiver. Je pêche depuis que je suis enfant, mais pas à Montréal. Je préfère de loin la pêche sur glace. On s'en reparlera en temps venu. J'ai continué de pêcher à l'été suivant, mais à gué et en vélo. Le vélo me permet d'accéder à des endroits moins accessibles et ceci sans problème de stationnement ni d'échangeur Turcot. Ça me limite un peu dans mes déplacements, mais j'ai déjà fait jusqu'à 50km par trajet. De plus, quand je ne prends rien, ce qui est souvent le cas, je me console en me disant que j'ai fait une belle randonnée en vélo. Malgré les bredouilles, je reviens souvent avec quelque chose. C'est incroyable ce que les gens oublient. Cet été, j'ai trouvé: une paire de pinces, un casque à vélo, une canne à pêche neuve (sans moulinet), un cadenas à combinaison pour vélo, des leurres, des contenants de vers, sans compter toutes les lignes accrochées dans l'eau avec des plombs, hameçons et leurres. Vous appelez ça des bredouilles? Bon, j'en laisse en masse dans l'eau moi aussi. 

À partir de NDG, mon maraudage s'étend de l'Ile-Ste-Hélène, l'Ile-Notre-Dame, l'Ile-des-Soeurs, Verdun, LaSalle, Lachine, Brossard, de plus que la piste cyclable de la petite voie maritime entre l'estacade jusqu'à Sainte-Catherine (il y en a pour 11km de long, des 2 côtés). J'ai près de 3000km au compteur pour la saison.  J'ai essayé par là-bas, pas par là, ra là là. Pas mal... pour une dizaine de dorés (keepers) en tout. :-) Oui, je mange mes prises (légales) et comme je n'ai pas de téléphone, c'est très rare que je prends des photos, à moins d'une exception. Je vise principalement le doré, car mon but est de le manger. C'est sûr que c'est excitant d'avoir un poisson au bout de sa ligne mais moi ça ne me fait pas vibrer. Donc je n'irais pas à la pêche que pour faire du C&R. Bien sûr, je relâche les prises accidentelles illégales ou sans valeur gustative. Disons que quand on adopte une technique qui vise le doré, on évite pas mal les barbottes, esturgeons et autres cochonneries. J'aimerais bien pouvoir prendre du brochet par exemple. Celui d'hiver est même meilleur que le doré. Pour ce qui est de mes succès de pêche, c'est limite. Je découvre les endroits un à un. Si jamais quelqu'un veut m'accompagner en vélo-pêche, on pourrait se partir notre p'tite communauté. On atèle notre monture et on part à l'assaut des rives à partir des pistes cyclables. Pas que je connaisse les spots poissonneux, mais j'ai essayé plus de 50 endroits différents cet été et j'ai encore des idées. Je pourrais bien tous les énumérer, mais je risquerais de me faire rabrouer par les prêcheurs de ce monde.

Maintenant, pour la question qui tue. Ils sont où les bons spots à gué? :-) Je vais poser la question différemment: Quand je regarde la carte Navionics, dans quel type de terrain de jeu devrais-je m'attarder le plus pour le doré? Je nomme des exemples que je connais. Le côté est de l'Ile-des-Soeurs (fleuve): eau peu profonde, peu de courant et du foin. Le côté ouest de l'Ile-des-Soeurs (en face de Verdun): profondeur moyenne, peu de courant, des roches et autant de foin. La pointe sud: du courant et des roches. Du côté de la voie maritime à partir de la piste cyclable de la petite voie maritime, très profond d'eau et un courant léger. Du côté du fleuve, peu profond et pas mal de foin. Très profond d'eau aussi dans le chenal Lemoyne (entre l'Ile-Ste-Hélène et l'Ile-Notre-Dame) avec un fort courant. Parc René-Lévesque: du courant et des roches. Les parcs à Lachine et Dorval: peu profond et eaux assez calmes. En bref, les facteurs sont: profondeur de l'eau, intensité du courant, présence de foin et roches, temps du jour. Trouver des fosses à gué, dans le respect de la végétation environnante, ce n'est pas toujours évident. Le doré aime quoi et quand? Je suppose qu'on adapte sa technique aux conditions. Tout de même, est-ce que je me trompe à penser que le doré préfère des eaux plutôt calmes et au minimum 5-6' d'eau? Le soir de préférence. Il faut quand même chercher au bon endroit dans le bon temps. Le reste, ça vient dans la présentation et la technique. Je pêche normalement à la tomber du jour jusqu'à 2-3h après. En ce temps-ci, en octobre, disons de 18h à 21h. Est-ce que je devrais pêcher plus tard que ça? Je ne suis pas du genre matinal, donc on oublie ça pour la pêche au lever du jour. Pour les leurres, j'ai épuisé mes z-men et je me rabats souvent sur mon hot'n'tot ou mon Live Target perchaude (RIP). Quand on lui enlève le trépied sous le ventre, on passe partout avec ça avec un peu d'expérience. Question à part: on les prends où les z-men à part chez SAIL? Il ne reste plus rien chez SAIL. Est-ce que Décathlon a des leurres souples comparables aux z-men? Et le petit magasin de pêche à Lachine près de la défunte marina, c'est ok? J'ai découvert aujourd'hui Army Globe à Verdun. Quelqu'un connait cet endroit? Les bons magasins de pêche sont plus difficiles à trouver que les spots de pêche.

Tiens, pour finir, une photo où j'ai pêché hier. Quelqu'un est capable de reconnaître le spot? Indice: plein d'achigans en feu et pas de mégots au sol. 🙂 Je trouvais l'arbre sans écorce joli.

img_1127.jpg

  • Like 4
  • Thanks 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bienvenue et... Wow!!!!

Beaucoup de respect pour le genre de pêcheur que tu es, notamment en étant consommateur de tes prises, et également pour ton sens de l'exploration!!!

Je suis de la région de Québec et j'ai un ami comme toi qui pêche à vélo, et sans mentir... Ici dans la région, il fait aisément partie du Top 3 des pêcheurs les plus redoutables!!!  Il a même sauvé une vie une fois, quand une personne s'est jeté à l'eau..... 

Au plaisir de te lire, encore et encore!!!

Éric

  • Like 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci, Éric (et les autres aussi).

Je ne suis pas très redoutable pour les poissons. Par contre, pour ce qui est des pistes cyclables, je me débrouille très bien. Ça fait plus de 25 ans que j'habite à Montréal et j'avais des préjugés par rapport à la pêche urbaine. En épluchant les sites du Ministère, on découvre que le poisson est excellent pour la consommation, même moins contaminé (mercure) que les poissons du nord dans des eaux dites plus propres (la contamination au mercure n'a rien à voir avec la pollution en passant). Plus le poisson croit rapidement dans des eaux plus chaudes, moins il accumule des toxines. Et l'hiver, il y a assez de glace pour pêcher de façon sécuritaire. Un autre préjugé confondu. J'ai grandit en pêchant en bateau, surtout des lacs, avec ménés vivants. Aujourd'hui, je m'adapte aux leurres artificiels, à gué et au fleuve avec courant. J'ai de l'apprentissage à faire à tous les niveaux. Au-delà des prises, qui sont le plus souvent inattendues et aléatoires, il fait bon, tout simplement, de s'évader au bord de l'eau pendant quelques heures après le travail. 

J'ai lu beaucoup ici et ailleurs. Merci à tous pour les conseils. Vous ne savez pas comment vous aidez les autres à votre insu. Les spots, je les vois tous en me promenant sur les pistes cyclables au bord du fleuve. Il y a des pêcheurs partout. Je dirais que le secret est plutôt dans la technique et l'expérience.

 

  • Like 3
  • Thanks 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bienvenue Segfault. Belle présentation en effet, on en sait plus sur toi en un post que sur certains inscrits depuis 10 ans. Pour ta question qui tue je crois que tu as déjà la bonne recette. C'est toute la prospection que tu fais qui te mènera au bon endroit au bon moment. Le doré est un poisson grégaire qui a la bougeotte. Tu pourras le retrouver à des endroits qui ne semblent pas propices à sa présence et faire chou blanc là où tous les éléments propices sont présent. Il fuit généralement la lumière mais j'ai déjà fait des pêches miraculeuses en plein midi au soleil dans 4' de profondeur au bout d'un quai. Règle générale il aime bien un fond rocailleux et une eau bien oxigénée avec des structures pour se mettre à l'abris du courant en attendant que son lunch passe sous son nez. Il chasse en fin de journée et la nuit plus près des berges, c'est le moment idéal pour les pêcheurs à gué. Comme tu dis le succès est dans la technique et l'expérience mais la chance demeure toujours un facteur non négligeable. À lire ta présentation tu es sur la bonne voie. Continue tes rides à vélo, l'expérience vas rentrer. T'es un vrai de vrai pas juste un chercheux de spot.

Merde!!

  • Like 1
  • Thanks 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Beau récit de tes multiples périples @SegmentationFault! Je ne te dis pas bienvenue comme ça fait déjà un bon moment qu'on s'est salués en privé, mais je me réjouis de voir que tu te joins aux conversations publiques! Maintenant, tout le monde peut profiter de tes passionnantes aventures de cyclopêche!

 

Modifié par Finukel
  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×
×
  • Créer...