Aller au contenu
Sagepêcheur

Embarcations... pêche et plaisance

Publications recommandés

Un peu longue je l’admets mais libre à vous de suivre cette petite histoire jusqu’à la fin.

Lac Mékinac

Coup de cœur et outre la ouananiche printanière pêchée exclusivement pour moi à l’effluent de la rivière du Milieu, le lac Mékinac  en Mauricie a toujours été un lieu de grand intérêt au niveau navigation familiale estivale. --- Cet immense plan d’eau auquel années après années, nous nous retrouvions en famille à l’extrême Nord et n’avions qu’à nettoyer les quelques débris de bois accumulés sur les berges de cette plage de rêve pour profiter pleinement de la baignade, pique-niques, plaisirs nautiques et relaxation. La glisse de l’embarcation sur ce miroir des cieux d’une matinée parfaite, d’entières journées chaudes et ensoleillées, d’un vent de faible intensité s’installant en avant-midi, je ne devais craindre que les vents d’importance souvent présents en milieu de journée. Raison d’un retour en toute fin de journée à quelques occasions de façon à assurer sécurité à tout mon petit monde. Ce lac de plus de 440 pieds de profondeur entourés d’immenses montagnes comporte également à certains endroits des rives à récifs très escarpés sinon verticaux de plusieurs dizaines de mètres de hauteur. Afin d’éviter les vagues du large de ces vents violents, il m’est arrivé de devoir passer à proximité de ces récifs (secteur de la croix) pour lesquels j’ai due procéder à l’embarquement immédiat des passagers de bouée tractée. Vous imaginez un arrêt subit du moteur pour quelque raison que ce soit ou encore la récupération d’un proche de cette bouée (tube) suite à un câble de traction rompu ou carrément éjecté de ce tube en pareille situation. (Des vagues de malade et les récifs à proximité… )

Je va peut-être avoir l’air fou par ces quelques recommandations mais c’est pas grave … Je ne sais si aujourd’hui, le gros bon sens est  enseigné par les cours de navigation.

Pour les nouveaux navigateurs, sachez que l’installation du siège de l’open deck de proue ne sert essentiellement qu’à l’utilisation des moteurs de type ‘’power drive’’ et surtout pas à faire de la haute vitesse avec passager prenant place.

Petit commentaire personnel au niveau de la traction de bouées et skieurs nautique. Gardez en tête que lorsque vous effectuez avec votre embarcation des 360 deg. ou des formes en 8 avec 50 pieds de cordage, si votre vitesse est de 50 km/h., la bouée ou le skieur tracté vont à une vitesse de beaucoup supérieur (1.5 à 2 fois la vitesse) donc, éloignez vous des rives et sachez tirer le maximum d’amusement sans mettre en péril la vie de ceux que vous aimez.

314744480_TubeNav.JPG.03d44976fa84d8b4fb5e629e88d5754c.JPG

Quelques petits à propos au niveau des vents et vagues.

Ayant fait la mise à l’eau sous le pont Duplessis (Trois-Rivières),  je me rappellerai toujours, au retour d’une pêche fructueuse sur la rivière St-Maurice par de forts vents, l’idée m’est venue de voir l’étendue des vagues côté fleuve. Je passai donc par le corridor principal des iles (des 3 rivières) pour naviguer  les rives des iles Saint-Quentin et Caron quand soudainement je vis un petit yatch de 14 pieds pas très récent,  passer à vive allure malgré les fortes vagues à quelques 100 mètres plus au large (limite de chenal), vents de l’Est, je le voyais monter sur chaque vagues pour retomber entre chacune d’elles sans diminuer le moindrement sa vitesse. Seul à bord et s’approchant dangereusement de la pointe de l’ile Caron, arriva ce qui devait arriver; le vent à cet endroit fut si dominant que quelques vagues réussirent finalement à faire s’élever la pointe avant de la petite embarcation complètement à la verticale. Oufff, ce fut assez pour calmer notre jeune homme qui même ayant fait sa mise à l’eau à proximité du Sanctuaire du Cap, rentra à travers iles pour gagner lui aussi la mise à l’eau de Duplessis. --- Moi-même, ayant été témoin de ça, j’ai décidé de rebrousser chemin mais d’un braquage complet du volant au montant d’une vague, j’ai tourné mon pro-V 176 avec un rayon de trois mètres due à la propulsion de la vague en plus du plein d’eau gratuit pénétrant par le transom. (J’en reviens pas encore… comment cé possible osto ?) --- Sommes arrivé finalement au même moment sous le Duplessis, lui quelque peu trempé et il m’a avoué avoir eu toute une frousse…  Je l’ai accompagné pour récupérer son véhicule et remorque au Sanctuaire (ancienne usine Ste-Maurice) ---- Le bon dieu devait être avec lui …

New.jpg.14525ee846ba3ed74cf0a323e54e762a.jpg

De l’imprévu … au tragique

Les vents … Encore les ta … de vents et vagues … Cette fois-ci, d’une véritable mer intérieure, des vagues d’une hauteur de 8 pieds (2.4 mètres), des 5 passagers de l’embarcation, mon père (Albert Pouliot) et trois autres rescapés furent secourus des eaux du Lac St-Pierre. --- Le seul s’étant noyé à ce moment ne portait pas son gilet de sauvetage mais était nageur de classe olympique et n’a pas hésité un seul moment à porter secours à chacun avant malheureusement de sombrer lui-même après avoir été heurté par l’hélice de l’un des deux bateaux de sauvetage.

1181974385_PhotorescapsdePortSt-Franois-Nouvelliste-Lundi4Mai1959.thumb.JPG.e35a5f20ef7451dfdaefa19ea3fc0e58.JPG702087387_Page3---RescapsduLacSt-Pierre.thumb.JPG.46c2f1540505d61a7985d92a4f1884bb.JPG

Suivre le lien ...

http://numerique.banq.qc.ca/patrimoine/details/52327/3253602?docsearchtext=4 rescapés lac st-pierre

 

 

 

 

 

  • Like 1
  • Sad 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ça donne froid dans le dos...

Comme quoi l'inexpérience conduit souvent aux pires tragédies.

Ça me rappelle ce qui s'est produit, il n'y a pas si longtemps, un an ou deux, un jeune homme parti avec son bateau de plaisance et... Trop de gens à bord, par un temps... Non navigable.  Il s'en est fallu de quelques vagues pour remplir et renverser le bateau ( parti de la marina de St-Laurent, Île d'Orléans, le couloir entre l'île et Beaumont est inimaginable en terme de vagues par vent d'Est et marée descendante..... Ou l'inverse !!! ).  Le jeune homme y a perdu sa mère... Un seul décès sur une dizaine ou douzaine de passagers.  Mais un de trop.... 

http://www.journaldequebec.com/2016/07/08/elle-ne-portait-pas-sa-veste

Ceci dit, soit les gens ne lisent pas les journaux, ou ne regardent pas les nouvelles, ou bien ils se croient invincibles devant les forces de la nature...  On en revoit année, après année...

J'ai appris à respecter le Fleuve, oui je me suis fait peur, mais j'ai appris !!!  Vent contre marée, ça tue...  Le pire, j'ai vu des gens en canot, en Novembre, sur le Fleuve...  J'eus beau les avertir du danger qu'ils couraient ( avec l'eau à 3 degrés et aucun des deux ne portait de VFI, j'en fus quitte pour une beurrée de m.......... ) 

Éric  😰

Modifié par LacAlbanel
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×
×
  • Créer...