Brigitte Trahan Le Nouvelliste Partager   LOUISEVILLE — L’Aire faunique communautaire du lac Saint-Pierre a-t-elle encore sa raison d’être? La réponse est non, selon certains, alors que d’autres pensent que sa pérennité est sérieusement mise en cause. L’organisme a récemment perdu son président, au moins un administrateur ainsi que son directeur tandis que son vice-président, Raymond Faucher, de Nicolet, vient lui aussi de claquer la porte. Les Aires fauniques communauta