Aller au contenu

is_gen

Membre
  • Compteur de contenus

    117
  • Inscription

  • Dernière visite

Messages posté(e)s par is_gen

  1. Inspiré par mon petit doré de la page 91, j'ai pour la première fois cette saison mis de côté ma moucheuse et dépoussiéré mon lancer léger, ayant le goût de manger un bon filet de doré.  Ça sonne pas mal confiant, mais je sais plus ou moins ce que je fais rendu ici!

    Ce matin même, la pluie menaçant, je me dirige vers une section de la St-François où j'ai déjà attrapé des dorés il y a plusieurs années de ça.  J'ai commencé par voir quelques 'suiveux' qui refusaient de mordre, de belle taille en plus, certainement des 'keepers'.  J'ai réussi à attrapper deux dorés en fin de compte, le plus grand manquant à peine 2cm pour pouvoir le conserver, donc pas de doré pour le souper aujourd'hui.  J'ai tout de même attrapé mon plus gros achigan de la saison, peut-être 16" ou un peu plus.  Il ne combatit pas si vigoureusement, tant bien que je pensais avoir mon keeper au bout de la ligne.  Une grosse ouitouche se laissa aussi leurrer.

    La plus grande partie de ma sortie se fit sous une bonne pluie, je ne pris donc aucune photo et tout détrempé, je retournai à la maison bredouille, mais avec espoir de pouvoir y retourner et attraper un ou deux keepers.  Mes deux petites prises m'ont au moins mis en confiance que je ne suis pas totalement dans le champs côté technique et approche!

    • Like 9
  2. Ça m'intrigue depuis quelques années, ayant lu des commentaires comme quoi c'est pas très bon et d'autre disant que c'est délicieux.  Comme ma section préférée de la rivière St-François en produit des spécimens de belle taille, j'ai décidé d'en garder quelques-uns pour la table.  La plus grosse ci-dessous mesure 15 pouces et j'en ai attrapé de plus grosses cet été.  Une troisième de taille intermédiaire fut aussi conservée pour la recette ci-bas.

    IMG_2071.JPG.eca917315e5984c187e9f34bbcbf8de8.JPG

    Qu'ils désignent la ouitouche comme bonne à manger ou pas, les commentaires semblaient s'accorder sur le fait que c'est plein d'arêtes.  Elles furent un peu plus difficile à fileter qu'un achigan ou perchaude, je ne suis pas certain pourquoi, mais la structure osseuse semble être la même.  Il resta des petites arêtes dans le haut du filet comme pour l'achigan.  La chair crue possède une texture semblable à l'achigan ou la perchaude, relativement ferme.  Je ne peux pas commenter sur la texture du filet cuit ou sur la quantité d'arêtes que je n'aurais pas vues en filetant, car j'avais décidé auparavant de passer les filets au hachoir pour en faire des boulettes.  Il n'y avait aucun parasite dans ces trois poissons de belle taille, ni vers blanc ni petit points noirs.  Je n'ai jamais conservé d'achigan de cette section, mais de l'extérieur, ceux-ci semblent aussi pas ou peu affecté par les parasites.  Petite note, leurs estomacs contenaient une bonne quantité de morceaux d'écrevisse.

    À la chair de ouitouche, j'ai mélangé une pomme de terre cuite pilée, un petit onion râpé, un oeuf, sel, poivre et persil frais.  J'ai fais cuire les boulettes enfarinées dans un peu d'huile.

    IMG_2087.JPG.6cfc45a06effd9b8a85c0c592c99b54d.JPG

     

    Toutes arêtes présentes dans les filets furent suffisament broyées par le hachoir, les rendant imperceptibles.  Pour ce qui est du goût, c'est plutôt doux, parfaitement mangeable sous cette forme sans toutefois être particulièrement délicieux.  Les trois membres de ma famille aimèrent bien ces boulettes.

    Pour ceux qui désirent goûter à la ouitouche, je recommenderais de conserver les poissons de 12 pouces minimum.  Bien que de constitution forte, beaucoup de viande est située entre les côte et pénible à aller chercher.  Mes trois poissons de 15", 13" et 11" ou 12" me donnèrent à peine plus d'une livre en filets.  Si non, les écailler et cuir en entier comme des petites truites générerait moins de perte, mais je ne peux me porter garant du résultat.

    • Like 7
  3. Il y en a pour un bon petit goûter là-haut!  Merci de partager ta pêche en photo.

    Je n'ai jamais pêché la Stimulator avant, mais en ai monté quelques unes dernièrement, en #12, #8 et #5.  Il faudra bien que je leur consacre un peu de temps au bout de ma ligne avant la fin de la saison à la truite, sinon à l'achigan par après.  Dans mon cas, la #12 est la grosseur la plus appropriée pour les plécoptères de mon coin et encore là, les couleurs devraient être un peu plus "drab" pour une vraie immitation, mais ça va tout de même faire un bon attracteur j'ai l'impression.

    • Like 1
  4. Il y a 1 heure, lerapala a dit :

    Je déteste pas pêcher sous la pluie jusqu'à même tard en automne.La raison? La première, y a pas personne!

    La deuxième, plus souvent qu'autrement,les poissons sont moins méfiants et en mode attaque avec tout ce qui viens avec la pluie.

    Côté truite,je préfère et de loin les petites.Les couleurs sont simplement époustouflantes. De toute beauté ! Je ne les ai jamais pêcher en eau molle.Mise a part la wawa et le grise.Pas trop de mérite avec un guide cependant....

    Sur une note personnel et ce n'est que mon opinion.J'ai un plus grand respect pour ceux qui prennent de la truite 'sauvage ' si petite soit-elle dans un ruisseau que dans une pisciculture du nord.Avoir a choisir,je choisi une rivière bien avant une piscine remplie de truite.Ceci dit,sans dénigrer ceux qui le font car je le fais l,hiver justement pcq c'est facile.

    Bravo!👍

    J'aime bien ça aussi lorsque la pluie commence et la rivière se vide... des autre pêcheurs!  ;)

    Je suis bien d'accord pour ce qui est de la beauté des petites truite, surtout lorsqu'elle ont encore des marques latérales ovales comme celle ci-dessous.  J'en ai pris de plus petites et plus belles aussi.

    P1000422.thumb.JPG.b2e1e8b5034fa5d3887a78db160a77cc.JPG

    • Like 5
  5. Bien que je n'avais pas de banane entière avec moi, la dernière fois que je me suis fait "skunké", j'avais bel et bien consommé une banane au déjeuner, à peine une heure ou deux avant la dite session de pêche.  Il semble donc que, même mastiquée et en purée dans l'estomac, mais encore non-digérée, son influence néfaste se fit sentir.  Rien d'autre ne pourrait expliquer ma défaite face à salmo trutta après tout...

    • Like 1
    • Haha 3
  6. Le 2021-08-02 à 21:52, LacAlbanel a dit :

    Tes créations sont magnifiques mon cher!!!

    Et productives, à ce que j'ai vu.....

    Éric

    Merci!

    Je pense que je les monte autant pour moi que pour les poissons; en dehors des ajustements de flottaison et de couleur/visibilité, c'est pas comme si les versions antérieures n'étaient pas productives.  J'aime bien la variété!  Après tout, l'achigan n'est pas si difficile à déjouer, sauf peut-être pour les plus gros, donc plus vieux et rusés.

    Je crois que plusieurs me diraient que ce sont de trop petites mouches pour pêcher l'achigan, de plutôt y aller en #2 ou 1/0 avec une garniture plus généreuse, mais il y a tout une gamme d'opinion à ce sujet là - comme sur à peu près n'importe quoi.  D'autre n'ont que du bien à dire des petites mouches pour l'achigan.  Je considère faire une sortie sur la St-François qu'avec des nymphes de plécotpère #8 ou #10 et voir ce que ça va donner.  L'espèce présente dans mon tronçon de rivière est assez petite, mais s'y retrouve en grande quantité.  Je pense que l'achigan - même les plus gros - doivent en manger pas mal et tout le long de la saison.

    • Like 1
  7. il y a 16 minutes, LacAlbanel a dit :

    Très invasif comme espèce... 

    Faut pas oublier que c'est une proche cousine du bar rayé...

    J'avoue qu'elles sont coriaces à fileter, mais ça en vaut la peine, pour la fois où un poisson invasif est délicieux dans la poêle!!! :)

    Un petit truc qui peut aider, si tu ne l'as pas déjà constaté, c'est qu'en débutant, la première coupe, près de la tête, il s'agit d'orienter légèrement la lame du couteau vers la tête, pour ainsi soulever les écailles et passer dessous, plutôt que de ''scier'' verticalement.  C'est également moins dur sur la lame...

    Éric

    Elles sont au moins agréables à attraper, donnant un combat plus féroce que disons perchaude ou crapet de taille semblable.  

    Je commence pas mal toujours mes filets avec la lame en angle comme tu mentionnes, pour faciliter la pénétration en glissant sous les écailles et pour diriger ma coupe vers la nuque afin d'aller chercher juste un peu plus de viande là-haut.  Le filet est quand même un peu plus épais que celui d'un crapet, mais assez mince pour qu'il soit facile de gaspiller pas mal de viande si on ne fait pas attention.

    J'ai trouvé mes photos, celle-ci de ma pêche en 30 minutes.

    baret_1.thumb.JPG.7249f1c2d9323fd5eadff023a3299ea9.JPG

     

    Et voilà pas mal un an de ça, 4 belles prises, un bon pouce-et-demi ou deux de plus que celles ci-haut.

    baret_2.thumb.JPG.927bf82cc5630a1e4a980280417ad1d7.JPG

    • Like 2
    • Thanks 2
  8. il y a 1 minute, LacAlbanel a dit :

    Du bonbon wow!!!!!

    Merci de ce magnifique partage, ça fait rêver!!!

    Ton récit et tes photos, ça se déguste comme un dessert...  Et ta qualité de français impeccable en prime, vraiment un gros merci!!!

    Au fait, les perches blanches, tu ne les as pas conservées?  C'est un délice tu sais.

    Bonne continuité de saison!!!

    Éric

    Merci!

    Je ne les ai pas conservées cette fois, mais j'en ai ramenées 24, et sans exagérer, attrappées en 25-30 minutes et pas plus de 36 lancers, il y a quelques semaines de cela.  Pas super grosses en moyenne, ce fut un peu long et ardu à fileter, mais oui, elles sont délicieuses!  Je n'avais pas prévu cela et n'avait pas de glacière portable, mais ai quand même pu attraper 2-3 brunes graciées avant de rerpartir vers la maison après peu de temps.  Je n'ai pas refait cette pêche miraculeuse depuis, mais j'en attrape toujours plusieurs sur tout le long de mon parcours cette année.  Je ne sais pas si je devrais m'inquiéter de leur soudaine abondance.  Je n'avais jamais attrapé de cette espèce dans la Magog avant peut-être 2017-18 et en retrouve de plus en plus, année après année.  Je metterai quelque photos si je les retrouve.

    • Like 1
  9. Voici une mouche qui m'apporte pas mal de succès ces temps-ci à l'achigan.  C'est pas mal une version plus grosse d'un mouche que j'ai développée* pour la truite, laquelle est essentiellement une Muddler noyée de paresseux.  J'explique: noyée, car elle possède une bead-head pour atteindre le fond plus rapidement et paresseux car elle omet la tête et collerette en poil de chevreuil et les ailes et queue en sections miroir de plume de dinde.  C'est pas mal plus rapide à monter.  :)  Je ne l'ai pas en photo, mais la première ci-dessous la représente généralement bien, à part du corps, lequel je fais en dubbing synthétique.

    * Par "développée", j'entend que j'ai amalgamé des éléments de design que j'aime bien de diverses mouches populaires, ce qui sera partiellement expliqué ci-dessous.

    • Recette version truite:
    • Hameçon: Noyée, #8 à #12, standard ou 2x
    • Corps: Ice Dubbing UV Shrimp Pink ou Olive
    • Queue et Ailes: pincée de fibre de plumes de queue de faisan, dinde ou perdrix
    • Hackle: Grizzly mou ou autre petit hackle mou grisâtre (j'utilise des plumes de pointrine de coq de Sonnerat qui sont grises 2-tons à côté des plumes en oeil prisées)
    • Cou: UNI-Yarn fluorescent; rose ou orange si corps Shrimp Pink ou vert si corps Olive
    • Tête: Bille argentée

    J'aime bien utiliser celle-ci pour l'omble de fontaine ou l'AEC dans de petits cours d'eau qui possèdent des pools ou de runs tout de même profonds.  Je suis certain que ça ferait aussi un malheur pour le crapet et autres "panfish".

    Versions pour achigan (ou grosse truite!) ci-dessous.  Je l'aime bien en hameçon #6 streamer.  La première a la queue et ailes en faisant comme la version truite.  La deuxième en queue d'écureuil gris, matériel que j'adore.  Le corps de la première est moitiée UNI-Yarn, moitiée chenille brune, la deuxième entièrement chenille brune.  Je la trouve appropriée pour la pêche à la dérive morte, pour la swinger dans le courant, ou la ramener comme un streamer.

    large.IMG_E1983.JPG.6b0aae00cc8de321becf

     

    L'aile en queue d'écureuil gris provient de la Picket Pin, mouche que j'aime bien pour la truite.  Je la fais un peu plus longue ici, en plus de l'ajout d'une queue aussi un peu longue.  Je me demande si l'achigan pourrait percevoir cela comme deux pinces d'écrevisse des fois...

    large.IMG_E1984.JPG.c639744aba7aa2f84312

     

    Pour une version qui va caller pas mal moins rapidement, simplement remplacer la bead-head par une tête de Muddler.  Vu qu'il n'y a pas de "cou" en UNI-Yarn fluo ici et que j'aime une touche de couleur vibrante sur mes mouches à achigan, je fais le tiers arrière du corps en chenille rouge.  Ce pourrait aussi bien être la queue qui est rouge, en laine synthétique, fibres de hackle ou plumes d'oie teintes ou autre.  La couleur pourrait aussi bien être plus orange ou jaune, mais j'aime bien le rouge et brun, élément que j'emprunte ici à la Super Renegade, telle que je la connais, car elle semble avoir plusieur variations elle-même.

    large.IMG_E2006.JPG.49a1abf93f237598625c

     

    La mouche qui précède celle ci-haut dans l'évolution de sa création, aussi dépourvue de logique qu'elle soit, ne possède ni tête en bille ou de Muddler, mais un hackle grizzly enroulé sur le tiers avant du corps et pas de queue.  Elle se voulait un genre de gros plécoptère adulte, lesquels sont présents dans la section de la St-François où je pêche l'achigan.  À bien y penser pour ce qui est du hackle, je crois avoir inconsciament emprunté cet élément de design au modèle Stimulator.

    Et pour ceux qui veulent tout avoir, tête de Muddler et bead-head.

    large.IMG_E2009.JPG.3f6a58e9d8a0493a6aa8

     

    Version montée sur hameçon Daiichi 2051 spey-curve #5.  Queue et aile en poil de queue d'écureuil noir.  Le poil d'ours noir est quasi-identique en 'look & feel' et ferait aussi bien l'affaire.  On peut tout juste voir le reflet rouge-pourpre au bout des poils, surtout ceux de l'aile.  Section rouge du corps allongée en UNI-Yarn au lieu de la chenille et cul en UNI-Yarn rose fluorescent.  J'ai pêché la mouche photographiée tout l'avant midi hier, avec plusieurs achigans (dont 2 de belle taille) et ouitouches déjoués.  L'hameçon est un peu plus léger qu'un hameçon à saumon standard, mais plus lourd que mes #6 streamer ci-haut, ça coule donc plus rapidement.

    large.IMG_E2008.JPG.cb5e52abc920450eea4d

     

    Version à corps écourté sans queue, aile d'écureuil gris.  Je n'ai pas encore pêché celle-ci.

    large.IMG_E2007.JPG.69aa842524acee6cc1a6

     

    Cette petite Muddler est un peu hors-sujet, mais je voulais l'afficher, étant la plus petite Muddler que j'ai fabriquée, hameçon #14 2x.  Je n'ai pas pris le temps de faire la queue et ailes correctement par contre, de simples pincées de fibres de plume de queue de faisan.  Je l'ai malheureusement perdue snaggée sur une branche à un endroit inaccessible pour la déprendre, et ce, à sa première sortie.  Je me devrai d'en refaire 2 ou 3.  Peut-être même en #16 si j'ose.  :)

    large.mini-mud.png.aa01868e4a2c229aa40a7

     

    Pour finir, une Mickey Finn sur Daiichi 2051 #5, à cul et tête bright-orange (fil à Usual), montée pas mal juste pour le kick, car je trouve que c'est un maudit bel hameçon!

    large.IMG_E1982.JPG.cd3e5c430da1f910c8ac

    • Like 3
    • Thanks 2
  10.   

    Il y a 20 heures, LacAlbanel a dit :

    Filament de peau..... Filament, de peau!!!!  🤪

    C'est comme nos meilleures mouches... Parfois, elles n'ont quasiment plus de plumes/poils, sont toutes scraps et... On prend du poisson pareil...  C'est fou des fois!!!

    Éric 

     

    J'ai une Muddler #6 sur laquelle il ne reste que la tête et collerette en poils de chevreuil.  J'ai attrapé d'innombrables achigans dans la Magog, bien après que la queue, le corps et les ailes soient disparus.  À vrai dire, je ne suis pas certain comment la tête a tenu le coup et tient encore.  Je pense que j'ai encore la mouche dans une boîte, bien que je ne l'utilise plus, je me sens mal de la jeter!

    • Like 2
  11. Gabriel Touchette: ma "guêpe" #4 fonctionna très bien lors d'une sortie à l'achigan sur la St-Françcois!

    Didier: Ouais, c'est pas mal cette recette que j'ai montée, sauf pour le corps en fil "bright orange" - mon fil à monter des "Usual".

    mini pro 165: J'ai monté mais pas encore essayé une version de ma "guêpe" avec laine rouge au lieu de jaune.  Ma mouches habituelle contient un bon bout de chenille rouge aussi.  De plus, j'aime bien faire des queues rouges sur mes Muddler à achigan.

    Petite anecdote assez appropriée ici:

    En mangeant mon déjeuner sur le patio ce matin, j'entend un son genre claquement subit dans les airs, mais caché par mon parasol, suivi d'une mini-pluie de petites plume duveteuses au dessus de mon potager.  Je ne sais pas ce qui est arrivé et n'ai pas trouvé d'oiseau blessé ou mort, mais ces petites plumes sont parfaites pour des soft-hackles #12-14, d'une couleur crème pâle de laquelle j'ai très peu dans mon inventaire.  Je me croise maintenant les doigts pour qu'un Coq de Sonnerat passe demain matin...

    • Like 1
    • Haha 2
  12. Ce sujet date pas mal, mais je veux donner écho à l'utilisation de ligne tressée pour bas de ligne à brochet.  C'est au moins applicable dans mon cas spécifique, la pêche au brochet maillé, petite espèce en moyenne, mon plus gros étant 20" dans le lac que je pêche.  Presque tous me coupaient mon bas de ligne initial en Maxima Chameleon 15lb comme si c'était un cheveu.  J'ai décidé d'essayer de la tresse 40lb, seulement un 6"-8" avant la mouche, ce qui m'a évité de perdre mes poppers faits maison.

    J'oublie ma recette exacte, mais ça doit être à peu près:

    24" de 25lb (Maxima Chameleon)

    18" de 20lb (Maxima Chameleon)

    12" de 15lb (Maxima Chameleon)

    6"-8" (tresse 40lb)

    Le tout sur une canne et soie 6wt lançait "assez bien" des poppers en liège sur Mustad "stinger" #2 ou 1/0.  Bon, je ne fais pas tout de même pas des lancers de 75' avec présentation délicate, mais ce n'est pas nécéssairement le but dans ce type de pêche!

  13. En fin de semaine dernière, j'ai fait une très belle pêche dans la rivière Magog avec les soft-hackles brunes #10 ci-haut.  6 petites truites brunes et un achigan 11" qui furent graciés et possiblement 3 douzaines de perches blanches, lesquelles sont présentes en grande quantité cette année, ça en est même un peu inquiétant je dirais.  24 de celles-ci ont fini dans la farine et une poêle pleine de beurre.  Je les attrapais lancé après lancé et il n'y avait aucun signe de ralentissement lorsque je décidai de changer de secteur pour cibler la truite et achigan.

    Voici donc ci-bas, tel que discuté, une grosse soft-hackle #4 style bumblebee, ou plus guêpe noire je dirais, de la façon que j'ai fait le corps.

    La deuxième n'est pas une soft-hackle, mais basée sur la McGinty classique, laquelle j'ai adaptée avec quelques trucs qui semblent bien attirer l'achigan, tels la queue rouge plus généreuse et l'aile en poil de queue d'écureuil gris extra-longue.  C'est un excellent remplacement pour la plume noire à bout blanc typiquement utilisée.  J'ai bien hâte d'aller les essayer!

    soft_hackle_black_wasp.png

    mcginty_hariwing.png

    • Like 4
  14. Le 2021-07-01 à 19:03, Gabriel Touchette a dit :

    La couleur bumblebee jaune et noir comme celle en bas à gauche est ma recette secrete pour les grosses achigan à petite bouche de la st-francois!

    Beau travail

    Pour les achigans de la St-François, j'ai pas mal de succès avec soit des streamers blancs ou des nymphes et adultes de plécoptère (stonefly) vu que je pêche surtout des sections à eau rapide et vive.  C'est tout de même bon à savoir.  Peut-être devrais-je m'en monter 2-3 sur hameçcon #6 ou #4.  Merci du tuyau!

    • Like 1
  15. J'adore la polyvalence du design en plus de la facilité et rapidité de montage.  Celles-ci sont toutes montées sur un hameçon #8 pour sèche, bien que je les pêchent plus souvent en #12-14.  Toutes celles des deux rangées du haut possèdent un simple corps en fil de montage, l'orangée ayant aussi un petit thorax en dubbing brun.  Les hackles sont de source plus ou moins déterminée, probablement de la perdrix pour la plupart; j'ai un sac de plumes mixtes de diverses volailles que j'ai peine à épuiser, et ce, depuis plus de vingt ans.

    Pour en revenir à la polyvalence; de simples variations de couleur, garniture, grosseur, lestage et proportion permettent de passer d'une mouche assez générique à une meilleure imitation lorsque désirable, sans parler de la technique de pêche employée.

    Je les utilisent surtout lorsque je cible truites ou ombles en petites et moyennes rivières, mais l'achigan s'y laisse aussi prendre dans les cours d'eau qu'ils partagent avec les salmonidés.  Lorsque je cible l'achigan même, j'ai tout de même tendance à y aller avec de plus grosses mouches, souvent noyées/nymphes/streamers ou hybrides de celles-ci, dans des tailles #2-4-6, mais je doute peu que le design soft-hackle de base, quoi qu'un peu grossit, fonctionnerait assez bien.  Pour ce qui est des autres espèces communes, perchaude, crapet et perche blanche, elles semblent aussi toutes bien aimer la soft-hackle!

    soft_hackle_2.png

    • Like 3
    • Thanks 3
×
×
  • Créer...