Aller au contenu

Gabriel Touchette

Administrators
  • Compteur de contenus

    5 738
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    81

Tout ce qui a été posté par Gabriel Touchette

  1. Ca ne tire pratiquement aucun jus... Je n'ai pas mis de fuse sur la puck Ca devrais flasher rouge. Après tu vas sur ton moteur electrique et tu presses et hold le bouton sur le dessus de la tête. Après ta puck va flasher bleu
  2. https://latulippe.com/fr/produit/33245/recuperateur-de-leurres-do-re-tro/ https://www.sail.ca/fr/do-re-tro-sauveteur-de-leurres-d0-re-tro-4-76-oz-499034
  3. Gabriel Touchette

    Bassin de chambly

    J'ai effacé les autres doublons
  4. Bonne fête @Salmoni Passe une super journée et ne fait pas trop le fou
  5. x2 Sinon grimpe dans le nord ou attend l'automne!
  6. Super récit et j'aime comment tu détails vos décisions en fonction des conditions, température de l'eau etc. Merci
  7. Ouain ca cest une autre affaires... Le maudit thé de je sais pas quoi qui avait les feuilles a moitié rouge donc a chaque fois on avait un petit espoir... Nous étions dans pas mal de mousse et lichen et nous n'avons rien trouvé pas meme une goutte de sang... J'aurais du y aller avec une shot dans la tête des le départ... C'est le métier qui rentre...
  8. Ma shot était parfaite. Direct dans les 2 poumons... Elle a pas du faire 60 pieds... On l'a entendu ce lamenter et finir sur une longue vocalise... Mais impossible a retrouver. C'est capoter. J'ai jsute ca dans la tête
  9. Bonjour et bienvenue sur PêcheQC. La carte interactive allons pêcher est gratuite et vous donne une tonne d'information sur des endroits ou pratiquer la pêche https://carte.allonspecher.com/ Au plaisir
  10. Il faut faire attention a ce que nous souhaitons... En moyenne, une visite a un hopital au USA coute $ 10 700 USD... Le problème au Québec c'est que plusieurs confondent les hopitaux avec un lieu de rassemblement pour passer le temps... La compétition dans les hopitaux n'existe pas. C'est chère par tout. C'est comme les dentistes ici au Québec. Le prix est très similaire d'une clinique à l'autre....
  11. Bonsoir à tous! Ce soir je vous raconte comment c'est déroulé ma première expérience de chasse à l'ours. Sourire, peur, joie, tristesse et tribulation! Tout y a passé! Quelque part en début de semaine passée Donc la semaine dernière, @Gramskunk tue sont très gros ours et il m'offre d'aller à la chasse à l'ours avec lui ce week-end... Je ne suis pas du genre à dire non à de nouveaux défis j'ai donc dit oui sans hésité. Le plan est que je quitte vendredi matin pour me rendre chez lui, et qu'à partir de là nous partions pour notre spot de chasse. N'ayant jamais participé à cette chasse, il me fallait quelques items: permis de chasse à l'ours, nouvelle glacière grande capacité, des appâts pour les ours, etc. Une fois tout cela réglé, game on! Connais ton ennemi et connais-toi toi-même Comme le disait notre très jovial compatriote Sun Tzu dans l'art de la guerre: J'étais donc en mode acquisition de connaissance sur la chasse à l'ours! J'ai lu, consulté des vidéos et échangé avec d'autres chasseurs afin d'élargir mes connaissances sur ce fabuleux gibier qui ne reçoit pas toutes l'admiration qu'il devrait. Je voulais m'assurer de récolter mon ours et de le faire dans les règles de l'art; une mise à mort digne pour la bête avec le moins de souffrance possible. Le début de l'aventure Donc nous y voici! Nous sommes vendredi fins de journée et nous venons d'arriver dans notre spot. Première étape aller appâter. Appâter pour l'ours c'est un peu comme les pêcheurs qui appâtent pour la carpe: il y en a qui abusent! Bref selon les recommandations de Fred, j'achète 50 kilos de nutella, 15 kilos de crémage à gâteau, du concentré de jus de cerise et du pop corn fournit par Fred. Pas besoin de vous dire que ça sent bon dans le bois! C'est maintenant le temps de monter le camp. On monte nos tentes, place de bâches et le tour est joué. Le point fort de l'étape du camp est sans contredit les maringouins... Nous sommes dévorés vivants. Ils sont simplement enragés... Une fois les tentes montées, on sort les thermacell et nous avons enfin un moment de répit. Nous mangeons, discutons de chasse et hop dodo avec les carabines! Il faut le dire la première nuit ne fut pas de tout repos. Il y avait pas mal de mouvement dans le bois haha Bref je me lève samedi matin très tôt. Je décide de ne pas réveiller Fred et de partir solo, carabine à la main pour ma première chasse à l'ours. Après une marche de quelques minutes, je rentre dans le bois. C'est quand même stressant! J'arrive dans la tente et le jeu de patience commence. Après quelques heures il ne se passe rien. Fred m'avait informé que la passe du matin n'était pas le meilleur moment. Bref, je retourne au camp. Nous convenons de retourner à la cache vers 5 heures pour la passe du soir. L’heure de vérité Une fois dans la cache, l'attente commence. Rien à signaler entre 5 et 7h. À 7 heures il commence à pleuvoir des cordes... C'est mauvais signe... Vers 8 heures, la pluie se calme et à 8h10 la pluie cesse. Il ne me reste pas beaucoup de temps avant le coucher du soleil et la fin de la chasse. Bref vers 8h40. J'observe du mouvement à ma gauche. YES ENFIN DE L'ACTION! Alors que ça bouge sans que je puisse distinguer quoi que ce soit, Fred me tape sur le bras frénétiquement: Un ours est dans la bait! Une belle femelle. Wow ce sont de magnifique bête! Son poil est noir avec des reflets bleus, mais elle est assise de face et elle ne m'offre pas de belle ligne de tir. Je voulais un tir Broad side pour perforer les deux poumons et m'assurer une mort rapide. Les minutes passent, la lumière va bientôt se faire rare. Je commence a pensé a un tir dans la nuque quand elle ce met soudainement broad side et m'offre ce que je voulais sur un plateau d'Argent.... BOOOOOOOOOOOOM Le coup est parti. L'ours détale et puis le silence total . Une vague d'émotion se fait ressentir et j'ai les mains qui tremblent. Je suis confiant de mon tir, mais nous ne sommes jamais sûrs de rien dans ce genre de situation. Après 3 ou 4 minutes, une longue lamente ce fait entendre. Ça y est c'est terminé. Elle n'est pas très loin de nous, mais ça brasse pas mal dans le bois et on pense qu'il y a une mère avec ces petits pas loin et on n'est pas trop safe à rentrer dans le bois à ce moment. On décide de retourner au camp, chercher de quoi s'éclairer et revenir avec le 4 roues. On en profite pour prendre un coup de Jack au miel, j'en verse quelques goûtes pour mon ours en guise remerciement et l'opération search and rescue débute. L'entré dans le bois ce fait bien, mais on feel pas trop safe. L'opération de recherche qui devait être une formalité prend de sombres allures. Nous ne trouvons pas mon ours. Après un bon deux heures de recherche, toujours rien. La pluie rend le tout plus compliqué. Et je suis vraiment mal. Nous savons que l'ours est parti vers la droite. Nous avons entendu l'ours mourir et nous savons qu'elle est tout près sans pouvoir mettre la main dessus... Ça commence à devenir précaire et à force de tourner en rond comme ça, rien de bon ne va arriver. Nous décidons de suspendre les recherches et de reprendre le lendemain matin très tôt. Donc ce matin, vers les +- 5 heures nous retournons dans le bois stressé, mais confiant. Nous reprenons les recherches. Nous quadrillons la scène et passons un autre deux heures à chercher. Toujours rien. Il y a un indice qui me tracasse. Près de la zone où nous pensons que l'ours est mort, il y a des traces étranges. Une grande quantité de traces très rapprochée. Comme si quelque chose aurait été tiré sur le sol... Bref à ce moment nous avons 2 hypothèses: - J'ai complètement manqué la cible (ne pas toucher l'ours ou bien touché sans tuer) - Quelque chose est parti avec mon ours. Au moment d'écrire ces lignes, nous n'avons toujours aucune preuve, mais voici ce que nous savons: - Je suis assez confiant de mon tir (je tire à la carabine depuis des années et j'ai fait beaucoup de compétition. Ça ne veut pas dire que je ne rate jamais, mais je sais la différence entre un coup qui est parti comme il faut et un coup que je ne suis pas certain) - Nous avons entendu l'ours rendre son dernier souffle - Il y a des traces dures a expliquer qui ressemble a quelque chose qui c'est fait traîner sur le sol - J'ai tiré une femelle pendant le rut alors qu'elles sont activement pourchassées par les mâles et c'est arriver à des chasseurs de perdre leur proie aux griffes et dents d'autres ours. Bref, nous retournons au camp, trempé, car il a évidemment encore mouillé pendant la nuit. Fred me donne la carabine et me dit d'essayer de tirer une vieille TV qui est a genre 120 mètres de nous. Je prends la carabine et Boom, bull eye... Ça confirme ce que je pense et que mon tir est bon... Bref J'imagine que je ne saurais jamais ce qui est arrivé et je suis encore très amère de la situation. Je ne peux m'empêcher d'être triste d'avoir abattue un ours sans pouvoir en profiter et le valorisé si on peut dire. Cela dit, nous avons mis les efforts nécessaires afin de retrouver le gibier et avons persévéré alors que plusieurs auraient abandonné. J'ai remercié Fred pour l'expérience et le support tout au long de la fin de semaine. J'ai adoré l'expérience et je crois qu'on apprend beaucoup plus de nos erreurs que de nos bons coups. Chose que je vais faire différemment dans le futur: - avoir les flashlights avec nous en permanence pour ne pas avoir à retourner au camp, - Acheter une tonne de light stick pour aider à quadriller la nuit - Préférer un tir dans la nuque si peu de temps avant la tombée de la nuit - avoir une canne de bear spray, la recherche de nuit était stressante. Nous savions qu'il y avait d'autres ours pas loin et tomber nez à nez aurait été problématique. - Mieux comprendre l'impact de la pluie sur notre capacité à retrouver un gibier Bref, toute une expérience que je vais assurément remettre à nouveau. Je demeure triste de ne pas avoir retrouvé mon gibier, mais je suis convaincu d'avoir tout fait en mon possible pour tenter de le récupérer.
  12. Merci à tous! Super apprécié!
  13. @LacAlbanel jai uploadé tes photos dans ton post
  14. Le lien ne fonctionne pas si nous ne sommes pas dans ce groupe... Peut etre copier coller le texte et photo. Merci
  15. hahaha Merci @Salmoni Je risque de chanter ca pas mal en fin de semaine car je vais à la chasse à l'ours pour la première fois !!! Je vais les flabergaster to death ces ours la ''I drive all night just to get back home'' ca s'applique a vous aussi hahaha
  16. Tu peux copier/coller ton image, tu peut la drag and drop, ou utiliser la petite paper clip ci bas:
  17. Encore un bon récit! Vous êtres crinquez et vous en faites du mileage! Congrats pour les poissons et j'aime bien la photo des pieds bleacher haha
  18. As-tu une photo de ton embarcation? Ca pourrait aider pour répondre a ta question
  19. Et félicitation pour ta nouvelle embarcation!
  20. Salut, Cela peut arriver et la distribution du poid devient très important. L'eau a un fort coheficient de friction ( il suffit de lacher la manette des gaz quand tu roule vite pour ten rendre compte ) et le poid de la personne suplementaire combiner aux limitations de ton moteur/helice sont suffisant pour de pas etre capable déjauger comme il le fait normalement. Certaine hélice ont un pitch qui facile l'acceleration cela pourait etre une option aussi.
  21. Bas de ligne en fluro 50lb de +-16 pouces et cest bon. Commence par prospecter avec ton spinner bait avant tes cuillères pour la simple raison que c'est beaucoup moins accrochant. Une fois que tu connais mieux les structures, vas y aves tes cuillères. Cible les couverts, ligne dherbier et autres structure dense ou les brochets aiment bien ce cacher
×
×
  • Créer...