Aller au contenu

Classement


Contenu populaire

Showing content with the highest reputation since 2018-10-21 tous le site

  1. 17 points
    De retour de la pêche avec mon père et mon cousin, le voyage à mal débuté, car le Ram n'a pas voulu partir pour la pêche, j'ai téléphoné à mon cousin pour que se soit lui le taxi au lieu de moi... Pour la pêche du soir, on a de bon vents et c'est pas chaud, mais j'ai pris celle belle grise de 10 lbs et 11 oz , mon record personnel !! Donc la malchance avec mon camion le matin, ça n'a pas été un si mauvais présage comme l'avais spécifié la femme de mon cousin.... L'image de ma grise sur le sonar quand elle était au bout de ma ligne et qui se démenait autour du bateau. Mardi, vente encore pas mal mais c'est un peu plus chaud et on a de belle surprise, on capture quelques dorés.. Mercredi, le vent s'est finalement calmé et mon cousin a pris cette belle grise de 4 lbs 15 oz Mon père a pris une grise de 4 lbs 2 oz, mais n'a pas voulu se faire photographier.... Disons qu'il n'est pas trop kodak !!! On a fini notre séjour avec 5 grises ( + une de relâché), 7 dorés(+ 2 de mangé et 1 trop petit relâché) et 1 brochet(+ 2 trop petits relâché). Bien contant de notre séjour, presque pas de moustique, sauf hier matin, les maringouins et les mouches noires nous attendaient pour nous aider à sortir le bateau et charger le stock dans le camion.... Pour ce qui est de mon camion, on dirait que la transmission est bloqué en reculons, je tourne la clé pour démarrer et rien ne se passe et la clé reste bloqué sur accessoire, je ne peux plus l'enlever....Il est déjà arrivé quelque chose de semblable à mon cousin avec un RAM aussi, une roche avait été se coincé sous le camion et avait bloqué la tige de transmission, donc plus moyen de changer de rapport de transmission. Le gars du towing à essayé de mettre la transmission au neutre en passant sous le camion pour le monteur sur la remorqueuse et n'a pas été capable. Je vais en savoir plus la semaine prochaine....
  2. 15 points
    Tout est dans le titre! Petite sortie aujourd’hui sur la 1000-iles dans mon coin de Terrebonne pour la fête de ma blonde (après 10ans de travail on y est!!).
  3. 15 points
    Secteur que je pêche la mouchetée une fois par année en territoire libre.
  4. 15 points
    L’arrivée de l’automne est un moment très attendu dans notre groupe de pêcheur car ça annonce le retour de notre traditionnel séjour de pêche à la truite de mer en rivière. Pour l’occasion je retrouvai mes partenaires de pêche habituel sur le bord de notre rivière préférée afin de passer quelques jours à y mouiller nos mouches dans l’espoir de déjouer quelques truites mouchetées anadrome. Le débit de la rivière était plus élevé qu’à l’habitude ce qui eu pour effet que les truites étaient plus difficiles à trouver car elles étaient moins concentrées dans les fosses. Les truites de mer étaient bien présentes dans plusieurs fosses et les captures se sont succédées à bon rythme sauf pour une journée au cours de laquelle ce fut plus difficile… Celle-ci avait revêtue sa plus belle robe pour l’occasion! Certaines des truites étaient arrivées récemment de la mer à en juger par leur livrée argentée et bleutée. Plusieurs belles poules ont pu être observées pendant le séjour. Certaines eurent un peu moins de chance que d’autres.. Flyal posant avec une de ses captures! Par un bel après-midi ensoleillé je quadrillais tranquillement une de mes fosses préférée avec un streamer quand un coup violent se fit ressentir sur ma ligne. Ma canne à moucher se plia en deux sous le poids et je sus aussitôt que j’en avais une très grosse au bout de la ligne! La bête décolla comme une fusée et traversa la fosse au complet en une fraction de seconde en déroulant ma soie à toute vitesse. À cet instant la surface de l’eau explosa alors que mon adversaire fit un bond de 5 pieds hors de l’eau et retomba dans un son élément avec fracas. Ce n’était pas une grosse truite que j’avais ferré mais bien un très beau saumon atlantique!! Mes pensées commencèrent à se bousculer dans ma tête. Comment vais-je faire pour tenir un gros saumon sur ma petite canne à truite orvis clearwater soie 5 avec un bas de ligne de 6 lbs? J’étais curieux de voir combien de temps j’allais réussir à le garder avant qu’il ne parvienne à tout casser. À ma grande surprise mon leader semblait tenir le coup à condition d’être extrêmement poli avec le saumon en terme de pression sur la ligne. Le saumon exécuta quelques sauts des plus spectaculaires qui me donnèrent de brefs aperçus de ce grand saumon. Après 8 minutes de combat je commençais à approcher le saumon de ma position mais j’étais bien embêté de trouver une façon d’agripper la queue du poisson par moi-même. C’est à cet instant précis que Flyal arriva comme par hasard. Quel sens du timing!! Le saumon quant à lui avait encore de l’énergie en réserve et il étira encore le combat de plusieurs minutes avant que Flyal ne parvienne à l’agripper par la queue après 16 minutes de combat!! Un gros merci j’aurais eu bien de la misère à le sortir par moi-même! Voici deux photos de ce superbe saumon de 33 pouces de long dont le poids est estimé à 15-16 lbs! J’ai fais un petit montage vidéo avec les images du combat que j’ai captées avec ma caméro Gopro. https://vimeo.com/297579516 Une fois de plus la rivière s’est montrée très généreuse envers nous et je ne pourrais pas imaginer une meilleure façon de mettre un terme à une merveilleuse saison de pêche!
  5. 13 points
    Plus tôt cet hiver, nous avons pensé louer un chalet avec ma belle-famille pour une fin de semaine d’activités hivernales. Ma belle-sœur est de retour de 10 ans de vie en France avec son marie français et 2 charmants enfants qui en sont à leur premier hiver québécois. On a regardé plusieurs chalets dans les Laurentides ou en Estrie, mais la possibilité d’ajouter la pêche sur glace comme activité nous a fait pencher pour l’Estrie. Le chalet choisi est dans le fond de Fitch Bay et en fouillant sur internet je ne lisais que des commentaires négatifs sur cette partie du Memphrémagog: il n’y aurait que de la petite perchaude parasitée. Bien c’est vrai qu’il y a plusieurs petites perchaudes, en fait je n’en ai jamais vu autant et c’était parfait pour initier des enfants. S’en était presque ridicule, sur chaque trou percé c’était un poisson après l’autre. J’ai même laissé tombé les vers pour un Rip n rap plus gros afin de décourager les plus petites, mais ces tigresses aux couleurs flamboyantes sy mettaient à plusieurs pour attaquer mon leurre!
  6. 13 points
    J'ai passé la dernière saison de pêche à explorer les vastes espaces sauvages de la Côte-Nord à la recherche des truites mouchetées, touladis, ouananiche, truites de mer et bien entendu, les majestueux saumons Atlantique! J'ai préparé une petit vidéo qui résume bien ma saison de pêche 2018. C'était ma première saison avec une caméra de type Gopro et j'en suis à mes premiers montages vidéos donc c'est loin d'être professionel !! Certains d'entre vous pourraient être familier avec les poissons de la vidéo car ils ont déjà paru dans les quelques récits que j'ai rédigés et posté dans la sa section récits et rapports de pêche ces derniers mois. https://vimeo.com/302512517 Une très belle saison qui, une fois de plus, s'est terminée beaucoup trop rapidement à mon goût...j'aurais bien pêché un mois de plus!
  7. 12 points
    Hier je suis allé pecher le lac Berrat a la pourvoirie Baroux. Un beau petit lac peu profond ca ne mordait pas de façon fantastique mais ce fut une journee très agréable! Quatre belles mouchetées aux couleurs magnifiques ont couronné notre debut de saison.
  8. 11 points
    Je partage ici le récit de notre séjour écrit par mon ami Kazz. On ne pensait qu'à ça depuis des jours, des semaines et des mois! La date du jeudi 1er août était encerclée sur le calendrier mural et mon Iphone m'indiquait cette date à chaque fois que j'y jetais un coup d'œil ! La barrière de la pourvoirie ouvre à 14h, mais j'arrive vers 13h20 et j'aperçois Donald et Nicolas bien assis sur le petit balcon du pavillon d'accueil. On se salue, on est heureux de se voir. Et quoi? Qu'ai-je sous le bras? Bien oui! Une belle photo agrandie et encadrée de Carole, ma complice, qui tient la belle arc-en-ciel de 8 livres tirée des eaux d'un des lacs de cette pourvoirie en août 2018. Si vous passez par là, elle est désormais bien en vue! Une dizaine de minutes plus tard, le duo Mirage et Madame la Capitaine Sylvie arrive! Moi qui suis si poli, je salue d'abord la Dame, pour ensuite me faire rabrouer par Mirage qui me dit : « Cette année, je reprends mon titre de Capitaine et Sylvie sera matelot! » Oh là! Ça s'annonce corsé cette affaire... Quelques minutes plus tard, le sixième larron se pointe, Marcel, et le groupe est complet! Nous arrivons à notre camps situé sur le bord du lac Provision, et vers 15h30, les duos composés de Donald et moi, ainsi que celui de Mirage et de Sylvie, l'incontestée et unique Capitaine de ce couple, filent sur le lac, alors que Nicolas et Marcel mettent le cap vers le lac Samlock. Sur le Provision, la pêche est difficile. Donald et moi avons quelques attaques, mais nous soupçonnons que le poisson fonce sur les cuillères plutôt que sur le vers! Nos montages sont composées d'un plomb keel d'une once, un chapelet d'une trentaine de pouces suivi d'un émerillon et d'un bas de ligne de 24 pouces munie d'une slow death et d'un vers, ou un killer crawler. Plusieurs touches donc, mais aucune prise et nous rentrons bredouille vers 20h. Madame la Capitaine et Mirage ont plus de succès avec 7 arcs-en-ciel et une grise! Sur le Samlock, la pêche a été excellente! Nicolas et Marcel ont pris plusieurs mouchetées et en ont conservées 6. Pour le souper, je me suis affairé à cuisiner quelques arcs-en-ciel et une grise, simplement cuites au beurre, arrosées de citron et saupoudrées de sel et d'aneth! Un vrai délice pour accompagner le vin blanc et la jasette! Jasette de fin de soirée : Capitaine Sylvie, Mirage, Nicolas et Marcel Le lendemain, Donald et moi mettons d'abord le cap en direction du lac Samlock. Les deux autres équipages seront sur le Provision. Sur l'eau, Donald et moi sommes subjugués : Nos montagnes, même si nous pêchons profond, sont gobés par des... perchaudes! J'en prends une assez grosse que je décide de conserver. De 8 heures à 11h, seulement deux mouchetées se laisseront séduire par nos offrandes! Nous mettons le cap vers le camps pour apprendre que sur le lac Provision, le duo Marcel et Nicolas ont pris 3 arcs-en-ciel et une grise, alors que Mirage et Capitaine Sylvie ont pris une grise et 5 arcs-en-ciel, dont une belle de deux livres! Marcel et Mirage devant une belle table En après-midi, Donald et moi nous dirigeons vers le petit lac Bouleau sur lequel nous prenons 8 mouchetées sur des montages de Toronto Wobbler et Power Nymph orange, ou sur des vers de terre. Nous prenons aussi quelques crapets soleils, et où nous nous sommes fait une chouette copine! En effet, une sympathique tortue serpentine nous a suivi – vraiment - durant une partie de l'après-midi. Elle semblait nous dire qu'elle voulait qu'on lui donne des vers ou des truites! Madame la tortue du lac Bouleau Durant ce temps, Nicolas et Marcel récoltaient 3 autres arcs-en-ciel sur le Provision, alors que Mirage et Capitaine Sylvie s'amusaient sur la lac Samlock et ont pris 10 mouchetées. Pour le souper, difficile pour moi de résister encore une fois à nous cuisiner de la truite, ainsi que de la perchaude et... oui, du crapets soleil! Sans blague, je me suis régalé et certains ont eu la bravoure de goûter aux filets de crapets et de perchaudes! Un aperçu d'une partie de l'entrée qui frétill!e dans du beurre Pour accompagner le poisson, Donald, qui rentrait d'un voyage en Hongrie, nous avait préparé une goulash bien relevée avec du paprika qu'il a rapporté de là bas! C'est aussi à ce moment que j'ai distribué quelques chandails et une casquette Princecraft, gracieuseté de Jean-Louis Poirier, le sympathique patron chez Équipement Poirier et fils à Gatineau. Grand merci Jean-Louis! Une soirée mémorable, tellement agréable, seulement que du bonheur! Samedi matin, le temps est gris. Donald et moi prenons le chemin du lac de la Loutre. Mirage et Sylvie retournent sur le Samlock alors que Nicolas et Marcel demeurent sur le Provision. En deux heures de pêche, je prends une arc-en-ciel, et une mauvaise manoeuvre de ma part m'en fait perdre une qui est allée casser le bas de ligne sur l'hélice! Dès 11h30, nous sommes de retour au camps, suivi rapidement par Mirage et Sylvie qui rentrent à cause de la pluie et d'un ciel menaçant. Ils reviennent tout de même avec une récolte de 14 mouchetées! Nicolas et Marcel reviennent pour leur part avec 4 arcs-en-ciel et une grise. Heureusement, tout en prenant quelques sandwiches et quelques bières, le temps s'est découvert, laissant place à un soleil radieux et un ciel bleu. Nicolas et Marcel mettent le cap en direction du Samlock, alors que les deux autres duos filent sur le Provision. La pêche est difficile, mais il fait beau. Nous patrouillons plusieurs secteurs du lac, sans succès, quand je suis surpris par une attaque fulgurante! Ma canne est pliée, puis soudain, à une quarantaine de pieds derrière une truite effectue un saut hors de l'eau! Le combat dure plusieurs minutes, puis Donald arrive à la puiser! Wow! Une pas pire! Je navigue et fais signe à Mirage qui a une balance et qui met le cap vers notre chaloupe : 3.28 livres! Kazz et la truite de 3.28 livres Ma première arc-en-ciel du séjour, mais une vraie belle! Une vingtaine de minutes plus tard, Donald effectue lui aussi sa première capture d'arc-en-ciel, et enfin, la glace est brisée! Passant à nouveau aux côtés de Mirage et Sylvie, nous apprenons qu'il en ont aussi pris, et Mirage nous dit alors qu'il vient d'en échapper une grosse qui s'est décrochée alors qu'elle était bien en vue! Notre équipage poursuivons notre route, puis faisons un virage, et une fois rendu à environs 300 pieds de l'autre chaloupe, bang! J'ai une attaque, mais je suis perplexe...?? Ça a tiré gros, mais le fil est lousse...!?! Je soupçonne alors que la truite nage vers nous, alors je mouline, tout en disant à Donald que je ne l'ai peut-être plus...? Soudain, oui, je sens une résistance et je dis à Donald de se préparer et de prendre la puise à deux mains parce que là, je pense avoir une grise parce que ça ne fait que donner des coups saccadés vers le fond. Alors que le poisson est désormais sous la chaloupe, je dis que je pense bien que c'est gros, puis nous la voyons, c'est une grosse arc-en-ciel! Donald a la puise bien en mains et il tire ce poisson des eaux! Nous manifestons notre joie et je lâche un crie : « Mirage! Je viens de prendre ta grosse!! » Je vois alors leur embarcation mettre le cap vers la nôtre afin de voir ça! Une truite qui fera osciller la balance à 3.6 livres! Alors qu'ils sont encore à nos côtés, la canne de Mirage s'emballe! Après un beau combat, il tire des eaux une grise de deux livres qui viendra s'ajouter aux 4 arcs-en-ciel capturées par leur duo. Nicolas et Marcel reviennent au camps avec 14 mouchetées et trois grises! Comme la pêche à la mouchetée avait été difficile pour Donald, ce duo lui en ont données. Ils ont ainsi pu retourner à la mouchetée le lendemain. Le souper s'est déroulé dans la bonne humeur! Donald avait préparé une lasagne qu'il a partagé avec tous. Pour ma part, j'avais fait un renversé aux pêches qui a fait les délices du groupe, alors que Sylvie avait un renversé aux bleuets! Je ne m'attarde pas trop longuement sur les autres détails de ce souper afin que les lecteurs ne souffrent pas trop, mais disons que nos repas au Chevreuil Blanc gagnent en qualité à chaque année, tant au niveau du contenu à manger qu'à celui de la relation qui s'enrichie! Le dimanche matin, j'ai pris une dernière arc-en-ciel en compagnie de Donald. Le duo Mirage et Sylvie n'ont rien ajouté à leur tableau alors que Nicolas et Marcel rentraient avec une douzaine de mouchetées. Marcel, Nicolas, Donald, Mirage et Kazz Bon, on se disait que cette année la pêche fut difficile. Mais faites les comptes! Ce fut bien pas pire pantoute! Que dire en guise de conclusion? Ce séjour avec la gang constitue un des temps fort de mon été depuis maintenant cinq ans! On se dit à la prochaine et à bientôt Pourvoirie Chevreuil blanc !
  9. 11 points
    De retour d'un autre séjour de pêche à notre camp au Témiscamingue, la pêche ne fut pas facile, on pouvait ramener 12 dorés, nous étions 3 pêcheurs, mais mon cousin restait au camp pour une autre semaine, car sa femme allait le rejoindre hier avec un couple d'ami, on était donc juste moi et mon père à revenir et on a réussi à capturer 14 dorés dans nos 3.5 jours de pêche, 2 doré on du retourner à l'eau, un trop petit et un trop gros(57 cm, celui sur la dernière photo). La prise de poisson s'est fait en 2 partie, jeudi matin on a pris 4 doré et une grise de 4 lbs et vendredi matin 8 dorés se sont fait déjouer donc les 2 relâchés, les 2 autres doré et 3 brochets ont été pris éparpillé entre mardi soir, mercredi soir et jeudi soir, vendredi soir sa été le calme plat, quelque touche, mais rien pris. Fait nouveau, les dorés de jeudi et vendredi matin ont tous été pris à la jig, les autre on été pris à la traîne, c'était notre premier voyage ou ça mordait à la jig, espérons que c'est de bonne augure pour les prochains voyages... Voici quelques photos !!!!
  10. 11 points
    Hier??? Le fleuve miroir?? je sais pas c'est ou mais dans mon coin,le fleuve était loin d'être calme! Bravo pour le billot! Une palette est partie avec ma canne,mon reel et mon leurre en prenant une photo,2 minutes après,la même sti de palette sors de l'eau ainsi que ma canne qui la suivait!,la avid-x s'est fait pêter le bout par une ''palette'' de 2 livres........ Quelques palettes de cet été... une sortie a Batiscan en bonne compagnie
  11. 11 points
    Neo a très bien résumé cette peche 2019 sur la Miramichi en ce printemps de marde Malgré qu'on s'est vu un peu tous decu de la faible quantité de poissons présents, j'ai tout de meme pu sortir de l'eau mon plus gros bar rayé a date, un 36.5 pouces de 15.7lbs, bien grasssouillé ! Ca a été une belle fin de semaine bien entouré, j'ai vraiment pris du plaisir a partager ce séjour de pêche avec vous autres ! Hate a l'année prochaine ! Je vous laisse avec quelques photos de cette édition 2019
  12. 11 points
    Il vit tous ses jours en disant qu'il n'amènera rien dans sa tombe. Il donne tout ce qu'il peut. Son temps pour des travaux qu'il fait gratuitement pour les autres, même des étrangers. Il a donné sa motoneige à un neveu , sa carabine à un autre, un moteur 40 hp assez récent à une nièce, une bouteille de propane pleine à un gars qu'on ne connaissait pas dans le nord et qui était "à sec". C'était sa réserve. etc etc etc Chaque fois il dit... je n'amènerai rien dans ma tombe... il a remis à neuf des campers, roulottes, fifthwheel, moteurs, pour des "amis" parents et souvent des gens qu'il n'avait jamais vus. .... gratuitement. Un peu fou? Peut-être que oui, peut-être pas tant que ça. Quant aux prochains voyages de pêche et des suites de ce dernier rappel, c'est pas la première fois qu'il déjoue la grande faucheuse... et moi non plus. Je sais bien qu'un jour ou l'autre Elle aura le mot de la fin, mais je préfère ... l'autre. En attendant, on fait des petits voyages de pêche. Je choisis maintenant des endroits moins éloignés. On avait l'habitude de faire des trajets beaucoup plus longs... Sud de Chapais, Route du Nord, Transtaïga, ... On découvre ou redécouvre des endroits plus près de la maison. 70- 100-200 km.
  13. 11 points
    vous coucher dehors a belle étoile dans un banc neige ou c'est quoi votre protection ou rêve
  14. 11 points
    Ils semblent en forme malgré l'hiver… !!
  15. 10 points
    Ho qui faisais beau aujourd'hui!!Me serais bien vu en kayak mais il est encore en entreposage,pauvre ti-pit,la semaine prochaine y sort...... La prise du jour,une belle perchaude!la plus grosse que j'ai pris depuis que j'ai perdu ma cerise je cré ben..... Une couple de ti fouette,pas grave..... Laissez moi vous dire que le castor a fait de l'overtime..... Et out of no where,une famille de marguerite dans garnotte,la seule que j'ai vu de la journée......... Peux pas aller a mes endroits favoris encore,trop d'eau,1 semaine ou 2 de beau temps et ca va être tiguidou.... Vu une dizaine de bateaux sur le fleuve.........
  16. 10 points
    Petite sortie de 2h TRÈS payante cet après-midi! Je suis sortie léger, pas de traineau, pas 26 millions de leurres, pas de @neo... mais malheureusement pas de règle pour mesurer ce que je suis certain est mon plus gros achigan sur la glace et possiblement mon plus gros tout court. Ma canne fait 27’’ alors je suis certain que ce bass dépassait les 20’’ et mon PB était un 20 1/2’’ assez maigre l’été dernier alors que celui-ci était gonflé à bloc. J’ai eu de la difficulté à le faire passer dans le trou à la sortie et à la remise à l’eau, du jamais vu pour moi à la pêche au bass sur glace. Le monsieur est bien heureux de son après midi. Pris 4 bass au total et un petit brochet.
  17. 10 points
    Matane pêche au maquereau ou tout ce qui veut bien s'accrocher !!!!!
  18. 9 points
    Troisième volet de notre séjour annuel de la fin août au Chevreuil blanc pour ma complice, je devrais plutôt dire ma vedette et moi. Vedette? Bien oui, Carole est désormais une véritable star de la pêche... Vous allez comprendre ce que je veux dire si vous lisez bien attentivement ce récit! 14h10, mardi le 27 août 2019, nous arrivons au pavillon d'accueil de la pourvoirie Chevreuil blanc. Une quinzaine de minutes plus tard, nous entrons dans notre chalet, le #20 situé sur le bord du lac des Camps. Un très bel endroit avec une vue magnifique sur ce petit lac à mouchetées. Pour ce premier après-midi de pêche, nous avions déjà pris la décision de débuter en grand, et nous rendre sur le majestueux lac Croche. Arrivés sur les quais, nous faisons connaissance avec un couple qui en sont à leur dernière journée et qui sont un brin découragés... Ils ont pris une demi douzaine de mouchetées, mais ils sont bredouilles d'arcs-en-ciel après avoir pêché sur le lac Croche, sur le lac Marion et les voilà pour une dernière tentative sur le Croche. Le monsieur me dit qu'un habitué de la pourvoirie lui a expliqué qu'au lac Croche, pour prendre du poisson, il faut demeurer dans une baie bien précise à droite des quais et ne pas perdre son temps et aller ailleurs. Son contact lui a aussi dit qu'il faut pêcher avec des petites Lake-Clear et un bas de ligne de 6 pieds suivi d'un hameçon et d'un vers. Je l'écoute poliment, et je dis alors au couple que sur ce lac, il y en a du poisson. Je sors alors mon Iphone et je leur montre quelques photos de notre pêche de l'an dernier, sans oublier de leur montrer la photo de la belle arc-en-ciel de 8 livres que Carole avait prise! [si vous ne l'avez pas déjà fait, aller lire, et voir surtout!] J'explique alors au monsieur le montage que j'utilise : chapelets 24 à 36 pouces précédé d'un plomb keel d'une once, le tout suivi d'un émerillon et d'un bas de ligne de 20 à 36 pouces muni d'un hameçon slow death et d'un vers, ou d'un killer crawler. C'est bien beau tout ça, mais... des chapelets de 24 à 36 pouces, il n'en a pas! Pas de problème pour moi, avec des agrafes, il peut se fabriquer alors un petit chapelet de cuillères ondulantes avec quelques Lake Clear! Il s'ajoute un plomb d'une once comme je lui conseille et il terminera son montage avec un bas de ligne plus court et un appât! Pendant que je lui parle, Carole est en discussion avec sa conjointe et lui explique qu'il faut dérouler au minimum un bon 75 à 80, voire jusqu'à 90 pieds de fil afin d'atteindre la bonne profondeur où se trouve la truite à ce temps-ci de l'année. 15h30, c'est un départ! Mais comme l'an dernier, il vente... et il pleut! Ouach...!!! Le vent souffle et afin de ne pas virer dans tous les sens, je mets mon Minn Kota en vitesse maximale. J'arrive à dérouler mon fil, je compte le nombre de pieds : 65... 70... 71... bang!! Une attaque! Mais le poisson n'est pas ferré. Je ramène tout de même ma ligne, et oui, mon vers est amoché. Je recommence alors, et je décide de dérouler 75 pieds et de rester là. Carole de son côté a déroulé 85 pieds de fil. Nous naviguons difficilement, nous passons devant le camps #26 et bang! J'ai une attaque vigoureuse! Et ça y'est, je l'ai ferrée! Le combat s'engage, je ramène et Carole n'a aucune difficulté à puiser notre première truite arc-en-ciel du séjour! Seul bémol, nos lignes se sont croisées et celle de Carole est toujours à l'eau et le vent nous pousse vers le bord. Pendant que je ramène avec mes mains la ligne de Carole, bang! Un poisson! Je ramène en tirant à deux mains et que vois-je? Un achigan de belle taille! On décide de le garder, il fera partie de notre entrée! Sur le quai du camps #26, un couple se prépare à s'aventurer sur l'eau, le monsieur nous demande si nous sommes en difficulté. Je réponds que non, et que nous sommes affairés à refaire nos lignes, que nous avons déjà deux prises, une truite et un achigan! Surprise pour eux; il y a de l'achigan dans lac Croche, ce qu'ils ignoraient. Passent alors devant nous le couple à qui nous avions parlé sur les quais, je leur montre notre truite! Malheureusement, je n'ai pas eu d'autre occasion de leur parler et de savoir s'ils ont eu du succès ou non. Lorsqu'à 18h nous sommes de retour aux quais, c'est 5 truites arcs-en-ciel (4 pour moi et une pour Carole), ainsi qu'un achigan (pris par Carole) qui sont sur la glace! Ainsi, malgré les bourrasques et la pluie, notre pêche a été pas si pire! En discutant avec d'autres pêcheurs, nous apprenons que tous le monde est bredouille, sauf un duo sur les quais en même temps que nous qui en ont pris une seule, ils en avaient aussi pris une de 5 livres la veille. Vous aurez deviné que notre soirée, bien au sec dans le camps, s'est déroulée dans la joie, les rires, et quel festin : achigan, truites arcs-en-ciel, saucisses chorizo ainsi que cette belle poêlée d'oignons et de patates, le tout généreusement arrosé d'un bon petit vin blanc! Le bonheur, ce soir-là, il était au camps #20! Au matin du mercredi, de la shnoutte dehors! Il pleut fort, très fort et il vente tellement que des fenêtres du chalet on voit les arbres bouger et sur l'eau du petit lac des Camps, c'est très agité. Il est 6h30 et le café est prêt, mais est-ce qu'on s'en va sur l'eau, sur le lac Missionnaire qui est très grand et où nous avions eu de la misère à naviguer l'an dernier? Vers 10h, il pleut encore, mais c'est moins pire, prise de décision, on met nos imperméables et on y va, en nous promettant de ne pas être téméraires et de rebrousser chemin si ça devient périlleux. Une fois aux quais du lac Missionnaire, quelques véhicules sont en attente, mais peu à peu les plus braves sortent les équipements et se préparent et s'engager sur l'eau. Malgré un capuchon d'imperméable bien en place, un monsieur nous fixe et soudain il dit : « Hey! Vous êtes la madame sur la photo au pavillon d'accueil! » D'autres pêcheurs demandent alors de quoi il s'agit, je sors alors mon Iphone et c'est la cohue pour voir la photo de Carole avec sa grosse truite de l'été dernier! Vers 11h, nous sommes prêts à naviguer, sous la pluie et contre le vent! Carole déroule son fil et soudain... oui, bang! Notre première mouchetée, une très belle de .81 livre qui se retrouve dans la glacière. En quelques heures, c'est en tout 4 mouchetées, dont une de 1.19 livre que j'ai prise, qui seront déjouées. Je croise d'autres embarcations, le nombre de prises varie de 2 à 7, et plusieurs nous disent aussi avoir pris des petits achigans et des perchaudes. De notre côté, c'est avec regret que nous décidons de quitter le lac bien avant la fin de l'après-midi, à cause de la température et de retourner au camps où nous prenons le temps de nous sécher, de changer nos vêtements, de nous faire un bon lunch et vers17h30 la pluie ayant cessée, nous en profitons pour faire un petit tour sur le lac des Camps où nous croisons le couple qui a l'autre camps sur le lac. On entend alors le monsieur qui dit : « Est-ce que c'est vous la madame qui a pris une grosse truite l'an dernier? » Ah ben là!! J'en reviens pas! Pas possible... pas moyen de rester incognito! Ça faisait bien une heure que nous patrouillions le lac, et niet, rien, aucune touche alors que les truites sont bien présentes au sonar. Puis je me prends au fond, puis quelques minutes plus tard, Carole ramène un gros tas d'algues au bout de sa ligne. Je mets alors le moteur à off, je ramène ma ligne et alors que ma cuillère est bien en vue, que vois-je aussi qui la suit, et bang! Une première mouchetée! Hum... Nous déroulions 55 pieds de ligne du côté de Carole et 65 pieds de mon côté. On se dit que nous n'avons peut-être pas la bonne stratégie, même si le sonar indique que la truite est entre 20 à 25 pieds de profond. Carole décide de ne dérouler que 30 pieds, moi 45 pieds et on décide de refaire un tour, même s'il commence à faire sombre et qu'il est presque 19h30. À peine avions nous décollé que voilà que ça mord sur la ligne de Carole. On rentre ainsi avec deux mouchetées et avec la quasi certitude que nous avons trouvé ce qui clochait. Au matin du troisième jour, devinez quoi? Il vente atrocement et, bien entendu, une petite pluie intermittente est de la partie. Vers 8h30, alors que la tasse de café est encore à moitié pleine, on décide de faire une petite heure et demi de pêche sur le lac des Camps, question de vérifier si notre hypothèse sur la profondeur était la bonne. Mais déjà la décision était prise : il faut qu'à 11h30 maximum nous soyons sur le lac Croche! Entre 9h15 et 10h30, deux mouchetées ont été prises en déroulant 35 pieds de ligne. Nos montages étaient simples : petite Toronto Wobbler argent et bleu pour moi, petit chapelet rose flashant de 12 pouces pour Carole, le tout suivi d'un bas de ligne de 24 pouces composé d'un émerillon, de fluo 8 lbs test et d'un petit hameçon pieuvre muni d'un bout de vers. Le ciel menaçant viendra retarder notre départ vers le lac Croche, et c'est à 12h30 que nous arrivons finalement sur les quais du grand lac. Bonne nouvelle, la pluie a cessé! Sur place, un couple s'affaire à plier bagage en nous disant qu'ils en ont pris trois durant la matinée, mais voilà encore d'autres qui reconnaissent Carole! Elle est ma star à moi! Parle, parle, jase, jase sur les quais, on se fait dire que le lac Croche a la réputation d'être le lac le plus difficile de la pourvoirie ex-aequo avec le lac Missionnaire. Loin de nous inquiéter, Carole et moi, on demande aux autres comment ils pêchent et avec quoi, et on explique ce que nous on fait. Une fois sur l'eau, le vent souffle toujours, mais j'ai mon moteur 6hp qui nous permet de nous déplacer. La pêche est phénoménale... pour nous! Ça devient presque gênant! On voit plusieurs chaloupes au fond de la baie à droite, et nous décidons que nous, on y va pas!! On croise des duos qui sont bredouilles, des gens qui nous disent que leur groupe de 4 personnes n'a pris qu'une seule truite depuis 4 jours, d'autres qui s'approchent et viennent nous parler, ayant vus de loin que... moi j'ai toujours l'épuisette en mains! Bien oui, Carole accumule les prises a un rythme déconcertant, alors que moi, en spectateur, je suis toujours en attente de ma première arc-en-ciel de la journée. Ça devient indéniable que si on me pose la question « il est où le bonheur, il est où? » je réponds sans hésiter qu'il est dans ma chaloupe! Je pense que ça se voit, n'est-ce pas? Et puis, ça débloque et j'en prends enfin une, puis une autre! Il faut bien que Carole pratique elle aussi son coup d'épuisette! La pêche est tellement bonne que nous prenons le temps de discuter avec d'autres duos sur l'eau afin de leur expliquer comment on pêche. Ce que je vois des autres c'est qu'ils longent les berges et sortent quelques pieds de fil, ayant comme montage des petites cuillères. Les autres duos nous disent qu'ils ont étonnés de nous voir naviguer au centre et au milieu du lac, loin du bord, alors que, me disent-ils, la truite, ça se prend sur le bord et dans les baies! Voici une carte du lac, les points rouges indiquent là où nous avons pris une truite, les lignes rouges indiquent où nous avons passé la majeure partie de notre temps et où nous avons pris la majorité de nos poissons. Le carré bleu indique la baie où la majorité des pêcheurs s'entassaient et où nous avions décidé de ne pas aller. Nous pêchions avec un montage désormais devenu classique et bien connu des lecteurs de ce forum, un montage mis au point par notre collègue Mirage : Plomb keel d'une once, chapelet de 24 à 36 pouces, émerillon, bas de ligne en fluo ou en mono, hameçon slow death muni parfois d'un vers de terre, parfois d'un killer crawler. Mais comme je vous ai dit que la pêche était vraiment bonne, j'ai essayé des choses, notamment un montage de deux ondulantes Williams comme ceci : Le tout était suivi d'une agrafe, d'un bas de ligne de 20 pouces et de ce yo-zuri qui m'avait été conseillé par André Morin. Vers 18h, nous sommes rentrés aux quais parce qu'on commençait à avoir une petite faim, satisfaits de notre pêche. Une fois au chalet, le monsieur installé dans l'autre chalet sur le même lac vient me parler et c'est vraiment très plaisant comme conversation. Il enfile les anecdotes, lui il vient à cette pourvoirie depuis 22 ans et se souvient du temps où il se prenait de la mouchetée indigène. Mais ce qui retient son attention, c'est le fait que je suis accompagné d'une femme qui aime la pêche. Il me dit : « Avoir une femme comme ça, c'est certain que vous êtes béni de Dieu », et il me parle de la photo qui est sur le mur à l'accueil, du fait que désormais Carole est en quelque sorte au Temple de la Renommée de la pourvoirie et qu'il nous souhaite de pouvoir venir encore souvent en ces lieux! La dernière nuit est difficile : impossible pour moi de fermer l'oeil tellement il pleut fort et tellement c'est bruyant lorsque l'eau cogne sur la toiture en métal. Vers 5h00 du matin, je me lève, je vais me faire un café et j'attends que Carole se réveille, elle qui a fini par s'endormir un brin. Nous voulions pêcher quelques heures sur notre petit lac à mouchetées, tout en étant conscients que l'heure du départ à la pourvoirie est 11h. À 8h30, nous sommes prêts, on se dit que nous avons deux belles heures devant nous. Au final, ce sera 5 belles mouchetées qui viendront visiter notre épuisette! Elles ont toutes été prises à la traine en déroulant 45 pieds de ligne. À l'accueil, lorsque nous déclarons nos prises, nous nous faisons confirmer ce que nous savions déjà : Nous sommes très au-dessus de la moyenne! Nous repartons avec 13 mouchetées, deux limites d'arcs-en-ciel en plus de ce que nous avons dégusté sur place. À bientôt pourvoirie Chevreuil blanc! ** N.B. quelques fautes corrigées à 21h54. Merci de me les avoir signalées!
  19. 9 points
    Deuxième manche de cette fin de semaine "estivale". @alexeiv1 me propose une sortie de 14h à 18h. Après un peu de marchandage, LE patron me donne le go si je reviens pour 18h. Ça sera donc un 13h30 (on a rushé le départ!) à 17h30. La météo était vraiment incertaine: un solide vent qui changeait d'intensité assez souvent, un ciel couvert, il faisait assez chaud. La météo parfaite pour mettre les poissons à "on"!! Après ma sortie d'hier, pas besoin de vous dire qu'on s'est dirigé vers un plan d'eau sans chasseurs!! Rivière des Mille Iles!! Alex a commencé le ball avec deux beaux brochets. J'ai continué avec un autre beau jaune (encore sur un chatterbait!! Il n'y a pas à dire, les gros jaunes adorent les chatterbaits!) et j'ai fais une série de très petits brochets (vraiment petits!) sur un swimjig 6th Sense (je vous en parlerai un de ces quatre, ils sont vraiment bien ces swimjigs là!). Alex a manqué un gros poisson mystère en surface. On croit que c'était un poisson castor! On aurait bien ça aimé lui voir la face. Surtout que l'attaque était particulière violente aux dires du capitaine. Toujours dans la section des ratés, j'ai échappé le seul achigan de la journée après un ferrage...bien moyen. Quant même pas mal d'actions pour une petite sortie en pm! PS: Bordel que cette rivière (entre la 117 et la 13) est truffée de "brise-pied-de-moteur"!! Des roches à fleur d'eau partout, et une eau opaque (donc on ne les voit pas ou très peu). Faites gaffe. On a eu droit une égratignure sur la "finn" du moteur. Par chance, on avançait à pas de tortue.
  20. 9 points
    De retour, quelle belle journée! On a pris beaucoup de roches et de branches, mais plus la journée avançait et moins j’étais sollicité pour déprendre le tout. L’an prochain je vais demander à l’expert des roches de m’épauler @lerapala . On (pas moi, ma canne n’a pas eu le temps de toucher à l’eau) à pris un petit brochet et une perchaude et un poisson inconnu décroché sur le bord (sûrement un autre petit brochet). Par chance, j’étais passé chez Adonis acheter quelques poissons frais pour leur montrer comment préparer et cuire leurs prises. Je suis brûlé, mais bien content de ma journée. Idéalement il faudrait trouver un endroit plus propice à initier des jeunes avec le matériel peu/pas adapté à la RDP. A voir pour l’an prochain. Je crois bien que tous ont apprécié, mais je suis certain que 5-6 ont vraiment découvert qqchose de tripant. Il y a un père à la fin qui n’arrivait pas à convaincre son gars d’arrêter de pêcher pour retourner à la maison, ça me faisait penser à moi à 10-12 ans: -ok papa un dernier dernier lancer -tu m’as dit ça il y a 15 minutes -oui mais le prochain c’est vraiment le dernier disais-je en lançant encore et encore Je ne placerai pas de photo, car je ne suis pas certain d’avoir les autorisations parentales nécessaires.
  21. 9 points
    Tiens, congé cet après-midi, j’en profite pour assurer la piqûre familiale.
  22. 9 points
    De retour de ma sortie de ce soir,une très belle soirée clémente.J'aurais bien continué mais j'étais brûlé de ma journée.Prochaine sortie,une seule pour la semaine prochaine. J'espère que d'autres prendront la relève pour les comptes rendus et photos,vais prendre une pause.Bien hâte de vous lires! @raton va pêcher pour nous ramener des photos! Plusieurs keepers pour les partners,1 limite et 1 over pour moi. Je suis encore avec le vieux cell donc ca donne ce que ca donne..... ho ta Et la plus belle,je l'adore celle-la....
  23. 9 points
    mon petit set up rzr 900 trail 2016 50 pouc de large avec un canot de 16 pied...
  24. 9 points
    Bon fête king,passe une belle journée! juste pour toi mon petit coquin..... comprend pas,j'ai tappé sexy gif et c'est ca que ca m'a donné,bahhh,c'est l'intention qui compte non?.
  25. 9 points
    ce qui est le fun, tu couches dans ton camion a l'abris des ours et de la pluie, , une cuisinette pour te faire a manger et bingo, tu es en business et le matin quand tu te leve a 5:30 am ya rien qui bat de siroter in bon café en écoutant le champs de la foret......., le calme, la tranquilité total, c'est sublime....
  26. 9 points
    Faut bien commencer à quelle part petit lac à M 5 Alain
  27. 9 points
    voici quelque photo .
  28. 9 points
    Numero 5 pour mon petit bonhomme! Aujourd'hui était la dernière run. Nous avons enlevé nos collets. Ont leur donne un break jusqu'a l'an prochain!
  29. 9 points
    Première année de chasse à l'arc ( j'ai passé mon cours cet été)... et la chance à été de mon côté 40 pouces et 661 lbs en quartiers sans la peau...
  30. 8 points
    Petite sortie hier soir.Température parfaite pour le doré.Quoique que trop chaud.....Plusieurs paires de yeux et la chasse a été bonne.3 keepers dans le bas de la slot et celui-ci.Attaques très subtils et amorphes.A un certain moment,le fleuve était miroir,tu les voyais partout mais bougeaient pas.Le vent s'est levé le temps d'un orage et l'action est apparue.Essayé avec mon leurre dure favori mas trop de cochonnerie encore qui flotte partout,en octobre sera le temps.Le dropshot et texas ont fais le reste. Passé la soirée à jaser avec les ratons, renard, castors et moufettes...... Désolé,le vieux cell affectionne vraiment pas les photos de nuit.... Pas avoir perdu les gros qui se sont décrochés dernièrement,ferais longtemps que ma pêche d'automne serais en arrière de la cravate mais ca l'air qui va falloir pêcher encore....... le kayak est en hibernation depuis hier,la pêche a gué jusqu'a la prise des glaces.
  31. 8 points
    Pour ceux et celles que veulent s'allonger les bras pour leur photo de poisson....
  32. 8 points
    Plaster Rock .
  33. 8 points
    Au pays de la perdrix blanche spot secret un petit hot dog , sur le feu , rien de meilleur souvenir , mais à refaire Alain
  34. 8 points
    Superbe journée a me faire griller sur la glace . La pêche n'as pas été a la hauteur que je m'attendais mais une fois de temps en temps sa arrive . J'ai visité 4 places dans la journée mais 2 pour faire de la prospection pour l'ans prochaine . Un brochet qui est partie avec mon leurre a cause que j'ai voulu aller trop vite , 2 perchaudes et quelque petits crapets. J'ai vidé tout les batteries que j'avais a faire des trous en plus de quelque trou a main. Meilleur chance la prochaine fois
  35. 8 points
    mi novembre par un matin venteux ,et un retour sur un fleuve calme. La lund s'était fait brasser un peu
  36. 8 points
    En effet, ce fût une sortie "hilala"... À notre premier arrêt (grosso modo à la hauteur de Mont Tremblant), il y a environ 3" de glace sur le lac. On perce. On prospecte tranquillement (de façon sécuritaire), mais on est très vite arrêté par de la glace vachement trop mince à notre goût. Il faut prendre une décision rapidement: on s'acharne sur le petit secteur "safe" ou on rembarque le matos et on reprends la route... Je crois qu'on fait la bonne décision et c'est reparti en voiture! Arrive au plan B (qui est plus au Nord). Ça semble bon, mais l'accès est plus rock&roll. @alexeiv1 et @Kormoran prouve encore une fois que la glace dans le foin est toujours moins solide. Plouf et re-plouf. Deux pieds mouillés. Mais on est des guerriers (ou des fêlés?). On change d'accès et on trouve un 3-6" de glace bien solide sur le lac. La pêche commence!! On localise facilement des bancs de nano-perchaudes, mais pas capable de les ferrer. Anyway, ce n'est pas pour ça qu'on est venu! @alexeiv1 fini par tomber sur un groupe hyper actif, agressif, de taille moyenne. Il me partage le spot. On fait 4 perchaudes en deux respires, et c'est terminé. C'est là que je reçois un appel sur mon cell. C'est Kormoran, qui est plusmloin sur le lac. "Ouin, je viens de tomber sur la glace et je me suis fais VRAIMENT mal, pas capable de me relever". Merde. La pêche est terminé, mais pas la journée! Il faut sortir cet Oiseau Pêcheur de là!! Sur un traîneau grandeur enfant! À travers un champs!!! Après un peu de sueur et de bonnes organisations (honnêtement, on a très bien géré ça). On était tous en route vers le Sud. Kormoran était mieux, mais pas certain qu'il va jouer au hockey demain... La morale de cette histoire: Ne pêcher jamais seul!!! Mettez vos crampons!!! Soyez prudent et préparez vous pour les imprévus. Quand une journée se termine mal, on apprends de ça et on y retourne aussitôt qu'on le peut! @Salmoni, t'inquiète pas. Tu me connais, je suis TRÈS sensible à la protection des spots, et encore plus quand ils m'ont été partagé par d'autres. L'Oiseau pêcheur est une tombe car lui aussi comprends très bien tout l'importance de la chose.
  37. 7 points
    Pas fréquent les malachigans en aval du pont Laviolette , mais il y en a quelques uns . voila celui d environ 5 lbs capturé a la hauteur de Bécancour sur le fleuve au début juillet de cette année , l année dernière aucun . en 2017 un 6 lbs . et toujours dans le meme secteur sur le fleuve ,en 2016 un 10 lbs.
  38. 7 points
    Du bon doré…...pensée pour mes copains qui y sont !!
  39. 7 points
    Ma blonde a fracassée sont record sur le doré jaune !! Un beau oversize remis a l'eau
  40. 7 points
    Fait du bien de parler de pêche un peu, bon sujet. Grise - snap-weight 1 à 6 oz (selon profondeur) avec Husky Jerk argent-noir 08, 10 ou 14 si il y a du cisco comme poisson fourrage ou avec Live Target Rainbow Smelt si il y a de l'éperlan. . Grise à la jig aussi. Achigan pb - senko wacky, monté texas, popper, Zara Spook, big-o. Achigan gb - swimjig+créature ou curly tail double, Zara Spook et grenouille. Doré - Marcheur de fond/harnais à ver, traîne avec snap-weight/harnais à ver, poisson nageur et jig.
  41. 7 points
    finalement après essais trouve cela pesant un petite boite de bois avec une couchette des fois cela me passe par l'idée
  42. 7 points
    Bon on attend toujours le côté qui sera fait par une compagnie de la région qui possède une table de découpe au lazer. Ensuite, le côté sera fixé par la pose des rivets. C’est beaucoup plus difficile d’enlever les rivets que de les poser. Chaque rivet doit être percé au centre pour l’enlever. Pour la pose, la problématique est qu’il faut mettre un bloc de métal de l’autre côté pour la pose qui se fait avec un gun spécial. L’acessibilité en est la principale cause. Pour la pose de collan, je suis allé avec le wrapping du 2014. C’est pas donné, on parle d’un coût d’environ 1200$ excluant la pose qui devra être faite par une entreprise de lettrage. Heureusement que j’ai acheté avec un prix incluant les réparations.
  43. 7 points
    pêche cet après midi ,sur le fleuve . de 2hr a 5 hr . aucun doré , jus des brochet .
  44. 7 points
    Les dernières lueurs
  45. 7 points
    Je vais essayer de trouver les autre photos plus vieille de ses grand moineau la Sur la même caméra
  46. 7 points
  47. 7 points
    Je vais justement a la chasse demain avec @Gramskunk. Si on tire un lievre, je te le dédie!
  48. 7 points
    Gravlax: facile et tout à fait délicieux -Prendre un filet de saumon enlever la peau et couper en deux Enduire généreusement de gros sel. -Superposer les deux morceaux en y ajoutant des fines herbes au milieu. Dans le cas présent, de l'aneth. -Envelopper dans une pellicule de plastique et placer dans un plat et couvert d'un autre plat identique afin de pouvoir compresser les filets. Ajouter du poids dans le plat supérieur. Mettre au frigo. -Après 24 heures, retirer l'eau et tourner les filets pour une autre journée. -Donc le jour suivant, retirer le tout, extraire les fines herbes, rincer les filets et les assécher dans du papier absorbant. -Emballer sous vide si vous pouvez résister à la tentation de le manger. -Se conserve une semaine au frigo ou peut se congeler. - Service: Couper en fines lanières, enrouler et manger tel quel ou sur canapé. En voici emballés sous vide.
  49. 7 points
  50. 7 points
×
×
  • Créer...