Aller au contenu

Classement


Contenu populaire

Showing content with the highest reputation since 2013-10-04 in Messages

  1. 26 points
    ca serait l'fun que vous nous racontiez vos début a la pêche quand vous étiez jeune, qui vous a fait et comment vous avez découvert le beau loisir qu'est la pêche....! racontez nous vos début, votre 1ere canne a pêche, moulinet, vos premiers poissons...., si vous avez des photos ca serait super....! bon, vais commencer le premier.....vais vous racontez mes débuts..... c'est mon père et un de mes oncles qui m'ont fait connaitre la pêche, j'ai commencé a pêcher en plein millieu d'un champs dans une petite rivière a st-lin qui se jette dans la rivière l'achigan, j'avais 5 ou 6 ans que un printemps mon père et un de mes oncles m'ont emmenés pêcher dans cette petite rivière pour la première fois, j'avais une vieille canne lette avec un moulinet a piton, pense que c'est le début ou j'ai commencé a sortir qques jurons...., ca se mêlait, des perruques, le fil, on aurait dis dla corde a ballots..... etc etc.... c'est a cet endroit que j'ai pris mes premiers poissons, c'était des perchaudes, il y avait dla perchaude la mes amis c'était effrayant.... les perchaudes devaient aller frayer dans cette petite rivières, «micro pro» capotait ben raide.... et en plus il y avait de la carpe qui frayait dans les rapides, yen avait tellement qu'on pouvais traverser la rivière sans se mouiller.... on avait du fun, j'allais pêcher avec mon père, ma mère, un de mes oncles avec ses deux très jeunes garcons mes ti cousins...., on prenait dla perchaudes la ca avait pas d'bon sens, jamais vu autant de perchaudes......! souvent je bougonnais, prenais des perchaudes mais le ti-Q je voyais des centaines de carpes, les carpes étaient pas mal plus gros que les perchaudes et j'étais frustré, pas capable d'en pogner, elles ne voulaient pas mordre...., les gros poissons m'intéressait plus que les plus petits...., le ti-cul voulais pogner des gros pwésons.....bon.....!, inutile de vous dire que a chaque fois qu'on allait la bas je prenais ma douche, je courais après les carpes pour en pogner avec mes mains dans les petits rapides pas profond, en ai piqué des débarques sur les roches.... la petite rivière et «micro pro» a ses débuts avec les oreilles décollées.... micro pro quelques années plus tard.... mon oncle a gauche et mon père(avec la bière dans les mains, les bouteilles rondes.....surement une okeefe....hahahaha) mon père aujourd'hui.... et aussi, mon père a commencé a m'emmener a pêche a la barbottes dans cette même petite rivière ou elle tombait dans la rivière l'achigans et dans une autres petites rivières, on avaient du fun, il y avait mon père, ma mère, mon oncle, mes 2 cousins, on se rendait pecher la barbottes vers 7:00 pm et on avait tu hate a la noirceur pour qu'il allume le fanal, que de bons souvenirs que de voir la canne branler a la lueur du fanal....., de la barbottes on en a pris a la tonne, yen avait sans aucun bon sens....., il y avait aussi beaucoup d'anguilles . un bon soir me souviens comme si c'étais hier, un énorme musky est venu sortir de l'eau a l'embouchure de la petite rivière, un monstre, ca devait peser un bon 25 lbs, micro pro capotais, c'étais une baleine pour moi.... vers l'age de 8 ans, mon père m'avais emmené a manouane pour la 1ere fois, j'avais 8 ans, on avais la tite 12 pieds a mon oncle et son moteur evinrude 4 hp, on campait dans une tente a coté de la Dam B sur la rivière manouane, ca prenait une éternité pour se rendre a pêche dans la baie des couleuvres ou on allait a pêche. c'est la que j'ai pris mes premiers dorés et brochets, yen avait ca n'avait aucun bons sens, c'était pratiquement pas pêcher, il n'y avait aucun chalet de construit...., me rapelle qu'un brochet avais couper ma corde, m'était mis a pleurer, avais perdu mon p'tit poisson nageur...., avais un genre de petit poisson nageur en articulé en rubber, tsé le genre de truc qu'on a dans les boite a surprises, le brochet était parti avec..... dire que dans ce temps la on avait pas de jigs, on pêchait le doré avec une bob-it et un vers de terre, ca mordait accoté....., on arrivait de la pêche le soir, on arrangeait les dorés, pas en filet, on les ouvrait sur le ventre comme une barbotte....on connaissais pas ca les filets.... ca fait que mon père m'emmenait a pêche souvent, j'avais pogné la piqure d'applomb, voulais aller a pêche tout seul dans le jour après l'école et les fds...., restais a 2 minutes du pont a st-lin, fait que j'achalais mes parents pour aller a pêche, ils m'ont dit ok, si tu veux y aller tu va y aller mais tu va mettre une ceinture de sauvetage...., ost... voulais pas, pêcher avec une ceinture de sauvetage même pas en bateau....., ca avait l'air fou en ta....., je bougonnais, voulais pas mettre de ceinture....., mes parents m'avais dit, pas de ceinture, pas de pêche....!, finalement je mettais ma ceinture..... mais, n'était pas tout seul avec une ceinture....les autres petits gars qui venaient pêcher avait une ceinture eux autres aussi........., leurs parents m'avaient vu avec une ceinture et ont dit a leurs garcons vous autres aussi vous allez mettre une ceinture......p.c. que pas de ceinture, pas de pêche.... fait que aussitot que j'arrivais chez nous après l'école demandez vous pas ou j'étais......, j'ai fais rire Mr. Beaudoin, il avait un moulin a scie ou est présentement la descente de bateau, m'en allais a pêche tout content et ca l'air que je chantais «hipa hipa dody, hipa hipa dody.....», quand Mr. Beaudoin m'entendait il partait a rire.... sais pas pourquoi mais j'ai pas mal plus étudié la rivière l'achigan que mes livres a l'école.... un souvenir que j'oublierai jamais, pêchais a la barbotte avec un de mes amis, il en prend une grosse, elle avait tout avaler jusque dans l'fond dla gorge, il essayait de la décrocher et ca marchait pas, a un moment donné il se choque, il t'y sacre un de ces coup de pied avec sa botte de rubber....( il s'était dit, a va se décrocher....), après avoir donné le coup d'pied me suis mis a entendre hurler, on aurais dit 3 meutes de loup en panique...., mon amis crait ayoye ayoye ayoye ayoye ayoye, , en donnant le coup d'pied a la barbotte, un des piques de la barbotte a traversé sa botte bord en bord..... et le pique avais entré drette dans sa grosse orteille...... j'ai jamais ri de même de ma vie....., cé la que mon amis a appris a danser...., la t'chacha, la samba et même la lambada....., y sautait comme un chevreuil pis y criait ayoye ayoye ayoye ayoye....hahahahahahahaha, me semble que j'avais assez ri cette fois la que j'avais pissé dans mes culottes.... ca fait que, me suis mis a aller a pêche tout seul comme un «grand», j'ai explorer la rivière l'achigan a st-lin comme jacques cartier a explorer l'amérique...., j'ai pêché partout, en haut de la dam comme en bas...., en haut de la dame ou est la descente de bateau maitenant on pêchait la barbottes et l'anguilles, en bas de la dam, beaucoup de perchaudes au printemps, un peu plus tard en été, beaucoup de barbottes, crapets, carpes mais il y avait du maskinongé, me souviens de mon 1ere maskinongé, avais fini l'école, prend ma canne et m'en vais pêcher en bas dla dam en avant d'un gros tuyeau d'égout, avais un maudit bon reel, un mitchel 300, toute une machine.... a un moment donné fait un lancer et bang, un monstre avait pris ma cuillère, un gros gros gros musky...., je capotais, j'étais tout seul et avais réussi a sortir mon 1er musky, je capotais, j'en checkais, ca d'vais pesé pas loin de 30 lbs....(me souviens plus combien il pesait, un bon 10 ou 12 lbs je pense....) mon 1er musky quelques années plus tard avec un plus gros pwoésson ca fait que la, j'avais pris de l'expérience et en vieillissant, avais pris gout au gros poéssons.....me suis mis a pêcher le musky dans la rivière l'achigan, vers 14 ans avais eu une mobilette, elle en a eu pour son argent, wow, pouvais aller pêcher loin...., j'allais une place entre autre, avais demander la permission de laisser ma mobilette a une maison et je traversais un champ pour me rendre aux rapides charbonneau dans une partie de la rivière l'achigan, un de mes oncles m'avait emmené la en chaloupe quand j'étais plus jeune, il y avait du musky la ca faisait peur, des 20, 25 lbs yen avait en masse...., on les voyaient passer en dessous de la chaloupe, a fallu que mon oncle m'attache, voulais sauter a l'eau......fait que quand j'allais la et prenais un gros musky, j'arrivais chez la madame ou je laissais ma mobilette et lui demandais si je pouvais téléphoner a mon père pour qu'il vienne chercher mon pwoésson, était pas capable de l'emporter en mobilette...., vous dit que mon père en a fait des voyages.... entre 14 et 16 ans j'étais dans ma puberté, j'ai commencé a faire de l'acné.....mais ce n'étais pas des boutons que j'avais...., j'allais tellement a la pêche que c'est des écailles qui sortait..... fait que les années passent, a 16 ans commence a travailler au provigo les fds, achète mon premier char, un ford pinto...... toute une bagnole....., ca marchait en ta.....hahahaha, avec la pinto, pouvais aller a pêcher encore plus loin....., j'ai commecé a aller a pêche tout seul a manouane a 16 ans avec ma pinto avec un de mes amis....., ca coutais pas cher de gaz mais ca coutait un muffler a chaque voyage....., la 1ère année monte au camp en pinto avec un de mes amis et on est revenu avec un ours sur le top, j'avias tué mon 1er ours, au bout de 3 jours sur le top y commencait a sentir....., était tellement contend que je le promenais partout sur le top, y faisait 28 degré.....hahahahahahah. la pinto a rendu l'âme 1 an et demie plus tard a manouane, avais été a la perdrix avec un de mes amis, on avais pogné une roche dans un chemin, les lames de spring avaient passés au travers de la valises, le driving shaft frottait sur le plancher, toute une aventure pour revenir a st-michel des saints, fallait arrêter et mettre de l'eau sur le plancher ou le driving shaft frottait, ca venait assez chaud que le tapis brulait, le tapis pognait en feu..........hahahahahahahahahaha, rendu a st-michel appelle mon père et lui demande de venir me chercher a st-michel des saints et d'appeler le towing pour rammener le char a st-lin, j'aurais du le scraper a st-michel, ca m'avias couté plus cher de towing que j'ai eu pour le char a la cour de scrap.... (j'écris ca pis chu crampé....., des bons souvenirs) par la suite, achète mon 1er camion, un ford F100, un V8 302, 3 vitesses a colonne, une vrai cantine a patate......., pas power brake ni power steering, la clutch, quasiment a 2 pieds pour peser dessus pour changer de vitesses, ai fais du millage en ta.... avec, l'ai eu 2 ans vers 18 ans, en finissant l'école, me suis mis a travailler réguliers, achète un premier camion, un toyota extra cab 2 roues motrices, le camion de un des mes oncles, il était comme neuf...., j'étais tu content, y ai été a pêche et a chasse avec ce camion.... et vers l'age de 20 ans, premier moteur de bateau, première chaloupe......, mon premier moteur neuf, un mercury 25 hp 1985, ensuite un yamaha 30 hp + chaloupe princecraft ressorter, j'en ai eu une pis une autres, en tout, jusqu'a aujourd'hui j'ai eu une vingtaine de moteurs de bateaux (25 mercury neuf, 2 x 30 hp yamaha neufs, mariner 40 magum neuf, 15 hp honda neuf, 15 hp suzuki neuf, 4 hp 4 temps mercury neuf et quelques 4,6,8 hp evinrude, suzuki, mercury etc etc et mon joujou un 60 hp yamaha 4 temps 2006 neuf) et une quinzaines d'embarcations (chaloupes, bateaux, canots, bateau gonflable etc), aimais ca changer d'chaloupe et de moteur, en ai eu in maudit pqt..... en tk, a voir ca, mes débuts a la pêche surtout a la pêche au doré a manouane, on pêchait a la bob-it et au vers de terres, me vire de bord aujourd'hui et revivre ce temps la avec les leurres, l'expérience et avec l'équipement qu'on a aujoud'hui c'est comme un rêve..... j'ai eu la chance de pêcher a peu près partout, en 1989 j'ai eu la chance d'aller pêcher le saumon chinook dans la rivière «black river» a Dexter près de Watertown dans état de new-york, on a trippé solide, dans ce temps la on «snagguait» toute la journée, on avait le droit, on pêchait avec un trépied avec un plomb au milieu, on lancait et tirait sans arrêt pour accrocher les saumons, on en avait pris 10 a deux dans 5 jours, de 20 lbs a 24 .5 lbs, on en a échappé des dizaines et des dizaines, mon plus gros trip, en avais accroché un a 6 pouces de la queues, ca m'avait pris 1 heure et 55 minutes pour le mettre dans la puise, je capotais, pensais que j'avais un monstre, ben non, il pesait seulement 22.5 lbs, l'avais piqué a 8:00 am et mon partner l'a mis dans la puise a 9:55 am..., la bas c'est le saumon qui mène, quand le saumon prenait un direction et il y avait un bateau, on criait «fish on» et le bateau se tassait pour nous laisser la chance de suivre le saumon qu'on avait au bout de la canne, tout l'monde respectait ca..... j'ai eu la chance d'aller au lac champlain a la ouananiche a South Hero dans l'état du vermont a Keeler Bay, une place de rêve pour la ouananiche, on avait eu 9 morsures dans 4 heures de pêche, ma conjointe avait réussis a en sortir 2 et manquer 2, pour ma part avais eu 5 morsures mais toutes échappé...., ensuite a winooski river près de colchester au vermont pour la grise, en avais pris une. ai pêcher le memphré (ouananiche), le lac st-louis, st-pierre, le fleuve st-laurent de montréal a contrecoeur et de montréal jusqu'au rapides de lachine, en 2015 a Batiscan sur le fleuve, la rivière des milles-iles a (rosemère, terrebonne, st-eustache), rivière des prairies (aloses, dorés, perchaudes , achigans), le lac des deux-montagnes (oka, deux-montagnes, st-joseph du lac, vaudreuil), la rivière des outaouais a montebello, pointe aux chènes et plaisance, les lacs ouareau et archambault a st-donat, lac des iles a entrelacs, lac manitou a ivry sur le lac, lac cristal et lac rond a st-calixte, le lac rawdon a rawdon, le lac du pin rouge a chertsey, le lac godon a chertsey (supers belles grises, de nos jours privé pas d,accès), le lac lévis a rawdon, même dans un pit de sable a la pêche sur glace (perchaudes monstres) lac nominingue, lac chaud et lac macaza a macaza, lac gagnon a duhamel, lac du cerf a mont-laurier, lac trente et un milles en haut de mont-laurier, résevoir baskatown (et lac piscatonsin et kokanagok), réservoir dozois (rivière whisky dans le parc de la vérenderye ), le lac villebon a louvicourt (mon oncle a un chalet), lac waswanippi en haut de lebel sur quevillon (miquelon), a chapais, les lacs des vents, surprises et michwacho, lac st-louis a st-zénon, kaigamak a st-michel des saints, lac du rêve, lac kempt, lac manouane, lac tourbis, lac bébé, lac troyes, lac manouane, lac chateauvert, lac lebron, lac go, lac plus, lac manon, lac laliberté, lac coutu, lac lortie, rivière manouane, lac labaie et beaucoup d'autres petits lacs dans les alentours dans un rayon de 60 km du camps, a clova (le ruisseau berthelot, lac deschamps et lac mercier) et le réservoir gouin a la pourvoirie l'appelle du hibou, sur la coté nord, 3 a 4 lacs a truite me souviens plus des noms, j'allais oublier la rivière st-maurice a la hauteur de st-rock de mékinak (au pays du protecteur), *** un de mes plus beau voyage fut en été 2015 avec mon bon ami Raton, pêche sur le fjord du saguenay....et ma dernière découvete, le 20 janvier 2016, ma première expérience de pêche au poissons des chenaux a st-anne de la pérade avec une couple de mémères du 450 et du 514 avec les pépères du 418, une super belle expérience...., (lors de ce voyage, j'ai fait une prise exceptionnelle, ai eu la chance de prendre un beau sac de grosses carottes biologiques....., du jamais vu sur la rivière ste-annes ca l'air...., l'ai fais «enregistrer»...... fait que, ceux qui dise que je suis pépère ben je vous donne raison, avec le millage que j'ai fais me repose un peu...., c'est pour ca que des fois ca ne me tente pas d'aller a pêche, un ti break ca fait du bien..... fait que en 2016 micro pro est devenu mini pro et «mémère national»......avec un ti peu plus d'expérience a la pêche..... bon, c'est qui l'prochain......?
  2. 23 points
    5h,lever du corps..truite sur un petit lac reculé. on se rejoint à shop moi,Eric et louis...losti de Francais. on arrive dans le chemin forestier, park les trucks et on part.moi jai le trailer de 10 pied,la chaloupe et du stock. Le chemin se passe bien, pout pout...un peu plus loin on se rend compte que..pas le choix faut passer un ruisseau...6 pied large mais environ 8 pied plus bas..méchante cote pour moi avec le trailer!! bref je menligne et je jamme de l'autre côté..le trailer est acotter derrière et devant.. winch,low 4wd full-lock,pryer avec un arbre..ben des tab****k ...tchen lé!...ca passer lol arriver près du lac..faut descendre la chaloupe en bas avec tout matériel...une job mais on a survécu...jusque la ma chaloupe...10 pied et aujourd'hui au dirais j'avais un transom de 4po eric..bien en chaire..louis 8pied de haut..pis moi.....installe moteur et go os*i si Eric se levait une fesse pour peter on passais proche de se baigner lol on a fait un tour du lac, jai prit une truite à la traîne .puis on a pêcher le secteur au lancer ..on en a prit environ 15 à 12h on se fait un feu..grille 5 truite...on entend un hurluberlu a collerette d'Amérique qui fait un call; Fred? Stu Fred pis Eric on se regarde..caliss cest pro ca! jsuis aller lui dire un petit salut ,puis retour bouffer ça ? Retour à la pêche, on va chercher de la neige côté nord du lac pour mettre les truite...moi en arrière prend la chaîne, la tend vers louis à l'avant mais jme rend pas...Eric tend la main et je lui met la chaîne dans mais mais comme je lache la chaîne..yenleve sa main...byebye 10 belle truite dodu apres ca les truites étais moin agressives..les grosse en tout cas... On a eu du fun à faire mordre les petite truite kamikaze sur le bord de la chaloupe. Une à sauter hors de l'eau pour attraper l'appât! probablement pris 50e truite belle journée avec des tonne de joke de Francais,de gros et de maigre haha un peu de sueur pour se rendre mais ca Valais la peine même si on a pas de trophée sur ce, je vais aller pleurer mes truites perdu
  3. 22 points
    Une page de mon histoire Depuis ma tendre enfance, je rêve. Bien sûr, comme mes amis, je rêve d’avoir certains jouets, je rêve de conduire des gros camions et tout… Mais moi, je rêvais aussi et SURTOUT à la pêche. J’aimais être à côté de mon grand-père lorsqu’il lisait son chasse et pêche. Lorsqu’il avait terminé de lire son magazzine, il allait le porter sur le coin de son bureau… J’avais vite compris l’astuce, aussitôt que j’entrais dans sa maison, je filais vers son bureau et je feuilletait le dernier magazine. Lorsque venait le temps de partir, j’allais voir mon grand-père et je lui demandait: Papou, j’peux tu l’amenenr che’ nous? J’lai pas fini… Et ça, c’est toujours vrai aujourd’hui! Lorsque je me retrouvais seul avec MON magazzine, je partais dans mes rêves… Je m’imaginais des aventures. J’avais vraiment hâte de partir à la pêche, seul, à l’âge de mes 17-18 ans avec mon auto… Me voilà maintenant à 17 ans, je me suis acheté un VUS abordable cette hiver. Il me coûte cher en gaz, mais je l’aime ben! Je peux maintenant aller dans le bois sans soucis… Je suis prêt à faire une expédition! Et voilà que je me mets à penser à un de mes anciens rêve… C’était de pêcher un lac dont l’eau est supposément claire jusque dans 20 pieds d’eau! J’y suis allé une fois et… Maudit beau lac à explorer! Et il doit bien y avoir de la grosse truite! Et bien laissé moi vous dire que ce fut le baptême des expéditions le mieux réussi! Je savais qu’au lac où je voulais aller il y avait du portage rough à faire alors je ne pouvais pas traîner de canot. Comme je n’avais pas de bateau portatif, j’ai misé sur le fait qu’il y aurait sûrement une chaloupe sur le bord du lac. Alors j’ai amené ma veste de sauvetage et une rame de canot, mon lunch, mon coffre à pêche et surtout, mon filet à mouche! J’ai sérieusement été étonné par la facilité du portage! J’aurais presque pu trainer un canot! Une fois sur le bord de l’eau à la “semble t’il” seul descente à bateau. Tiens tiens, elle est pas payante celle-là? Ben quoi… sont rendus rare! Et bien force est de constater qu’il n’y a pas de chaloupe! Je commence donc ma pêche à gué, Ça va être rough… Je fais à peine 100 pas le long de de la berge que je tombe sur une deuxième descente à bateau. Et bien ici, il y a une chaloupe rouge! Yeah! Je la mets à l’eau et elle ne prend pas l’eau! Je m'installe confortablement pour ramer, je place ma canne pour troller et je part faire le tour du lac. Je regarde la topographie du coin et si dans ce lac il y a de la mouchetée, elle doit être… par là! J’arrive subtilement dans une baie potable… Je lance sur la pointe de roche que je vois. Tout doucement seulement, je ramène ma cuillère et… BANG!!! Je viens de ferré une truite! Elle se débat, je sourie, elle tire du fil, je m’amuse… Et une fois à bord et bien… Contre toute attente je me dis: “Hé ben c’est un lac à grise icitte!” Il me faut des preuves alors je prend une photo vite vite et je la swing à l’eau! On continu! Maintenant que je sais que c’est un lac à grise, je spot une superbe falaise, un genre de spot incroyable! L’eau est clair, clair, Clair! Il y a des grandes épinettes dans l’eau et je peux sentir les truites qui si cache… D’ailleurs, ça serait pas une grise, ça, l’ombre derrière ma cuillère? Et ben oui! Elle n’a pas mordu… Je dois y aller à la finesse style!!! Je mets un joli micro-tube rose et blanc, je me laisse choir sur le bord et je lance/ramène à la vitesse d’un escargot… C’est à dire très lentement. Plus je grandi, plus j’apprends à prendre mon temps. Et bien souvent, ça paye de pêcher lentement… Je commence à voir mon leurre dans l’eau à côté de la chaloupe et… je vois LA truite! Elle est là! Elle se glisse mon leurre dans la gueule et voilà: je la ferre! C’est presque impossible à imaginer, mais j’ai vraiment ferré une truite grise comme j’ai déjà fait mordre un crapet! Après ces deux truites, ma journée était accompli! J’ai profité du reste de la journée pour écouter le silence et réfléchir… Ça fait du bien de s’arrêter des fois! J’ai vraiment accompli un rêve, celui d’aller explorer un lac seul! En plus, j’ai pris du poisson et rien de grâve n’est arrivé! Le sourire aux lèvres, j’ai raconté ma journée à mon Père, ma Mère et mon Grand-Père comme je viens de vous la raconter! Quel moment magique!
  4. 20 points
    Dimanche matin, comme tout les autres dimanche, moi et Dantoy partons pour la chasse aux pikes. Dantoy suggère de prospecter un nouveau spot. Parfa, on est parti. On s installe et boum les flags commence. Pas ben ben chanceux pas capable de ferré comme faut. 3-4 de manqué. On cherche la perchaude pour passé le temps mais rien, mort ben raid sul flasher. Boum, un autre flag ahhhh c la plus loin Ch part a course ferre....manqué Tabarn/^#@$ tanné la. Retourne au traineau, Dantoy me call, ca mort sur ta canne Dan me ferre une belle grise. Cool ya quand meme de l action. Comme tout les flags de la journée, c tout le temps la plus loin qui mort lol. Arrive a ma wind lass.....ca déroule...cool. Attend, attend, attend, ferre, ya man je lé. C pesant en ta@$$^$# beau combat de 15-20 min arrive sul bord du trou....fuckkkk y passe pas. Perce un autre trou juste a coté et voila.... mon plus gros brochet a vie. Énorme....un monstre, 47" record battu par 1" lol mais gros comme ca s peux pas. Photo et hop retourne a leau. Vas faire d autres heureux. Bref, belle journée inoubliable.
  5. 20 points
    superbe journée de pêche aujourd'hui au Pont Champlain avec Mini Pro ! température parfaite.. 23-24 degrés.. des vents du Sud.. 10kmh... le fleuve calme, calme... près de notre ti coin de shore lunch.. qui malheureusement a été rasé... un vrai aquarium... on voyait les achigans se promener.. des gros meuniers.. et un bel esturgeon.. tout ça dans 4 à 5 pieds d'eau ! des achigans.. en veux-tu. en v'là ! en vérité, Stef m'a donné toute une leçon de pêche ! y'a dû en prendre une quarantaine et moi... 5 ou 6 !!! j'ai encore mal au bras d'avoir sorti SES achigans à la puise !!! et pour les sceptiques.... Pro les a tous pris avec ses p'tits c***s de jigs chinois !!!! ça fa que.. ceux qui pensaient que c'était de la frime ......ben y'étaient dans l'champ ! je pêchais avec du RIPPLE SHAD.. l'original de Berkley.. et lui avec ses imitations chintok... facile à deviner qui a gagné !!! les jigs chinois.. et de loin ! en conclusion.. Mini Pro est en grande forme.. je dirais même qu'il pète le feu !!! Yé peut-être pas sur le forum.. ,mais yé là en TA sur l'eau !!!!
  6. 20 points
    Cet après-midi, je suis allé , en compagnie de Mini Pro, au Salon où notre ami Frank est exposé.. En réalité, ses cendres sont dans un petit coffret.. que nous avons effleuré du bout des doigts en lui disant un dernier adieu... Il devait y avoir plus de 200 personnes ce vendredi p.m. la preuve qu'il était aimé et respecté par plusieurs.. nos fleurs, très belles, de Pêche Qc étaient tout près de lui. Émouvant et triste de voir une si jeune vie se terminer ainsi.... On te promet, mon Frank, de faire un super shore lunch au même endroit où tu étais avec nous.... en étant assuré que tu participeras à ta façon à cette fête... Veuille sur nous, Francis pour que nos sorties soient sans incident... L'an passé tu m'avais battu à plate couture.... je m'en rapellerai longtemps... repose en paix, mon homme ! Ton Partner Lionel
  7. 18 points
    Depuis janvier 2014 je travail sur plusieurs projet a long terme. Hier, un de mes projets c'est enfin concrétisé. Apres environ 6 mois de test, j'ai signé 4 ans pour le Royal Canadian Air Force. Je serai technicien en structure d'aeronef pour ensuite devenir pilote. Je pars pour st-jean richelieu au mois de janvier pour 18 semaine d'entrainement rigoureux. Ensuite, 1 ans a portland en Ontario pour la theorie du métier. Sa sera suivi de 3 ans de formation sur le terrain sur une des 11 base d'aviation militaire au canada. Bagotville risque d'etre le choix qu'il me sera proposé mais j'aimerais bien aller ailleur, question de voir le monde. Les voyage relié a ce metier m'interesse beaucoup. Mon 4 ans terminé, je serai officiellement techincien pour les force armé. Viendra ensuite le temps de me dirigé vers la formation de pilote si je le desire encore. Beaucoup d'action et de projet a venir dans ma vie, j'en suis tres content. La routine reguliere du garage commencais a m'exaspéré. Ma peche en prendra surement un coup mais disont que depuis les 10 dernieres année ma vie se resumais plutot a s3xe, drugs and rock n roll, sa va faire juste du bien d'etre serieux et responsable..Lol. J'ai quand meme 30 ans, il etait temps (Que disais ma mere...Lol) Je termine donc cette derniere saison de peche complete avec vous, la prochaine risque d'etre bien loin! Je vous enverrai des photos de moi dans 5 ans sur un porte-avion au millieu du pacifique Souhaité moi bonne chance!
  8. 18 points
    Hier !!!!! j'étais dans un taxi, je me penche vers l'avant pour pouvoir poser une question au chauffeur, pis j'y touche l'épaule doucement pour attirer son attention. L'ost.. de mongole lâche un cri de mort, perd le contrôle du char, évite un autobus de justesse, monte sur le trottoir pis s'arrête à quelques pouces d'un poteau !!!!! -"Es-tu fou cri..." Lui dis-je encore sur l'nerf - "Je suis désolé , mais vous m'avez vraiment fait peur!"-"Cib..., je t'ai à peine touché l'épaule" Le chauffeur me répond en tremblant encore: - "C'est ma première journée comme chauffeur de taxi. Ça faisait 25 ans que je conduisais un corbillard.
  9. 17 points
    Avec toute la pluie cette fin de semaine j'ai seulement ete capable d'aller passer quelques heures sur l'eau vendredi soir de 17 a 20h avec pike-man, sa parcontre ete payant.. Premiere grise de la saion! Mighty 0 Dantoy 1
  10. 16 points
    De retour de la pêche avec mon père et mon cousin, le voyage à mal débuté, car le Ram n'a pas voulu partir pour la pêche, j'ai téléphoné à mon cousin pour que se soit lui le taxi au lieu de moi... Pour la pêche du soir, on a de bon vents et c'est pas chaud, mais j'ai pris celle belle grise de 10 lbs et 11 oz , mon record personnel !! Donc la malchance avec mon camion le matin, ça n'a pas été un si mauvais présage comme l'avais spécifié la femme de mon cousin.... L'image de ma grise sur le sonar quand elle était au bout de ma ligne et qui se démenait autour du bateau. Mardi, vente encore pas mal mais c'est un peu plus chaud et on a de belle surprise, on capture quelques dorés.. Mercredi, le vent s'est finalement calmé et mon cousin a pris cette belle grise de 4 lbs 15 oz Mon père a pris une grise de 4 lbs 2 oz, mais n'a pas voulu se faire photographier.... Disons qu'il n'est pas trop kodak !!! On a fini notre séjour avec 5 grises ( + une de relâché), 7 dorés(+ 2 de mangé et 1 trop petit relâché) et 1 brochet(+ 2 trop petits relâché). Bien contant de notre séjour, presque pas de moustique, sauf hier matin, les maringouins et les mouches noires nous attendaient pour nous aider à sortir le bateau et charger le stock dans le camion.... Pour ce qui est de mon camion, on dirait que la transmission est bloqué en reculons, je tourne la clé pour démarrer et rien ne se passe et la clé reste bloqué sur accessoire, je ne peux plus l'enlever....Il est déjà arrivé quelque chose de semblable à mon cousin avec un RAM aussi, une roche avait été se coincé sous le camion et avait bloqué la tige de transmission, donc plus moyen de changer de rapport de transmission. Le gars du towing à essayé de mettre la transmission au neutre en passant sous le camion pour le monteur sur la remorqueuse et n'a pas été capable. Je vais en savoir plus la semaine prochaine....
  11. 16 points
    L'automne passé, j'ai mis la main sur une chaloupe dans le but de "découvrir" la pêche sur le fleuve dans le coin de Repentigny. Pourquoi "Repen"? Parce que j'ai un endroit pour y laisser la chaloupe et la mettre à l'eau... Et bien, je l'ai finalement fait (première fois!) la fin de semaine passé! La météo, vous le savez, était géniale! Quand on découvre un plan d'eau grand comme ça, et qu'on part de zéro, il y a beaucoup de prospection à faire! Autant pour trouver le poisson que pour trouver la technique efficace. Je ne suis vraiment pas habitué à ce genre d'environnement, pêchant habituellement en petite/moyenne rivière ou en lac... Donc, ma journée de samedi s'est terminé en bredouille, mais j'ai vraiment aimé ma chaloupe! Et que dire du Minnkota i-Pilot!! La meilleure invention après la roue!! Littéralement un "game changer" comme le disent les anglos. Dimanche matin, après avoir fait un beau doré de 19.5" au spinnerbait (je cherchais brochets et achigans), je suis allé chercher ma fille afin de lui faire prendre son premier poisson 2017. Lorsqu'on est retourné au spot, plus de dorés, mais des achigans actifs!! Ma fille en a finalement mis un beau au sec après en avoir échappé trois. C'est l'expérience qui entre... Un vraiment beau!! Et moi, j'en ai pris deux (mais ça importe peu). Tous les achigans faisaient plus de 16"! Une sacrée moyenne!!! Je dis donc, vivement le fleuve et que la fin de semaine arrive au PC! On a juste hâte d'y retourner!!
  12. 16 points
    Je vais y aller de ma petite contribution... Je vais commencer par parler un peu de mon père. Avec son décès dernierement, j'ai appris plein de petit truc sur sa vie, par l'entremise de ses soeurs, que même ma mêre ignorait. Mon père est un immigrant italien, mes grand-parents, mon père, mes oncles et mes tantes ont débarquer ici en 2 batch a la fin des années 50, pour demeurer a Montréal. Tout d'abord mon grand-père, avec l'ainée de la famille. Le reste (sauf mon père), devait suivre quelques mois plus tard. Mon paternel alors agé de 7 ans, devait quant a lui demeurer en italie avec son parrain qui avait une ferme...mon père adorait son parrain et il était toujours rendu chez eux...ce parrain n'avait pas d'enfants, donc pas d'héritier... Tout allait bien. Jusqu'a la date ou le restant de la famille devait partir pour le canada en bateau, direction halifax...mon père a alors "comprit" ce qui se passait, qu'il ne verrai plus sa famille...il en est tomber malade...il en a fait une dépression qui a durer 2 ans...mais dans le temps, une dépression, ça "existait" pas... Ma grand-mère a finalement décider de l'amener au canada...refaire la paperasse pour lui...c'était long et compliquer... Il devait avoir 9 ans quand il est débarquer ici. Il avait fais sa premiere année en italie, et l'a refait ici 2 fois, une fois en anglais, et l'autre en français...il faisait rire de lui par les jeunes québécois français, et battre par les anglophones....et vice-versa...Pas facile la vie d'immigrer. Il n'est pas rester longtemps à l'école. À l'âge de 15 ou 16 ans, il était déjà plombier...est devenu apprenti, puis compagnon...Pour plus tard acheter la compagnie pour laquelle il travaillait et devenir son propre boss, en 1990... Il a rencontrer ma mère (québécoise pure laine) a la fin des années 60, lors d'une soirée dansante à Montréal. Ma mère demeurait a Mont-St-Hilaire, sur la terre familiale de son père, aux abords du Richelieu. Je ne suis pas au courant si mon père pechait beaucoup avant de rencontrer ma mère, on a seulement quelques photos du temps. Chose sur, il devait pecher avec un de ses beaux-frères (un des mes oncles), un vrai maniaque de chasse et de pêche... Ma mère avait un oncle, lui aussi fou de la pêche...on a beaucoup de photos de pêche de mon père avec cette oncle, sur la propriété de mon grand-père maternel. Peut-etre qu'il aimait mieux venir a St-Hilaire pour pêcher avec cet oncle que pour voir ma mère!! Néanmoins, il ne trippais pas trop sur "la campagne", mon père était un gars de Montréal, de café/salle de pool italienne... Mes parents ont fini par se prendre un petit appart dans la grand-ville et se sont marié. Gros voyage de noce de 2 mois en italie...ma mère n'a pas eu le choix que d'apprendre l'italien...si elle voulait comprendre toutes les niaiseries que mon père disait a la parenté la-bas... Ma mère est revenu de ce voyage en baloune de ma soeur ainée!....Nous sommes aux début des années 70. Pas trop jouissifs a l'idée d'elever une famille a Montréal, mes parents ont acheter un lot de terrain sur le bord de l'eau à St-Hilaire appartenant a mon grand-père. Mon père a batti sa maison autour des années 75, et mes parents on eu une 2e fille. Mon père voulait un gars...donc il ont fait un autre enfant....je pense qu'ils en aurait fait tant et aussi longtemps qu'ils n'auraient pas eu un ptit gars... Mais ce 3e enfant, c'était moi...donc la shop a bébé a fermé! Mes soeurs avait tellement hate d'avoir un petit frère, mais leur bonheur a été de courte durée! Pour revenir au sujet, je me suis égaré pas mal... Je vais être plate, je ne me souviens pas de la premiere fois où j'ai peché... Mon père était un pecheur du dimanche...quand ça mord pas, c'est pcq les poissons sont pas là...ou ben l'eau est trop sale, y vente trop, l'eau est trop haute, l'eau est trop basse...y mouille, fait trop chaud, fait trop frette...bref, au bout d'une heure, quand ça mordait pas a sa grosse daredevil, sa motivation prenait le bord. Mais moi, aux vers, avec ma zebco blanche, je pognais des tits poéssons...on gardait toutes toutes toutes...sauf quand mon père avait pas le gout de les arranger...mon grand-pere italien me donnait toujours de l'argent a chaque fois que je lui donnais une anguille....un poisson très prisé par les européens. Mon père m'amenait de temps a autres, moi et mes cousins, à des étangs artificiels de peche a la truite....des étangs ou ya plus de truites aux pouces carré que d'eau....En y repensant bien comme il faut, je pense qu'il faisait plus plaisir a lui qu'a nous...quand je repense a son taux de patience a la pêche... Vers la fin des années 80, il s'est acheter un gros cruiser, pour se balader sur la rivière...Quelques fois, on s'ancrait et on pêchait...pis on pognais rien!!! Ben non, on en prenait...et j'apprenais, sur le tas. De mon coté, j'ai jamais trippé comme une malade sur la pêche, encore aujourd'hui...j'adore ça, mais pas au point de tout le temps etre sur le bord de l'eau en train de pêcher...Peut-etre parce que la rivière était trop accessible pour moi. Elle était là, c'était acquis. J'ai fais bien d'autres sports, mais je me souviens que plusieurs fois par an, tout le temps que j'ai rester chez mes parents, il y a des jours ou je me levais tot pour etre sur le bout du quai a pecher et a ne penser qu'a ça. Jusqu'a tout récemment, j'étais pas mal un pecheur du dimanche moi aussi...je me rend compte aujourd'hui, que je ne connaissais pas grand chose a la pêche....même en ce moment..je ne peux pas dire que je suis un grand pêcheur. Mon gars de 8 ans va me clancher bientot (si c'est pas déja fait) et je vais me fier sur lui pour prendre du poisson! J'ai beaucoup d'émotion qui reviennent a la surface aujourd'hui, car aujourd'hui, ça serait la fête à mon père....d'écrire ce texte, me remémore de bons souvenirs. La toute dernière photo prise ou mon père apparait, en est une de pêche, avec mon plus vieux, et sa grosse carpe de presque 30 livres....mon père en revenait juste pas de la grosseur du poisson. La pêche m'a permis d'avoir de bons moments en famille, avec mon père, grand-père, oncles et cousins...et puis avec mes gars, mais surtout le plus vieux. Dernièrement, j'ai découvert la pêche en kayak...ça par contre, je trip...même quand je reviens bredouille, je suis content de ma journée. Le calme, le silence, la nature au bout des doigts...
  13. 16 points
    Bien qu'il existe des chartes pour lier l'avançon correspondant à une grosseur de mouche, voici un petit truc qui vous indiquera si vous êtes sur la bonne voie. D'une part, lorsque vous saisissez le fil à quelques centimètres de la mouche et qu'elle tombe, celui-ci ne la supporte pas adéquatement. Le cas contraire est illustré dans la deuxième photo.
  14. 15 points
    La semaine du 28 juillet était encerclée sur le calendrier depuis plusieurs mois. Le plan initial était d'aller camper pendant 7 jours et pêcher le saumon ainsi que la truite de mer sur la rivière Trinité. Dans les jours précédant le début de notre voyage nous avons décidé de changer le plan initial et de partir à la découverte du secteur amont de la rivière Godbout. Cette décision était motivée par les faibles montaisons de truites de mer et de saumons sur la Trinité... C'était une première visite sur la rivière Godbout pour mon partenaire de pêche Fly Al et moi-même, malgré que ce soit la rivière à saumon la plus près de chez moi. Nous savions que la pêche allait être difficile car la rivière était très basse et l'eau très chaude en raison de la canicule. L'objectif numéro un de cette semaine de pêche était d'explorer ce nouveau territoire et de visiter le plus grand nombre de fosse possible. Tel que prévu la pêche était très difficile et nous avons attendu jusqu'au milieu de la semaine avant d'avoir un premier saumon au bout de la ligne. Un saumon de 8-9 lbs attaqua ma mouche avec force et le combat commença avec un premier saut spectaculaire suivi d'autre autre bond 10 secondes plus tard au cours duquel le poisson réussit à se décrocher... Au cours de la semaine nous avons trouvé quelques spots à mouchetées ce qui nous donna un bon souper de poisson frais! Fly Al a eu un peu d'action à la sèche au courant de la semaine. Dans le même spot il a raté 3 occasions alors que des saumons se saisissaient de ses bombers. Il ferrait trop rapidement ce qui avait pour effet d'enlever le bomber de la geule des saumons... Tu devras travailler ton timing on est pas à la pêche à la truite ici ! L'avant dernière nuit nos prières ont finalement été entendues et la pluie tomba pendant une bonne partie de la nuit. Au petit matin le débit de la rivière était à la hausse et une ambiance particulière régnait aux abords de la rivière. Ce matin-là nous avons assisté à une rare victoire de Fly Al au roche-papier-ciseau, ce qui lui donna le privilège de la première drop. Fly Al capitalisa sur son succès et il se retrouva rapidement avec un saumon au bout de la ligne! Après quelques minutes de combat j'ai réussi à agripper la queue du saumon. Le voyage de pêche était sauvé et la bredouille évitée!! Fly Al a continué de surfer sur sa vague de chance et il piqua un second saumon quelques heures plus tard. C'est du sérieux celui-ci! Le saumon n'a pas fait un seul bond hors de l'eau mais il est partit en peur vers l'aval de la rivière. Il a vidé la soie au complet ainsi qu'une bonne partie du backing sans que Fly Al n'est l'occasion de le freiner. Alors qu'il était hypnotisé par sa ligne qui déroulait j'ai crié à Fly Al de suivre son saumon, ce qu'il commença à faire. Quelques instants plus tard, alors que le saumon devait être 200 pieds plus loin du pêcheur, la tension sur la canne cessa brusquement et la ligne tomba mollement sur l'eau... Le poid lourd s'était décroché... 30 minutes plus tard c'était à mon tour d'avoir de l'action alors qu'un saumon happa ma minuscule rusty rat #12. Le combat se déroula rapidement et Fly Al le passa à l'épuisette! Mon premier saumon sur la rivière Godbout! Cet avant midi de pêche a littéralement sauvé le voyage de pêche! Le lendemain nous avons démonté le campement et Fly Al a repris la route vers la capitale-nationale alors que je retournais chez moi à Baie-Comeau, la tête remplie de projet de pêche pour les semaines à venir sur la magnifique rivière Godbout.!
  15. 15 points
    Sortie sur le Massa cette fin de semaine. Premier constat: mais où est la neige!?? Pas la moindre trace de neige sur le lac!! De la glace (et de l’eau) à perte de vue! Il y a beaucoup de perchaudes dans ce lac! Mais ça ne m’interessait pas vraiment, j’était là pour les achigans. Et je n’ai pas été déçu! Un très sympathique pêcheur local m’avait indiqué, la veille, un endroit où il se prenait des achigans. Le même spot que @Gabriel Touchette m’avait bien indiqué sur une carte, plus tôt cette semaine. Je me suis donc concentré sur ce spot ce matin. À part 3 jiggeux de perchaudes au loin, j’étais seul sur cette immense plaque de glace. De toute beauté! J’ai fais 6 petites bouches aujourd’hui, de 15.75’’ à 18’’. Vraiment super! Surtout pour un spot que je visitais pour la première fois. Gab et le Cookie Monster (lui, il dit que c’est son fils, mais j’en doute, il est trop cute) sont venu me rejoindre en début d’après midi. Toujours plaisant de croiser Mighty, même quand les poissons arrêtent de mordre.
  16. 15 points
    Voici ma toute première pêche au doré en bateau 2017, sa cogner fort ... trop fort ... pas un seul qui était légal
  17. 15 points
    En plein ça ! De toute façon, on voit bien où est l'intérêt ici. 22 pages et 390 interventions de chialage pour des menés. 33 pages et 588 interventions pour de la chasse, des pommes et des carottes. 11 pages et 197 interventions pour les pick-up et la consommation d'essence. Personne pour commenter une sortie de pêche.
  18. 15 points
    À chaque été j'invite mes cousins de la Beauce à la pêche avec moi et mon père. Et à chaque fois je laisse mes cousins attrapé les premières prises de la journée, mais lorsque que vient le tour de mon père il se "pette" toujours les bretelles en leur disant qu'il va leur montrer comment on prend des grosses truites !!! Et à chaque année il tient parole....! Voici la capture de l'été 2016, une magnifique truite grise de 41 pouces, 19 lbs et des poussières ! Et le voici en pleine action de l'été 2015 avec mes 2 cousins, anxieux de voir ce qui se trouve au bout du fil ! ET la capture, une autre belle truite grise de 16 lbs Un pêcheur qui tient parole , c'est mon père...
  19. 15 points
    Voici ce qui attend les gagnants du concours "Guide le Pêcheur". Prisent ce matin et en après-midi. 10 touches et 7 grises, la saison commence sur les chapeaux de roues.
  20. 14 points
    L’arrivée de l’automne est un moment très attendu dans notre groupe de pêcheur car ça annonce le retour de notre traditionnel séjour de pêche à la truite de mer en rivière. Pour l’occasion je retrouvai mes partenaires de pêche habituel sur le bord de notre rivière préférée afin de passer quelques jours à y mouiller nos mouches dans l’espoir de déjouer quelques truites mouchetées anadrome. Le débit de la rivière était plus élevé qu’à l’habitude ce qui eu pour effet que les truites étaient plus difficiles à trouver car elles étaient moins concentrées dans les fosses. Les truites de mer étaient bien présentes dans plusieurs fosses et les captures se sont succédées à bon rythme sauf pour une journée au cours de laquelle ce fut plus difficile… Celle-ci avait revêtue sa plus belle robe pour l’occasion! Certaines des truites étaient arrivées récemment de la mer à en juger par leur livrée argentée et bleutée. Plusieurs belles poules ont pu être observées pendant le séjour. Certaines eurent un peu moins de chance que d’autres.. Flyal posant avec une de ses captures! Par un bel après-midi ensoleillé je quadrillais tranquillement une de mes fosses préférée avec un streamer quand un coup violent se fit ressentir sur ma ligne. Ma canne à moucher se plia en deux sous le poids et je sus aussitôt que j’en avais une très grosse au bout de la ligne! La bête décolla comme une fusée et traversa la fosse au complet en une fraction de seconde en déroulant ma soie à toute vitesse. À cet instant la surface de l’eau explosa alors que mon adversaire fit un bond de 5 pieds hors de l’eau et retomba dans un son élément avec fracas. Ce n’était pas une grosse truite que j’avais ferré mais bien un très beau saumon atlantique!! Mes pensées commencèrent à se bousculer dans ma tête. Comment vais-je faire pour tenir un gros saumon sur ma petite canne à truite orvis clearwater soie 5 avec un bas de ligne de 6 lbs? J’étais curieux de voir combien de temps j’allais réussir à le garder avant qu’il ne parvienne à tout casser. À ma grande surprise mon leader semblait tenir le coup à condition d’être extrêmement poli avec le saumon en terme de pression sur la ligne. Le saumon exécuta quelques sauts des plus spectaculaires qui me donnèrent de brefs aperçus de ce grand saumon. Après 8 minutes de combat je commençais à approcher le saumon de ma position mais j’étais bien embêté de trouver une façon d’agripper la queue du poisson par moi-même. C’est à cet instant précis que Flyal arriva comme par hasard. Quel sens du timing!! Le saumon quant à lui avait encore de l’énergie en réserve et il étira encore le combat de plusieurs minutes avant que Flyal ne parvienne à l’agripper par la queue après 16 minutes de combat!! Un gros merci j’aurais eu bien de la misère à le sortir par moi-même! Voici deux photos de ce superbe saumon de 33 pouces de long dont le poids est estimé à 15-16 lbs! J’ai fais un petit montage vidéo avec les images du combat que j’ai captées avec ma caméro Gopro. https://vimeo.com/297579516 Une fois de plus la rivière s’est montrée très généreuse envers nous et je ne pourrais pas imaginer une meilleure façon de mettre un terme à une merveilleuse saison de pêche!
  21. 14 points
    ET VOILA MON RÉCIT Alors comme tous bons politiciens en nous, nous avons respecté notre promesse. Dans un premier temps , ayons un bref regard sur ce membre Minoutigrace. Comme nous tous, au début de notre adolescence , nous avons été parfois turbulents, espiègles, enjoués en j'en passe. Donc, par une journée , il fût décidé par le Grand Chef en haut, qu'il ne marcherait plus jamais. Son petit chat s'était enfui de la maison familiale en courant, et notre invité est partit a la course derrière lui pour le rattraper en traversant la rue. Une auto arriva , et le destin de Minoutigrace fût changé pour la vie. Je vous laisse imaginer la suite. Alors comme je dis souvent, ce qui se dit dans ma rivée, ca reste dedans, mais quel parcours de vie, a eu ce membre jusqu'à notre sortie. Je le savais excité d'avant sa sortie, car nous gardions contact, mais moi et l'autre, tsé le matelot, étions plutôt anxieux ou nerveux, de savoir comment agir avec lui, et comment s'y prendre pour l'installer le plus confortablement dans ma rivée , pour lui faire passer une belle journée , qui a mal débutée pour lui a cause de l'autre, et s'est mal continuée et terminée pour moi a cause encore de l'autre. Je n'ai pas assez de l'endurer il fallait qu'il fasse de la mard.e en plus. Notre mise a l'eau et départ, devait se faire a Batiscan pour 8.00 AM. Alors étant matinal je suis arrivé sur place autour de 7.35 afin de tourner un vidéo , et de prendre des photos avec mon drone, et de mettre ma rivée a l'eau , en prévision de l'arrivé de notre invité autour de 8.00. Notez que le vidéo est saccadé a 50 secondes, a cause que j'ajustais en vol mon zoom a 2X, et que je n'ai rajouté aucun son. A l'hiver 2019 je vais devoir approfondir et parfaire mon coté vidéaste amateur 101 . De plus c'est un peu flou, car j'étais en mode sport , ce qui fait voler mon drone a 70kil/heure, mais ceci peut causer une vibration a la caméra, etrendre les images moins claires. Une fois les prises vues terminées, l'autre arriva a l'heure, ce qui n'est normalement pas son cas. Dans ma tête j'avais un mauvais feeling de sa ponctualité . Ca sentait pas bon , comme on dit dans le jargon. L'embarcation fut mise a l'eau , dans l'attente de notre invité. Mais 8.15-8.20-8.30 heures passent et il n'arrive pas. Dans l'attente nous regardions le paysage et bavardons de je ne me souviens plus de quoi A 8.40 heures je téléphone a Minoutigrace , et un message que l'abonné est dans l'impossibilité de me répondre se fait entendre. .. Oupssssssss il y a un os dans le boudin , me disa l'autre. Sauf attendre que faire de plus. A 8.50 heures le téléphone sonna, et c'était la conjointe de notre invité qui nous demanda si nous étions arrivés sur place car il nous attendait de son coté depuis 8 heures mais a la marina de Batiscan. Je pestais intérieurement contre l'autre, qui avait au cours de sa carrière, utilisé, carte et boussole, gps par la suite, et n'avait même pas été foutu de bien diriger notre invité. En plus il avait été a l'heure ,mais a la mauvaise place. .. Nonnnnnnn ca ne sentait pas bon pour la suite. Brièvement a cause des travaux de la sortie pour Bastican sur la 40, l'autre avait indiqué le chemin a prendre avec gougoune map par la sortie précédente soit st anne de la pérade. Mais son chemin s'arrêtait a la marina, soit 3 kil en aval du lieu de rencontre. Fa que l'autre a fait perdre une heure de pêche a notre invité de par sa faute . Neuf heures pile sonna et notre invité arriva a notre rencontre. Mon appréhension était d'installer notre invité , avec son fauteuil roulant dans ma rivée. Alors, qui comme tout bon scout n'a pas appris a faire la chaise, afin de transporter un blessé en forêt. Et avec cette méthode ce fut une chose relativement facile a faire . Et le fauteuil roulant fut bien arrimé , avec une corde, aux tackets de ma rivée, que vous verrez sur les photos suivantes. 15 minutes plus tard, nous étions en direction de notre lieu de pêche. La température, les vents et la marée étaient en notre faveur, ce qui augurait bien pour nous. Il ne manquait juste que le poisson soit au rendez-vous. La pêche a la traîne avait été priorisée vue la mobilité réduite de notre invité, et la quasi absence de joncs flottants. A peine les lignes misent a l'eau que l'autre se tapa un petit achigan et presque au mëme moment Minoutigrace ( coudonc je viens de réaliser que j'avais 2 chats dans ma rivée moi) ferra un bel achigan qui lui donna du fils a retorde avec ses sauts , et saccades dans l'eau . Il avait été décidé que l'autre , serait le puiseur officiel de la journée, car je devais m'occuper du moteur et embarcation au moment des captures. Une fois les 2 captures décrochées, j'ai repositionné la rivée et immédiatement notre invité ferra un plus petit achigan Les morsures timides ne se faisaient pas attendre , mais les captures étaient plus rares, mais l'action était au rendez vous, ce qui épongeait la bourde matinal de l'autre. Après avoir épuré le spot a achigan , je me suis dirigé dans un rapide pour le jaune . Rapide qui apparaissait au loin au fils de la marée baissante. A notre première passe, les jaunes étaient preneurs, et ainsi 3 petits furent remis a l'eau, en moins de 10 minutes. Après de m'être replacé en bas du rapide, notre invité fera un beau jaune mais juste un peu trop gros pour être gardé . Tout comme l'achigan, les jaunes étaient picosseux et pas trop affamés. Alors que midi sonnait au loin dans le clocher a Champlain , il fût décrété qu'une pause, pipi, bière, et sandwichs était de mise, afin de mieux bavarder et se connaître. Il restait 2 heures d'une belle marée baissante et lente alors que vers 12.45 heures , je me suis dirigé dans un au spot qui en 2018 n'avait pas été encore été pêché par moi et l'autre. Une belle grosse roche, du double de la grosseur de ma rivée, gisait dans 5 pieds de profond, et avec la marée qui achevait de baisser, il ne restait que quelques pouces d'eau par dessus. Un beau sillage , se profilait vers l'aval, créant l'habitat de chasse idéal pour les jaunes. donc, un petit jaune fût capturé par moi-même presqu'au moment que mon leurre eu touché a l'eau et l'autre fit de même , et comme nous finissions de les remettre a l'eau notre invité se tapa une petite bouche 2 autres passent furent refaites sans succès , et j'avais décidé d'en refaire une dernière avant d'aller ailleurs. Je naviguais dans 4.7 pieds de profond et comme notre invité était placé du bon coté , au passage près de la roche, j'ai accéléré pendant 3 secondes et BANG . Yessssss un gros jaune entêté a mordu pour donner du fils a retordre a notre invité , et le frein de son moulinet chantait a notre plus grande joie. L'autre qui avait la puise en main, était plutôt énervé ou exité dans l'attente de voir l'ombre de ce jaune, se profiler dans les eaux limpides du fleuve. STUN beau ca man, STUN beau qu'il criait . S'il est gardable il vas être limite, STUN beau ca man. Durant ce temps j'avais sortie mon leurre de l'eau et placé ma canne afin de ne pas nuire au puiseur énervant /énervé et Minoutigrace. Au moment de sortir de l'eau la puise avec le jaune, l'autre dans son énervement recula un peu trop et j'entendis un bruit sec.. Ben oui , il venait de casser ma canne presque vierge que j'avais achetée en plus avec lui chez Sail l'automne dernier . J'ai lâché un juron que je ne peux écrire ici, mais le mal était fait Cibole, il y avait 5 cannes a pêche, pour 3 pêcheurs dans mon embarcation, et il fallait qu'il marche sur ma canne au lieu d'une des 2 siennes. Je n'ose imaginer ca serait quoi si le dividu masqué avec ses 20 cannes a pêches qui trainent au fond de son bateau l'invitait. F.O.D , tu sais maintenant a quoi t'en tenir avec lui. Une fois ses excuses faites du bout des lèvres, et a peine audibles, j'ai pris mon spinning pour terminer ma journée . Mais Minoutigrace avait tout de même capturé un beau jaune de 52 cm , au travers de la bourde de l'autre. Le temps filait beaucoup trop vite et je voulais me rendre a 1 kil plus en amont , pêcher près d'une autre grosse roche. Au premier passage , l'autre captura un jaune trop petit , mais je sais maintenant que ce jaune, fût envoyé d'un autre monde pour me punir de je ne sais pas quoi. Pourtant le Créateur connait ma bonté de l'endurer et de l'inviter , et je crois trop souvent maintenant. Alors que c,était moi qui manipulait la puise, et que le jaune embarquait dedans, l'autre a sacré un coup de coté avec sa canne, le doré s'est décroché et son leurre, vint se planter dans mon doigt. Excusez moi mais ici je ne peux écrire ce que j,ai crié et dit a l'autre, mais c,était pas dans la dentelle. Je voyais sa face comme ceci, et moi j'avais ceci dans les mains. La pointe du trépied touchait a l'os , et une vive douleur se faisait sentir . Afin de vouloir se faire pardonner, l'autre sortie de mon coffre d'outil une paire de pince cutter , et s'offrit de m'aider de ses mains tremblotantes. J'ai décliné poliment du moins je le pense, son offre, car j'avais peur de me faire amputer le doigt, plutôt que de couper le trépied près du leurre. Un pansement de fortune fût fait , afin de me rendre a l'höpital en soirée. 15 heures sonnaient a nos montres, et disons qu'avec les embûches que l'autre m'avaient occasionnés , je n'avais plus le cœur a la pêche, et la douleur l'emportait sur le bon sens. Alors le retour fût décrété par le Capt de la rivé, et au quai le débarquement de notre invité Minoutigrace se fit sans encombres, et pendant que je préparais la rivée pour son retour sur la route, l'autre s'appliquait a faire des filets porte-feuille et filets ordinaires selon l'espèce du poisson, que Minoutigrace avait décidé de garder pour sa consommation avec sa conjointe. Une fois le tout terminé, c,est avec regret que le temps était venu de nous séparer, et j'ai fais une offre pour 2019 a Minoutigrace, qu'il sera le bienvenu dans ma rivée. Par contre pour 2019 je ne sais pas si l'autre vas être encore mon matelot et ami. Le temps dictera SON futur. Et ce fut avec émotion et je dois être franc , que j'ai serré la pince de notre invité , en espérant le revoir en 2019. Moi ma journée était très loin d'être terminée , car une fois ma rivée remisée dans mon garage, et après bon souper, j'ai pris la direction de l'hôpital , afin de me faire extirpé du doigt ce cadeau empoisonné de l'autre. Je me suis inscrit a 6.45 PM et a 1.00 heure pile je fût annoncé de me présenter dans d'autopsie Bref, le Doc, a dû faire sortir le trépied de l'autre coté de mon doigt , afin de couper l'ardillon, et d'enlever le trépied. Après 4 Ray X de mon doigt, et une injection contre le tétanos plus tard, a 2,15 AM, je placais ma tête sur mon oreillé , épuisé de ma journée. Voilà, ceci fût notre journée, d'avoir remplit une promesse passée, et juste de penser a mon réveil , de revoir les yeux illuminés de Minoutigrace lors de notre départ, ceci m'avait oublier toutes les frasques de l'autre, qui frasques sont toutes pardonnées au moment ou je fais ce récit. Octobre vas être malade, et allez profiter du dernier mois d'automne, pour mouiller vos lignes, a la recherche de vos poissons favoris, et une bonne fin de saison a tous
  22. 14 points
    Mercredi dernier s’annonçait une journée parfaite pour passer la journée sur l’eau. Soleil, nuages, un vent léger et un maximum de 25 C. Je réserve donc au Baroux pour une journalìère sur la Lac Barrière. Dès 4h50, c’est le départ pour arriver à l’ouverture à 6h00. Après l’enregistrement, ma Capitaine me donne un coup de main pour transférer notre équipement dans la chaloupe pour commencer le plus tôt possible. 6h20, c’est officiellement le départ sur un lac miroir avec l’eau à 68 F. La veille, ma Capitaine avait fait l’achat d’une nouvelle cuillère. Une Dream Fishing martelée de 4 pouces avec du rose, du rouge et un peu de or. Elle décide donc de commencer avec son nouveau jouet. De mon côté, j’y vais plus classique avec une Williams martelée de 4 pouces or et argent. Sa cuillère a une bonne grosseur mais je ne la trouve pas tout à fait assez lourde pour la profondeur que je veux pêcher. Je lui suggère de mettre 1 ou 2 plombs pincés. Son achat semble très rentable puisqu’elle fait les 2 premières prises. Deux pas pires en plus, 1 lbs et 1.25 lbs. Je vois bien qu’elle a du succès alors je décide de changer pour ma fameuse Williams argent et bleue. J’ai quelques petites attaques mais sans plus alors qu’elle en prend une autre de 1 lbs. Après m’être entêté un peu, je me décide de finalement changer pour quelque chose de similaire dans les couleurs. J’opte pour une grosse Matrix pleine de couleurs aussi. Les attaques ne se font pas attendre mais je ferre un peu trop rapidement. Finalement, j’ai ma première prise. Une assez belle également. Nous continuons d’exploiter ce secteur qui nous apporte des attaques régulièrement. Après une petite accalmie, j’ai soudainement une très grosse attaque. Je sais maintenant qu’il faut que je sois patient. Je prends mon temps et au bon moment, je ferre. Ouf ! Ça semble assez gros. Après un bon combat, elle entre finalement dans la puise. Une superbe mouchetée de 2.5 lbs. Tranquillement, nous allons exploiter d’autres secteurs et nous faisons notre journée avec plusieurs prises. 2 autres très belles de 1.5 lbs et 1.9 lbs se feront prendre au jeu. Ça fonctionne très bien pour nous mais en croisant les autres pêcheurs, ce n’est pas le cas pour eux. Nous avons trouvé la bonne couleur et la bonne profondeur. Nous terminons notre journée vers 18h00 avec 16 mouchetées et 3 arc-en-ciel. Une superbe journée à se rappeler !
  23. 14 points
    afin de mettre un peu d'ambiance, je vous publie un autre de mes récits Depuis plus d'une semaine, une sortie pré-exploratoire en fonction de la pêche automnale avait été prévue sur le LSP. Énormément de blabla en privé fût faite , sur les consignes, les idées, les trucs, et les spots a explorer. Bizarrement la gang de pépères du LSP étant retraitée pour un bon % , il fût plutôt ardu d'en trouver pour une sortie. Pas facile la retraite, car souvent ont manque de temps pour accomplir nos journée. Bref, 2 membres vétérans ici et du LSP, sont sortis de leurs torpeurs, pour venir avec moi dans ma rivée pour cette sortie. Étant un peu frotteux de nature, ma rivée et mes choses sont toujours super clean sur la coche, alors comme condition ,s'ils embarquaient avec moi , je demandais que si un insipide carnassier de bec de canard ( brochet) était capturé, alors il serait décroché dans la puise, hors de mon embarcation. Moi, de sentir le liquide de ce poisson inutile, et de voir couler le jus gluant de son corps me donne la nausée, et ca me fait chier. Alors juste avant le départ, je leur ai fait un bref rappel de ma seule et unique demande . Un brochet, égale un coup de moppe tout simplement. Dupuis, ayant vendu sa rivée, m'avais demandé si au moins, il pourrait conduire la mienne a un certain moment. A croire, que de conduire un noir lui manquait, qui lui dans le passé , ces noirs l'horripilait . Et bien comble de chance, il fût choisie le Capt en chef pour la journée, et X-Rap et moi-même serions ses moussaillons. Juste a le voir ici et il semble flotter sur un nuage de jouissance . Sur le trajet, en direction de ses spots miracles, surnommés de toutes sortes de noms bizarres, les promesses fusaient de sa bouche, en nous faisant miroiter de capturer les trophés de nos vies . Honnêtement dans ma tête je me disais(( bon , reste poli, calme, et ca sera ta B.A de la journée envers une personne plus agée que toi )) Bref, j'ai gardé mon calme , même lors de la première capture de cet insipide carnassier . Par chance que ma moppe était restée dans le camion , sinon Dupuis aurait dû la passer. La première capture et ce dès la première passe , autour de 7.45 AM fut un beau jaune de près de 52 CM, capturé par X-Rap. Le Capt ne cessait de dire, je vous l'avais dit , je vous l'avais dit, je vous l'avais dit , je vous l'avais dit, que ca serait bon , Oufffff le radotage débutait, et nous n,avions brûler que 2 litres d'essence . Discrètement a ce moment, j'ai avalé 3 tylénols super extra forte, juste pour prévenir un futur gros mal de tête, car les vous allez voir ca tantôt vous allez vous faire casser vos cordes vous allez manquer de place dans le vivier vous n'aurez pas le temps de diner vos moulinets vont chauffer juste ici pas loin au bout de la pointe les gros sont la regardez les gros sur le sonar etc etc etc revenaient sans cesse de la bouche de notre Capt. Bref l'euphorie fût de courte durée car 30 minutes se passèrent avant que le petit cousin du premier a eu le malheur de gouter au leurre de Dupuis ! Et ce dernier nous lâcha un cris et sursauta , ce qui me fit sortir de ma torpeur, alors que je regardais un héron , lui le chanceux, attrapait du poisson sans arrêt . Je me disais, que nous pourrions l'inviter a pêcher avec nous, et donner des trucs au Capt , mais j'imaginais les petits cadeaux qu'il me laisserait partout dans le fond de ma rivée, ce qui me fit décider que je préférais m,ennuyer et ne rien prendre que de sortir ma moppe au retour. Dupuis était tout de même content de sa première capture du jour, car il nous répéta que s'il y avait du petit il y avait du GROS . La nervosité du Capt augmentait a mesure que les captures se faisaient attendre, car les cigarettes grillaient allègrement dans sa bouche. Et pour le motiver , X-rap vapotait pour combler son manque de nicotine. Le cargo qui passait au large, ne laissait pas sortir autant de fumée, que mes 2 compagnons du jour . J,endurais en silence, mais au moins je n'avais pas mal a la tête Oh boy, il était 10.30 , et le Capt pour tromper son ennuie, sortit une sandwich, et de son coté X-rap baillait aux corneilles, et moi j'écoutais au loin, le bruit de 2 hérons qui devaient se battre pour une grenouille . Et J,avais cessée de pêcher depuis un bout car j'étais sur ma pause syndicale de moussaillon Mais j'étais content intérieurement de ne rien prendre, car ca faisait 1 semaine, que le Capt nous cassait les noix de ses exploits antérieures et ses promesses futures. Onzes heures bipait a ma montre et soudain le Capt , arrêta le moteur qui ronronnait depuis le matin a la recherche d'un poisson, perdu dans les eaux chaudes du LSP. Excuses sur excuses , incompréhension, dénis sortaient de sa bouche pour je ne sais pas quoi. Bon ont vas changer de stratégie et de place. Je vais vous amener dans un endroit de réserve, que pas grand monde ne connait, même pas son plus fidèle moussaillon Gilles Jalbert. Brrrrrrr j'en avais des frissons dans le dos, de le voir debout, nous fixer de son as-surance a venir. X-rap disa alors, que ca ne pouvait pas être pire que depuis le début. Le mercury nous amena rapidement a ce nouveau spot de pêche. Les marcheurs de fond furent installés aux lignes des autres, le sonar fût reconfiguré . Le Capt nous disa que c'était NOW OR NEVER a partir de ce moment . Un dicton nous fait savoir que personne, ne peux enseigner a un vieux singe a faire des grimaces, alors ici a ce moment du récit je le remplacerait par de ne jamais négliger les expériences d'un vieux routier du LSP. Dès la mise a l'eau de son vite pris made in Marko kiahate, un achigan respectable fût puisé et photographié . Qui dit marcheur de fond et vers de terre, dit multi espèces, qui je dois être honnête, se succédaient sans arrêt dans la puise que je manipulait . Ce nouveau spot , que pourtant j'avais déja pêché dans le passé était tout simplement fructueux. La manière de le pêcher, en était tout autrement, et Dupuis savait lui, comment le faire parler.( mordre) De mon coté , j'étais resté au live target, rattletot, et uzuri de ce monde, et mes captures étaient plutot rares, mais je m'amusais a puiser les poissons qui mordaient très bien aux vites-pris. Aussi incroyable, car l'eau affichait 72 degrés sur le sonar, les jaunes, les achigans, les perchaudes, les crapets, les brochets mordaient a pleine bouche, au gros soleil dans 8 a 10 pieds de profond. La bonne humeur était revenu chez le Capt de la rivée,les cigarettes étaient distancées et entre 2 sandwichs alors que Dupuis était aux prises avec un futur gros jaune , X-Rap fit une capture rarifique mais qui me rappela de beaux souvenirs de mon passage au pays de RFK , Zappa et Sculpin. Yessssssss chers lecteurs un bar rayé, un vrai de vrai fût capturé a notre grande joie, et honnêtement ce fût mon premier a vie que je voyais se faire capturer en amont du pont laviolette. Il ne reste qu'a espérer que ces terribles carnassiers ne viennent pas trop chambouler la communauté sous- marine du LSP qui vivent en harmonie en ce moment Le temps avancait trop vite en ce moment , a la même vitesse je crois que les vers de terre disparaissaient a une vitesse folle de leurs réceptacles, que Dupuis me demanda si j,avais encore ce fameux leurre blanc, qui jadis (2 ans) avait fait un malheur , en brisant la tranquillité sous-marine des résidants du secteur . A ce moment, pour ceux qui avaient lu mon récit, les eaux entière du LSP, s'était mis a bouger , car l'attraction de ce leurre avait causer tout un réveil parmi les habitants du lac. Sans grande conviction , je sortie ce leurre, qui depuis ce jour, ne m'avait plus procuré rien de bon. Je le montra a Dupuis et il me dit, essaie ca pour voir. J'étais réticent mais , désirant rester aux leurres , je n'avais rien a perdre. Et bien, comme un condamné a mort, ce leurre , voulait me prouver encore son utilité, avant qu'il n'aille rejoindre ses confrères retraités dans une boite dans mon sous-sol. Comme dirait Uncle Tom, that,s amazing and uncredible , les amis, c'était l'euphorie dans et sous l'eau car ce leurre voulait rester parmi mes top 5 et il me le prouva. Les jaunes, achigans mordaient férocement et je reprenais le temps perdu du matin a me décrocher les mâchoires a baîller , Tristement la fin approchait, alors que les 16 heures sonnaient , et que les poissons semblaient retourner a leurs pauses. Alors pendant que lentement, nous remisions toutes nos choses en prévision du retour sur l'eau , une rétro fût faites , et que malgré l'eau encore tres chaude pour la mi-septembre, le Capt Dupuis a sû nous épater, et nous montrer qu'il maîtrisait encore bien le LSP et ses habitants. Un total d'environ 43 poissons fût puisés soit environ 12 perchaudes, 3 insipides et inutiles brochets, pas loin d'une dizaines de petites bouches, 2 crapets soleil, et un Morone saxatilis soit un bar rayé et finalement 16 jaunes. Sur ces 16 jaunes , 10 fûrent gardés et un bon nombre mesuraient la mi-40aines de CM. Tous les autres poissons nagent en ce moment, et sont a s'engraisser pour l'hiver. Et avant de conclure , tout comme dans l'émission un souper presque parfait, de concert avec X-rap nous ne donnerons pas la note parfaite sur 10 a Dupuis , car les gros jaunes fantomatiques du lac, n'ont pas été déjoués. Bref, nous lui décernons la note de 9.0/10 , ce qui est somme toute est excellent. Voila, la table est mise, en attendant que l'eau refroidisse, pour une sortie annuelle du groupe des pépères du LSP. La morale de tout ceci, est de ne jamais douter d'un vieux singe, car il saura tout de même tirer son épingle du jeu, et nous faire une belle grimace a la fin
  24. 14 points
    vais dire comme la «Poune», j'aime mon public..... mon public m'aime.....
  25. 14 points
    ce fut une tres belle journée , presque pas de vents avec un soleil splendide en apres-midi. et avec du maudit bon monde .. ha! que c est le fun d etre sur l eau en bateau . dans le fond y manquait juste les poissons apres avoir attendu le pro , nous avons mis a l eau dans la brume . les seules glaces que l on a vu de toute la journée ... le bilan de notre peche fut de 10 dorés , 1 brochet et 1 lotte .. merci Mini de nous avoir guidé ..
  26. 14 points
    Cuba est un paradis pour touristes avec ses plages paradisiaques et ses hôtels tout inclus, mais c’est aussi une île où la population survit plus qu’elle ne vit. J’ai eu la chance de faire le tour du pays ces derniers jours : paysages et villes magnifiques, des personnes super gentilles, solidaires et une mer turquoise pleine de gros poissons. Mais, le gouvernement cubain maintient le peuple dans un état précaire et d’insalubrité en interdisant l’importation de la majorité des produits de base dont nous jouissons tous les jours. Le salaire moyen (10 à 12$/mois) n’aide vraiment pas la population à sortir la tête de l’eau, d’autant que l’économie communiste est gangrenée par la corruption. Quel est l’emploi le mieux payé à Cuba? Policier avec 50$/mois (ce qui permet de faire taire toute liberté d’expression ou envie de changement) ! Je ne vous raconte pas ça pour encourager un coup d’état, mais pour aider les cubains si vous aller à Cuba. Comment ? 90% des Cubains rêvent d’un simple stylo pour leurs enfants !!!! Emportez du papier, des vêtements, savon, shampoing, chaussures… Amis pêcheurs, sachez que les Cubains n’ont que du vieux fils et des hameçons pour pêcher et que le poisson coûte très cher. J’avais apporté une centaine de leurres de pêche, que j’ai donné aux Cubains tout au long de mon voyage. Vous verrez leurs regards fascinés et émerveillés qui démontrent à quel point cela les rend heureux et améliorent leur qualité de vie. J’ai même fini par donner ma canne à un pêcheur pieds nus, et une bonne partie de tout ce que j’avais amené en voyage. Soyez généreux ! Hugues
  27. 14 points
    Ma conjoint et mes enfants mon faite faire un gâteau chez dairy queen pour la fête des père Sont trop hot!
  28. 13 points
    Secteur que je pêche la mouchetée une fois par année en territoire libre.
  29. 13 points
    Hier, nous avons pêché l'achigan pendant quelques heures. C'était assez actif et nous en avons pris une bonne douzaine. De toutes les tailles entre 1 lb et 2.5 lbs. Par paresse, j'avais mis de vieux bas de ligne de l'année dernière. Mauvaise décision ! Lors du premier combat avec une pièce de taille que j'estime aux alentours de 4 lbs, je me suis fait casser pendant un de ces sauts spectaculaires. J'ai eu ordre de ma capitaine de changer immédiatement son bas de ligne pour un neuf.
  30. 13 points
  31. 13 points
    Grosse journée aujourd'hui sur l'eau avec mon frère: du vent, du ciel bleu, encore du vent, environ 70 bars en pm et 2 matelots rescapés de leur kayak! Team G3 à la rescousse de Team néo pour finir que team néo qui intègre team G3 . On a fait des doublés, des triplés et même 2 quadruplés ! Merci à @Pro-V et à @billy453 pour les indications.
  32. 13 points
    de retours du Bark-Lake , ce fut de belles vacances malgré un petit incident a 1 km de la pourvoirie , une lame de mon trailer s,est brisée on a pecher environ de 2 a 4 heures par jour , le but premier était les vacances, la peche était un peu difficile mais on a su en prendre quelques-uns de qualité
  33. 13 points
    Dans l'édition du magazine Aventure Chasse & Pêche qui vient de sortir, l'article "Mouchetée: deux techniques performantes" suggère entre autres l'emploi d'une mouche dans un montage pour l'utilisateur du lancer léger. C'est avec plaisir que j'ai constaté que les mouches suggérées sont des créations de gens d'ici. Il s'agit de la fameuse AndréA (création du regretté Jean-Guy Côté), une mouche que le journaliste André-A. Bellemare a souvent vantée avec raison, la Fiset (création du regretté Gaston Fiset) mon mentor. Une mouche que dont j'ai pris un malin plaisir à vanter les vertus depuis quelques décennies. Finalement, la Sirois (création de Michel Gauvin), une mouche qui a rapidement acquis une réputation enviable. Merci aux auteurs Gabriel Allard et François Arseneau pour le partage de leurs techniques mais également pour la reconnaissance des talents d'ici.
  34. 13 points
    Tu prends plus de poisson la première journée d'avril ou en août?
  35. 13 points
    regardez l'heure..MIDI. il pêchait depuis 10.00 AM et ca lui a pris 2 heures pour prendre son premier poulamon a vie. Mais attendez!! , vous n'avez pas d,idée ce que ce professionnel de la pêche a capturé au cours de sa journée laissons le nous raconter sa journée, avec plein de retraités, plates, tranquilles, et endormis. Des photos suivront
  36. 13 points
    un post pour rendre hommage a notre ami Maxmab pour ses réalisations, dans sa passion comme monteur de mouches pour la pêche, avec son imagination et son talent, ses réalisations et créations sont tout simplement incroyables tant par la beauté et la qualité de ses réalisations, des chefs-d'oeuvres, des oeuvre-d'arts je dirais même que notre Maxmab est un des meilleurs monteurs de mouches au monde....... lâche pas mon Max, on est tous fier de toi..... *** maxmab http://maxmab.blogspot.ca/ *** http://fishingshack.net/tag/maxmab/ *** https://www.facebook.com/MaxMabFlyTying voici quelques une de ses créations....
  37. 13 points
    Nous sommes au printemps 2011. C’est décidé, cette année je vais m’offrir un voyage de pêche. Un vrai. Après une recherche relativement poussée sur le web mon choix s’est porté sur une pourvoirie dans la baie d’Ungava. C’est vrai, c’est cher. Mais bon, je me dis qu’on a qu’une vie et que je n’aurai peut-être pas l’occasion de refaire un voyage pareil, alors fuck it! je book! Au programme : 6 jours de pêche centrés sur 3 espèces principales. Truite mouchetée, truite grise et omble de l’arctique (artic char). Je reçois la liste des affaires à prendre avec moi et la liste des mouches qui pognent là-bas… Des imitations de souris! Rien que ça, ça me met de bonne humeur! Je prends 2 cannes #8, 2 moulinets, une soie flottante, une soie calante… bref tout ce qu’il faut pour les salmonidés de bonne taille… Je reçois mes billets. Tout semble se passer comme prévu. Le jour J arrive et me voici à Trudeau pour partir vers Kuujjuaq! Le voyage est prévu en 3 parties : Montréal-Kuujjuaq / Kuujjuaq-Kangiqsualujjuaq / Kangiqsualujjuaq-middle of nowhere... Rien que le nom de Kangiqsualujjuaq (George River) me plait! Imprononçable et inconnu… C’est déjà l’aventure rien qu’en lisant mon boarding pass! Plus le voyage avance, et plus la taille de l’avion diminue. Pour finir, je me retrouve assis à côté du pilote, parti pour rejoindre le camp… Arrivé sur place après avoir survolé un paysage incroyable (et c’est au Québec!!), le pourvoyeur, Alain, m’explique que le groupe qui devait être là avec moi a annulé. Je me retrouve donc seul avec lui, son épouse et leur fils venu passé ses vacances avec ses parents. Yééé! J’ai le camp pour moi tout seul! Je pose mon sac et il me propose d’aller faire quelques lancers devant le camp pour prendre de quoi manger pour le souper. Génial! Je saute dans mes waders, je monte ma canne et nous voici dans la chaloupe direction la charge du lac qui passe devant le camp. En fait c’est la rivière qui s’élargit mais vu la largeur, difficile d’appeler ça une rivière… Comme le St Laurent et le lac St François en gros… Bref. Ensuite, c’est là que ça devient drôle… Tout ce qu’on vous a expliqué sur la pêche à la truite ne s’applique plus ici. Un poisson farouche? Une présentation de la mouche délicate, naturelle… Ici les poissons ont faim, ils n’ont quasiment jamais vu un leurre ou une mouche et tout ce qui tombe à l’eau est attaqué! C’est aussi simple que ça! J’aurais voulu vous expliquer que c’est grâce à mon talent de fin moucheur que j’ai pu attraper le souper ce jour là, ce serait vraiment vous raconter des histoires. Toutes les mouches fonctionnaient : les souris (yééé!), les mudlers, le buggers… On a écrasé les ardillons et gardé 4 truites puis sommes rentrés au camp. L’autre bonne surprise c’est que le fils d’Alain (dont le prénom m’échappe aujourd’hui) suivait un cours de photo à Montréal. Non!? Oui! Non seulement je me trouvais dans un endroit de fou, j’avais le guide juste pour moi et en plus son fils prenait de super photos de votre serviteur avec du très bon matériel! Elle est pas belle la vie? Et cerise sur le sundae, Alain avait une antenne satellite pour le téléphone et internet et du wifi dans le camp. Je pouvais donc envoyer des nouvelles à la famille de façon quotidienne. On peut aimer se retrouver au bout du bout du monde et malgré tout aimer son petit confort… ;-) Chaque matin, Alain m’amenait sur un spot de pêche différent en avion. Et parfois nous changions de spot au cours de la journée si ça ne se passait pas comme prévu. Chaque jour je survolais des paysages vraiment extra-ordinaires. Alain m’a montré un esker (je ne savais pas ce que c’était à l’époque), on survolé des chutes à faire pâlir Montmorency, d’innombrables lacs et rivières. Les lacs ont été taillés dans le bouclier canadien par les glaces, ils sont globalement tous orientés nord-sud et ça se voit à l’œil nu quand on les survole. J’avais vraiment la sensation d’être seul au monde. Une sensation bien agréable ma foi… Et la pêche? La pêche était incroyable aussi. Là-bas la grise se pêche à la mouche. Pas besoin de downrigger ou autres bébelles pour aller les chercher dans les abysses… Une soie 8 et un streamer suffisent! Et une truite grise sur une canne à mouche ça déménage! Certes je n’ai pas ramené de poisson trophée, mais qu’importe! C’était vraiment top de pouvoir sortir autant de beaux poissons (6-7 livres max) dans un cadre si unique. Un matin une maman ours et son petit sont venus nous rendre visite! Une journée nous sommes allés chercher l’omble de l’arctique. C'est-à-dire que nous avons volé jusqu’à la pointe nord du Labrador. Le bout du bout… C’était la première fois que je voyais des icebergs sur lesquels des phoques se dorent la pilule, des ours polaires, des caribous… et nous sommes toujours au Québec! Le paysage a encore changé, terminé la végétation! C’était vraiment désertique. Alain survole une rivière et me fait signe de regarder en bas. Je ne comprends pas ce que je dois regarder jusqu’à ce m’aperçoive qu’on voit les poissons depuis l’avion! Putain, des chars! Il sourit dans sa moustache, fait demi-tour et amorce la descente. J’ai pêché le char dans deux spots distants de quelques centaines de mètres à peine. J’ai essayé tout un tas de mouches certaines avec des couleurs dignes de la gay pride… Tout fonctionne. Je n’ai jamais eu le bonheur d’avoir un saumon de l’Atlantique au bout de ma ligne mais j’imagine que le char a un comportement assez similaire et c’est le pied! Ca tiiiiiiire! Là encore je pourrais vous raconter que grâce à mes lancers d’une précision chirurgicale et mes présentations naturelles j’ai réussi à déjoué le seigneur de l’arctique… Il n’en est rien. Tu castes, tu stripes, et bang! Le dernier jour en attendant l’avion qui doit me ramener à Kuujjuaq Alain m’amène en chaloupe sur la décharge du lac devant le camp pour tuer quelques heures en taquinant les truites. Elles sont plus petites qu’à la charge mais tout aussi affamées! Quel meilleur moyen pour attendre l’avion que de pêcher des mouchetées!? L’Otter qui est venu me chercher directement au camp se pose comme une fleur sur la surface du lac à Kuujjuaq, c’est le retour à la civilisation, les vacances sont terminées. A l’aéroport je rencontre d’autres pêcheurs qui eux sont allés sur la Leaf, pêcher le char depuis des chaloupes… un autre type de voyage. Ce que j’ai aimé lors ce séjour? Sans aucun doute le dépaysement total. Je n’avais jamais été confronté à ce type de paysages et à ce type d’isolement. La nature là-bas est encore préservée. Pas besoin de prendre de bouteille d’eau la journée, on boit à même le lac ou la rivière. La pêche bien sûr! Je n’avais jamais autant pris de si beaux poissons dans un laps de temps si court! Le bbq sur le bord de la rivière avec la truite qui sort juste de l’eau ou le sushi de char… Ce que j’ai moins aimé? Il n’y pas vraiment de choses que je n’ai pas aimées. Si je devais vraiment en nommer une ce serait les mouches et les moustiques… Ce n’est pas une légende : il y en a. Ca pique tout ce qui n’est pas protégé! Le seul moment de répit c’est quand il y avait un peu de vent. Sinon c’est Watkins du sol au plafond et Baygon dans la chambre! J’avais aussi pris un filet pour me protéger le visage. Ca me paraissait un peu extrême quand je l’ai acheté à Montréal avant de partir mais j’étais bien content de l’avoir une fois sur place! Alain lui se crémait tout le torse : du nombril aux cheveux! Moyennant quoi il ne portait pas de filet… et comme c’est son fond de commerce il ne peut pas vraiment chialer contre les bibittes… Voilà ça fait déjà quatre ans que j’ai fait ce voyage de pêche mais les images restent bien présentent dans mon esprit. Comme je le disais au départ c’est quelque chose de vraiment unique. Et si vous avez la chance de partir alors c’est à consommer sans modération. Fred
  38. 13 points
  39. 13 points
  40. 12 points
    Plus tôt cet hiver, nous avons pensé louer un chalet avec ma belle-famille pour une fin de semaine d’activités hivernales. Ma belle-sœur est de retour de 10 ans de vie en France avec son marie français et 2 charmants enfants qui en sont à leur premier hiver québécois. On a regardé plusieurs chalets dans les Laurentides ou en Estrie, mais la possibilité d’ajouter la pêche sur glace comme activité nous a fait pencher pour l’Estrie. Le chalet choisi est dans le fond de Fitch Bay et en fouillant sur internet je ne lisais que des commentaires négatifs sur cette partie du Memphrémagog: il n’y aurait que de la petite perchaude parasitée. Bien c’est vrai qu’il y a plusieurs petites perchaudes, en fait je n’en ai jamais vu autant et c’était parfait pour initier des enfants. S’en était presque ridicule, sur chaque trou percé c’était un poisson après l’autre. J’ai même laissé tombé les vers pour un Rip n rap plus gros afin de décourager les plus petites, mais ces tigresses aux couleurs flamboyantes sy mettaient à plusieurs pour attaquer mon leurre!
  41. 12 points
    J'ai passé la dernière saison de pêche à explorer les vastes espaces sauvages de la Côte-Nord à la recherche des truites mouchetées, touladis, ouananiche, truites de mer et bien entendu, les majestueux saumons Atlantique! J'ai préparé une petit vidéo qui résume bien ma saison de pêche 2018. C'était ma première saison avec une caméra de type Gopro et j'en suis à mes premiers montages vidéos donc c'est loin d'être professionel !! Certains d'entre vous pourraient être familier avec les poissons de la vidéo car ils ont déjà paru dans les quelques récits que j'ai rédigés et posté dans la sa section récits et rapports de pêche ces derniers mois. https://vimeo.com/302512517 Une très belle saison qui, une fois de plus, s'est terminée beaucoup trop rapidement à mon goût...j'aurais bien pêché un mois de plus!
  42. 12 points
    Du vent tu dis!!!? Un peu plus et on me retrouvais à Terre-Neuve! Pour le reste @alexeiv1 a tout dit!
  43. 12 points
    Belle truite de mer de 3 lbs prise...dans la mer!
  44. 12 points
    Ouananiche prise à la mouche dans une rivière au nord-est de Manic-5
  45. 12 points
    Quand je ne veux pas me casser la tête où aller, c'est la rivière Magog au barrage de la centrale Drummond. J'y suis allé la semaine dernière par un matin ennuagé avec de la pluie intermitente. Je n'y ai attrapé qu'un poisson, mais c'est ma plus belle truite de la saison à date. Je n'avais pas de ruban à mesurer, mais j'estime cette belle brune à 14". Désolé pour la mauvaise photo, je ne voulais pas trop niaiser avant de la remettre à l'eau, le combat dans le courant l'avait taxée. Ça lui a prit un bon 30-45 secondes de récupération avant qu'elle ne décolle. Je suis encore allé à la Magog hier matin, où le temps était plus ensoleillé. J'y ai attrapé quelques petits achigans, dont quelques uns de 10-11" qui ont donné un bon combat dans le courant. J'y ai aussi attrapé une autre belle truite brune de 12.5". J'ai conservé cette dernière et vais la mettre sur le BBQ ce soir. Ce matin, je suis retourné à la rivière que j'avais explorée la semains dernière, sur laquelle j'ai déjà fait un sujet. J'y ai attrapé de belles truites AEC, dont une d'environ 12", et une truite brune, toutes remises à l'eau. Les truites AEC de cette rivière sont très combatives, bien plus que celles de même taille sur la Magog. Elles font des sauts spectaculaires de plus. Voici une photo et un lien video de leurs remises à l'eau, en plus de la mouche noyée avec laquelle j'ai attrapé tous ces poissons. Lien pour la video La plus grosse AEC de la journée; regardez-moi la belle couleur rosée des opercules, on le voit encore mieux dans la vidéo. Mouche noyée de mon design et fabrication. Celle-ci est montée sur hameçon #10. Elle tient bien le coup!
  46. 12 points
    Arrivé au lac St-Jean le vendredi 30 Juin 201 @LacAlbanel Voici les images Samedi le 1er Juillet, beaucoup trop de vagues pour sortir sur le lac ! Dimanche le 2 Juillet, sortie en solo car encore beaucoup de vagues. Réussi à faire le quota et le lunch Lundi le 3 Juillet, vagues de malades ! La seul prise est une mouette sur un live target éperlan !!!! Mardi le 4 Juillet Matin magnifique J'ai rarement vu autant de poisson sur le sonar. J'ai vraiment vidé mon coffre et on a réussi à en prendre trois mais le potentiel étais démentiel ! On y retourne demain avec madame et les 2 mousaillons Benoit
  47. 12 points
    j'dors pu...trop enervé! J'en prend possession jeudi, j'ai fais rajouter des marchepieds tubulaires noirs et un couvert de boite rigide repliable. Je prenais la journée pour magasiner, mais finalement, j'ai juste fais 2 dealers...le premier, 2 heures a négocier, toute était compliquer...et le vendeur m'a rit dans face quand je lui ai dit que j'allais y penser...(bravo champion, tu as perdu ta vente) Le 2e, je regarde tous les truck dans la cour, il y en a beaucoup...je vois 2 rouges dans le fond de la cour bien caché...ils sont beau en ta mais 5000$ plus cher que le premier dealer (le rouge est pas mal mieux équipé) Je rentre en dedans voir un vendeur...je lui dis le prix par mois que j'ai eu chez le premier dealer...il part voir tout de suite son boss, et revient me voir...me dit le prix.....je le fais repeter 2-3 fois pour etre sur de comprendre car il est moins cher par mois que l'autre, et de pas mal! Je lui fais rajouter les marchepieds et le tonneau cover (2400$ de plus au détail)...pour un petit 10$ de plus par mois...VENDU 30 minutes, pas de niaisage, sauver plus de 13000$, j'ai eu un bon prix pour mon echange....le truck est acheté...j'aime ça dememe!! Ça fait longtemps que j'y pense...mais plus j'y pensais, plus je voyais la valeur de mon 2013 diminuer...et les "rattle" commencait a sortir...et mon trouble que j'ai eu cette hiver que j'ai fais arranger semblait revenir en plus... Je vais l'avoir juste a temps pour aller le beurrer au chalet en fds!!!
  48. 12 points
    Bonjour à tous, Les gros chinook sont arriver dans le lac ontario... Nous avons réussi la capture de 2 chinook de 21.5 lbs en dans la même journée, ainsi qu'un chinook de 18 lbs le lendemain!! Regarde la vidéo, de belles images et de beaux poissons
  49. 12 points
    bon, pour commencer j'aimerais remercier mon bon ami Raton pour se super beau voyage au pays des merveilles.... sans oublier de dire un gros merci a Lise (la conjointe a Raton), au beau frère a Raton (Octave) pour nous avoir recu chez eux a l'anse st-jean et a sa belle soeur (Céline) du monde tellement symphatiques, accueillants et gentils, du mausus de bon monde..... bon, le récit commenmce..... pour commencer, 1ere journée de pêche, dimanche le 24 juillet, met le bateau a l'eau au Petit Saguenay, on met le bateau a l'eau et on part pour la truite de mer, met le bateau a l'eau et on part....., j'ai ri comme un malade vous pouvez pas vous imaginez, mon Raton allume son sonar pis le sonar marque pas l'fond..... , mon Raton commence a pitonner sur le sonar pis y marque toujours pas l'fond....., la la, la pression monte...... , Raton y m'dit, m'a l'calisser par dessus bord ....... , y pitonne encore pis y marque toujours pas l'fond..... , a un moment donné mon Raton y détaque la toile pis y dit, host....., ca va y être m'a le calisser a l'eau....... , pas mêlant, je broyait dans l'bateau, a manouane j'avais sacré mon sonar a flotte p.c. que y marchait pas, Raton a passé proche de faire pareille..... , a la derniere minute le sonar a indiqué le fond..... , yétait temps p.c. que ses secondes étaient comptés..... , ya failli avoir un sonar lowrance a la flotte dans l'fjord...... bon, Raton avait noté les coordonnés gps d'un vidéo de pêche, on se rend drete la pour pêcher la truite de mer..... on arrive au spot, me met un petit rapala truite de 3 pouces de longs et fait 1 lancer, rien, 2 emem lancer, bang, j'ai une maudite belle truite qui a attaqué mon rapala, je capote, un vrai barracudda staffaire la, ca se débat comme 3 ouanananiches, aucun bon sens, essaie de ramener ca ca veut rien savoir, ca saute, ca frivole de toé cotés, ca déclutche le moulinet, ramène ca pas loin du bateau, je la voie, une maudite belle, au moins 1 lb et demi a 2 lbs, je capote, veut la voir dans la puise, essaie de la ramenr, est folle braque a veut pas....., a un moment donné elle s'est décroché.... continu a faire d'autre lancers, a un moment donné bang, un autre coup, un host d'coup, la ramème un peu et elle se décroche....( la je capote en ta.....), pas longtemps après au tour de Raton, une truite est venu mordre a env 5 pieds du bateau, splish splash, floush, béding, bédang, un méchante grosse palette, elle aussi s'est décroché, on capotait en tab......., pas capable des mettre dans puise, des vrais cri..... de mongols, les truites de mer sont littéralement démoniaque, il n'y a aucune comparaison avec une mouchetée de lac dans le nord, je dirais que c'est comparer un barracuda a un crapet soleil, les truites de mer sont démentiels pas mêlant...... fait que continu a faire des lancers, a un moment donné bang sur mon rapala, ca tire en ta....., je capote, je jouissais comme un malade, c'était pas une truite c'était un bar rayé, in maudit beau, ca aussi cé capotant.......(vais mettre une phot ca sra pas long)
  50. 12 points
    voila une photo plus récente. en 2014 . c est mon fils frédérick qui a pris le gros. il égalait sa marque personnelle avec son deuxieme 14 lbs le petit gars de 13 ans etait bien content. denis
×
×
  • Créer...