Aller au contenu

Classement


Contenu populaire

Showing content with the highest reputation since 2019-09-14 in Messages

  1. 9 points
    Deuxième manche de cette fin de semaine "estivale". @alexeiv1 me propose une sortie de 14h à 18h. Après un peu de marchandage, LE patron me donne le go si je reviens pour 18h. Ça sera donc un 13h30 (on a rushé le départ!) à 17h30. La météo était vraiment incertaine: un solide vent qui changeait d'intensité assez souvent, un ciel couvert, il faisait assez chaud. La météo parfaite pour mettre les poissons à "on"!! Après ma sortie d'hier, pas besoin de vous dire qu'on s'est dirigé vers un plan d'eau sans chasseurs!! Rivière des Mille Iles!! Alex a commencé le ball avec deux beaux brochets. J'ai continué avec un autre beau jaune (encore sur un chatterbait!! Il n'y a pas à dire, les gros jaunes adorent les chatterbaits!) et j'ai fais une série de très petits brochets (vraiment petits!) sur un swimjig 6th Sense (je vous en parlerai un de ces quatre, ils sont vraiment bien ces swimjigs là!). Alex a manqué un gros poisson mystère en surface. On croit que c'était un poisson castor! On aurait bien ça aimé lui voir la face. Surtout que l'attaque était particulière violente aux dires du capitaine. Toujours dans la section des ratés, j'ai échappé le seul achigan de la journée après un ferrage...bien moyen. Quant même pas mal d'actions pour une petite sortie en pm! PS: Bordel que cette rivière (entre la 117 et la 13) est truffée de "brise-pied-de-moteur"!! Des roches à fleur d'eau partout, et une eau opaque (donc on ne les voit pas ou très peu). Faites gaffe. On a eu droit une égratignure sur la "finn" du moteur. Par chance, on avançait à pas de tortue.
  2. 8 points
    Petite sortie hier soir.Température parfaite pour le doré.Quoique que trop chaud.....Plusieurs paires de yeux et la chasse a été bonne.3 keepers dans le bas de la slot et celui-ci.Attaques très subtils et amorphes.A un certain moment,le fleuve était miroir,tu les voyais partout mais bougeaient pas.Le vent s'est levé le temps d'un orage et l'action est apparue.Essayé avec mon leurre dure favori mas trop de cochonnerie encore qui flotte partout,en octobre sera le temps.Le dropshot et texas ont fais le reste. Passé la soirée à jaser avec les ratons, renard, castors et moufettes...... Désolé,le vieux cell affectionne vraiment pas les photos de nuit.... Pas avoir perdu les gros qui se sont décrochés dernièrement,ferais longtemps que ma pêche d'automne serais en arrière de la cravate mais ca l'air qui va falloir pêcher encore....... le kayak est en hibernation depuis hier,la pêche a gué jusqu'a la prise des glaces.
  3. 6 points
    La gang de 2017, à quelques exceptions, pas mal les mêmes visages. Le mien est derrière le kodak.
  4. 6 points
  5. 5 points
    Oui! Tu peux lire ça ici :
  6. 4 points
    Bon, petit magasinage de hardware fait en fin de semaine, reste le thermometre a recevoir par amazon demain et le petit cap de mon smoke stack , j'ai pris un model populaire sur internet mais je le pimperai un peu a la Dantoy quand meme Donc peinture haute temperature, roulette, ball valve, pipe et quelque coude/union. Ce midi j'ai eu le temps d'installer mes roulettes, le smoker sera deplacable pour cet hivers mais devriendra fix au printemps, j'ai un petit projet de BBQ/Smoker encastrer en tete Demain j'espere avoir le temps de poser mon vent arriere et d'installer les deux vent ajustable de coté temporairement avant la peinture. A suivre..
  7. 4 points
    Est-ce qu'il y a des intéressés pour une petite sortie de fin saison au Lac Saint-Pierre? La décente à bateau choisie serait celle situé à St-Barthélémy, La date choisis serait le samedi le 5 octobre et l'heure serait 8 heure du matin. Lors de l'inscription SVP vous inscrire comme capitaine ou matelot, les capitaines svp inscrire si vous avez des places disponibles sur votre bateau et le nombre de place disponible. Petite question est-ce que nous nous rencontrons pour déjeuner au restaurant du Fleuve comme l'an dernier ou on s'organise un BBQ dans le stationnement de la descente après la journée de pêche pour pouvoir jaser un peu ? Bon le sujet est lancé.
  8. 4 points
    Sorti au maski sur mon float tube. Fini par prendre un beau brochet a la surface sur mon topraider. Après le coucher du soleil, c'était au tour des carpes, 3 belles grosses entre 23 et 27 lbs dans 2 heures de peche.
  9. 4 points
    pavillon Bark-lake , reservoir Cabonga (la Vérendrye) bon accueil , bon service et bonne peche pour le doré et la truite grise.
  10. 3 points
    Bon récit, plaisant à lire. Félicitation pour votre belle sortis. Un ptit commentaire si je peu me permettre. Sur la 3 ièmes photos, on voit bien que le capitaine a pris les plis d'un certain Protek. Tout l'instrumentation est déjà prêt sur le quai (derrière Miss). Serais-ce que vous avez passez sous silence ce fait M Kazz
  11. 3 points
    L'an passé, les Tickel Stick sont rentré chez Sail quelques jours... après la réception de celle que @neo m'avait fait venir des USA. le prix était pas mal comparable après la taux de change et les douanes il me semble. Je jongle avec l'idée de m'en acheter une 2e, mais pour ma part je vais attendre chez Sail.
  12. 3 points
    IMG_0934.MOV IMG_0934.MOV
  13. 3 points
    On dirait un hybride, un doré avec la couleur d'un achigan !!!
  14. 2 points
    Voilà: https://www.youtube.com/watch?v=--_Bn4sdSIY Comme appât les vers sont excellents.
  15. 2 points
    On t’a vu en sortant le bateau de l’eau et j’étais déjà pas mal serré sur l’horaire familiale. Une autre fois
  16. 2 points
    C’est une superbe pêche ça!! Vraiment!! Incroyable de faire autant d’espèces en une seule sortie!! J’adore! Un peu moins jojo avec les chevreuils, mais ça fait une espèce de plus... Tu es sain et sauf, c’est le plus important.
  17. 2 points
    Oui j'ai juste oublier de le marquer . j'ai réussi en éviter 2 mais le troisième doit avoir mal a tête et au reste du corps s'il est encore en vie
  18. 2 points
    Un autre midi de fait! J'ai reussi a raccourcir mes deux pipe de vent ajustable et des les installer temporairement pour voir le ''fitment'' avant la peinture. Donc les pipes coupé/soudé 3'' en moins. Les deux vents installer chaque coté de smoker. Bonne chose de faite! J'ai recu mon termometre hier comme prevu! Donc prochaine etape, faire mon panier a bois et briquette! Parcontre sa sera pas demain, m'en va me faire couper les cheveux!
  19. 2 points
    Troisième volet de notre séjour annuel de la fin août au Chevreuil blanc pour ma complice, je devrais plutôt dire ma vedette et moi. Vedette? Bien oui, Carole est désormais une véritable star de la pêche... Vous allez comprendre ce que je veux dire si vous lisez bien attentivement ce récit! 14h10, mardi le 27 août 2019, nous arrivons au pavillon d'accueil de la pourvoirie Chevreuil blanc. Une quinzaine de minutes plus tard, nous entrons dans notre chalet, le #20 situé sur le bord du lac des Camps. Un très bel endroit avec une vue magnifique sur ce petit lac à mouchetées. Pour ce premier après-midi de pêche, nous avions déjà pris la décision de débuter en grand, et nous rendre sur le majestueux lac Croche. Arrivés sur les quais, nous faisons connaissance avec un couple qui en sont à leur dernière journée et qui sont un brin découragés... Ils ont pris une demi douzaine de mouchetées, mais ils sont bredouilles d'arcs-en-ciel après avoir pêché sur le lac Croche, sur le lac Marion et les voilà pour une dernière tentative sur le Croche. Le monsieur me dit qu'un habitué de la pourvoirie lui a expliqué qu'au lac Croche, pour prendre du poisson, il faut demeurer dans une baie bien précise à droite des quais et ne pas perdre son temps et aller ailleurs. Son contact lui a aussi dit qu'il faut pêcher avec des petites Lake-Clear et un bas de ligne de 6 pieds suivi d'un hameçon et d'un vers. Je l'écoute poliment, et je dis alors au couple que sur ce lac, il y en a du poisson. Je sors alors mon Iphone et je leur montre quelques photos de notre pêche de l'an dernier, sans oublier de leur montrer la photo de la belle arc-en-ciel de 8 livres que Carole avait prise! [si vous ne l'avez pas déjà fait, aller lire, et voir surtout!] J'explique alors au monsieur le montage que j'utilise : chapelets 24 à 36 pouces précédé d'un plomb keel d'une once, le tout suivi d'un émerillon et d'un bas de ligne de 20 à 36 pouces muni d'un hameçon slow death et d'un vers, ou d'un killer crawler. C'est bien beau tout ça, mais... des chapelets de 24 à 36 pouces, il n'en a pas! Pas de problème pour moi, avec des agrafes, il peut se fabriquer alors un petit chapelet de cuillères ondulantes avec quelques Lake Clear! Il s'ajoute un plomb d'une once comme je lui conseille et il terminera son montage avec un bas de ligne plus court et un appât! Pendant que je lui parle, Carole est en discussion avec sa conjointe et lui explique qu'il faut dérouler au minimum un bon 75 à 80, voire jusqu'à 90 pieds de fil afin d'atteindre la bonne profondeur où se trouve la truite à ce temps-ci de l'année. 15h30, c'est un départ! Mais comme l'an dernier, il vente... et il pleut! Ouach...!!! Le vent souffle et afin de ne pas virer dans tous les sens, je mets mon Minn Kota en vitesse maximale. J'arrive à dérouler mon fil, je compte le nombre de pieds : 65... 70... 71... bang!! Une attaque! Mais le poisson n'est pas ferré. Je ramène tout de même ma ligne, et oui, mon vers est amoché. Je recommence alors, et je décide de dérouler 75 pieds et de rester là. Carole de son côté a déroulé 85 pieds de fil. Nous naviguons difficilement, nous passons devant le camps #26 et bang! J'ai une attaque vigoureuse! Et ça y'est, je l'ai ferrée! Le combat s'engage, je ramène et Carole n'a aucune difficulté à puiser notre première truite arc-en-ciel du séjour! Seul bémol, nos lignes se sont croisées et celle de Carole est toujours à l'eau et le vent nous pousse vers le bord. Pendant que je ramène avec mes mains la ligne de Carole, bang! Un poisson! Je ramène en tirant à deux mains et que vois-je? Un achigan de belle taille! On décide de le garder, il fera partie de notre entrée! Sur le quai du camps #26, un couple se prépare à s'aventurer sur l'eau, le monsieur nous demande si nous sommes en difficulté. Je réponds que non, et que nous sommes affairés à refaire nos lignes, que nous avons déjà deux prises, une truite et un achigan! Surprise pour eux; il y a de l'achigan dans lac Croche, ce qu'ils ignoraient. Passent alors devant nous le couple à qui nous avions parlé sur les quais, je leur montre notre truite! Malheureusement, je n'ai pas eu d'autre occasion de leur parler et de savoir s'ils ont eu du succès ou non. Lorsqu'à 18h nous sommes de retour aux quais, c'est 5 truites arcs-en-ciel (4 pour moi et une pour Carole), ainsi qu'un achigan (pris par Carole) qui sont sur la glace! Ainsi, malgré les bourrasques et la pluie, notre pêche a été pas si pire! En discutant avec d'autres pêcheurs, nous apprenons que tous le monde est bredouille, sauf un duo sur les quais en même temps que nous qui en ont pris une seule, ils en avaient aussi pris une de 5 livres la veille. Vous aurez deviné que notre soirée, bien au sec dans le camps, s'est déroulée dans la joie, les rires, et quel festin : achigan, truites arcs-en-ciel, saucisses chorizo ainsi que cette belle poêlée d'oignons et de patates, le tout généreusement arrosé d'un bon petit vin blanc! Le bonheur, ce soir-là, il était au camps #20! Au matin du mercredi, de la shnoutte dehors! Il pleut fort, très fort et il vente tellement que des fenêtres du chalet on voit les arbres bouger et sur l'eau du petit lac des Camps, c'est très agité. Il est 6h30 et le café est prêt, mais est-ce qu'on s'en va sur l'eau, sur le lac Missionnaire qui est très grand et où nous avions eu de la misère à naviguer l'an dernier? Vers 10h, il pleut encore, mais c'est moins pire, prise de décision, on met nos imperméables et on y va, en nous promettant de ne pas être téméraires et de rebrousser chemin si ça devient périlleux. Une fois aux quais du lac Missionnaire, quelques véhicules sont en attente, mais peu à peu les plus braves sortent les équipements et se préparent et s'engager sur l'eau. Malgré un capuchon d'imperméable bien en place, un monsieur nous fixe et soudain il dit : « Hey! Vous êtes la madame sur la photo au pavillon d'accueil! » D'autres pêcheurs demandent alors de quoi il s'agit, je sors alors mon Iphone et c'est la cohue pour voir la photo de Carole avec sa grosse truite de l'été dernier! Vers 11h, nous sommes prêts à naviguer, sous la pluie et contre le vent! Carole déroule son fil et soudain... oui, bang! Notre première mouchetée, une très belle de .81 livre qui se retrouve dans la glacière. En quelques heures, c'est en tout 4 mouchetées, dont une de 1.19 livre que j'ai prise, qui seront déjouées. Je croise d'autres embarcations, le nombre de prises varie de 2 à 7, et plusieurs nous disent aussi avoir pris des petits achigans et des perchaudes. De notre côté, c'est avec regret que nous décidons de quitter le lac bien avant la fin de l'après-midi, à cause de la température et de retourner au camps où nous prenons le temps de nous sécher, de changer nos vêtements, de nous faire un bon lunch et vers17h30 la pluie ayant cessée, nous en profitons pour faire un petit tour sur le lac des Camps où nous croisons le couple qui a l'autre camps sur le lac. On entend alors le monsieur qui dit : « Est-ce que c'est vous la madame qui a pris une grosse truite l'an dernier? » Ah ben là!! J'en reviens pas! Pas possible... pas moyen de rester incognito! Ça faisait bien une heure que nous patrouillions le lac, et niet, rien, aucune touche alors que les truites sont bien présentes au sonar. Puis je me prends au fond, puis quelques minutes plus tard, Carole ramène un gros tas d'algues au bout de sa ligne. Je mets alors le moteur à off, je ramène ma ligne et alors que ma cuillère est bien en vue, que vois-je aussi qui la suit, et bang! Une première mouchetée! Hum... Nous déroulions 55 pieds de ligne du côté de Carole et 65 pieds de mon côté. On se dit que nous n'avons peut-être pas la bonne stratégie, même si le sonar indique que la truite est entre 20 à 25 pieds de profond. Carole décide de ne dérouler que 30 pieds, moi 45 pieds et on décide de refaire un tour, même s'il commence à faire sombre et qu'il est presque 19h30. À peine avions nous décollé que voilà que ça mord sur la ligne de Carole. On rentre ainsi avec deux mouchetées et avec la quasi certitude que nous avons trouvé ce qui clochait. Au matin du troisième jour, devinez quoi? Il vente atrocement et, bien entendu, une petite pluie intermittente est de la partie. Vers 8h30, alors que la tasse de café est encore à moitié pleine, on décide de faire une petite heure et demi de pêche sur le lac des Camps, question de vérifier si notre hypothèse sur la profondeur était la bonne. Mais déjà la décision était prise : il faut qu'à 11h30 maximum nous soyons sur le lac Croche! Entre 9h15 et 10h30, deux mouchetées ont été prises en déroulant 35 pieds de ligne. Nos montages étaient simples : petite Toronto Wobbler argent et bleu pour moi, petit chapelet rose flashant de 12 pouces pour Carole, le tout suivi d'un bas de ligne de 24 pouces composé d'un émerillon, de fluo 8 lbs test et d'un petit hameçon pieuvre muni d'un bout de vers. Le ciel menaçant viendra retarder notre départ vers le lac Croche, et c'est à 12h30 que nous arrivons finalement sur les quais du grand lac. Bonne nouvelle, la pluie a cessé! Sur place, un couple s'affaire à plier bagage en nous disant qu'ils en ont pris trois durant la matinée, mais voilà encore d'autres qui reconnaissent Carole! Elle est ma star à moi! Parle, parle, jase, jase sur les quais, on se fait dire que le lac Croche a la réputation d'être le lac le plus difficile de la pourvoirie ex-aequo avec le lac Missionnaire. Loin de nous inquiéter, Carole et moi, on demande aux autres comment ils pêchent et avec quoi, et on explique ce que nous on fait. Une fois sur l'eau, le vent souffle toujours, mais j'ai mon moteur 6hp qui nous permet de nous déplacer. La pêche est phénoménale... pour nous! Ça devient presque gênant! On voit plusieurs chaloupes au fond de la baie à droite, et nous décidons que nous, on y va pas!! On croise des duos qui sont bredouilles, des gens qui nous disent que leur groupe de 4 personnes n'a pris qu'une seule truite depuis 4 jours, d'autres qui s'approchent et viennent nous parler, ayant vus de loin que... moi j'ai toujours l'épuisette en mains! Bien oui, Carole accumule les prises a un rythme déconcertant, alors que moi, en spectateur, je suis toujours en attente de ma première arc-en-ciel de la journée. Ça devient indéniable que si on me pose la question « il est où le bonheur, il est où? » je réponds sans hésiter qu'il est dans ma chaloupe! Je pense que ça se voit, n'est-ce pas? Et puis, ça débloque et j'en prends enfin une, puis une autre! Il faut bien que Carole pratique elle aussi son coup d'épuisette! La pêche est tellement bonne que nous prenons le temps de discuter avec d'autres duos sur l'eau afin de leur expliquer comment on pêche. Ce que je vois des autres c'est qu'ils longent les berges et sortent quelques pieds de fil, ayant comme montage des petites cuillères. Les autres duos nous disent qu'ils ont étonnés de nous voir naviguer au centre et au milieu du lac, loin du bord, alors que, me disent-ils, la truite, ça se prend sur le bord et dans les baies! Voici une carte du lac, les points rouges indiquent là où nous avons pris une truite, les lignes rouges indiquent où nous avons passé la majeure partie de notre temps et où nous avons pris la majorité de nos poissons. Le carré bleu indique la baie où la majorité des pêcheurs s'entassaient et où nous avions décidé de ne pas aller. Nous pêchions avec un montage désormais devenu classique et bien connu des lecteurs de ce forum, un montage mis au point par notre collègue Mirage : Plomb keel d'une once, chapelet de 24 à 36 pouces, émerillon, bas de ligne en fluo ou en mono, hameçon slow death muni parfois d'un vers de terre, parfois d'un killer crawler. Mais comme je vous ai dit que la pêche était vraiment bonne, j'ai essayé des choses, notamment un montage de deux ondulantes Williams comme ceci : Le tout était suivi d'une agrafe, d'un bas de ligne de 20 pouces et de ce yo-zuri qui m'avait été conseillé par André Morin. Vers 18h, nous sommes rentrés aux quais parce qu'on commençait à avoir une petite faim, satisfaits de notre pêche. Une fois au chalet, le monsieur installé dans l'autre chalet sur le même lac vient me parler et c'est vraiment très plaisant comme conversation. Il enfile les anecdotes, lui il vient à cette pourvoirie depuis 22 ans et se souvient du temps où il se prenait de la mouchetée indigène. Mais ce qui retient son attention, c'est le fait que je suis accompagné d'une femme qui aime la pêche. Il me dit : « Avoir une femme comme ça, c'est certain que vous êtes béni de Dieu », et il me parle de la photo qui est sur le mur à l'accueil, du fait que désormais Carole est en quelque sorte au Temple de la Renommée de la pourvoirie et qu'il nous souhaite de pouvoir venir encore souvent en ces lieux! La dernière nuit est difficile : impossible pour moi de fermer l'oeil tellement il pleut fort et tellement c'est bruyant lorsque l'eau cogne sur la toiture en métal. Vers 5h00 du matin, je me lève, je vais me faire un café et j'attends que Carole se réveille, elle qui a fini par s'endormir un brin. Nous voulions pêcher quelques heures sur notre petit lac à mouchetées, tout en étant conscients que l'heure du départ à la pourvoirie est 11h. À 8h30, nous sommes prêts, on se dit que nous avons deux belles heures devant nous. Au final, ce sera 5 belles mouchetées qui viendront visiter notre épuisette! Elles ont toutes été prises à la traine en déroulant 45 pieds de ligne. À l'accueil, lorsque nous déclarons nos prises, nous nous faisons confirmer ce que nous savions déjà : Nous sommes très au-dessus de la moyenne! Nous repartons avec 13 mouchetées, deux limites d'arcs-en-ciel en plus de ce que nous avons dégusté sur place. À bientôt pourvoirie Chevreuil blanc! ** N.B. quelques fautes corrigées à 21h54. Merci de me les avoir signalées!
  20. 2 points
    Salut moucheurs! Je viens de me procurer le livre écrit et illustré par Lyncia : tout simplement superbe! Le livre est de de grand format, sur du papier glacé épais. Les photos, prises par l'auteur, sont grandes et en couleurs et précises. Lyncia fournit la parure détaillée de chaque mouche (dont plusieurs sont des créations québécoises!...), puis un bref historique de la mouche, ainsi que le meilleur conseil pour son utilisation. Ce sont toutes des mouches qui ont fait leurs preuves dans les plans d'eau du Québec pour la récolte de poissons de différentes espèces. La reliure du livre est boudinée, ce qui permet aux artisans monteurs de mouches de le garder ouvert pour consultation pendant qu'ils travaillent à leur étau (sans avoir à «casser» cette reliure). Un livre à recommander, à acheter, à conserver précieusement dans sa bibliothèque... et à consulter fréquemment!
  21. 2 points
    Excellente question! Je ne saurais te dire la raison exacte mais cela a sûrement un lien pour l’identification des poissons ensemencé!
  22. 2 points
    C est ce que on a fait aujourd’hui tres beau dans le bois à ce temps ci résultat, une poule repérer par ma conjointe, Alors Alain
  23. 2 points
    Le seul hic c'est qu'il n'est pas très facile de pêcher le Nedrig où il y a du courant. C'est vraiment une technique de lac car les poids sont très léger. Je ne dis pas que c'est impossible, juste que le courant doit être léger sinon ton Ned va se ramasser à Sorel avant d'avoir touché le fond... Pour le Ned, je te conseil d'utiliser le fil le plus fin possible. Ça fait une différence! De la tressé 10lbs ou moins est idéal selon moi (avec avançon de fluoro 6 ou 8lbs gros max). Mais un tube qui gratte tranquillement le fond reste une technique vraiment efficace pour les PBs...
  24. 2 points
    Update de mon coté, @Pike-Man et @Gramskunk sont partant! Ajouté à cela @DanToy + Miss @DanToy
  25. 2 points
  26. 2 points
    On peut bien prendre notre mal en patience quelques fds d’automne, le fleuve appartient à tous et nous en profitions bien la majorité du temps. Il faut s’en remettre au bon sens de chacun, tu as bien fait de changer de secteur et j'espère qu’ils font bien attention lors de la pratique de leur sport.
  27. 2 points
    Exacte cest un version de livescope "downgrader".. rendu la aussi bien davoir un ps22!!
  28. 2 points
    HIHIHI si le lac est miroir,tu les vois sauter de temps a autre.
  29. 2 points
    Voilà pourquoi les forums ont toujours leur place! De l'information accessible et non monnayée par M. Zuckerberg Voici quelques pistes de solutions: Et pourquoi pas une thread pour montrer quelques photos
  30. 2 points
    Vrai qu'il trouve maintenant le moyen de dissimuler ses 3 mentons... Belle pêche mon homme
  31. 2 points
    wowwwwwww, je viens de lire ce sujet du début a la fin. Tout un pêcheur ce maxmab pis sa blonde. mais je vue que certain ne semble pas aimé la promotion de produits super bravo quand meme pour tes gros poisson
  32. 2 points
    Moi je déteste l'idée d'acheter de la cochonnerie. Ça ne coûte pas cher, ça ne va pas bien, c'est difficile d'avoir du plaisir avec ça et ça n'a aucune valeur. Si tu aimes ça, le kit de départ va finir au poubelle (pollution. ça t'a coûté 50$) et tu vas t'acheter mieux (Tu ajoutes un autre 120$, pour un total de 170$). Si tu n'aimes pas ça, le kit va finir au poubelle (et ça t'a coûté 50$). Donc ça fini toujours au poubelle (pollution) et ça t'a coûté trop cher pour rien. Mentalité de consommation: acheter et jeter. Voici ce que les gens ont de la difficulté à comprendre: la valeur. Scénario 2: Tu achètes un kit à 120$. Pas du haut de gamme, mais ça va assez bien pour aimer ça. Tu n'aimes pas ça? Tu peux le revendre 80$ car IL A DE LA VALEUR et ça t'a coûté 50$ au final. Tu aimes ça!? Bingo, tu as ton premier kit de pêche que tu vas garder un bon bout et ça t'a coûté 120$, pas 170$. SVP, pour la santé globale de la planète, arrêter d'acheter de la cochonnerie à 2$...
  33. 1 point
    Bonne fête jeune homme Alain
  34. 1 point
    Belle peche! Bonne fete!
  35. 1 point
    Avec ce baril mon bacon devrait pas faire le meme genre d'effet... du moins je l'espere lol
  36. 1 point
    on vas surement se rencontrer, Princesse Holiday noire
  37. 1 point
    je commence a regarder pour me procurer une nouvelle tickle stick,no more available sur cabela's et sail ben....available online only et en dessous c'est écrit,not available for online purchaseamen
  38. 1 point
    Juste devant la terrasse du Pilsen.
  39. 1 point
    Sa ta fait du bien de travailler seulement 3 jours semaine donc 4 jours a pêche
  40. 1 point
    Le sourire d un gars heureux T as tu maigris t as juste 2 mentons Alain
  41. 1 point
    Bonjour, j'ai un Sierra 2019 avec le 4 cylindres 2.7 lt, avec 2500 km de fait , j'en suis très satisfait , bonne économie d'essence sur l'autoroute 10 lt au 100km environ, mais c'est en ville qu'il se démarque le plus soit 13 à 14 lt au 100km, ça peut sembler beaucoup mais avant avec le 8 cylindres 5.3 lt c"était du 17 à 18 lt en ville et un peu plus l'hiver. seul bémole avec une remorque et chargé la consommation sur l'autoroute est semblable au 8 cylindres, mais tout compté pour moi qui remorque que quelques fois par année c'est un gros plus. Pour la puissance je le trouve plus prime que mon 8 cylindres , quand tu pèse sur l'accélérateur le bi-turbo embarque et c'est assez impressionnant pour un quatre cylindres., la fiabilité seul le temps me le diras , de plus finit la surcharge sur les plaques. Némus
  42. 1 point
    Les plaies rondes sont faite par des lamproies et pour les blessures de la grosse photo, possiblement une hélice ou même un autre maskinongé.
  43. 1 point
    Une belle pub familiale cette fois...j'aime bien ... Belle pêche et belle sortie ! Une belle réponse a la Luc Pro ....…?? !!!! Pas vu grand choses de jack...sauf des coups de gueule !!! Peut-être pas un site de vie familiale ici…. sauf a la pêche???? Quand a d'autres commentaires on va passer notre tour... Hoiliday
  44. 1 point
    Tellement gros ces saumons qu'ils font presque peur! Beau récit et belle pêche. L'histoire de braconnage et de l'hameçon planté dans la main est assez dérangeante...
  45. 1 point
    quel beau souvenir . merci pour les photo .
  46. 1 point
    au pluriels il y a beaucoup de miroir
  47. 1 point
    Wow,du beaux bétails ca!! Super trip ! Bravo a vous trois et tant pis pour le ti-cul.....Mais le bonhomme est plus a blâmer.
  48. 1 point
    Wow, les forums existent encore. Je croyais que Facebook avait tué ce qu'il restait de forum sur internet. J'ai quitté FB depuis maintenant plus de 2 ans, et il est dur de trouver de l'information sur la pêche au Québec sur le web. De l'info général il y en a des tonnes, mais des infos ciblé selon nos conditions Québécoise (gros et long hiver, printemps inondé, canicule humide, automne pluvieux..) on en retrouve très peu. Ceci dis, je suis un pêcheur de longue date, mais l'esturgeon n'a jamais été ma cible. J'en ai déjà pris sans le vouloir, le soir en pêchant aux vers, mais je ne l'ai jamais pris volontairement. Cette automne, j'aimerais m'y mettre. Je suis un grand pêcheur de barbu (je sais on est pas beaucoup de mon espèce) alors je crois avoir tout ce qu'il me faut coté équipement. Coté technique, c'est la que je rush un peu. Je sais que le classique "motte de vers et plomb" est un incontournable, mais je déteste pêcher au vers. Tu attrape de tout, sauf ce que tu cherche. Meunier, carpe, doré, perchaude... Je suis certain qu'il existe une façon de le cibler. Coté spot, c'est encore pire. Je n'ai pas de bateau, je pêche donc du bord. Je suis de Lavaltrie. Je sais que les spots sont généralement un truc sacré qu'on ne divulgue pas, mais je fais appel a votre générosité. (En message privé à la limite). De toute façon j'envisage pas devenir un pêcheur acharné d'esturgeon et voler les spots, j'aimerais juste en faire prendre un à ma blonde qui n'en a jamais vue. J'ai un faible pour la pêche de nuit ( Barbu oublige ), donc j'ai pas de limite coté horaire. Merci d'avance a ceux qui pourront me partager leur connaissance!
  49. 1 point
    Très beau récit Gaétan tu as une belle plume!
  50. 0 points
    Je pêchais vendredi, il n’a pas été possible de vous identifier. Je suis d'accord que la pêche était très difficile comparée au début juillet la dernière fois que j'y suis allé. J'ai pu attraper que 2 truites arc-en-ciel après avoir essayé toutes les techniques que je connais.
×
×
  • Créer...