Aller au contenu

Classement


Contenu populaire

Showing content with the highest reputation on 2019-06-27 tous le site

  1. 3 points
    Samedi le 15 juin c'est parti pour notre troisième saison consécutive pour le lac Byrd dans la magnifique réserve faunique de La Vérendrye. L’excitation grandissante depuis plusieurs semaines est à son paroxysme, le jour J est enfin arrivé. Départ de St-Colomban à 7h00 sous la pluie de chez un des 4 membre du groupe. Deux n'ont pu venir cette année, un nous a quitté pour un monde meilleur et l'autre doit affronter le pire des monde, le système de santé. On rajeuni pas. Nous n'étions pas très inquiets pour la température, Météo-menteur annonçait une belle semaine. Comme chaque année où on pêche dans cette réserve un arrêt déjeuner à Lac Saguay est de mise. La serveuse au large sourire nous sert la même chose que l'an passé. L'avantage de monter sous une fine pluie est que le boutte de garnotte de 43 km est moins poussiéreux pour le deuxième véhicule. Arrivée à la pourvoirie Moko vers 11h45 où un toujours aussi agréable accueil du patron, des employés et des innombrables mouches et moustiques nous attendent. La pluie prend fin et ne se manifestera pas pour le reste du séjour sauf pour une bonne ondée de 15 minutes le jeudi pm. Bref les 7 jours ont été très beaux côté température. Si notre séjour de l'an passé fut excellent voir exceptionnel au niveau des prises je pourrais qualifier cette année de très bonne. L'eau de surface était à 56 degrés à notre arrivée alors que l'an passé elle était à 66 degrés. 10 degrés d'écart fait un bonne différence sur l'activité des poissons et leur localisation. Les deux premiers jours ont été plus difficile pour le doré nous. Par contre on a investi un peu plus de temps pour la grise en début de semaine qui a bien répondu quand même avec cette eau plus froide. Deux belles grises, une 5.4 lbs et mon record pour ce lac 11.2 lbs. Mes partenaire on aussi pris leurs grises entre 5 et 9 lbs. Le doré s'est montré beaucoup plus actif le troisième jour quand l'eau à dépassé les 60 degrés et de plus en plus pour le reste de la semaine où l'eau se réchauffait pour attendre 67 degrés le dernier jour. Les prises ont été nombreuses, beaucoup de trop gros quelques trop petits entremêlés de gluants pas gluants mais la majorité de nos dorés conservés sous vide pour rapporter étaient entre 49 et 53 cm. On en a mangé sur place évidemment. Le plus gros de la semaine a été capturé par mon partenaire du jour soit un beau 68cm. On reconnait la ''shape'' d'une grosse femelle qui vient de pondre. J'ai malheureusement peu de photos de dorés et de paysages car j'ai oublié mon chargeur de Iphone et personne en avait un. Fini les photos à partir du quatrième jour. Les brochets ont bien répondu mais pas de record comme l'an passé. Les conservés, une quinzaine, variaient entre 5 et 11 lbs et environ une vingtaine de remise à l'eau (pour le groupe) Voici les seules photos du magnifique paysage qui nous enveloppait que j'ai captées: un coucher de soleil et....... Un lever de lune. Enfin comme pour les deux années précédentes la qualité du service et de l’hébergement était au rendez-vous. Cabane à poisson très propre et bien équipée, glacières avec glace pour les chaloupes louées ou pour ceux qui n'on pas de vivier dans leur propre embarcation, moteurs en excellente condition et chaloupes à fond plat pour le confort. Bref tout ce qu'il faut pour rendre les clients heureux. C'est encore réservé pour l'an prochain, j'ai déjà hâte. Merci.
  2. 2 points
    Belle pêche la fin de semaine dernière mais a peine péché 5 heures et on en a prit 3 et échappé 2, j'ai perdue 2 jours à cause des vents. La grosseur des prises et la quantité a augmenté depuis ces dernieres années la raison qu'il ont mit le cotas à 3 au lieu de 2 pour pas trop faire baisser les bancs d'eperlands. On en a profité aussi pour visiter le zoo de falardeau et aller bouffer à la brasserie de Mario Tremblay. Quelques photo la plus grosse approchait les 6 livres.
  3. 2 points
    J'ai pas de filet dans mon bateau. J'ai dépensé plus de 1500$ pour pêcher. Il me semble que ne pas me prendre dans des filets est pas trop demandé. J'ai pris trois grise et 3 moucheté en 6 jours. Dans un filet il y avait beaucoup plus que cela. L'an dernier j'ai passé 10 jours au parallel 51 sur la Mistassini a pêche et jouir de ce merveilleux lac. Je gardais un poisson par jours les autres remise a l'eau. A part du doré il était très difficile de prendre la moucheté et grise. En plus ce prendre dans un filet et très dangereux pour notre sécurité et endommager nos bateau. Surtout quand le vent se lève. Voici une photo de filet a truite grise au large avec bidon d'huile noir. Avec le vent impossible a voir. Quand tu roule a 40KM plus ??????
  4. 2 points
    les berges sont dégueulasses,déchets de toutes sortes et pourtant,pas grand indien de ce côté-ci du fleuve.....je les défends pas mais........ L'humain est a blâmer,blanc,jaune,orange.
  5. 2 points
  6. 2 points
    C est vrai, beaucoup de blanc sont pas mieux Alain
  7. 2 points
    Bon points XRap. Pour le lac en question, j'ouvre régulièrement l'estomac des spécimens que je garde et très souvent j'y trouve du petit méné de 2-3 cm et quelques fois des perchaudes donc il en faut en Ta! des petits ménés pour se ramasser avec une bedaine . Dans ce lac, pêchais-tu a des profondeurs plus grande que 50 pieds ? Perso, je fais 99% de ma pêche dans le 40 pieds le long de pentes abruptes. Pour la ouananiche, les caméras sont prêtes donc je devrais être bon pour rapporter mon voyage comme les années précédentes dans la section récits ! Ensuite je vais allez checker les ours mi-juillet et début août . Ben
  8. 1 point
    Un peu d’insomnie cette nuit suite à une grippe d’homme qui m’a cloué au lit hier. Quoi de mieux dans ce temps là que de réfléchir à des questions existentielles comme par exemple, les habitudes de la grise. J’ai remarqué que le poids moyen des grises semblent plus élevés sur les lacs du sud de la province (Memphrémagog, Champlain, etc) vs les lacs des Laurentides, Mauricie, etc. Il n’y a rien de scientifique dans mon approche, seulement un constat à partir d’information trouvé sur le net et ma propre expérience. Je me demandais si ça pouvait être relié à la température de l’eau et la fonte des glaces qui arrive plus tôt au sud ce qui entraîne une activité prolongé donc une meilleure croissance. Autre fait est que les lacs que je pêche ne contiennent pas de gaspareaux ou d’éperlans mais plutôt de la perchaude, et méné commun donc c’est peut être relié à l’abondance de nourriture. Vous en pensez quoi ? Mon autre constat est que dans les secteurs Laurentides, Mauricie,, (les 3 lacs que je connais bien), la grise se tient pratiquement toujours dans 40 pieds d’eau. Je ne vois très rarement des grises en bas de çette profondeur et rarement en suspension. La température de l’eau est certainement un élément clé mais si c’était le cas, je trouve surprenant de ne pas voir de grises en suspension à 40 pieds dans des zones de 70-80 pieds de profondeur ou plus dans. Encore une fois, est-ce relié au type de poisson fourrage des lacs que je pêche qui modifie son comportement ? J’ai d’excellents succès à la grise et je trouve ça intéressant que mon expérience varie grandement de l’information que l’on peut trouver sur le net ! Et vous, Quelle est votre expérience? PS : 2 dodos avant notre départ vendredi pour notre traditionnelle semaine annuelle familiale de pêche à la ouananiche au Lac St-Jean! Câline que j’ai hâte !
  9. 1 point
    Rien de concluant a la grise mais en apres-midi j’ai sortie du bass question d’avoir de l’action dans ma journée
  10. 1 point
    Aucun rapport nous sommes en 2019. Je crois que le blanc a beaucoup changé et nous travaillons pour jouir de la nature. La situation avec le magnifique lac Mistassini a rien avoir avec le passé. J'y vais depuis plus de 17 ans et crois moi il commence a y avoir un méchant problème. La baie pénicouane et presque morte même au débute 01 juin très difficile. Je suis le seul qui a pris du poisson cette année dans la baie la première semaine. 2 moucheté. Même au nord du Lac a 80 km la pêche n'est plus la même. Le pêche au filet doit arrêter.
  11. 1 point
    Félicitation pour ton nouveau record et merci de partager.Ta photo de lune est superbe
  12. 1 point
    un chargeur intelligent va s'ajuster côté ampérage. Le début de la charge se fera à 10 ou 12 ampères selon ton chargeur. Au fur et à mesure que la batterie se charge (voltage augmente), l'ampèrage va diminuer. Quand le voltage atteint 14.4 volts (dépendant du chargeur), l'ampérage est minime (juste ce qu'il faut pour garder le voltage. Puis, le chargeur tombe en mode "float" , le voltage descend à environ 13.8 volts et l'ampèrage est très bas (milli-ampère) ce qui te permet de garder ta batterie à toute sa capacité. Ce cycle dure environ 24 heures. Ça donne rien de charger à 2 ampères.
  13. 1 point
    Le pire , c'est que c'est eu qui le gère maintenant . Cliss , va mettre tes filets ailleurs ...innocent le pêcheur t'amène du cash , laisse la chance me semble Minimum
  14. 1 point
    le blanc a scrappé infiniment plus de poisson que l'os**e d'indien filet de mort
  15. 1 point
    Merci vive la pêche Jocelyn
  16. 1 point
    Salut Ben, je crois que tu as donné de bonnes réponses à tes questions. Température, nourriture et saison favorable plus longue. Entre autre, dans un des lacs que tu pêches et que je connais bien, la grise se nourrie en grande partie de plancton, n'y trouvant pas éperlans, gaspareaux ni cisco. Elle trouve son compte en perchaudes au printemps quand l'eau de surface est encore froide mais aussitôt que l'eau se réchauffe son régime minceur s'installe. La chair très rose-rouge le démontre bien. Un régime de plancton ne produit pas d'énormes spécimens. Bon voyage à la ouananiche.
  17. 1 point
    la baie c'est fait excommunier
  18. 0 points
    Pas un cadeau ça sûrement l œuvre des indiens et personnes ne peut les empêcher, même histoire dans mon coin, je les ai déjà vue braconner le saumon sur la moisie et la faune a rien fait Alain
  19. 0 points
  20. 0 points
    Je suis a la baie Pénicouan 01 juin 2019! Je me suis pris dans un filet. J’ai avisé l’accueil et les agents de la faune. Deux jours plus tard mes voisins au camping aussi ont rencontré un filet. Rien n’avait été faite à propos de ma plainte. Dangereux pour notre sécurité nautique des filets de pêche non signalé par Boué! En plus je suis bannie parce que je manqué de respect envers le maître de trappe. Je lui est dit qu'il était un menteur rien de plus.
×
×
  • Créer...