Classement


Contenu populaire

Showing most liked content since 2017-07-21 tous le site

  1. 20 points
    Une journée de socialisation avec Wildcat et Le Bichon avant été prévue dans ma rivée, sur le fleuve dans le coin des battures aux Veaux et Provencher, et un peu en aval vers celle de Champlain, afin de pêcher et de mettre nos potins a jour. Mardi le 7 août fût retenu , car les astres étaient alignés . Mais la veille le téléphone sonna chez moi, et c'était Le Bichon qui m'informait qu'il avait trop d'ouvrage au bureau, et qu,il préférait travailler dans sa paperasse, et que de venir perdre son temps, a venir écouter nos éternelles niaiseries le blasait, et que de toute facon ses chances de capturer des gros jaunes sont meilleures dans son bain, que de venir avec nous. OK' OK' dis-je le pousseux de crayon, on vas se passer de toi sans problème. La mise a l'eau fût faite, telle que prévue au Cap de la Madeleine a 7.00 AM. C'était tôt oui, mais il fallait profiter de la marée, du matin et aussi de la fraîcheur matinale. Une surprise, mais qui n'en n'était pas une trop trop nous attendait a la mise a l'eau, soit la couleur exécrable du fleuve. Avec tous ces déluges que nous avions eu sur le Québec les jours précédents, le fleuve en subissait les contre coups, et vomissait vers Québec ,les dizaines de gros affluents en amont , qui eux, se déversaient dans le fleuve. Une surprise encore même avant notre départ attendait Wildcat, car a son retour a pied, vers le quai et ce du stationnement, s'est appercu que j'étais assis a l'avant de ma rivée. Aille man, kosse tu fais assis en avant ? Furent ses premières paroles censées du matin. Ma réponse fut assez claires genre !! Ca fait assez longtemps que tu me picosses sur ma rivée et sa propreté, mes piêtres qualités de pêche de nos sorties 2017, alors ce matin, tu vas ou ce que tu veux, fais ce que tu veux, pis moi je me fais trainer le C.. Tu as les cartes sur le sonar, et si tu es pour rentrer dans les roches et arracher mon pied de moteur, ma rivée est assurée valeur a neuf . Let's go montre moi tes capacités. Instinctivement il s'alluma une cigarette qui fût consommée en 30 secondes, Sa nervosité était palpable même s,il avait encore les 2 pieds sur le quai. Bégaiement, cafouillement, c'était tout ce qui était audible . Je pris une corde, et je fie semblant de m'attacher sur le banc du matelot en avant, afin de lui montrer le TRÈS sérieux de mon offre. Lollllllll une autre cigarette fût grillée a la vitesse de l'éclaire pendant que je lui montrais les fonctions du moteur et sonar. Larguez les amarres mon Capt, car on perd du temps ici a niaiser , je lui ai crié. A contre cœur , il prit les commandes et se dirigea vers le chenal mais a la vitesse d'un 2 HP. Moi, juste entre nous ici, je savourais ma vengeance sur ces pseudos ti-zamis qui me donnent des jambettes parfois. Une fois le chenal atteint il vira sur le Cap 280 degrés en direction du pont Laviolette et le LSP. Aprés avoir admiré l'amphitéatre Cogeco a la sortie du st-maurice, j'ai crié STOPPPPPPPPPPPP. J'ai dit une fois arrêté..Aille tu me niaises tu ?? Non Non pourquoi ?? Ben nous avions décidé d'aller vers Bécancour me semble ? Oui et on s'en vas la non ?? hummmmm Bécancour c'est par la en lui montrant la direction vers Québec et la centrale Nucléaire. En ce moment on se dirige vers le LSP et Montréal Mon Capt du matin me dit par la suite, non sans griller sa 3 iemes clopes , que l'eau lui coulait dans le dos, ses bobettes étaient mouillées, et que je devais reprendre le contrôle de ma rivée. VICTOIREEEEEEEEEEEE dans ma tête me criais-je , car il n'aurait pas passé la journée comme ca. A ce moment J'avais en mémoire mes sorties sur le LSP en 2016 , alors que pro St-Pierre , maniait d'une main experte les commandes de ma rivée , et que nos journées se passaient sans avaries. C'est a ce moment que nous découvrons les petits cotés inconnus de nos peudos ti-zamis croyez moi. Trop facile de pitonner son clavier, avec une coupe de vin et critiquer les autres, n'est ce pas ?? Bref, un faux départ stressant pour un et hilarant pour l'autre, mais qui cachait une journée que je n'oublierai jamais, car une bête jaune, un monstre, attendait SA proie ( mon leurre) . JE, car j'avais repris les commandes de ma rivée, mis le cap vers l'aval , afin de nous diriger vers les lieux que je vous ai mentionné ci-haut. Vue que l'eau était très opaque et sale, il fût décidé de pêcher peu profond, avec des leurres très bruyants. Les dorés jaunes selon mon expérience, se tiendraient peu profond, car le soleil ne pénétrait pas loin , a cause de ces eaux troubles. Ma stratégie a été la bonne car dès les premières minutes, un jaune de calibre moskito ou pee-wee attaqua mon leurre. Il avait faim, en comparant le jaune et mon leurre. Si lui avait faim, les gros avaient faim aussi. Euphorie éphémère , car 3 heures plus tard, mon vivier était encore vide et sec. Après 6 ou 7 plateaux et battures plus tard , une pause collation, pipi, et cigarettes , fût décrétée par les membres a bord de ma rivée. Nous avions aussi essayé a la jigg a différentes profondeurs et quelques poissons s'étaient laissés puisés. A ce moment de mon récit, je tiens juste a vous dire que comme toute joute de hockey, ou baseball, que la game n'est jamais finie tant que votre bateau n'est pas de retour sur votre trailer. Midi sonna plus en aval, soit du clocher de l'église de Champlain, et comme par miracle, 4 jaunes , 3 achigans, et 1 bar rayé d,environ 13 pouces fûrent capturés. Au moins 2 jaunes nageaient librement dans mon vivier en attente d'être fumés demain. Après une heure j'ai dit a mon moussaillon , on vas revenir dans une heure, alors que la marée sera a son plus haut, et que le plateau vas devenir plus calme, les jaunes seront au repos surement . Et ma décision fut excellente car UN, gros jaune attendait MON leurre. Entretemps 2 autres structures furent pêchées , et un beau jaune de 53 cm , alla nager avec ses 2 frères dans mon vivier. 14.30 heures sonnait a nos montres et un peu comme en désespoir de quête d'un trophé , je mis le cap sur cette structure qui n'avait pas encore livrée tous ses trésors. Une fois que l'écart de 16 pieds a 4 pieds fût trouvée, j,ai tiré un marqueur a l'eau afin de bien voir facilement l'endroit de nos yeux. 2 -3 passes et leurres plus tard, je fouillais dans mon coffre a leurres et une étincelle jaillie . Yesssssss ce super leurre qui en 2015 avait causé une catastrophe sur la faune marine du LSP , en ayant été assailli sans arrêt par tout ce qui nageait, se devait de REFAIRE ses preuves . En l'attachant a mon fluocarbone ,je lui ai susurré a l'oreille ceci.. pssst écoute le pit , c'est un last call pour toi , et si tu ne fait plus tes preuves, tu vas partir a la dérive vers la ville du maire Labaume. ET LE MESSAGE FÛT BIEN COMPRIS. Le ronron du moteur après 2 tours de ce plateau, et 2 autres jaunes de capturés, faisait baîller , grandes mâchoires ouvertes mon moussaillon , car je pouvais voir ses amygdales noircies par le nicotine, alors qu'une secousse faillit m'arracher ma canne de la main . J'ai crié a l'autre, roule vite je suis pris entres 2 roches. J,ai placé mon moteur au neutre et alors que je tentais de me déprendre du fond, ma canne se relacha et se tendit de nouveau... Non non non, man, c'est pas des roches, et je ne suis pas pris au fond, ais-je crier . Jamais je n'aurai pensé a un gros jaune, car mon ferrage a eu lieu dans les 6.1 a 6.3 pieds de profond. Je me devais d'être doux, car en bobine j'utilisais de la tressée et un bout de fluo de 8 lbs.. Le silence sur l'eau trahissait notre nervosité, a tenter de voir quel était ce poisson . Apres un bon 4-5 minutes , nous avions dérivé déja dans 20 pieds de profond, et ce monstre, gardait le fond. Un autre 4-5 minutes a lentement le remonter par palier afin de l'apercevoir , fit en sorte qu'un immense ombrage blanchatre fût appercu un bref instant. Croyez moi toutes les espèces y ont passés mais sans mentionner ( un doré). Mais lorsque Wildcat pris la puise en main , nous avons appercu un doré jaune. Le silence fût brisé par des jurons que la censure ici m'oblige a ne pas écrire. Un gros jaune, immense, énorme qui fuyait mon étincelante rivée par en dessous de la coque. J,ai dit a Wildcat, prépare toi, car a 3 tu le puises. 1-2-3 GO et comme on dit dans le jargon ( la shake nous a poignée) Oufffff il était minuit moins une, car mon leurre s'est décroché en embarquant ce jaune dans la puise. Maintenant c'était d'agir avec diligence, rapidement et douceur afin de ne pas blesser ce géniteur. 3 actions furent nécessaire , soit la prise de photos, et remise du jaune dans la puise a l'eau, prise des mesures et photos en meme temps et remise du jaune dans la puise et l'eau et finalement prendre le doré dans mes mains , pour l'oxygéner pendant plusieurs minutes jusqu'à ce qu'il soit en forme pour repartir vers le fond. et le mesurage et la remise a l'eau Le temps était a la relaxation, et reprise de nos émotions , et Wildcat sortie de sa glacière 2 de ses bières préférées , afin de trinquer l'événement. Le moteur fut arrêté, et nous avons profité d,un bon vent et une dérive vers Québec pour nous ressaisir. Une fois que tout ceci fût fait, alors nous dérivions au dessus du poulier Dubord , et il fût convenu que notre journée était terminé , et de remonter le fleuve jusqu,a la descente soit a une bonne 30 aines de minutes de l'endroit ou nous étions. Voila chers lecteurs et méchants détracteurs de tout acabit, j'ai relevé la barre d'un cran pour mon prochain gros jaune cet automne , qui mesurera espérons autour du 85 CM. De terminer en disant ( méfiez vous de l'eau qui dort) . Résultat final : 7 dorés jaunes , 3 achigans, et 1 bar rayée, tous capturés entre 5 et 8 pieds de profond
  2. 16 points
    Bonjour à tous, J'ai été assez absent dans les dernières semaines en raison de l'arrivée d'une nouvelle petite pêcheuse dans notre famille. En effet, c'est le 14 juillet que la petite Arielle Touchette arriva parmis nous! Voici une photo avec son grand frère très heureux de l'accueillir (il m'a déjà fait part qu'il voulait l'amener à la pêche ) Bref la petite nouvelle nous tien bien occupé avec des boires aux 45 minutes...
  3. 15 points
    dimanche matin,5 heures,le cadran sonne.je me réveil tout perdu en pensant que je travaille ce matin la.....ben non,c`est la sortie!phiou.....mon stock est préparer la veille,me reste a le prendre,aller chercher mon sandwich et mon pepsi.j`emmène des trous de beignes pour garrocher a mini mais en fin de compte,il est arrivé a midile temps de déblayer son auto,faisait 9 degré chez lui! c`était un tantinet frisquet a montréal itou...mais quelle belle matinée,tout le weekend en fait! la veille de notre sortie,me suis fait surnommer le pogneur de roche par mon partner,il est supposé de me protéger mais fait le contraire....... bah....pas bien grave,je vais lui montrer qui est le meilleur tout simplement avec preuve a l`appui! pas ma plus grosse mais la plus belle de l`année! elle tenait le fond et voulait pas remonter........une vraie battante! 2 bateaux étais de la sortie,1 bateau qui est arrivé a midi ou presque,je vous laisses deviner lequel! bon,ca commence ben,y fais déjà la baboune!beau bateau mini!peut pas en dire autant que le capitaine.....le bras du moteur est quasiment plus grand que lui! je suis fatigué en début de journée,je dit a raton,``passe par la,drette n dessous,ca va me réveiller! bon,laissons faires les niaiseries habituelles et passons aux choses sérieuses,les photos de poissons! raton commence sa journée tranquillement avec un break.... comment ne pas l`aimer,un vrai ptit ange qui est capable de prendre du poisson! francois a l`habitude d`en prendre des plus gros mais un poisson est un poisson ont s`est pas servi de la puise pcq je pense qu`ont l`aurait perdu,y aurait passé par les mailles! mini nous appeles et nous dit``venez vous-en ici,ca mord en ta,sont gros en ta etc etc etc ont n`arrives la et me dit``awelle ta jig drette la`` sont toutes dans l`eau! je l`ai pas écouté,j`ai jiggé ailleurs,l`avoir écouté,jaurais ptête pris plus gros....... pas de trophé cette journée la mais une vingtaine de prises,plusieurs échappées(tous des monstres!)4 keepers qui ont finis dans la poêllonne,pas mal d`échappées,une couple d`achigans de 3 livres et + et une maudite belle journée passé sur l`eau bien accompagné! dorés pris avec jig et curly,jig et méné rubber perchaude,achigans pris avec jig et curly,tubes. pas de grand récit mais simplement qu`un petit compte rendu d`une journée que j`ai bien apprécié.
  4. 14 points
    L'automne passé, j'ai mis la main sur une chaloupe dans le but de "découvrir" la pêche sur le fleuve dans le coin de Repentigny. Pourquoi "Repen"? Parce que j'ai un endroit pour y laisser la chaloupe et la mettre à l'eau... Et bien, je l'ai finalement fait (première fois!) la fin de semaine passé! La météo, vous le savez, était géniale! Quand on découvre un plan d'eau grand comme ça, et qu'on part de zéro, il y a beaucoup de prospection à faire! Autant pour trouver le poisson que pour trouver la technique efficace. Je ne suis vraiment pas habitué à ce genre d'environnement, pêchant habituellement en petite/moyenne rivière ou en lac... Donc, ma journée de samedi s'est terminé en bredouille, mais j'ai vraiment aimé ma chaloupe! Et que dire du Minnkota i-Pilot!! La meilleure invention après la roue!! Littéralement un "game changer" comme le disent les anglos. Dimanche matin, après avoir fait un beau doré de 19.5" au spinnerbait (je cherchais brochets et achigans), je suis allé chercher ma fille afin de lui faire prendre son premier poisson 2017. Lorsqu'on est retourné au spot, plus de dorés, mais des achigans actifs!! Ma fille en a finalement mis un beau au sec après en avoir échappé trois. C'est l'expérience qui entre... Un vraiment beau!! Et moi, j'en ai pris deux (mais ça importe peu). Tous les achigans faisaient plus de 16"! Une sacrée moyenne!!! Je dis donc, vivement le fleuve et que la fin de semaine arrive au PC! On a juste hâte d'y retourner!!
  5. 13 points
    Du 13 au 16 août 2017, j'ai eu l'occasion de faire un deuxième séjour cette saison à la Pourvoirie Chevreuil blanc. Depuis trois ans, j'étais membre d'un groupe formé par notre collègue Mirage (vous pouvez lire, ou relire le récit de notre dernier séjour du 3 au 6 août). Cette fois-ci, nous sommes allés en duo : Moi et ma complice des 31 dernières années! Le 13 août vers midi, c'est le départ! Nous arrivons à l'accueil où on se fait dire que la pêche à la mouchetée est très difficile. La semaine précédente, j'avais moi-même éprouvé quelques difficultés... On se dit alors que de toute manière, nous sommes là pour des vacances et si ça mord, ce sera un bonus. Nous nous dirigeons donc vers notre camps, le numéro 24 du secteur Provision, situé sur le bord de petit lac Lucien, un lac qui n'est pas offert pour la pêche. Moins d'une demi-heure plus tard, nous étions sur l'eau. Sur ma canne, j'ai installé un plomb keel d'une demi once, un chapelet talisman violet de 36 pouces et un bas de ligne de 16 pouces muni d'un hameçon slow death et d'un vers. Ce montage m'avait rapporté deux beaux combats le dimanche précédent. Sur la canne de ma complice, j'ai hésité avant de choisir son montage. J'ai alors raisonné ainsi : comme elle me disait qu'elle craignait de ne pas prendre d'arc-en-ciel. Je lui ai donc installé comme moi un plomb keel d'une demi once, suivi d'un chapelet Lucky Strike couleur cuivré que je n'avais jamais encore utilisé pour l'arc-en-ciel, suivi d'un bas de ligne de 12 pouces muni d'un hameçon slow death et d'un vers. Elle fera donc le test de ce chapelet qui s'avérera très attractif puisqu'elle prendra sept belles arcs-en-ciel, sans compter le nombre de combats qu'elle a perdu... Nous commençons par patrouiller la première baie où se situent les camps, mais, comme il y a beaucoup d'embarcations sur le lac et que plusieurs sont situées dans ce secteur, je décide de prendre le large afin de nous diriger vers une autre baie située complètement à l'autre extrémité du lac. À mi-chemin, ma douce lâche un cri : « Je pense que j'ai quelque chose!! » Incrédule, je tourne l'oeil vers sa canne, et en effet, elle plie et bouge vivement! Un premier combat qui se résulte en une première arc-en-ciel dans le filet! Vous auriez dû lui voir les yeux, le visage heureux! Moi, super fier de la voir ainsi prendre la première arc-en-ciel de notre séjour! Nous remettons nos lignes à l'eau et poursuivons notre route vers la baie du fond et je la vois compter le nombre de pieds de ligne pour se rendre à 85, comme je lui avais conseillé – et moi je la descendais à 100, afin d'explorer une différente profondeur et il n'a fallu que quelques minutes pour que j'entende : « j'en ai une autre! » Incroyable! Nous venions d'arriver sur l'eau et déjà elle avait deux belles arcs-en-ciel, elle qui craignait ne pas en prendre à cause de son inexpérience! De mon côté, rien, aucune touche et juste avant d'entrer dans la baie, à la hauteur du haut-fond qui se situe à l'entrée et où nous devons monter nos lignes afin de ne pas nous accrocher, je décide de changer de stratégie. Je lui dis de ne rien modifier à sa stratégie, moi je change mon chapelet : talisman bleu pâle 30 pouces et je raccourcis mon bas de ligne pour me ramener à 12 pouces. Je déroule quand même 100 pieds de ligne. C'est instantanée! En entrant dans la baie j'ai une première touche, puis une seconde et cette fois, ça y'est! Le combat commence, la truite est à vue, ma partenaire prend la puise et... Ah non! Pas encore comme dimanche dernier! Elle s'est détachée! C'est surréaliste mon affaire et je me demande si ce n'est pas tout simplement une question de confiance. Mais le bleu semble être plus attirant que le violetNous nous remettons en route et parcourons à quelques reprises la baie, et j'ai une autre attaque, un combat et... oui! Elle se retrouve dans l'épuisette! Enfin! Une arc-en-ciel qui frôle les deux livres! Nous décidons néanmoins de sortir de la baie puisque trois chaloupes s'y trouvent, qu'une autre s'en vient. Nous remontons nos lignes, traversons le haut-fond et je dis à ma compagne qu'elle peut dérouler sa ligne. Surtout, qu'elle garde la même profondeur. Ce fut payant pour elle, puisque deux autres arcs-en-ciel se sont laissées séduire par son montage! Première soirée, dans le “cooler” : Elle : quatre arcs-en-ciel Moi : une arcs-en-ciel Devinez ce que nous avons mangé pour le souper? Accompagné d'une bonne bouteille de La Sablette, un petit vin de la Loire que nous apprécions tous deux! Jour 2 Notre cédule de pêche ce matin là nous menait au petit lac à la Loutre situé au nord du secteur Provision qui contient de l'arc-en-ciel et de la grise. Nous arrivons sur les lieux à 7h05 pile, heure de mon tableau de bord, mais... Le lac est déjà occupé! Que faire? Nous décidons de faire demi-tour et d'aller sur le Samlock qui était le deuxième lac qui nous était attribué pour cette journée. Nous pêcherons donc la mouchetée! (Pour faire suite à cette affaire, lorsque nous sommes sortis dimanche, j'ai signalé à l'accueil que le lac à la Loutre était déjà occupé à notre arrivée, et la dame à la réception était très contrariée de ça, même si je lui disais que ce n'était pas si grave! Elle a consulté ses fiches et elle m'a dit que nous devions avoir ce lac pour nous seulement cette journée là! Que si une telle situation se reproduisait, de venir immédiatement le signaler à la réception et que quelqu'un irait avertir les clients qui ne respectent pas leur cédule.) Revenons à notre journée sur le Samlock où la pêche a été très difficile. Nous avons commencé par explorer les secteurs de la première partie du lac : devant les quais, près de la fameuse grosse roche, la zone après les chalets et la petite baie derrière la pointe et le haut-fond... Niet, rien, si ce n'est de nombreux crapets soleils et d'une perchaude d'une taille moyenne que je conserve pour nous faire une entrée. Nous décidons donc de rentrer au camps et d'aller nous faire un lunch et soudain, j'ai une touche qui se révèle être une mouchetée de 10 pouces. Chose étonnante, une fois dans le filet, elle crache un killer crawler orange en parfait état! Je décide de conserver ce leurre en le mettant simplement dans ma boite à vers. Je remets ma ligne à l'eau et hop! Une deuxième plus intéressante cette fois qui frise le 12 pouces! Mais le calme revient rapidement et un autre crapet se retrouve accroché à mon hameçon. La perspective de manger un bon sandwich , une entrée de perchaude et de prendre une bière devient alors plus alléchante que de rester sur l'eau, mais nous décidons déjà de revenir sur la Samlock en début de soirée et de nous rendre complètement à l'autre extrémité du lac, dans une des deux baies, celle à droite. Après une petite pause qui nous a fait du bien, nous sommes donc de retour sur le Samlock vers les 16h30. Nous ne perdons pas de temps et nous nous rendons à notre destination où nous trouvons déjà deux chaloupes d'installées, mais qui décident de quitter les lieux dès notre arrivée. Sur place, c'est le calme plat. Rien, aucune action et rien non plus sur le sonar. Après une heure, je me demande s'il faut rester là, quand soudain une petite touche se manifeste sur la ligne de ma complice! Mais en ramenant sa ligne, rien, sauf un vers amoché. Alors qu'elle se réinstalle, ça mord de mon côté! Et une fois dans la puise... une petite truite qui dépasse à peine le 9 pouces. Bon, au moins il y a quelque chose par ici. On remets la ligne à l'eau et voilà qu'une truite mord à la ligne de ma partenaire qui peut enfin célébrer sa première mouchetée du Samlock! La baie nous a procuré encore quelques belles prises, donc une de 14 pouces. Mais le ciel se couvre, des nuages gris se pointent et le soleil commence à descendre, nous décidons de rentrer. À notre arrivée près des quais, nous voyons un monsieur qui jigait. Bang! Il en prend une devant nous! Puis, bang! Une autre! Il fait noir, on ne voit plus grand chose, mais je décide de mettre ma ligne à l'eau et c'est instantané! Bang! Je la remonte et wow! La plus grosse de nos mouchetée qui fait presque 15 pouces! Nous décidons malgré tout de rentrer au camps avant de vraiment ne plus rien voir. Jour 3 Ce matin là, on nous avait attribué le petit lac Bouleau. Sur l'eau dès 7h00, l'action ne s'est pas faite attendre, mais elle fut décevante! De minuscules crapets venaient s'accrocher à nos hameçons dans des profondeurs où habituellement nous prenons de la mouchetée. Le sonar indique qu'il y a des bancs de poissons, mais ça ne semble être que des crapets qui mordent à la traine, à la jig! À 8h30, prise de décision : Nous allons sur le lac Provision et nous laissons faire la mouchetée. Une bonne décision! En une heure trente de pêche, nous avons récolté deux arcs-en-ciel, une d'un peu plus de deux livres sur ma ligne, et une d'une livre et quart pour elle, toujours avec les mêmes montages (cuivré pour elle, bleu pour moi). Mais la faim nous a pris, et nous décidons d'aller casser la croute au camps et de revenir sur ce lac en fin d'après-midi. Vers les 16h00, nous regagnons le lac en décidant de nous rendre dans la baie du fond où nous n'étions pas allés en avant-midi. Sur le chemin, je prend une première arc-en-ciel de deux livres! C'est alors que je décide d'enfiler le killer crawler orange qu'une mouchetée avait recrachée la veille! Je descend ma ligne et j'ai un premier combat, mais la truite se détache à mi-chemin, ou bien elle n'était pas bien accrochée. Je rentre quand même ma ligne et je vois que le killer crawler ne tient que par un petit bout! Je le réenfile, et alors que je comptais, arrivé à 50 pieds, bang! Une attaque d'une force inouïe qui m'a pris par surprise!! Mais quel combat, ma ligne est pliée et je la sens très forte puisqu'elle n'est pas loin! La truite fonce vers la chaloupe et je mouline rapidement afin de garder la tension, puis elle se trouve en dessous de la chaloupe! Quel combat! Je mouline, puis je tire et ma partenaire me dit qu'elle la voit et qu'elle est à sa portée et... oui! Dans l'épuisette! Une belle grosse arc-en-ciel de deux livres et demi! Mon record à cette pourvoirie qui vient battre celui de 2.3 livres prise la semaine précédente! Nous nous regardons, quasiment incrédules en riant un bon coup! Dans ce moment d'enthousiasme, nous oublions de sortir la caméra! Pas grave, nous allons nous en souvenir! Nous poursuivons vers la baie, chemin faisant, elle en prend une autre belle! La baie allait aussi nous en procurer quelques autres, mais malheureusement, le ciel devient gris, le vent se lève et ça me semble assez menaçant. Nous décidons de mettre le cap vers le quai! Mais en sortant de la baie, ma compagne me demande si elle peut mettre sa ligne à l'eau malgré tout, je dis oui et arrivé un peu avant la grosse roche, elle prend une autre belle arc-en-ciel d'une livre et demi! Mais là, le vent est si fort, la pluie tombe, le ciel est gris et ça commence à gronder, on rentre les lignes, je mets le moteur à puissance maximale et nous rentrons au quai complètement détrempés. D'autres clients de la pourvoirie nous ont confié qu'ils nous surveillaient avec inquiétude... Jour 4 Un dernier petit tour improductif sur le Samlock... Improductif, pas tant que ça puisque quelques crapets sont encore venus s'accrocher à nos hameçons!! En conclusion, un beau séjour avec ma complice! La truite arc-en-ciel mordait bien – mais il semble que nous ayons eu plus de succès que d'autres qui nous confiaient aux quais ne pas en avoir pris, ou d'autres en avoir pris seulement une depuis leur arrivée! Nous étions bien fiers alors avec nos prises qui nous ont permis d'en déguster et de rapporter haut-la-main notre limite! On note que toutes nos arcs-en-ciel furent prises avec les chapelets Lucky Strike cuivré, et Talisman bleu. Rien sur le violet, ni sur le rouge, ni sur le vert pomme et rose (le fameux “chapelet de fille” - voir les récits de Mirage à ce sujet!) La mouchetée fut plus capricieuse, mais ça aussi ce fut assez généralisé, selon ce qu'on se racontait aux quais. On se dit à une prochaine fois pourvoirie Chevreuil blanc!
  6. 13 points
    Mon premier séjour de l’année au Chevreuil Blanc est enfin arrivé ! On est jeudi le 3 août et j’ai donné rendez-vous à l’accueil pour 14h00 à mes 3 partenaires de l’année dernière, Nicolas, Serge et Donald. J’arrive et Donald est déjà là à attendre avec impatience. Nicolas se pointe quelques minutes plus tard. Nous complétons l’enregistrement final et nous quittons pour le chalet 5 du Lac Provision. Serge viendra nous rejoindre à son arrivée. Selon les dires de Suzanne, la pêche est maintenant difficile pour la plupart des pêcheurs qui ne comprennent pas comment pêcher quand les truites sont en profondeur. Dès 15h00, tout le matériel est placé dans le chalet et dans les chaloupes et Serge n’est toujours pas là. Puisqu’il n’y a aucun service cellulaire, Donald retourne à l’accueil pour tenter de le rejoindre. Pendant ce temps, Nicolas va faire un petit tour dans la baie, question de tenter sa chance en attendant. J’attendrai le retour de Donald. Heureusement Serge est à l’accueil et Donald est bien content de le voir. Ils reviennent et Serge m’explique rapidement qu’il a eu une urgence à son bureau et qu’il a du aller régler ce petit problème. Par contre, il s’aperçoit que dans la précipitation, il a oublié une boîte à la maison. Downrigger, sac de couchage, habit de pluie et veste de flottaison sont absents. Il retourne chercher une veste à l’accueil et pour le reste il devra faire avec. 16h00, nous sommes enfin tous sur le lac et c’est le début de nos péripéties. La température annoncée pour les 4 jours est plutôt chancelante. Un peu de soleil, beaucoup de nuages avec de la pluie et des orages sont annoncés. Tout un cocktail en vue ! Par contre, pour l’instant, tout est calme. C’est nuageux, pas de vent et pas de pluie en vue. Pour cette première soirée sur le Provision, je fais équipe avec Nicolas et Serge sera avec Donald. La température de l’eau de surface à 72 F est de 5 degrés moins chaude que l’année dernière. Alors que les truites arc-en-ciel étaient 30-40 pieds de profond, on les retrouve cette année majoritairement entre 25 et 30 pieds. Ça sera donc la profondeur à atteindre pour avoir du succès. La pêche commence rapidement et je fais les 2 premières prises mais rien de gros. Environ 1.5 lbs remis à l’eau. Nicolas fera les 2 suivantes. Le retour au chalet se fait vers 20h30 avec une très bonne première soirée pour nous qui se termine avec un total de 4 prises conservées et 4 remises à l’eau. Une soirée beaucoup plus difficile pour Serge et Donald avec une bredouille. Nos 4 truites ! Nicolas devant nos truites accompagné par Donald. Un premier souper se fait avec des conversations intéressantes accompagné de quelques bières et verres de vin. Vers 23h30, c’est l’heure d’aller rêver à notre prochaine pêche. 6h00, c’est le réveil pour un déjeuner rapide. Nous changeons de partenaire. Nicolas ira avec Serge et Donald avec moi. Pendant que Donald se prépare, je fais un ajustement à son montage de cuillère et je lui mets un bas de ligne avec hameçon slow death. C’est maintenant un nouveau départ et j’entrevois que nous aurons sûrement de la pluie durant cet avant-midi. Mon premier trajet est toujours de faire le tour de la baie des chalets à quelques reprises avant de s’éloigner pour faire tout le lac. Après vérification, je m’aperçois que Donald ne sort que 75 pieds de ligne alors qu’il en faut au moins 100 avec son montage. La décision est bonne et sa première attaque ne se fait pas attendre. Je vois qu’il est fébrile et ne veut pas la perdre. Une belle arc-en-ciel de 1.5 lbs fera son bonheur et puisque c’est sa première, elle sera conservée. Quelques instants plus tard, c’est à mon tour avec une 2 lbs. Nous continuons notre quête et nous avons plusieurs attaques sans succès. Nous croisons nos partenaires et la pêche semble être bonne pour eux aussi. Nicolas a 1 prise gardée et 2 remises à l’eau et Serge, un peu moins chanceux, n’a pas de prises mais quelques attaques sans résultat. Oups ! La pluie commence à tomber. Nous enfilons nos habits et protégeons notre équipement avec des sacs. La pluie est de plus en plus forte et on voit Nicolas et Serge retourner au chalet. C’est vrai ! Serge n’a pas son imperméable. Il va chercher un petit haut de pluie en plastique transparent qu’il a retracé dans ses effets et revient sur le lac. La pluie assez intense ne durera pas longtemps mais on aura droit à de la fine pluie pendant quelque temps. Pendant cette période, Donald et moi réussirons à faire 2 autres prises et Nicolas aussi. Un peu plus tard, on se retrouve tous les 4 dans la baie du fond. Pour ne pas se nuire, pendant qu’un groupe est au fond, l’autre est au début et ainsi de suite. Pendant que Donald et moi revenons vers le fond, on voit Serge debout. Il ne doit pas être pris dans le fond pour être tout aussi excité. Et tout à coup, Nicolas sort la puise et enfile rapidement la belle arc-en-ciel. Une belle bête qui fait 2.3 lbs. Toute une prise pour Serge ! La pêche continue et nous voyons Nicolas et Serge s'éloigner vers le début de la baie. Nous sommes dans le fond et je fais un changement de montage. Puisque le vent nous pousse dans le pas creux et que c’est plutôt étroit, je dis à Donald de rentrer sa ligne et qu’on repartira en ligne droite par le centre de la baie. Alors qu’il remonte sa ligne, il sent un peu plus de tension. Étrangement, un long monofilament est entremêlé avec sa cuillère et son fil. Je coupe le moteur à zéro pour éviter une catastrophe. Je démêle le tout mais le fil se prolonge dans l’eau. J’imagine alors que quelqu’un a cassé et j’entreprends d’essayer d’aller récupérer la cuillère ou à tout le moins de sortir ce fil de l’eau pour éviter que d’autres se mêlent avec. Après presque 75 pieds, je sens enfin une résistance. Tout à coup, le fil se met à bouger de gauche à droite. Je dis à Donald, sors la puise, il y a quelque chose de gros. Incrédule, il pense que je blague encore une fois. Mais quand il voit le fil se démener d’un bord à l’autre, là il me croit. Alors, en gesticulant et riant à plein poumon, nous voyons apparaître une cuillère neuve Toronto Wobbler argent et au bout du bas de ligne, cette belle truite arc-en-ciel de 3 lbs, accrochée sans doute depuis peu ou pendant que je ramenais le tout. Nos amis de l'autre embarcation nous entendent grâce à l’écho dans la baie, se rapprochent de nous et croient à une blague ou à une très petite prise genre crapet ou autres. Arrivés près de nous, j’explique ce qui est arrivé et pour gonfler l’égo de Donald, je qualifie l'ensemble de la manœuvre de " La TECHNIQUE spéciale à Donald". Toute une aventure en ce premier matin ! Au sortir de la baie, je place mon downrigger pour tenter les grises dans les profondeurs mais sans résultat. Ouf ! Tout un avant-midi productif avec 8 arc-en-ciel gardées + 6 autres retournées dans leur habitat et aussi une petite grise remise à l’eau également. Un avant-midi très productif. Serge, Nicolas et Donald. On voit bien la belle grosse truite de 3 lbs prise par Donald. Comme on peut s’en douter, le lunch du midi se fera dans la joie et les rires. Le retour à la pêche de l’après-midi et fin de journée se fera à la mouchetée. Serge et Donald retourneront sur le Lac Bouleau, qui a su leur donner beaucoup de prises l’année dernière tandis que Nicolas et moi iront sur le Samlock. Durant ces 5 heures de pêche, le Samlock a été très généreux avec nous avec nos 25 mouchetées mais sans toutefois nous donner les grosses prises que nous voulions. Plusieurs ont été remises à l’eau et la plus grosse faisait 15 pouces. Pour Serge et Donald, ce ne fut pas la même histoire que l’année dernière. Seulement 6 mouchetées et Donald a encore une fois sorti une technique pour réussir à prendre 3 crapets. Une belle tablée de mouchetées Une autre journée qui se termine avec un bon repas, des discussions intéressantes et des éclats de rire quant à la TECHNIQUE de Donald pour prendre la plus grosse arc-en-ciel. Dès 6h00 le lendemain, c’est la préparation pour notre prochaine pêche à la mouchetée. Cette fois, je me joindrai à Serge et Donald ira avec Nicolas. Tous, nous irons sur le Samlock. Le lac est assez grand et on prend chacun des chemins différents. On se croise à l’occasion pour se renseigner où ça a mordu. Il n’y a rien de spectaculaire ce matin. Quelques prises ici et là, sans plus et rien de gros. Je vois Nicolas s’éloigner pour tenter sa chance dans les 2 baies au fond du lac qui nous ont données quelques prises la veille. Nous continuons dans notre secteur quelque temps et nous décidons d’aller dans ce secteur aussi. Le chemin pour se rendre est une section de grises alors nous tentons notre chance. On en voit plusieurs mais avec aucun résultat. Après avoir essayé la première baie, nous allons rejoindre nos partenaires pour voir ce qui se passe avec eux. Donald veut qu’on s’approche, il rit et nous dit qu’il a des choses à nous conter. Nicolas a remonté une grosse branche remplie de bouts de ligne de toutes sortes qui a avalé plein hameçons. Je me dis : Bon ! Ils vont m’inventer une histoire. Mais non ! Pas d’histoire, il n’y avait pas de truites. Ensuite, Donald nous raconte qu’il a perdu une grise qui s’est décrochée en un coup de queue sur la chaloupe. Et qu’il a réussi encore à prendre un crapet. Mais voici la suite….. Alors qu’ils pêchaient à la dérive dans ce petit secteur, ils se retrouvent plus près du bord. Par précaution, Donald rentre sa ligne et Nicolas part le moteur pour s’éloigner. Oups ! Un petit coup de vent et la ligne à Donald se retrouve sous la chaloupe. Immanquablement, la ligne s'enroule dans l'hélice du moteur et se casse nette. Nicolas arrête le moteur, le lève pour déprendre le tout. Il réussit à prendre le fil coupée et rentre le tout pour ne pas perdre le montage. Il y a un bon 50 pieds. Et voilà encore…. Nicolas s’exclame: Ça résiste et ça bouge, il y a une truite, je suis certain. Donald incrédule encore une fois, croit à une nouvelle blague. Mais tout était vrai. La plus grosse mouchetée de l'aventure a été puisée. Un fou rire s’est emparé de nous tous pendant qu’il nous contait cette nouvelle aventure. La TECHNIQUE de pêche de Donald aura réussi à prendre la plus grosse arc-en-ciel et la plus grosse mouchetée. Par la suite, nous continuons notre pêche sérieuse pendant quelque temps et par une technique plus conventionnelle, j’ai réussi à prendre le plus petit poisson. Une minuscule perchaude d’à peine 3 pouces. On en a rit une shot encore une fois. Il est déjà 13h30, plus tard que prévu, et nous retournons au chalet pour luncher et pouvoir pêcher à nouveau l’arc-en-ciel sur le Provision en fin de journée. Un autre avant-midi de plaisir et assez productif qui a rapporté 21 mouchetées avec 10 conservées et 11 remises à l’eau. Donald qui pointe sa grosse mouchetée. Un autre changement de partenaire se fera pour la soirée. Je retourne avec Donald et Nicolas avec Serge. Il est 15h30, il fait quand même assez beau mais avec le vent, le temps change vite. Il y a quelques percées de soleil mais beaucoup de nuages. Je ne prends pas de chance, j’apporte mon imperméable mais Donald ne le fait pas. Avant de quitter, je vois le haut de plie en plastique et demande à Serge s’il veut l’apporter. Il regarde le ciel et me répond qu’il n’en a pas besoin. Dès le départ, on décide qu’on va faire quelques passes dans la baie des chalets. Donald sort sa ligne et se rappelle qu’il faut au moins 100 pieds. Alors qu’il termine et vient à peine de mettre sa canne sur le porte-canne, il a une fulgurante attaque. Il me regarde avec un drôle d’air et se croit pris. Je lui dis de prendre sa ligne au plus vite. Dans l’énervement, il a de la difficulté à la décrocher mais réussit quand même. Il ferre et ça semble très lourd. Tout à coup, assez près de la chaloupe, il n’y a plus rien et c’est la désolation totale. À peine une demi-heure plus tard, c’est le déluge. Quelle bonne décision nous avons pris Nicolas et moi. Nous sommes à l’abri sous nos imperméables mais Donald et Serge doivent subir les frasques de Dame Nature pendant un bon 30-35 minutes. Heureusement, par la suite, le soleil est sorti pour les assécher quelque peu. Est-ce cette pluie ou le front froid annoncée qui va arriver avec une baisse d’au moins 10 degrés C en quelques heures mais la soirée est assez tranquille. On essaie tous nos trajets mais rien ne se passe. On retourne donc faire un tour dans la baie du fond et je réussis à prendre une petite grise de 1.5 lbs. Nicolas et Serge sont aussi dans la baie et ils ont réussi 2 prises. Pendant que c’est tranquille, j’explique à Donald l’histoire du chapelet de fille. Un chapelet Bolo que ma conjointe Sylvie avait acheté chez Sail et que j’avais qualifié de chapelet de fille de part ses couleurs rose, vert pomme et blanc. Elle m’avait fait la barbe à ce fameux séjour et dès mon retour j’avais été m’en acheté un. L’histoire a fait boule de neige depuis et tout le monde l’appelle le chapelet de fille. De nouveau au fond de la baie, je dis à Donald que je vais faire un changement de montage pour remettre le chapelet de fille. À la blague, il me répond qu’on risque à nouveau de prendre une grosse truite s’il rentre sa ligne. On quitte par le centre et dès qu’on a assez de profondeur, on sort les lignes. Dès que j’ai fini de sortir et que ma ligne se tend, j’ai une attaque qui a produit une belle truite de 1.5 lbs. Vu que c’est tranquille et que la pêche tire à sa fin, je la garde. Encore une fois, le chapelet de fille a fait honneur à sa réputation. Au sortir de la baie, le vent s’élève avec de gros nuages noirs et la température descend. Je ne prends pas de chance et me dirige plus directement vers le chalet. A peine accoster et débarquer, c’est à nouveau le déluge mais avec de forts vents. Nos amis sont en retard et arrivent à la grosse pluie. Il est 19h15 et ça sera terminer pour cette soirée puisque même si la pluie a cessé, le vent est coriace. Nous faisons un bon souper communautaire avec salade Caesar, ailes de poulet, côtés levées, pilons de poulet préparés par Donald accompagné de quelques bières et verres de vin. Le lendemain matin, il nous reste quelques heures de pêche avant notre départ prévu pour 11h00. Avant d’y aller, chacun ramasse quelques effets personnels pour pouvoir pêcher jusqu’à 10h00. Durant la nuit, il y a eu plusieurs orages et pour ce dernier matin, la pluie a cessé mais la température est pas plus froide avec du bon vent mais qui peut s’endurer. Serge sera mon partenaire du dernier matin et Donald sera avec Nicolas. Je recommence avec le chapelet de fille Serge fait de même mais un format légèrement plus petit. Ce n’est pas très long que je réussis à prendre une belle 2 lbs. Ensuite, c’est assez tranquille pour un certain temps. Serge et moi faisons un changement de montage. Mais rien de bon ne se produit. Je refais un autre changement et sort un chapelet argent et bleu écailles de poisson. Le changement est productif et une autre belle arc-en-ciel de 2 lbs est puisée. On croise Nicolas et Donald et c’est tranquille. Donald n’a rien et Nicolas qui est au downrigger a une prise. C’est un peu le calme plat pour Serge qui est à son 2e montage. Je lui demande s’il a un chapelet semblable au mien. Il en a un superbe argent et mauve qui devrait être efficace. Il fait le changement. À peine 5 minutes plus tard, il a sa canne dans les mains et il a une attaque assez féroce. I l ferre, il ramène tranquillement tout en gardant une bonne tension. Tout est parfait ! Sa canne est pliée et je vois bien les coups de tête. Soudainement, tout près de la chaloupe, d’un coup sec, le chapelet sort de l’eau. Ouf ! C'est difficile à accepter. Une bonne nouvelle dans tout ça, la couleur de nos chapelets semblent fonctionner. Au loin, on voit que Nicolas a une 2e prise. Il est 9h30, il reste à peine 30 minutes et on repasse dans les endroits où on a eu des attaques. Serge veut une truite à tout prix. Il dit qu’il ne sort pas avant de l’avoir. À la blague, je lui réponds qu’il faut quitter et qu’on ne peut pas rester toute la journée. Tout à coup, Serge s’exclame. Ça y est, je l’ai. Cette fois, c’est la bonne je suis certain qu’il dit. Elle semble bien ferrer. Il ramène, je me lève avec la puise et l’étire au plus long. Elle approche. Ça semble assez gros. Je commence à voir le chapelet puis la tête de la truite. Elle veut aller derrière la chaloupe et je me prépare à tourner le moteur un peu pour remettre le tout au bon endroit quand la ligne se casse au noeud de l’hameçon. Serge n’est vraiment pas chanceux ce matin. Le voyage se termine ainsi ! Nous quittons avec de beaux souvenirs, des anecdotes assez cocasses et quelques moments plus difficiles mais avec un plaisir immense de se retrouver pour partager notre passion. Un séjour qui nous a donné une pêche extra avec 29 arc-en-ciel, 52 mouchetées, 3 grises, 4 crapets et une minuscule perchaude de 3 pouces. À la prochaine ! Mirage
  7. 12 points
    Quand je ne veux pas me casser la tête où aller, c'est la rivière Magog au barrage de la centrale Drummond. J'y suis allé la semaine dernière par un matin ennuagé avec de la pluie intermitente. Je n'y ai attrapé qu'un poisson, mais c'est ma plus belle truite de la saison à date. Je n'avais pas de ruban à mesurer, mais j'estime cette belle brune à 14". Désolé pour la mauvaise photo, je ne voulais pas trop niaiser avant de la remettre à l'eau, le combat dans le courant l'avait taxée. Ça lui a prit un bon 30-45 secondes de récupération avant qu'elle ne décolle. Je suis encore allé à la Magog hier matin, où le temps était plus ensoleillé. J'y ai attrapé quelques petits achigans, dont quelques uns de 10-11" qui ont donné un bon combat dans le courant. J'y ai aussi attrapé une autre belle truite brune de 12.5". J'ai conservé cette dernière et vais la mettre sur le BBQ ce soir. Ce matin, je suis retourné à la rivière que j'avais explorée la semains dernière, sur laquelle j'ai déjà fait un sujet. J'y ai attrapé de belles truites AEC, dont une d'environ 12", et une truite brune, toutes remises à l'eau. Les truites AEC de cette rivière sont très combatives, bien plus que celles de même taille sur la Magog. Elles font des sauts spectaculaires de plus. Voici une photo et un lien video de leurs remises à l'eau, en plus de la mouche noyée avec laquelle j'ai attrapé tous ces poissons. Lien pour la video La plus grosse AEC de la journée; regardez-moi la belle couleur rosée des opercules, on le voit encore mieux dans la vidéo. Mouche noyée de mon design et fabrication. Celle-ci est montée sur hameçon #10. Elle tient bien le coup!
  8. 12 points
    de retours du Bark-Lake , ce fut de belles vacances malgré un petit incident a 1 km de la pourvoirie , une lame de mon trailer s,est brisée on a pecher environ de 2 a 4 heures par jour , le but premier était les vacances, la peche était un peu difficile mais on a su en prendre quelques-uns de qualité
  9. 12 points
    Sortie avec mon fils de 15 ans, sa premiere fois au maski. Il a reussi a prendre 2 géants quelques minutes apart. Ca commence bien pour lui!
  10. 11 points
    J'ai lu et entendu plusieurs histoires sur la pêche aux gros salmonidés sur le lac Ontario. Certaines étaient bonnes, d'autres moins bonnes, et certaines sans aucun doute de la catégorie "histoire de pêche". Je m'étais toujours dit que je devrais essayé ça un jour, que c'était sur ma "checklist" de trip de pêche à essayer, alors quand un bon ami à moi m'a contacté il y'a quelques mois pour me dire qu'il avait réservé une journée de pêche avec un guide expérimenté (Guy Beauchamps, "Right time Salmon Fishing" pour ceux qui connaissent peut-être) sur le lac Ontario au mois d'août, disons qu'il a pas eu besoin de me poser la question deux fois avant que je lui réponde que je voulais ma place!!! La fin de semaine fatidique étant enfin arrivé, en préparant mes affaires avant le départ j'avais un drôle de feeling... Une partie de moi trouvais ça bizarre de partir pour un trip de pêche avec seulement un sac de linge et ma caméra... Me semble que je partais léger sans mes canne et mon stock de pêche!!! Bref on se donne rendez-vous à 13h à la station Esso de Ste-madeleine sur le bord de la 20 (mes chums descendait de Trois-Rivière alors que je suis de la rive sud de Montréal). Après avoir chargé assez d'alcool pour saouler une équipe de Rugby Écossaise pendant 3 jours (façon de dire que mes chums sont un peu excessif), on part enfin en direction de la Marina de Newcastle sur le bord du Lac Ontario! Après 5 longues heures de route, nous voilà enfin arrivé à la marina ou on rencontre notre guide de Pêche (Guy) qui nous invite à prendre une ptite frète avec lui en nous parlant des pêches qu'il a fait ces derniers jours. Plus excité que jamais, on laisse Guy et sa Conjointe souper alors que nous nous rendons dans un resto local pour se remplir la pense avant de se rendre à notre hôtel qui était déjà réservé par la conjointe de Guy. Une couple de bière et une bouteille de Moet Chandon plus tard, on décide de se coucher quand même tôt pour être en forme le lendemain. Pas besoin de vous dire que lorsque le cadran à sonné à 4h30 du matin, personne avait vraiment dormi on était tous ben trop énarvé! Le temps de prendre une douche, s'habiller et déjeuner, on arrive à l'heure prévu a la Marina. En se dirigeant vers le bateau de Guy, on croise un autre guide de pêche qui remarque qu'on est québécois et qui nous demande qui est notre guide. "M Beauchamps" qu'on lui répond. "Guy! Y'en pogne à la tonne ces jours-ci vous allez avoir du fun les boys!" 5h45 tappant on arrive au bateau de Guy comme il nous l'avait demandé, on charge notre stock dans le bateau et on part! On en profite pour regarder le lever du soleil : Un petit 15 minutes à plein régime plus tard, comme on approche le premier waypoint sur le sonar, notre guide ralenti à vitesse de traîne et commence à mettre ses lignes à l'eau. Il travaille fort et on se sent quasiment mal de le regarder faire! On lui offre notre aide mais on se rend vite compte qu'ils s'agit pas juste de mettre la ligne à l'eau et laisser du leste lol! 3 lignes seulement étaient à l'eau (sur les 10 possibles avec ses 4 x Down Rigger, 2 x dipsy divers et 4 x sur des planner board) lorsque le premier "FISH ON!" se fit entendre! Un "roche/papier/ciseaux" rigoureux (du style qui n'a pas été auditer par Deloitte et Touche) à préalablement décidé que c'est Tommy qui aurait l'honneur de combattre le premier poisson de la journée. C'est à ce moment précis que ce qu'on qualifierait de "feeding fenzy" à commencé! À peine Tommy a-t-il embarqué une belle Stealhead d'une dizaine de livre, qu'une autre ligne se met à s'agiter solidement. Pas le temps pour une photo de la steelhead, je saute sur la ligne et le poisson se met à dérouler la ligne. On ajuste la tension comme on peut, rien à faire, "C'est gros les gars!" de dire notre guide. "Prend ton temps mon homme, pour que ça tire comme ça, c'est le 30 livres que vous êtes venu chercher!". On m'installe la ceinture rapidement car impossible de tenir le coup avec la canne qui m'enfonce le bas ventre! La ligne était à 150 pieds lorsque j'ai pris la canne, le "line-counter" dépasse maintenant les 450 pieds, et la bête veut rien savoir de se rapprocher du bateau. Je gagne 20 pieds, il en reprend 40. Un bon 20 minutes plus tard, plus aucune tension sur la ligne... Je ramène le tout. Le trépied est tout tordu... déception dans les rangs... Mais pas le temps de s’apitoyer sur notre sort, ça mord sur deux autre lignes en même temps! Un beau Saumon Coho et une autre Steelhead de 10-12 livres environ vont trouver le chemin de la boîte (photos plus bas, désolé on avait pas le temps de prendre des photos au fur et à mesure!). Notre guide essaie à ce moment de continuer de mettre ses lignes à l'eau, mais les poissons en décide autrement. Une autre ligne s'agite, et bam un autre doublé! Deux Coho cette fois, un beau 15 livres et un 8 livres. On regarde l'heure, il est 6h30! Ça fait une demi-heure à peine qu'on a commencé à pêcher! l'excitation est à son comble. On a continuer comme ça jusqu'à 8h environ. à ce moment une dizaine de salmonidés avaient déjà trouvé le chemin du bateau! Pas besoin de vous dire que les sourires étaient radieux déjà! C'est à ce moment seulement que Guy notre guide à enfin réussi à mettre toutes ses lignes à l'eau. 8h30, et 10 lignes à l'eau plus tard, on est en quête de la prochaine prise. Il s'est écoulé une bonne demi heure avant qu'une ligne se mette à cogner à nouveau. Encore une fois c'est mon tour. Ça tire et ça déroule. C'est pas le monstre de ce matin, mais on sait que c'est un beau. Un bon 15 minutes plus tard, ce beau saumon de 20 livres s'est retrouvé sur le bateau : La journée s'est continuer comme ça jusqu'à midi. À ce stade, 9 truites et 11 saumons (la presque totalité entre 10 et 20 livres) étaient à bord. C'est le temps d'une séance photo avant que Guy commence à nous préparer nos filets! Sur le chemin du retour, nous avons pris une 10e truite (notre quota ben pile) et un 12e saumon. Nous sommes rentré au port avec 22 salmonidés, et de maudits beaux souvenirs! Rendu a la marina, la conjointe de Guy nous attendais pour nous inviter à siroter une petite bière avec eux. Une rillettes de saumon, une mousse aux crevettes, des cretons (le tout fait maison) nous attendait avec des craquelins et une trempette de légume. C'est ce qu'on appelle être traité aux ptits oignons! Bref nous avons passé une journée de rêve. On a pas capturé de monstre de 30lbs et + malheureusement mais je peux vous dire qu'on est reparti chez nous en aillant vécu tout un trip, avec des congélateurs renfloué pour tout le monde, et avec la promesse de revivre ça l'an prochain encore une fois! Désolé pour le long récit, j'espère que vous avez apprécié!
  11. 11 points
    Bon désolé pour le délai mon portable a planté suite a une misse a jours... et po mal de job a l'extérieur. Voici les photos de notre sortie de deux jours Au départ vendredi matin moi @BernardBerni et @TImersQC Direction un petit lac dans le nord question de faire suer le jeune Pas facile Une petite pêche de quelque heures, Les trois on a fait une bonne pêche... J'ai eu droit a une attaque de Tortu Ok pour le nord direction Notre dame du laus pour trouver une place a squater pour la nuit... Bingo! une place pour dormir avec un lac en prime Un ptit feu avec un bon bain avant le dodo @neo et @Roroninho vienne nous rejoindre sur la terre promise le lendemain matin Au lever un no 2 me cours après pas facile de trouver un bécosse dans bois... une chance que @TImersQC était la! avec sa................. Bon ok la terre promise super belle journée [/URL ] Avant notre départ moi et Berni on a fait des tests Ha! oui Berni est devenue un membre en règle La La j'ai hâte en fds prochaine un deux jours de pêche
  12. 11 points
    Bon c'est fait! j'ai initié ma ptite fille Ariel au kayak a 16 mois Il y a deux semaine on a fait la descente de la rivière du diable au parc du mont Tremblant Un bon 4 km 2 heures Pas facile le kayak Je suis vraiment! chanceux d’être près de ma fille comme ça! ma fille un jour a sa première grossesse elle ma dit j'espere que tu va faire des (niaiseries) avec mes enfants comme tu as fait avec nous j'ai discuté de kayak camping avec la ptite pour l'année prochaine et elle a pas dit non
  13. 11 points
    Surprise cette fois-ci, on ne parle pas de pêche... Ça se rapproche plutôt de la chasse en fait ! Plusieurs d'entre vous connaissez ma passion pour la cuisine, eh bien je vous propose ici une façon bien particulière de mettre en valeur le fruit de vos récoltes de gibier. http:// Bonne lecture ! Éric
  14. 10 points
  15. 10 points
    De retour d'une semaine à la Forêt Montmorency, voici un montage photographique des activités que nous y avons vécues. Gardez le son ouvert pour les deux séquences vidéos. Une première pour la Fondation pour la sauvegarde de la truite mouchetée, deux camps de pêche à la mouche. Pour y avoir accompagné Éric Bergeron ainsi que d'autres bénévoles, il s'agit là d'une très belle réussite.
  16. 10 points
    6lb11 la plus petite de la gang mais elle fightait en fou! J'ai même du coupé la ligne haha
  17. 9 points
    apres quelque essaie , les truites grises se sont mit a morde ! depuis 3 semaines , ont en voyais sur le sonor mais elles ne voulais pas mordes ..... jai été chanceux se samedi !
  18. 9 points
    Tes 13 ans n'excusent pas tout jeunot. Nexstep peut t'en montrer 10 fois plus que tu n'en a jamais appris sur la pêche. Un peu de réserve et de politesse dans tes propos seraient bienvenue.
  19. 9 points
    Sortie avec mes gars de 5 et 11 ans aujourd'hui, belle journée avec plus de 40 prises. Achigans, brochets, et dorés, 2 nouvelles espèces pour mon petit.
  20. 9 points
    ont as eu tout un fun noir ..... ont as rejeté deux 55 cm et un 53 cm .... ont avait 4 doré ca coche du 47 cm ... ca fini par un bon shore lunch ! les enfant ont tripé sur les casque de viking et les joues .....
  21. 9 points
    Bon, jai sauter 1-2-67 page... on y va tu a manouane ?
  22. 9 points
    Si vous voulez un tournoi, ça se fait relativement facilement... Point de rendez-vous. Tout le monde mets XX $ dans le pot. Tournoi commence à XX heure et ce termine à XX heure. Tout le monde ce partage son numéro de téléphone cellulaire et à chaque prise, on texte la photo à tous (sur une règle, on sentends). A la fin, on remets le pot au "Lunker" (ou au 3 premier). Bingo! Vous avez un tournoi!! De plus, ça fait une belle sortie de kayakeux bien plaisante! C'est un 2 pour 1!! Parlez-en à @Gabriel Touchette et il mettra p-e 2-3 articles promotionnels dans le tas. Et ça ferait un beau sujet ici!
  23. 9 points
    À défaut d'aller sur l'eau je me suis amusé cette semaine, j'étais tanné d'avoir mes cannes entre les jambes
  24. 8 points
    Bon voici un petit résumé photos de notre sortie RDV au Tim a St-Eustache a 3am direction Notre-Dame-Du-Laus (petite mention aux deux qui sont partis de Trois-Rivières!) Arrivé sur place une méchante! Odeur de vieille ville et de Marde A peine mon kayak mouillé un petit Bass avec mon rapala quelques minutes après mon plus gros de la journée 16'' avec une Salad spoon Cherché pas les photos de nos deux trifluviens ils on fait la chasse au Gros Bass a l'entrée du lac Moi et Bernard on est plus du genre pourquoi faire ca simple quand on peut se compliquer ça un peu On avait repérer un autre lac sur google au bout du lac X Le Grand jeune décide de nous suivre avec le sourire portage oblige bien sur pas de trail dans bois pas le choix de remonter le petit ruisseau pas assez d'eau pour les kayaks a pied dans du sable mouvent a chaque pas on cale de 3 pieds...y avais des fou rire en TA! Le Grand jeune fait 6'5 300lb calissss un moment donné je pensais être obligé d'appelé un towing pour le sortir de la enfin a la terre promise notre détermination a porté fruit C'était de toute beauté!, Sérieusement c'est a peine si les Achigans nous attendais pas avec une bouteille de vino et des ptits gâteaux Un moment donné je tombe sur une petite baie avec une damne de castor je dois avoir lancé 22 fois mon Tube dans fond a 20'' et sur 22 j'en ai sorti 20 par contre on a pas trouvé la qualité on aurais dit qui venais tous du même père et des osto de mal élevé crisssss y sautais partout des vrais ptits cr....... j'ai jamais vu des ptits bass se débattre comme ca!... on a fait plusieurs au rapala aussi De mon coté j'ai fait facilement une quarantaine de bass Bernard et Louis-Philippe aussi on fait une bonne pêche le jeune avais l'air de triper solide avec les papi A notre retour sur le lac X on a croisé les bassmaster le Geek et Timmers qui on fait une bonne pêche au gros bass J'ai hâte de voir les photos! Vraiment une belle journée A oui! On avais deux nouveaux prospect avec des MX et finalement avec sa détermination le jeune est reparti avec sont badge Timmers si tu veux ton badge bien tu sais ou je passe la nuit.... quelque photos... J'ai hâte de découvrir de nouveaux lac...
  25. 8 points
    Bonjour a tous! Je me présente, Marc-antoine de Val-des-Monts(outaouais). J'ai 24 ans et ma passion c'est la pêche ahah. Sa fais plusieurs fois que je vien ici sans être membre, mais j'aime bien la communauté alors pourquoi pas! Au plaisir de se parler, s'entraider et peut-être même se rencontrer :).
  26. 8 points
    ll y a quelques années, j'avais improvisé une mouche, la Elliot à l'occasion de la naissance du petit fils d'un ami. Aujourd'hui, je l'ai sortie des boules à mites, considérant ne pas lui avoir donné suffisamment de temps de pêche. J'en ai été récompensé.
  27. 8 points
    J'ai commander plusieurs articles chez amazone.ca( pas le club de danseuse là @Salmoni ) et j'ai eu droit à 3 colis pour ma commande, le premier a été livré pas poste canada et malgré la grosseur du colis, le facteur l'a mis dans la boite communautaire, pas un mot à dire. Les 2 autres sont livré par ups, le premier arrive mercredi passé, le livreur laisse le paquet dans la porte, sonne et part.... on va ramasser le paquet...oups pas le bon paquet, appel ups pour leur dire, il me dit on va faire passer quelqu'un demain pour ramasser le paquet, mais désolé, moi je ne serait pas là, je part pour la fin de semaine, donc il prend le no de suivit du paquet que je viens de recevoir et celui de mon paquet et il me dit que mon paquet est à l'adresse du paquet que j'ai entre les mains, donc je lui dit, pas de trouble, je vais aller l'échanger, c'est à moins d'un km de chez moi. Ça régle le problème de ce paquet. Le dernier paquet doit arriver vendredi, comme je ne serais pas là, je vais sur le site d'ups et m'inscrit sur leur site et change la date de livraison pour mercredi(aujourd'hui)...super.... Je reviens lundi de ma fin de semaine, regarde mes courriels et voit une confirmation d'ups comme quoi ils ont livré le paquet jeudi, journée ou je ne suis pas là, mais le problème, c'est que je n'ai pas de paquet à ma porte....donc appel ups et leur explique, ils me répondent que je dois communiquer avec amazone.ca, que eux ne peuvent rien faire... quelle compagnie de cabochon... Donc j'appel amazone.ca, explique le problème et la madame au bout me dit, qu'est-ce-que vous voulez faire ? À ce moment, je commence ta...comme dirait quelqu'un...et elle continue.....vous voulez un remboursement ou qu'on vous envoie un paquet de remplacement gratuitement ?.....ouffff....quelle soulagement d'entendre sa.... Super bon service d'amazone.ca en tout cas !!!!
  28. 8 points
    Je dois t'avouer que le baitcast était toujours dans mes mains et que les autres cannes... décoraient le fond de la chaloupe. Oui, la chaloupe est vraiment chouette! Simple mais super "efficace". Comme je les aime. La partenaire manque un peu d'endurance/acharnement, mais je viens tout juste de la repêcher... C'est un bon "prospect", je le sens...
  29. 8 points
    Pas les FAMEUX reels que rien qu'à voir la photo sur Ali-Baboune, on pouvait dire qu'ils étaient bons en TA ???? On veut des détails !!!! Éric
  30. 8 points
    Mini sur le fleuve bon retour Beau doré et il fesait tellement beau ca fait du bien de sortir sur l'eau Ben content pour les pecheux
  31. 8 points
  32. 8 points
    Terminer le travaille 5h pm arriver a la maison mon garçon veux faire quelque lancer quel surprise un beau petit musky au jitterbug que du plaisir !!!
  33. 8 points
    Aujourd'hui..Fleuve miroir, on a cramé au soleil! Yesss! Doré barbu perche esturgeon
  34. 8 points
    Sortie test dimanche pour voir les performances du 150 hp 4 temps flambette!
  35. 8 points
    non pas le pire , apres , l opération , mes chums parlaient de me retourner a l eau ..
  36. 8 points
    Taba...... Une tortue affamé courait après mon Spinner
  37. 8 points
    Bon oui je suis chanceux mai tout sa a un prix cest ma 2eme ete ici et je pourrai pas demander mieu achigan brochet barbue perchaude malachigan mai vous saver quoi san peche qc je ne serait pas le pecheur que je suis ajd que de bon conseil et de bon truc ?
  38. 7 points
    de retour de la Baie Pénicoine,, merci Éric , pour le conseil du linge chaud , y faisait FRETTE. mais la peche a été tres bonne pour le doré, limite atteinte en 2 sorties et quelques bons repas de dorés frais, quelques mouchetées et grise et beaucoup de brochets
  39. 7 points
    C'est sous un ciel gris, et une pluie incessante et froide que l'équipe de bénévoles de la Fondation pour la Sauvegarde de la Truite Mouchetée s'est amenée ce matin dans la réserve faunique des Laurentides, où nous fûmes chaleureusement reçus pour une journée spéciale d'initiation à la pêche pour un groupe de jeunes passionnés. Bien sûr nous avions pensé à tout car, en tant que néophytes, peu de ces jeunes, issus de milieu populaire, avaient avec eux bottes de pluie et imperméables. Une fois bien équipés, nous nous sommes tous dirigés vers le splendide lac à Noël, situé tout juste derrière les bâtiments du Camp Mercier, à quelques 60km de Québec. Les jeunes étaient fébriles à l'idée de pêcher LEUR truite !!! Eh bien ils ne furent pas déçus, car la mouchetée était fort agressive et les prises se succédèrent à un rythme régulier, chaque jeune eut donc le bonheur de capturer au moins une prise, et quelques uns en récoltèrent même deux avant que ne sonne la cloche du retour. Et qui osera encore dire qu'on ne prend que du menu fretin dans la réserve? Car d'autres pêcheurs ont ouvert grand les yeux lorsqu'ils ont vu la taille des truites que nous éviscérions pour les jeunes !!! Plusieurs spécimens de 12, 13 et même 14 pouces ont mordu aux appâts présentés par nous nouveaux pêcheurs en herbe !!! Dont certaines en parure nuptiale avec des couleurs exceptionnelles. Encore une fois... On a semé du bonheur !!! Et malgré le froid, on avait beau demander aux jeunes qui disaient geler: Veux-tu retourner te réchauffer au chalet? Nous obtenions une réponse négative à chaque fois. Ils préféraient geler et continuer à pêcher... Oui, je crois que nous avons là, un nouveau groupe de vrais mordus et mordues !!! http:// http:// http:// En plus de leur truite, éviscérée et bien conservée sur la glace, chaque jeune est bien sûr reparti avec une canne à pêche avec coffret de leurres, une enveloppe contenant de l'information intéressante sur la reine de nos eaux, ainsi que des recettes pour les apprêter, et sans oublier leur propre permis de Pêche en Herbe, valide jusqu'à 18 ans !!! Éric
  40. 7 points
    Toujours garder espoir! 7h30 hier matin...ishh ça regardait mal pour la journée du tournoi, ça tombait à souhaits, mais dès 8h-8h15, tout a cessé...On a eu quelque goûtes dans la journée, sans plus et même eu droit au gros soleil Yesss! Toujours un peu craintif sur l'eau, vu que c'était la troisième fois que mon Grew sortait en trois ans...attendu dans l'embouchure de la Chaudière, en y pêchant, que la marée finisse de monter, le moteur a bas régime s'éteignait souvent, vu que surement carbus un peu encrassés, Mais Chantal n"y était pas(plus craintive au fleuve) ce qui me permit d'aller y donner une rince a haute vitesse..Yesss! J'ai retouchée a la clé, seulement 4h plus tard, pour refermer le tout en place sur le trailer! Le 65hp a en masse de guts, le bateau déjauge super rapidement, je n'ai cependant pas trop solicité le moteur vu que trois utilisations, mais l'ensemble roule bien et assez rapide! Bien content! Coté pêche, rien pour écrire à sa mère.. 3-4 barbus, 5 dorés et deux grosses attaques avec cassures! Puis, ce fut le retour au bercail, car j'avais encore de la préparation a terminer avant l'arrivée des participants, travail d'hôte oblige! Félicitations aux nouveaux récipiendaires des trophées! Marc-André Aucoin==>Achigan 14,5'' Annabelle=========> Brochet 27,5'' Éric Beaulieu======> Doré 23'' Christiano =======> grise de 21'' Et après 11 éditions de ce tournoi, j'ai récolté mon premier trophée Barbu====> 21,75'' La coupe Cholestérol fut attribuée A Ben(Magoo) Pour son porc comme en méchoui...Un régal, et mention spéciale a Gary pour son porc effiloché! Yesss! Merci à tous les participants, un gros merci à tous ceux qui ont contribué au repas, qui fut un festin, encore une fois! Merci à tous les commanditaires: Les excursions de pêche Alain Doré, Dion Moto, Aucoin de la pêche, Jig-a-jo, Pronature Lévis, Fabrication Denis Girard, Boudha équipement, Laboratoire du fils a Jacques et tous les autres, si j'en oublie! Vous faites en sorte que la journée soit encore plus parfaite! Merci! J'encourage d'ailleurs, les participants et membres a penser a ou dépenser notre argent, leur rendre l'échelle qu'ils nous tendent avec joie, c'est juste logique de les encourager et faire en sorte qu'ils nous épaulent plus longtemps! Merci! Merci encore à tous, cette onzième édition, fut un succès grâce à vous! Yesss!
  41. 7 points
  42. 7 points
    cossé ca!! sont donc ben laitte ces achigans la,pour moé tu viens des sortir du congélateur! tiens,ca c`est une belle achigan!
  43. 7 points
    PAGES POUR ABOUTIR A UNE SORTIE DE MINI-PRO..
  44. 7 points
    J'ai toute une liste de cours d'eau Estriens à explorer. Ça faisait bien 2 ans que je n'en avais pas essayé de nouveaux, retournant à mes endroits connus par commodité. Je me suis décidé d'en essayer quelques uns durant mes semaines de vacances. Ça tombe bien, pas de voyage ni de réno cette année, alors quoi de mieux à faire. J'aime bien la Magog sous la 410, mais c'est plaisant d'aller ailleurs parfois! C'est une rivière où j'avais déjà essayé de pêcher il y a bien 7-8 ans de ça, mais je n'y avais rien attrapé a ce moment. Davantage de recherches effectuées depuis m'ont convaincues que cette dernière devrait contenir de la truite, possiblement de la plus grosse que certains autres cours d'eau que je fréquente. Rendu là, je constate que le niveau d'eau est un peu bas, mais je me souviens qu'il y a quand même plusieurs fosses où se réfugier. J'ai les pieds dans l'eau vers 8h. Cette dernière est un peu plus chaude que je l'aurais aimée, mais pas trop pire. La Magog est souvent plus chaude en Août et ça ne m'empêche pas d'y prendre de la truite. J'attache une mouche noyée de style "soft hackle" sur hameçon #12 et je commence. Il se passa un bon 30-40 minutes avant que j'aie une touche. Malheureusement, ce fut une ouitouche; pas trop étonnant, mais pas ce que j'espérais. Une dizaine de minutes plus tard, j'arrive à une "run" assez profonde - endroit textbook pour la truite. Bingo, 2 ou 3 lancés et un éclair argenté monte sur ma mouche de façon assez fulgurante. Après une trentaine de secondes, un saut et quelques fuites rapides vers l'aval, j'avais la truite dans le filet. Une belle petite AEC, environ 9", mais bien bâtie. Je continue à descendre la rivière, mais pas d'action, même pas de ouitouche. Il n'y avait plus beaucoup de belles fosses rendu là. Je décide de remonter et de ré-essayer les endroits plus prometteurs. Je n'attrape rien d'autre, même pas dans la "run" profonde. Plus haut, où se trouve la plus grosse fosse, en bas de petites chutes, je me décide de faire quelques lancers avant d'aller essayer une autre section plus haut en amont. Cela fut une bonne idée! Une deuxième belle AEC, encore environ 9". Étant une assez grosse fosse, je me dit que ce ne doit pas être le seul poisson. Quelques lancers plus tard, une troisième AEC, encore pas mal 9". Celles-ci combatent vaillament bien qu'elles ne soient pas géantes. Je continue à lancer dans la fosse. Ma soie raidie et un beau poisson fait un beau saut hors de l'eau. Je remarque que la couleur n'est pas aussi flashante qu'une AEC, plutôt un reflet de bronze. Je maitrise ce dernier, évite qu'il se réfugie dans un amas de branches où il se décrocherait certainement et hop, dans le filet. Une belle truite brune, 12". Je me doutais bien qu'il devait en avoir aussi dans cette rivière, mais belle surprise tout de même. Je décide de m'essayer encore dans la même fosse. Une autre touche se fait sentir après 15-20 lancers. Rien d'aussi gros que la brune, mais tout de même un bon combat 100% sous l'eau. Plus grosse surprise de la journée, un omble de fontaine! Jamais je n'aurais cru en prendre à cet endroit. Cele-ci fait environ 10". À ce moment, je me dit, OK, cette fosse doit bien être le refuge de beaucoup de poissons en conditions d'eau basse. Je me limite donc à 10 autres lancers et je quitte. Je n'y attrape rien d'autre, mais j'ai tout de même senti une touche au dernier lancer. Il est presque 11h à ce moment et le soleil commence à briller sur l'eau de la fosse. Cela signalerait possiblement la fin de l'activité matinale à cet endroit de toute façon. Je passe donc à l'autre secteur plus en amont. Je marche et pêche sur environ 100m, attrape une petite AEC de 6-7" et la remet à l'eau. J'arrive ensuite à une autre belle "run" de bonne profondeur, un bon 36". Je lance un peu de mon côté gauge à cause de la végétation je vois un flash sur ma mouche, mais rien ne connecte. Je sens une touche quelques lancers plus tard, mais rien ne connecte. Je décide de lancer quelques fois de plus avant de continuer. Bonne décision. La soie raidie, c'est de belle taille! Je me doute par ce que je vois sous l'eau que c'est une brune. Elle remonte à la surface et me le confirme. Je la manoeuvre afin qu'elle ne frotte pas mon avançons sur les roches en bordure de la "run". Elle ne s'enfuit pas en aval, mais remonte le cours. Je la ramène dans une zone à courant faible et hop dans le filet. Une autre belle de 12". Le reste du cours d'eau fut sans trop d'excitement, mais ça ralentit souvent rendu à cette heure-ci, il est à peu prêt 12h. Assez pour aujourd'hui! J'ai aussi attrapé quelques autres ouitouches et petits achigans, genre 5-6", mais cela ne vaut pas une histoire! J'ai conservé toutes les truites en photo, ça va faire un bon souper pour la famille. Je me dois d'y retourner avant la fin des vacances, ce sera de la remise à l'eau à ce moment. J'espère que vos sorties sont aussi fructueuses!
  45. 7 points
    Ta un problème de poteaux Sylvain? Pas le choix d'aller voire des spécialistes en la matière Voici trois places que tu pourrais avoir des réponses avec ton problème de poteaux Les déesse Le studio 300 Les amazones
  46. 7 points
    2 belle journées de pêche et d'aventures. Première journée retour sur notre petit lac dont j'ai oublié le nom, à 84 ans c'est compréhensible et la pêche fût aussi bonne que la fois d'avant. Thimers nous a impressionné il a réussi a ce rendre jusqu'au lac et il n'a pas été déçu de ces prises, il ne voulais plus quitté la place. Salmoni et moi avons fais aussi de belles prises et avons eu bien du plaisir. Départ pour Mont Laurier pour du Tim et Subway puis direction Notre Dame du Laus pour une pêche de fin de journée qui nu fût pas fructueuse une chance que notre repas n'était pas basé la dessus. Très beau lac pour la Grise et l'Achigan petite bouche semble t'il. Papi nous à fait un beau feu avec quelques bieres que demandé de plus. Dodo dans la voiture à 10 hrs30 et notre Nounours à 8 hrs 30. Levé à 5 hrs rallume le feu, un bon café avec toast fromage et nous voila reparti pour un troisième lac. Finalement les voitures se sont rendus sans dommages et 15 minutes plus tard Néo et Seb. arrivaient. Une autre belle journée en bonne compagnie, belle prises sauf pour moi, Néo m'a donné quelques conseils mais à mon âge j'en ai oublié la moitié. J'ai testé la stabilité de mon kayak et pratiqué comment remonté en cas de renversement et nous avons fais une ride à 2 dessus pour allé cherché Thimers qui aurai bien passé la soirée la bas, moi aussi mais toutes bonne chose a une fin. De belle place pour faire du camping et j'espère bien que nous le faisions d'ici la in de saison.
  47. 7 points
    Vous auriez dû voir @Roroninho avec ses Senkos! À chaque achigan, il n'en revenait pas comment c'était facile de les déjouer avec ce gros vers de plastique qui ne ressemble à rien. C'était vraiment drôle! Il en a sorti "un méchant paquet"!! En effet, un samedi de folie. ÇA commence par un réveil matin qui sonne à 3h00 am. À 7h15, nous (moi et @Roroninho qui avons co-voituré) étions sur la terre promise. @Salmoni, @BernardBerni et @TImersQC nous y attendais. Petit portage avec le bourdonnement des mouches à chevreuils (jamais vu autant de mouches à chevreuil de toute ma vie!) et on était sur l'eau. Ça démarre fort: presque tout le monde font des achigans dans la première demi-heure, à moins de 300m de notre mise à l'eau! Il y avait du sourire au pied carré!! Même si le rythme des prises s'est calmé un peu, les achigans ont mordu toute la journée. Même si la taille des prises était modeste, la quantité était là! Roro en a fait environ 25 (putain de Senko! ) et moi, une bonne 12aines. Nous étions tous impressionné par la force de ces petits achigans d'environ 2lbs! Sérieusement, chaque achigan tirait comme si il avait un bon 1 à 1.5 livres de plus que son poids réel. Ils sont sur le jus les achigans de ce lac. Par chance que Roro est un mec bien sympathique car on est rentré à Montréal à 20h! C'est une longue journée ça! Vraiment super content de ma journée. Superbe pêche, magnifique lac et en très bonne compagnie. On refait ça les garçons!
  48. 7 points
    Quel samedi de folie ! Juste après votre départ Neo a spotté l'aquarium de quebec, gros bloc sur le bord avec paroi verticale de 10pieds de profond, des dizaines et des dizaines de petites bouches Dans ce coin la on a trouvé des hauts fonds de 50metres profond Ca a bien continué de mordre, au senko, c’était rendu de la peche facile mon sac de senko y ai passé C’était vraiment une peche super mon kayak sent le poisson haha. En bonne compagnie une fois de plus ! Merci les gars ! Finalement Timers on se sera pas trop vu sur l'eau, prochaine fois je te tracte derrière mon kayak pour te faire sortir de la baie haha !
  49. 7 points
    une belle remise a l`eau en le tenant par la queue
  50. 7 points
    J'ai bien hâte d'avoir des nouvelles de @neo et @Roroninho ils sont restés après notre départ Néo était comme un enfant en regardant les Bass lui passer en dessous du kayak